Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Etats-Unis: Un Américain, condamné à mort pour le meurtre d'une enfant, exécuté dans le Tennessee

 

PEINE DE MORT Dans une requête devant la Cour suprême, ses avocats avaient contesté le protocole d’injection létale qui contient le puissant sédatif controversé midazolam…

20 Minutes avec AFP

 

 — 

Une chambre d'éxecution par injection dans une prison américaine
Une chambre d'exécution par injection dans une prison américaine — Caroline Groussain

C’était la première exécution dans cet Etat du sud des Etats-Unis depuis 2009. Un Américain reconnu coupable du viol et du meurtre d’une enfant a été exécuté jeudi dans le Tennessee à l’aide d’un cocktail létal controversé, après que la Cour suprême a rejeté un recours de ses avocats.

« Je voudrais juste dire que je suis vraiment désolé. Et c’est… c’est tout », a dit Billy Ray Irick, 59 ans, avant de se voir administrer l’injection mortelle à Nashville. Il avait été condamné en 1986 pour le viol et le meurtre d’une enfant de sept ans, Paula Dyer. Ses avocats avaient plaidé un passif de grave maladie mentale.

CBS News
 
@CBSNews
 

DkNQnDIXcAAAxTF.jpg

Commentaires

  • Un immonde salopard en moins ! Voilà la seule réponse d'une justice saine au pire des crimes !

  • Quand on pense que le fumier, le mal absolu qu'est Bergoglio a fait inscrire début août de cette année dans le catéchisme l'interdiction de la peine de mort qui est selon lui " inadmissible " car elle " blesse la dignité personnelle " et qu'il veut une " interdiction mondiale " de la peine de mort....

  • justice est faite ! Les américains, au moins dans certains états, savent protéger la vie des enfants.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel