Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2008

BANALINFO.fr Coup de poignard au lycée de Calais

389828753.jpg

L'élève de 16 ans soupçonné d'avoir grièvement blessé un jeune homme de 18 ans, en lui portant un coup de couteau près du coeur, jeudi dans l'enceinte d'un lycée de Calais, a été mis en examen vendredi pour "tentative d'assassinat" et écroué. L'agresseur présumé, rapidement interpellé après avoir pris la fuite, a reconnu les faits. "Nous considérons qu'il y a des éléments de préméditation", justifiant sa mise en examen pour "tentative d'assassinat" et non de meurtre, a précisé le procureur adjoint de la République de Boulogne-sur-Mer, Philippe Muller.

Jeudi, vers 16 heures, le jeune homme de 18 ans, ancien élève du lycée professionnel Pierre-de-Coubertin, a été agressé après être entré avec son scooter dans l'enceinte de l'établissement où il venait chercher son amie. En l'apercevant, le lycéen, qui avait "un différend" avec lui, est allé dans sa direction, a sorti un "couteau à lame dépliable" et l'a poignardé, selon le procureur adjoint. "Il dit que lui-même a été surpris de son geste, il a plutôt voulu menacer, il a tendu le bras et puis le couteau est rentré dans la chair", a-t-il ajouté, en précisant que l'élève commençait "à se rendre compte de la gravité de son acte".

"Il évoque l'altercation qui a eu lieu il y a une huitaine de jours concernant un scooter  comme élément de dispute, mais il ne donne pas plus d'éléments là-dessus. C'est à prendre avec beaucoup de précaution", a poursuivi le magistrat, en précisant que ni l'auteur ni la victime ne sont connus des services de police. Le proviseur du lycée, Jean-François Claisse, a lui déclaré que "tout le monde a été surpris" par l'identité (?) de l'agresseur présumé. "Son professeur principal, son chef d'atelier, me dit que c'est un gamin qui ne bougeait pas, qui était gentil. C'était totalement imprévisible", a-t-il souligné.

Les jours de la victime, hospitalisée à Dunkerque dans un état grave et opérée dans la soirée de jeudi, ne sont plus en danger. Vendredi matin, 200 à 300 lycéens se sont rassemblés devant l'établissement pour manifester leur désarroi face à la violence et leur soutien à la victime, avant de reprendre leurs cours vers 9h30.

Ce couteau à lame dépliable est d'un modèle nouveau: il suffit de tendre le bras et il rentre dans la chair!