Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2008

La Côte d'azur n'est plus ce qu'elle était

Quatre jeunes gens originaires de la banlieue parisienne ont été condamnés lundi à Nice à des peines s’échelonnant de 18 mois d’emprisonnement avec sursis à trois ans ferme pour une série d’agressions commises lors d’une «virée» mouvementée sur la Côte d’Azur, le mois dernier.

Les quatre jeunes, âgés de 18 à 21 ans et originaires des Yvelines, avaient agressé un jeune homme dans un train, lui volant son portable, puis avaient volé son sac à une jeune fille sur une plage de Cannes.

Enfin, l’un des quatre, agissant seul, avait roué de coups, près de la gare de Nice, un octogénaire qui résistait alors qu’il tentait de lui voler sa sacoche.

«Je voyais qu’il ne lâchait pas son sac. Je lui ai mis les pieds sur les mains, j’ai donné des coups, ça m’a fait bizarre d’agresser une personne âgée mais j’avais la haine», a déclaré le jeune homme, âgé de 18 ans, à la barre.

L’octogénaire a comparu devant le tribunal correctionnel en chaise roulante. Il a eu une clavicule cassée et est resté un mois à l’hôpital.

Les faits s’étaient produits les 9 et 10 juillet 2008.

Deux des jeunes gens ont été condamnés à la peine plancher de trois ans ferme en vertu de la loi sur la récidive.
Celui qui avait agressé le vieil homme, n’étant pas récidiviste, a été condamné à une peine inférieure, de 3 ans dont 18 mois avec sursis.
 Le quatrième a été condamné à 18 mois avec sursis.
Libération - 25 août 2008
Ce n'est plus la gravité du délit qui est appréciée, c'est la "récidive"!