Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2008

Valeria Bruni Tedeschi, la soeur de la "première dame de France"...

Valeria-bruni-tedeschi-au-chevet-de-marina-petrella.jpg
Valeria Bruni Tedeschi connaît le milieu des Brigades rouges

La sœur de Carla Bruni, Valeria Bruni Tedeschi, a rendu visite il y a quelques jours à l'ex-membre des Brigades rouges incarcérée en France Marina Petrella, assure-t-elle dans une interview lundi au Corriere della Sera. L'ex-brigadiste, en attente d'extradition vers l'Italie, est placée sous perfusion à l'hôpital pénitentiaire de Fresnes, près de Paris, pour écarter "un risque vital", ont indiqué dimanche ses médecins.
 
"Je préfère ne pas parler de la rencontre car la situation est très délicate et ce n'est pas à moi de faire des déclarations publiques. Je peux seulement dire que cette personne va très mal, son poids est descendu à 40 kilos, elle ne mange plus depuis avril", a déclaré l'actrice, qui ne précise pas la date exacte de sa visite. Arrêtée en août 2007, visée par un décret d'extradition depuis juin, Marina Petrella est atteinte de "troubles dépressifs et suicidaires", selon les médecins. 
 
 
Les deux médecins de Marina Petrella ont plaidé pour "une prise en charge dispensée dans un milieu spécialisé approprié", hors détention, car "le milieu carcéral ne peut qu'aggraver, s'il est possible, les troubles dépressifs et suicidaires tels que ceux de Mme Petrella, et précipiter une issue fatale".

Marina Petrella a été condamnée en Italie en 1992 à la réclusion criminelle à perpétuité, notamment pour complicité de meurtre d'un commissaire de police à Rome en 1981.

 Elle vit en France depuis 1993, où elle est mariée et a eu une fille aujourd'hui âgée de dix ans.
 
D'après agence