Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lettre ouverte à toutes les femmes victimes de violences sexuelles

 

Par 
Auteur
/ Samedi 24 novembre 2018 à 17:053
 
Image d'illustration. Photo © Natacha Pisarenko/AP/SIPA
 

Tribune. Vice-présidente du groupe Rassemblement national au conseil régional de PACA, Éléonore Bez s'indigne de l'acquittement d'un réfugié accusé de viol sur lycéenne de 15 ans. Il “ n'avait pas les codes culturels ”, avait plaidé son avocate.

Elue de la République, je suis avant tout une femme. Une femme révoltée contre les violences faites aux femmes et désormais écœurée par la décision de la Cour d’Assises de la Manche, rendue hier mercredi 21 novembre :

Un réfugié bangladais qui a violé une lycéenne et agressé sexuellement une autre et est passé en jugement pour l’une d’entre elles est ressorti libre hier du Tribunal : en effet si la Cour a bien reconnu la réalité du viol, il a néanmoins été acquitté. L’avocate de la défense avait justifié cet acte ignoble parce qu’il n’avait pas les « codes culturels » !!!!.........

Depuis des décennies, nous nous battons pour faire reconnaître nos droits, et la loi du 23 décembre 1980 nous protège juridiquement des violeurs en reconnaissant le viol comme un crime.

Depuis quelques années, le harcèlement sexuel est dénoncé à juste titre par le mouvement « me too », « balance ton porc », et de nombreux articles parlent enfin du harcèlement de rue.

En 2018, en France, nous devrions donc être protégées, pouvoir nous habiller, vivre, circuler comme nous le souhaitons.

Mais hier, la Cour d’Assises de la Manche a fait reculer de plusieurs siècles tout notre combat !
Parce qu’il s’agit d’un immigré venu du Bangladesh et que sa culture permet manifestement que les femmes soient considérées comme de simples objets sexuels, au mieux des ventres, il a été acquitté !! Il a violé oui, mais comme il ne sait pas qu’il a imposé un acte sexuel à une jeune fille, il se promène donc tranquillement de nouveau dans la rue et peut ainsi agresser d’autres femmes.

C’est très inquiétant, car ainsi cette première jurisprudence peut conduire à d’autres jugements de même nature et pourquoi pas finir par accepter des droits tribaux, voire la Charia, dont on voit avec Asia Bibi, que ces « règles » vont à l’encontre des droits les plus élémentaires des femmes dans le Monde.

Aussi je vous demande à toutes, au-delà de toute politique, de dépasser toutes nos divergences et de nous unir pour qu’un tel jugement ne soit plus jamais prononcé sur le territoire français.

Au nom de toutes les femmes qui se sont battues pour faire reconnaître nos droits, au nom de la nécessaire égalité entre les femmes et les hommes, nous ne pouvons pas accepter ce jugement.

Eléonore Bez

Vice-Présidente du groupe RN au conseil régional de PACA

Valeurs Actuelles

Commentaires

  • Bravo Eléonore ! Je ne suis pas une femme, mais vous avez tout mon soutien, au moins moral. Et cette affaire permet de mettre en pleine lumière les mensonges des soi-disant féministes qui sont restées bien silencieuses dans cette affaire : la défense des femmes contre les différentes persécutions dont elles peuvent être victimes, est le dernier souci de ces féministes là ; en réalité, elles utilisent cet argument pour attaquer, sous de fallacieux prétextes, notre société en cherchant à détruire la famille.

  • Ce jugement est révoltant et prouve une fois de plus la soumission de la Justice à la charia et à l'acceptation de ses "codes culturels" comme ils disent.
    Bravo Eléonore pour votre tribune, en espérant qu'elle sera suivie d'effet !
    On attend les féministes de gauche - islamo compatibles - sur ce sujet !

  • Merci !

  • Nul besoin d'évoquer les droits des femmes et l'égalité entre les hommes et les femmes pour dénoncer l'acquittement scandaleux, inconcevable du violeur au motif qu'il n'aurait pas " les codes culturels ". Nul n'est censé ignorer la loi, loi qui est la même pour tous. Au demeurant il est peu probable que le viol soit autorisé au Bengladesh.
    Si l'on suit les motifs de l'acquittement, les islamistes sont autorisés en France à décapiter les chrétiens puisque cette pratique fait partie de leur code culturel.

  • L'objectif de l'acquittement du violeur est de justifier les innombrables viols commis par les " migrants " dans toute l'Europe, aux fins de tenter de neutraliser la colère qui monte parmi les Européens face à l'importation massive d'individus qui non seulement sont des boulets économiques et sociaux pour la société mais encore ont une propension importante à commettre crimes et délits.

  • Ce pauvre type n'a pas les codes?
    Les parents de ces jeunes filles pourraient les lui apprendre non?
    Une cagoule, quelques bâtons et on lui défonce la gueule et les parties
    C'est pourtant simple non?

  • Rien que parce que c'est une élue RN, elle n'aura aucun retour sur son appel à l'unité de toutes les femmes contre ce jugement inique de cette cour d'assises qui va à l'encontre total du droit pénal français interprété par des juges qui banalisent ainsi les pratiques de sauvages vivant encore à la préhistoire et importés avec la bénédiction criminelle onuso-macronienne du moment.

  • sur cette triste affaire , pas de nouvelles de la mère schiappa , et de toutes les féministes hystériques de gauche et autres , mais comme il s,agit d,un clando , leur compréhension est sûrement de mise , ensuite ces mêmes harpies viennent hurler contre les violences faites aux femmes , rien que des tartuffes .
    salutations.

  • Cher abad, très bien vu et analysé! C'est exactement cela! Nombreux retours favorables sur les réseaux sociaux, FB et Twitter.

  • Cher Dirk, nombreuses réactions favorables à la Tribune d'E.B. sur les réseaux sociaux! Le vrai problème ici, c'est cet acquittement scandaleux grâce aux "codes culturels" brandis par l'avocate du violeur. En France, on doit suivre le Droit français, le Droit civil. J'espère que les parents de cette jeune fille vont faire appel.
    .

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel