Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

AQUARIUS: “UNE VOLONTÉ POLITIQUE SOUTENUE PAR UN DÉSIR DÉLIBÉRÉ DE CASSER L’EUROPE DES NATIONS”

 

 

Dans l’émission « Les Grandes Gueules » sur RMC, Gilles-William Goldnadel a souligné la complicité et le soutien financier de George Soros à l’opération « Aquarius ». Interrogé au micro de Boulevard Voltaire, l’avocat essayiste explique en quoi cette affaire est une escroquerie intellectuelle destinée à faire plier l’Italie et à casser l’Europe des nations.

Dans « Les grandes Gueules », vous vous en êtes pris assez violemment au navire « Aquarius », propriété de SOS Méditerranée. Vous avez pointé les financements assez particuliers de cette association.
Pouvez-vous nous en dire davantage ?

Je constate simplement que le bateau est affrété par l’Open Society qui appartient à monsieur Georges Soros qui est à la fois un spéculateur et un lobbyiste immigrationniste milliardaire. Ils professent l’immigrationnisme à outrance et la fin des frontières. C’est leur droit le plus strict, mais je suis également dans mon droit et mon devoir de m’interroger sur leurs motivations.
Je pense qu’elles sont tout à fait claires. Elles tendent à vouloir faire plier le gouvernement italien. C’est la raison pour laquelle ils n’acceptent pas volontiers de partir pour l’Espagne. Il s’agit d’une sorte de chantage à l’émotion pour tenter d’obtenir du gouvernement italien, qui se dit populiste et opposé à l’immigration illégale, de céder. L’idée serait que si jamais un gouvernement comme celui-là cédait, alors les peuples seraient totalement désespérés et ne sauraient plus à qui se fier. Le chantage me paraît un peu grossier et relève selon moi de l’escroquerie intellectuelle et morale. D’ailleurs, même des journalistes se trouvent à l’intérieur du bateau.
Le gouvernement italien a été très bien inspiré de refuser ce chantage. Les gens sont de moins en moins dupes. J’observe qu’on ne nous dit pas que le bateau est rempli de gens qui fuient un territoire en guerre. Ce sont très probablement des Tunisiens, des Algériens et peut-être des gens qui viennent du Nigéria. Ces pays ne sont pas en guerre. Les gens en question ne sont pas éligibles au droit d’asile, quel que soit le contenu de ce droit d’asile, même le plus extensif possible.
Le vrai courage politique et le vrai humanisme bien compris, appliqué y compris à ses propres populations européennes qui ont le droit à la sécurité, à la prospérité et à l’identité, c’est de savoir dire non et de refuser les escroqueries intellectuelles ou morales de ce genre.
Le vrai courage politique est de ne pas céder non plus à tous ces gens qui exhibent avec impudeur leur grand coeur, surtout quand cela ne leur coûte rien.

 

Selon vous, certaines associations utiliseraient-elles les migrants comme arme politique ?

Je pense que certaines organisations humanitaires sont faussement humanitaires et sont des complices avérés des passeurs. Ils vont chercher directement les candidats à la migration en Libye. C’est une volonté politique soutenue par un désir délibéré de casser l’Europe des nations, par une détestation de l’Occident et de ses frontières.
Je crois que nous sommes à la croisée des destins. Soit nous savons dire non et on peut peut-être sauver les choses, soit nous laissons filer et c’est la fin de la civilisation européenne, voulue et délibérée.

Délit d'images

NdB: J'approuve totalement  cette déclaration de Me Gilles-William Goldnadel

Commentaires

  • Et on ne peut que regretter que Salvini commence à "lâcher du lest" en débarquant des centaines de "migrants" en Sicile. Il abandonnerait déjà ses promesses sous le coup de la campagne (attendue: un journaliste de TF1 avant hier ,bien sûr sans surprise, fait le rapprochement entre Aquarius et Exodus !) médiatique internationale monstre sur ce montage "sorosien".

  • Rien à ajouter à ces propos pleins de lucidité.
    Plus que jamais, le fil rouge passe entre les opposants radicaux au GR et à l'islamisation, quelles que soient leurs appartenances (Goldnagel est juif comme Zemmour et quelques autres - pas majoritaires certes dans cette communauté) et tous les autres, complices et collabos. Mais cela n'est pas encore compris par certains cerveaux étroits de la mouvance de droite comptant sur la « virilité » des musulmans pour régler un problème (le problème juif pour être clair) qui ne les excite que sur un clavier. Pour être encore plus clair, je préfère ces analyses à celles d’un Soral ou d’un Nicolas Gauthier (sur BV ce jour) !

  • Goldnadel fait partie du Crif, est invité sur tous les plateaux tv et est chroniqueur attitré sur l'une des chaînes Tv. Cela ne vous interpelle pas ?
    On est en droit de penser qu'il sert de caution morale pour contrer la méfiance envers sa communauté due à son ummigrationnisme un peu trop visible désormais.
    La question n'est pas de choisir entre Soral et les musulmans d'une part, et Goldnadel et les juifs d'autre part, surtout que de mon point de vue juifs et musulman s'entendent assez bien, malgré ce que l'on entend dans les médias.

  • Ah, au fait, le brave Goldnadel, " plus occidental que les Occidentaux " ( il se décrit comme un " mâle blanc " pour occulter l'origine de l'immense majorité de ces fameux " mâles blancs " présents dans les médias) vient de faire condamner Hervé Ryssen à un an de prison ferme pour une vidéo. Non décidément Goldnadel ne fait pas partie de la civilisation occidentale. Le clivage se situe entre ceux qui sont pour le rétablissement de la liberté d'expression et les inquisiteurs comme lui.

  • le plan est parfaitement clair et précis :la disparition de l,europe Blanche , avec la complicité active de bon nombre de nos élus et autres médiats , assocs , etc , d,ici 30 à 50 ans , si pas de sursaut , ce sera plié . . . Amen . .!!
    salutations.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel