Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gaza : pour Marine Le Pen, «Israël a envoyé un message clair sur l’inviolabilité de sa frontière»

 

 

Alors que la gauche a condamné la répression israélienne de manifestants palestiniens qui a fait des dizaines de morts à Gaza, Marine Le Pen a apporté une analyse différente, estimant qu'Israël avait fait respecter la sécurité de ses frontières.

Interrogée par LCP ce 15 mai au sujet de la mort de 59 Palestiniens tués par des tirs israéliens au cours d’une manifestation tenue la veille dans la bande de Gaza, Marine Le Pen s’est refusée à condamner l’Etat hébreu.

Marine Le Pen
 
@MLP_officiel
 
 

« Israël a envoyé un message clair sur l’inviolabilité de sa frontière : on peut le juger excessivement, inutilement brutal, mais c’est un message clair. » @LCP

 
 

Un message clair

«Si chacun peut évidemment déplorer le nombre important de morts palestiniens, on ne peut pas ne pas constater qu'il y a un message, là aussi, de la part d'Israël», a-t-elle déclaré. «Un message que certains trouveront inutilement excessif, peut-être inutilement brutal, mais qui est un message clair : ils ne transigeront pas sur la sécurité de leurs frontières», a-t-elle ajouté.

La chef de file du mouvement frontiste a en revanche déploré l’utilisation par les manifestants palestiniens d’une«méthode [...] qui consiste à emmener dans des manifestions, où on sait qu'il va y avoir des violences, et même des violences importantes, des femmes et des enfants».

Par ailleurs, elle a critiqué la position du président de la République qui a condamné «les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants». Il s’agit selon elle, d’une position «étrangement très unilatérale» qui «méritait d’être plus équilibrée».

Quelques heures auparavant, le vice-président du parti Louis Aliot, avait également justifié l'action israélienne. Le député FN des Pyrénées-Orientales a estimé sur les ondes de Sud Radio qu'Israël avait «défendu [sa] frontière» face au Hamas qu’il accuse d’avoir «poussé les masses palestiniennes à franchir la frontière».

Radicalement différente, la réaction de Jean-Marie Le Pen témoigne à nouveau, si besoin était, d'une ligne de fracture idéologique entre le fondateur du parti et son actuelle présidente. «A Gaza, les médias parlent d’affrontements entre Palestiniens et Israéliens mais les dizaines de morts et les centaines de blessés sont tous Palestiniens. Il faut que cesse ce massacre !» a écrit le père de Marine Le Pen dans un tweet.

Jean-Marie Le Pen
 
@lepenjm
 
 

À Gaza, les médias parlent d’affrontements entre Palestiniens et Israéliens mais les dizaines de morts et les centaines de blessés sont tous Palestiniens. Il faut que cesse ce massacre !

 
 

La veille, plusieurs personnalités politiques, majoritairement de gauche, avaient fermement condamné l'agression israélienne. Parmi elles, figurait Jean-Luc Mélenchon qui avait alors exigé la convocation à l'Elysée de l'ambassadeur israélien à Paris. 

RT

Commentaires

  • Vaste débat dans lequel on peut exprimer les meilleurs arguments…et leurs contraires 1) sur la légitimité des Palestiniens à vouloir retourner sur leurs terres d’où les Juifs les ont expulsés il y a 70 ans,
    2) sur la criminalité de leurs leaders du Hamas (islamistes) à envoyer la jeunesse, les femmes et les enfants mourir en « martyrs » sous les balles de Tsahal,
    3) sur la détermination exemplaire des Israéliens à défendre les frontières de ce qu’ils considèrent désormais comme leur pays…A comparer avec nos frontières passoires et la répression contre des Identitaires pacifiques qui s’y opposent !

    Parmi tous les commentaires, celui-ci de Zemmour, très bien vu !
    http://www.fdesouche.com/1005663-zemmour-les-palestiniens-utilisent-les-codes-mediatiques-de-loccident-qui-venere-les-victimes-les-israeliens-utilisent-les-codes-symbolique-de-lorient-qui-venere-les-forts

  • ADDENDUM:
    Considérant l'islam conquérant comme l'ennemi absolu et prioritaire, celui qui ne nous lâchera plus, je refuse tout soutien aveugle au Hamas (que je distingue du peuple palestinien) ou aux ayatollahs iraniens (que je distingue du peuple perse).
    Les peuples en question doivent D'ABORD se débarrasser de leurs propres totalitarismes religieux, de leurs ayatollahs, mollahs et autres enturbannés et enfoulardées.
    Pour le soutien, ce sera ensuite.

  • Dirk :se débarrasser de leurs propres totalitarismes religieux , etc . . .!! impossible , sinon très difficile pour nombre de pays musulmans , pour cause le coran , charia qui leur dicte le chemin à suivre , avec la seule vérité que leur religion est la seule révélée et doit être répandue sur toute la planète et aussi pourquoi pas dans les autres galaxies , le panarabisme ,a pratiquement disparu , avec l,aide des néocons US et autres , reste Bachar ,car ils ont eu la peau des autres :Nasser , Saddam , le guide Libyen . . .!!
    quant aux Palestiniens , ils n,ont pas tous les torts , mais cette affaire reste complexe .
    dans cette partie de l,europe soumise , pas demain la veille que l,on verra des garde-frontières ouvrir le feu sur des envahisseurs , on préfère se faire S. . .dans les grandes largeurs , afin de respecter les droits de l,hommard . . .!!
    salutations.

  • Au nom de l'hypocrisie israélienne qui prône partout le " no borders " pour les autres, de l'attitude du gouvernement israélien envers les patriotes européens, notamment envers le FN, il eût été préférable que Marine Le Pen s'abstienne de tout commentaire.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel