Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Salvini interdit à l’ONG « SOS Méditerranée » de débarquer des migrants en Italie

1021871.jpg

 

22h03
 

Le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini a refusé dimanche qu’un navire humanitaire transportant plus de 600 migrants recueillis en Méditerranée accoste dans un port de la Péninsule et a demandé à Malte de l’accueillir.

La Valette a aussitôt refusé en expliquant ne jouer aucun rôle dans les opérations de sauvetage, ce qui pourrait donner lieu à une crise diplomatique entre les deux Etats-membres de l’Union européenne. «Malte ne reçoit personne, la France refoule les gens à la frontière, l’Espagne défend ses frontières avec des armes. A partir d’aujourd’hui, l’Italie commencera aussi à dire non à la traite des êtres humains, non à l’immigration clandestine», écrit le ministre issu de la Ligue, parti d’extrême droite, sur Facebook.

Plus de 600.000 migrants ont atteint l’Italie par bateau depuis 2013. Les arrivées ont reculé de 85% depuis le début de l’année grâce aux accords conclus par le gouvernement italien précédent pour empêcher les départs des côtes libyennes, mais les sauvetages se sont à nouveau multipliés ces derniers jours. «Mon but est de garantir une vie paisible pour ces jeunes en Afrique et pour nos enfants en Italie», poursuit Matteo Salvini.[…]

Selon un membre de l’administration italienne, Matteo Salvini a adressé une lettre au gouvernement maltais pour lui demander de laisser l’Aquarius accoster dans l’île. «Malte n’est ni l’autorité compétente ni l’autorité de coordination dans ce cas. Malte observera les lois en vigueur», a-t-il répondu dans un bref communiqué. Jugeant l’Italie «attaquée», Matteo Salvini avait demandé vendredi une intervention de l’Otan contre l’immigration clandestine. Il a en outre promis plus de contrôles aux ONG qui viennent en aide aux migrants en Méditerranée.

L’Orient-Le Jour

Commentaires

  • Cette décision est tout à fait normale et ne devrait même pas susciter de débat ! Le seul fait qu'il y en ait montre à quel point les médias occidentaux marchent sur la tête et sont devenus incapables de courage politique !

  • Sos Méditerranée a décidé de ne pas rejoindre l'Espagne ! Trop dangereux, paraît - il.. A cause d'on ne sait quoi d'ailleurs.
    Ces vermines à la solde des Soros ont réalisé que le coût du voyage n'était pas bon pour leur business et était un précédent dangereux pour la continuation du grand remplacement. Ils entendent faire plier l'Italie. Espérons que Salvini ne cédera pas, surtout qu'il n'est pas aidé par le mouvement Troll cinq étoiles.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel