Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

British Airways, ou comment remettre certains à leur place…

 

 

Un marocain d’une trentaine d’année constate qu’il est assis à côté d’un prêtre.
Il trouve la situation très ennuyeuse et appelle l’hôtesse.

L’hôtesse :

- “Que puis-je faire pour vous ?”

Le marocain :

- «Vous ne voyez donc pas que je suis placé à côté d’un prêtre…
Je ne veux en aucun cas être placé à côté d’un être qui appartient à cette répugnante religion. Cherchez moi une autre place.»

L’hôtesse :

- «Calmez-vous, monsieur». Toutes les places ont été réservées dans cet avion. Mais je vais voir si nous trouvons une solution.

Quelques minutes plus tard, l’hôtesse revient et dit :

- «Comme prévu, il n’y a plus de place en classe économique…
Après en avoir référé au pilote, celui-ci admet qu’il reste une place en classe business mais aussi une en first class.

Avant que le marocain n’ait ouvert la bouche…

L’hôtesse ajoute :

- «La compagnie n’a pas pour habitude de déplacer un voyageur de la classe économique vers la ‘first class’. Mais vu les circonstances, le commandant de bord trouve en effet, qu’il serait honteux de laisser quelqu’un à côté d’une personne comme vous dites ‘aussi ignoble’.»

À ce moment, elle se tourne vers le prêtre et dit :

- «C'est pourquoi, monsieur, je vous prie de prendre vos bagages, il y a un siège en 'first class' pour vous.»

C’est l’instant où les passagers se sont tous levés pour applaudir, ils avaient suivi les échanges avec intérêt.

Ceci s’est réellement passé à bord de la British Airways et a été magistralement résolu par son personnel !
(Cathophobes, les Anglais ?)
 
(merci à Dirk)

 

Commentaires

  • A n'en pas douter, sur Air France, c'est l'inverse qui aurait été fait, le muzz en classe "first" !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel