Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2008

Le Shalom du livre...

Alain Krivine, porte-parole et leader historique de la LCR, a annoncé qu'il ne rendrait pas au Salon du Livre où il devait animer le 19 mars une émission sur mai 68. Il estime que le Salon a été «récupéré par les autorités françaises et l'Etat d'Israël».

«Cette manifestation culturelle est l'objet d'une récupération, aussi bien par les autorités françaises que par l'Etat d'Isaël, comme le montre l'inauguration officielle faite par le président israélien, Shimon Pérès, en compagnie de Christine Albanel, ministre de la Culture», affirme la LCR.

Pour l'organisation trotskiste, «ce mélange des genres a abouti à la non-invitation non seulement des écrivains palestiniens mais aussi des écrivains israéliens écrivant dans une autre langue que l'hébreu».

«Dans ces conditions où la politique absorbe la culture, il était impossible de cautionner une telle initiative visant à apporter un soutien à un Etat qui se livre à une guerre intolérable contre le peuple palestinien», ajoute la LCR.

(Le Parisien 14 mars 08)

Si c'est Krivine qui le dit! Mais imaginons que Le Pen ait osé tenir les mêmes propos...