Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2008

Sous le signe du Lion

Une fillette gravement blessée par un lion au zoo de Saint-Jean-Cap-Ferrat
Le 30/03/2008


Une fillette de 4 ans a été grièvement blessée dimanche par un lion qui l'a attrapée par dessus son enclos alors qu'elle avait franchi une barrière de sécurité au zoo de Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes), a-t-on appris auprès des pompiers et de la direction du zoo.

Le pronostic vital de l'enfant n'est pas engagé, selon la gendarmerie des Alpes-Maritimes. Sérieusement blessée au visage et au dos, elle a été hospitalisée à Nice.

Selon les premiers éléments de l'enquête, un des trois lions du zoo de Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes) a sauté jusqu'à la limite supérieure de son enclos et griffé la fillette à laquelle son oncle avait fait franchir la barrière de sécurité se situant devant l'enclos.

L'enfant semble avoir été hissée dans les bras d'un adulte au plus près de l'enclos ce qui aurait permis à l'animal de l'atteindre.

L'oncle ainsi que la mère de l'enfant ont été légèrement griffés aux bras et aux mains. Le lion n'est pas sorti de son enclos et n'a pas entraîné la fillette à l'intérieur de celui-ci. L'accident s'est produit vers 13H20.

"Tout s'est passé très vite. Lorsque l'oncle a attiré la fillette de l'autre côté de la barrière, qu'il avait lui-même franchi, le lion, probablement une lionne, a perçu cette avancée comme une intrusion", a indiqué à l'AFP le directeur du zoo, Gérard Caucheteux.

"Le lion a fait un saut jusqu'à la limite de l'enclos qui monte à 4,50 mètres et a trouvé la fillette à sa portée.
Notre règlement stipule bien que les visiteurs ne doivent pas franchir les barrières devant les enclos", a précisé M. Caucheteux.

L'enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie de Beaulieu-sur-Mer (Alpes-Maritimes).

Il s'agit du premier accident grave intervenu dans ce zoo depuis 60 ans.

On demeure stupéfait par une telle inconscience! Il suffisait cependant de respecter le règlement. Il est vrai qu'avec tous les dessins animés et livres illustrés où les bêtes sauvages sont représentées sous des traits anthropomorphes, avec des caractères doux et bienveillants, les enfants ignorent que les vrais lions ne sont pas des peluches à qui on va faire un "bisou"... Nous plaignons cette malheureuse fillette victime de parents d'une rare sottise...

© 2008 AFP