Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2018

Marseille : à la demande des établissements scolaires, l’ONG pro-migrants SOS Méditerranée « sensibilise les élèves aux flux migratoires »

Capture_d_e_cran_2018_02_09_a_18_06_32.jpg

 

18h22

SOS Méditerranée sensibilise le milieu scolaire aux flux migratoires. Fidèles aux principes des gens de mer, les membres de la structure, une organisation née en 2015 et issue de la mobilisation citoyenne, viennent en aide, sauvent des milliers de vies chaque année, des hommes, des femmes et des enfants en situation de danger, voire de mort, lors de la traversée de la Méditerranée.

 

Au-delà de ces opérations à bord de l’Aquarius, navire de 77 mètres adapté aux opérations de sauvetage en toute saison, l’association a informé plus de 8 800 élèves, collégiens à partir de la 4e, ou lycéens (lors des cours d’histoire-géographie ou d’éducation civique) ou encore étudiants à l’université grâce à des conférences abordant l’aspect juridique ou humanitaire, qui ont pu être informés, à la demande des établissements scolaires, de façon très concrète sur la situation en Méditerranée, sur les risques considérables, parfois au péril de leur vie, que ces populations prennent en mer.

 
  

Comprendre les flux migratoires, réaliser à l’aide d’une carte de la Méditerranée et de l’Afrique le parcours de ces hommes, les distances parcourues, entendre les témoignages de ces bénévoles, permet d’ouvrir les élèves vers une réflexion sur l’exil, vers ce choix de départ de son pays pour trouver un lieu de vie possible. Coordonnée par Jean-Yves Abecassis, membre du conseil d’administration de l’association, cette action pédagogique a démarré en région Paca mais implique désormais une quarantaine de bénévoles à travers la France et compte bien s’étendre à l’ensemble du territoire national à très court terme.

La Provence

Merci à Proserpine

01:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Hitler et Staline savaient cela: formater dés le plus jeune âge
Espérons que ces enfants n'ont pas de parents bobos et que ces derniers contrebalanceront ce formatage
Sinon, la fréquentation de pres de ces chances pour eux s'en chargera peut être

Écrit par : jean | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

histoire de collabos qui viennent expliquer à des élèves que le Grand Remplacement est une chance pour eux et elles , belle manipulation , avec l,aide de ces établissements scolaires de gauche .
salutations.

Écrit par : parvus | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

LIEU DE vie possible....OK , mais encore penser aux problèmes vitaux :économie , santé, travail , espace vital pour tous....etc . GAUTHIER MICHEL

Écrit par : gauthier | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

Voici une belle illustration du totalitarisme "new-look" : élargir la propagande pro-immigrationniste aux écoles !
Les militants politiques n'ont rien à faire dans les écoles ! Les écoliers sont là pour apprendre à lire, écrire et compter correctement, pas pour se voir ingurgiter de la propagande gauchiste !
"Qui tient les écoles, tient la France". Jean MACE (franc mac).

Écrit par : dirk | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

Effectivement si les assos n'organisaient pas ces séances de bourrage de crâne, les élèves ne s'apercevraient pas des immigrés en France! Moi, je suis sorti cet après-midi, j'ai eu beau cherché je n'ai pas vu d'immigrés dans la rue! On remarque que sans surprise les bourreurs de crâne sont toujours très actifs:

Écrit par : abad | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.