04/12/2012

Le Journal de Syrie 4 décembre 2012

22:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Quand le Système se donne en spectacle, par Bruno Gollnish

  

En matière de tristes bouffonneries, de bouffées d’orgueil délirantes, de bêtise crasse et de mensonges débités avec aplomb, les politiciens du Système ont placé la barre très haut ces dernières semaines. Un spectacle lamentable qui intervient à un moment ou nos compatriotes sont inquiets comme jamais pour leur avenir, chaque jour davantage fragilisés, paupérisés, matraqués par une crise qui est aussi (surtout) le résultat des choix politiques opérés par les partis dits de « gouvernement » depuis des décennies.

Dans ce contexte, le peuple de droite constate que si le délicat Dominique Strauss-Kahn semble parvenu à un accord à l’amiable (contre un très très gros chèque) avec la femme de chambre Nafissatou Diallo pour régler l‘affaire du Sofitel –accord qui devrait être conclu devant le tribunal du Bronx le 10 décembre- le couple mal assorti Jean-François Copé-François Fillon se vautre toujours dans le ridicule.

Les deux hommes qui se sont rencontrés hier ne sont pas parvenus à trouver un accord, notamment sur la date d’un nouveau vote des militants, que M. Copé voudrait reporter après les municipales de 2014 ( !). Nicolas Sarkozy leur a donné jusqu’à ce mardi soir pour trouver une solution de sortie de crise, faute de quoi il dira « publiquement » qu’ils sont « disqualifiés » pour diriger l’UMP. Les Français pensaient pourtant que c’était déjà le cas…

Sur Le Plus, blog rattaché a site du Nouvel Obs, Jean Martais juge sévèrement Copé, « l’ incroyable posture de ce roi réfugié en haut de son donjon, qui foule aux pieds l’avis de ses propres soutiens dont le vice-président Luc Chatel, et s’accroche à son trône comme une bernique à son rocher. Par sentiment de toute puissance évidemment. Mais également par intime conviction que cette élection, il l’a gagnée à la sueur de son front et à la lueur de son intelligence tactique, d’où cette croyance presque biblique que, décidément, il est bien le meilleur »

A cette « croyance biblique » de M. Copé en son élection (dans tous les sens du terme) , fait miroir la haute opinion de son auguste personne qui anime aussi l’inénarrable Arnaud Montebourg. Un homme qui se définissait durant les primaires socialistes comme un adversaire résolu du FN, un « internationaliste » en lutte contre les excès de… l’internationalisme libéral au nom du concept de démondialisation.

Marine Le Pen a donné l’opinion de beaucoup de Français en estimant hier sur France 3 que le ministre du Redressement productif aurait dû démissionner après le rejet par le Premier ministre de sa proposition visant à nationaliser le site de Florange appartenant au groupe Arcelor-Mittal. S’il ne l’a pas fait c’est qu’«il défend son intérêt personnel » a-t-elle relevé.

Mais il est vrai que M. Montebourg sait pertinemment que les idées qui sont les siennes en matière d’économie, sont à l’opposé de celles de Jean-Marc Ayrault et de François Hollande. Il n’ait entré au gouvernement que pour assurer cyniquement son autopromotion sur le dos des salariés français victimes de l’euromondialisme. Et pour accuser ensuite ses petits camarades de l’avoir empêché de travailler correctement. Bref si M. Montebourg démissionne il le fera quand il le jugera utile en fonction de son plan de carrière.

Certes, mais est-ce une consolation, le reste du gouvernement donne aussi une piètre image de la France. Laurent Fabius, « caniche » de l’Otan comme il le disait lui-même de M. Sarkozy quand il était dans l’opposition, va s’employer à relayer les accusations de ce « responsable américain » qui, « sous le couvert de l’anonymat » affirme que « le régime syrien est en train d’assembler » des armes chimiques. « La Maison-Blanche et la secrétaire d’État Hillary Clinton » affirment être inquiètes a relevé l’AFP.

Comme à la « belle époque » des bobards pour justifier l’agression américaine contre l’Irak, voilà un beau prétexte d’intervention ou d’ingérence accrue dans les affaires syriennes que l’éradication d’ « armes de destruction massive » …

Et pendant que M. Fabius souhaite l’anéantissement de l’Etat laïc syrien protecteur des Chrétiens et arme le djihadisme, Manuel Valls promet de le combattre en France tout en poursuivant une politique criminellement laxiste en matière d’immigration, de régularisation et de distribution de « papiers pour tous ».

Christine Taubira, elle, a toujours les yeux de Chimène pour les délinquants ; sa collègue Marisol Touraine se félicite de ce que les ados de 14 ans pourront avorter gratuitement ; Jean-Marc Ayrault se bat contre son électorat à Notre Dame des Landes ; Michel Sapin s’apprête a devenir le ministre qui comptabilisera un nombre record de chômeurs et Cécile Duflot a montré de nouveau toute l’étendue de son intelligence et de sa connaissance des dossiers.

Cerise sur le gâteau, le ministre du Logement a en effet sommé l’Eglise, dans Le Parisien, de mettre ses locaux à la disposition des « mal logés » puisqu’« Il semble que l’archevêché de Paris possède des bâtiments quasi vides. » « Je ne comprendrais pas que l’Eglise ne partage pas nos objectifs de solidarité », a-t-elle ajouté.

Bref comme l’a noté Guillaume Tabard dans Les Echos, ce ministre « induit l’idée d’un rapport de force, voire d’une résistance de la part d’une institution qui est, et de loin, la plus engagée au service des sans-logis, y compris par la mise à disposition de locaux et de logements. »

Les propos « menaçants et imprécis » de Mme Duflot semblent ne s'appuyer que sur « les allégations du Canard enchaîné » et elle semble ignorer « que les congrégations propriétaires d’immeubles ne dépendent en rien des diocèses. La confusion des entités juridiques est de trop pour un ministre censé maîtriser son sujet. »

La « maîtrise » n’est apparemment pas un mot qui entre dans le vocabulaire de ce gouvernement, tous sujets et dossiers confondus. Cette pitoyable saillie de Mme Duflot n’en est qu’une nouvelle illustration, alors que l’Eglise est invitée dans le même temps à accepter sans broncher ce formidable recul de civilisation que serait la mascarade du mariage pour tous, cache-sexe sémantique affligeant du mariage et de l’adoption pour tous…les couples « gays ».

Enfin, Bruno Gollnisch rappelle à ce gouvernement mais aussi à MM. Fillon et Copé, si tant est que ces derniers soient encore en état de s’intéresser à l’actualité, qu’il y a un moyen bien simple d’engager le règlement de la crise du logement. Il suffirait déjà de couper le robinet de l’immigration massive, des 200 000 immigrés non-européens entrant chaque année sur notre territoire. Le Front National lui, le fera.

20:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

De quoi souffre exactement Kate Middleton ?

La duchesse de Cambridge est enceinte de son premier enfant comme l'a révélé un communiqué officiel lundi. Kate Middleton est également hospitalisée pour hyperémèse gravidique qui touche moins de 3% des femmes.

L'hyperémèse gravidique dont souffre la duchesse de Cambridge est une forme sévère de nausées et de vomissements continuels qui touche les femmes enceintes au cours du premier trimestre de leur grossesse. Alors que les vomissements concernent jusqu'à 30% des femmes enceintes, l'hyperémèse, "qui est la forme grave", touche moins de 3% d'entre elles, a indiqué le Pr Pierre Mares, professeur de gynécologie-obstétrique au CHU de Nîmes. C'est en fait la conséquence de la sécrétion massive de l'hormone de grossesse par le placenta.

Ces vomissements incoercibles peuvent avoir un impact sur l'état de santé (perte de poids et déshydratation) de la future maman et nécessiter son hospitalisation, ce qui a été le cas de l'épouse du prince William. En France, l'hospitalisation est décidée "lorsque la perte de poids atteint trois kilos et qu'il y a des signes de déshydratation" précise le Pr Mares qui ajoute que "tout rentre généralement dans l'ordre" après le premier trimestre de la grossesse.

Selon le Collège royal britannique des obstétriciens et des gynécologues, l'hyperémèse peut avoir "des répercussions importantes sur la qualité de vie de la femme et peut entraîner des sentiments de dépression, des difficultés entre partenaires et des inquiétudes pour la santé de l'enfant à naître". Il existe toutefois des options médicales "sûres et efficaces" pour traiter l'hyperémèse, dont la prise de médicaments antihistaminiques et de vitamine B6 à petites doses, selon le Collège britannique. L'hospitalisation permet de traiter la déshydratation par voie intraveineuse.

Signe d'une grossesse multiple ?

Plusieurs titres de presse anglaise dont le Daily Telegraph, quotidien royaliste, s'interroge sur une possible grossesse multiple de Kate Middleton. "Kate attendrait-elle des jumeaux?", titre le journal, qui donne la parole à un médecin. Car les femmes qui, comme Kate, souffrent d'"hyperémèse gravidique", sont "deux à trois fois plus susceptibles de donner naissance à des jumeaux", explique Tim Draycott en une du journal. Un scénario qui donne lieu aux suppositions les plus folles sur la toile car s'il s'agit de jumeaux et qu'ils naissent au même instant par césarienne, alors lequel sera l'héritier du trône ?

TF1 - 04/12/12
 

 

19:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Compte en Suisse: le ministre Jérôme Cahuzac dément et menace

Lire: http://www.leparisien.fr/politique/compte-en-suisse-cahuz...

19:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Cécile Duflot huée par les députés de droite après son appel à l'Eglise


Reportages : Cécile Duflot huée par les députés... par LCP

18:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Gilad Sharon, le diseur de vérité

 

Par Gilad Atzmon - Traduction E&R par Romain R.

 

Gilad Sharon (photo ci-contre), le fils d’Ariel Sharon, a écrit dans le Jerusalem Post qu’Israël devait « aplatir l’ensemble de la bande de Gaza ».

« Il ne devrait pas y avoir pas d’électricité dans la bande de Gaza, pas d’essence ou de véhicules en mouvement, rien. Alors, ils demanderaient vraiment un cessez-le-feu », écrit-il. « Nous avons besoin d’aplatir des quartiers entiers de la bande de Gaza. Aplatir tout Gaza. Les Américains ne sont pas limité à Hiroshima – les Japonais ne capitulaient pas assez vite, ils ont donc aussi frappé Nagasaki. »

Beaucoup d’israéliens et même certains sionistes sont « indignés », mais la vérité doit être dite : l’opinion de Sharon est pleinement compatible avec le sionisme, la pensée israélienne et certains aspects de la culture juive.

Par exemple, l’appel de Sharon est pleinement compatible avec certains passages dévastateurs de l’Ancien Testament :

« Mais vous poursuivrez vos ennemis, et ils tomberont devant vous par l’épée. Cinq d’entre vous en poursuivront cent, et cent d’entre vous en poursuivront dix mille, et vos ennemis tomberont devant vous par l’épée. » Lévitique, 26.7-8

« Quand l’Éternel ton Dieu t’aura fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession, qu’il aura ôté de devant toi beaucoup de nations... tu les voueras à l’interdit ; tu ne traiteras point alliance avec elles, et tu ne leur feras point grâce. » Deutéronome 7.1-2

« Ne laisse pas âme qui vive. Tu dois les détruire complètement ... comme le Seigneur ton Dieu te l’a commandé... » Deutéronome 20.16

Donc, à la fois comme son vrai père et ses ancêtres spirituels, le jeune Sharon veut détruire les habitants de Gaza, il veut les réduire eux et leur civilisation en poussière – pensées malheureusement ancrées dans l’Ancien Testament. Bien que les Juifs religieux qui suivent le Talmud plutôt que la Torah puissent être critiques envers les interprétations littérales du livre sacré, Gilad Sharon est un israélien laïc, qui, pourtant, suit ici l’interprétation la plus banale et littérale du texte biblique.

Sharon est également en accord avec la philosophie de l’ultra-sioniste Vladimir Jabotinsky dans son article « The Iron Wall (We and the Arabs), 1937 ». Jabotinsky croyait en l’érection d’un « mur de fer » que la population indigène (arabe) ne pourrait pas franchir. Certains diront qu’en 1948, le mur de fer de Jabotinsky, est devenu la colonne vertébrale du pragmatisme politique israélien, et bien que largement effectuée par ses ennemis politiques, la Nakba pourrait être considérée comme la matérialisation de l’idéologie de Jabotinsky.

L’opinion de Sharon est également semblable à celle exprimée cette semaine par le vice-Premier ministre d’Israël, Eli Yishai, qui a prétendu : « Nous devons ramener la bande de Gaza vers le Moyen Âge en détruisant toutes les infrastructures, y compris les routes et l’eau. »

Le jeune Sharon est clairement un diseur de vérité. Il nous offre un aperçu authentique de la psychose meurtrière israélienne, et le message à en tirer est évident. Il est maintenant temps d’admettre que nous ne pouvons pas saisir la psychose collective israélienne et sa fascination pour la violence et la mort sans une compréhension profonde de la culture juive, de la suprématie juive ainsi que du tribalisme juif.

Pour des raisons évidentes, certains Juifs et même quelques Palestiniens ne veulent pas s’engager dans cette voie et insistent pour que l’on évite toute critique de la judaïté de « l’État juif ». Cette philosophie en faillite serait presque drôle si elle n’était pas si tragique – entrer dans le détail des causes profondes de la barbarie sioniste est désormais une obligation élémentaire humaniste.

Je pense que nous avons atteint le point de non-retour. Nous devons maintenant examiner de façon critique la politique juive, le lobbying juif, et les crimes israéliens dans le contexte de la culture juive. Une telle approche peut sauver le monde et espérons-le, peut également sauver de nombreux juifs des chaînes de leur propre patrimoine.

Une anecdote

En fait j’ai été amusé d’apprendre aujourd’hui que le célèbre sioniste Jeffrey Goldberg, lui-même un ancien gardien de camp de concentration de Tsahal, a été parmi les premiers à dénoncer Gilad Sharon. Voici comment il fait référence à l’article de Sharon sur Twitter :

« Gilad Sharon a appelé Israël à bombarder la bande de Gaza. Je suis à moitié surpris que le Jerusalem Post puisse publier de telles bêtises. »

Il n’est pas du tout évident que Goldberg s’oppose à l’opinion de Sharon. Cependant, il est évident que Goldberg est tourmenté par l’idée que l’opinion de Sharon puisse transpirer. « Je suis à moitié surpris que le Jerusalem Post puisse publier de telle bêtises », dit-il.

Goldberg estime que les aspects meurtriers si intrinsèques à la suprématie tribale sont mieux conservés dans les murs du ghetto. Il ne veut pas que les goyim sachent. Comme on pouvait s’y attendre, Goldberg a été parmi les premiers à attaquer mon livre, Quel Juif errant ?, et à poursuivre mes approbateurs pour exactement les mêmes raisons. Il était très préoccupé par ce que les gens lisaient au sujet d’Israël, du sionisme, de la politique identitaire juive et de l’idéologie qui le motive lui-même à servir parmi nous d’agent sioniste.

E&R

17:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Marine Le Pen invitée politique de Public Sénat et Radio Classique

17:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)