Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Marche blanche pour Adrien Perez à Grenoble. Ce que dit la tante de la victime.

 

NdB: non contents de l'avoir poignardé en plein coeur,  les deux racailles lui ont aussi tailladé, lacéré le visage...

Commentaires

  • Ce crime est l'expression d'un racisme à l'état brut dont le fondement est la sauvagerie atavique elle - même fondée sur la jalousie et le crétinisme. Ces deux monstres devaient se faire un Blanc.
    Si ce n'avait pas été ce jour là Adrien, cela aurait été un autre Blanc un autre jour.
    Adrien n'étant pas du peuple élu, ses assassins ne sont pas accusés de crime raciste et aucun membre du gouvernement ou d'une association anti raciste ne s'est manifesté.
    Nos jeunes ne peuvent plus sortir sans risquer la mort par égorgement et la situation ne va qu 'empirer.

  • je respecte la douleur des parents de ce jeune homme , mais par contre sa tante n,a rien compris , si elle croit une prise de conscience de l,état actuel pour lutter contre la racaille , c,est un voeu pieux .
    la Haine de ces racailleux contre les souchiens est immense , elle a été aggravé avec la création de sos racisme des dray et consorts sous l,ère de feu la Mitte , et les gvts suivants ont laissé la gangrène se répandre pour X raisons , donc les marches blanches , appels à l,état , etc sont choses inutiles . .
    d,ailleurs je me demande où vont les votes des ces braves gens ??
    vu la situation actuelle , le seul espoir est un miracle , mais certainement pas venant des républicains et autres pseudos démocrates . . .!!
    salutations.

  • L'avocat de la famille Perez, un dénommé Dreyfus, a émis ce jour un communiqué, au nom de la famille mais aussi en son nom - ce qui n'est pas dans les usages de la profession à mon avis - par lequel il condamne, dans des termes incroyablement haineux, la manifestation de GI qui porte " l'étendard de la haine " ( sic) !
    Il aurait pu se contenter de déclarer que la famille ne souhaitait pas d'interférences politiques mais son communiqué est un concentré d'inversion accusatoire et de tous les poncifs anti " extrême - droite ". Pas un mot de condamnation des tueurs !
    Soit la famille Perez est d'origine juive et a été vertement reprise en main par sa communauté, soit aucun avocat goy n'a osé la représenter car craignant pour son devenir professionnel, cette famille étant devenue sulfureuse pour avoir dit la simple vérité. Il se peut aussi que cette famille craigne pour l'avenir professionnel de ses membres, le système mondialiste sachant menacer de mort sociale ceux qui manifestent la moindre velléité de révolte.
    Mais comme on dit: ils ne sont forts que parce que nous sommes à genoux.
    A comparer aux réactions de toute la sphère politico- médiatique le lendemain de la mort de l'antifa Meric qui a vu tous les partis du système et le voyou Valls déclencher des manifestations dans toute la France au nom de la lutte contre " la bête immonde ", alors que l'enquête n'avait pas commencé et qu'il s'est avéré que c'était Meric qui avait poursuivi et agressé un pauvre garçon qui ne lui avait rien demandé. Ce pauvre garçon a fait plus d'un an de prison, alors que sa vie a été brisée par la vermine antifa et le système complice.

  • je viens de lire l,article suivant: la famille de ce pauvre Adrien est désolé de la saine démonstration des identitaires devant le palais de justice , demandant une véritable justice contre toutes les ordures assassinant de pauvres Français.
    avec une telle mentalité , c,est pas gagné .
    salutations.

  • Lorsqu’on s’appelle Dreyfuss on est programmé pour parler de la fameuse « haine » chez les Goys !
    Il va de soi que ce sentiment est absent du Talmud, bien pire que Mein Kampf sur cette question ! Celui-ci a flairé et anticipé la réaction de ces malheureux parents qui commençaient à exprimer de la « haine » pour les assassins de leur enfant ! Encore un peu et on leur demandera d’accorder leur pardon aux assassins de leur fils ! Ce ne sont pas les Identitaires qui ont provoqué la mort de leur fils. Ils n’ont rien compris ! Si ces Identitaires qu’ils condamnent avaient été au pouvoir depuis un demi-siècle, la France serait encore habitée par des Français et Adrien Perez serait encore en vie.
    « Vous n’aurez pas ma haine » bêlent les névropathes masochistes à chaque assassinat de l’un des leurs. La haine est un poison lorsqu’elle est sans cause, sans objet, lorsqu’elle est pathologique. Mais elle est salutaire quand elle est justifiée, légitime, quand elle est l’auxiliaire indispensable de l’instinct de conservation. La haine de notre ennemi, de celui qui veut notre mort ou celle de nos proches est ce que l’adrénaline est à notre organisme. Nous sommes des individus normaux, dotés d’empathie, forgés par des siècles de civilisation. Nous ne pouvons pas, nous ne savons pas tuer « à froid », à la différence de nos ennemis. Et c’est ainsi qu’ils nous abattent sans trop d’efforts, surpris que nous sommes et sidérés naturellement devant une violence qui nous est étrangère. C’est pourquoi nous devons cultiver cette haine envers ceux qui ont juré notre perte et qui, jour après jour, assassinent, mutilent, violent ceux que nous aimons. Ne pas haïr les assassins de son enfant, c’est le tuer une seconde fois ! Il eût mieux valu ne pas le laisser naître…

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel