17/12/2013

Les évêques de France s'engagent contre l'extrême droite

PHO29d393dc-626e-11e3-b501-1c86e9148904-805x453.jpg

Publié le 16 Décembre 2013

 

  
 
 
 
 

Par Jean-Marie Guénois

 

À trois mois des élections municipales, la conférence des évêques tire une sonnette d'alarme contre la montée du «populisme» en France.

 

«Nous condamnons les discours populistes répandant la suspicion contre toute représentation politique». À trois mois des élections municipales, les évêques de France, ont pris position, mercredi, contre les candidats et les partis «populistes» aux prochaines échéances (23-30 mars 2014), mais ils ne nomment ni le Front National, ni aucune autre formation. Ils se disent toutefois «inquiets» de la montée de «l'individualisme» qui conduit à la «perte du sens du bien commun», au «rejet de l'autre quand il est différent ou quand il vient d'ailleurs».

 

« Nous condamnons les discours populistes répandant la suspicion contre toute représentation politique »

Des hommes forts de leur humanité

 

Cette «tendance», ces hommes d'Église la perçoivent sur le terrain de leurs diocèses et ne cachent pas qu'elle génère de «la peur », mais aussi de «la violence». Ou, parfois, le rejet pur et simple «de personnes qui ont le sentiment qu'elles ne sont plus accueillies là où, il y a quelques années encore, elles avaient toute leur place».

 

D'où cet appel épiscopal inhabituel, signé par les dix membres* du conseil permanent de la conférence des évêques de France, dont leur nouveau président, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, mais aussi le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris… Lire la suite.

 

CRIF

20:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

Commentaires

Aucune surprise ! Ils sont alignés sur les mêmes positions politiques que le Grand Orient vis à vis de la montée du FN ! Ils ont sans doute reçu des instructions pour sonner le tocsin devant la montée de ce dernier dans tous les sondages.
Il faut considérer cette variété d'universalistes comme des ennemis des peuples de souche qui veulent se maintenir homogènes et enracinés sur le sol de leurs ancêtres ! Leur charabia geignard sur l' "amour" m'écoeure profondément.

Écrit par : Dirk | 17/12/2013

Eh bien , n'est-ce pas la religion judeo-chretienne?

Écrit par : nelly | 17/12/2013

Les fumiers !
Heureusement, ils ne représentent plus rien, pas même leurs propres ennemis en faveur desquels ils se battent, tant ils sont bêtes !

Écrit par : abad | 17/12/2013

Rappelons que Dieu n'a pas accepté Babel, que Saint Vincent de Paul disait que tous les malheurs d'un Pays étaient de la faute du clergé.
Ces évêques ne représentent qu'eux-mêmes, les autres n'osent sans doute pas se compromettre, et pourtant devant le désarroi et la destruction de la Nation, y compris par l'immoralité élevée au rang d'institution, leur devoir de "réserve" confine au reniement.
D'autre part un nombre d'évêques fricotent avec la Franc-Maçonnerie. Saint Paul a annoncé l'Apostasie, or elle ne peut venir que du sommet , ce n'est pas le troupeau qui conduit le pasteur, mais le pasteur qui conduit les "brebis".
Cet aveuglement correspond au message de La Salette.
A chaque élection, dans leurs sermons , beaucoup de prêtres donnent des consignes " étranges ".
L'accord de Metz ( voir Madiran) a fait beaucoup de dégâts, les esprits ont été empestés en faveur du Communisme, et Vatican deux reste une imposture flagrante.
Les Catholiques traditionalistes sont mal vus par ce clergé V2, ils aiment la Vérité de Toujours, mais aussi la Patrie "pour laquelle il n' y aura plus d'amour" (Ref La Salette).

Écrit par : turigol | 18/12/2013

@ Nelly: non. Ces évêques font des déclarations purement maçonniques qui n'ont rien à voir avec la religion catholique.

Écrit par : Gaëlle Mann | 18/12/2013

Les évêques francs-maçons, ou quand l'encouragement au suicide d'un peuple (le sien) et la destruction du sacerdoce de sa religion deviennent des obligations. C'est quand même très con un humaniste chrétien post vatican II....

Écrit par : Monsieur T | 18/12/2013

Ces saletés en soutane ont besoin des "rejetés ( les immigrés)
pour remplir leurs églises largement désertées avec raison !
Ils sont vieillissants (Mgr 23) et agonisants : les voir disparaître sera un régal .

Écrit par : marcel | 18/12/2013

les prophéties sont en marche . .!!
ces évêques n,ont rien de chrétien . .!!
salutations.

Écrit par : parvus | 18/12/2013

Il y a depuis plus de trente ans que les curés ne font plus des sermons mais de la propagande gauchiste.
Les églises se sont vidées,les séminaires déserts,et empêchent les prêtres de célèbrer la Sainte Messe en latin dans des églises qui restent fermées.
Evêques rouges.

Écrit par : JLA | 18/12/2013

parvus, je crois qu'on arrive à la fin des Temps. Et pourquoi pas?

Écrit par : Gaëlle Mann | 18/12/2013

Le nouveau cathéchisme de nos évêques :
"Tu condamneras les discours populistes
Tu t’inquiéteras de la montée de l’individualisme
23, v’la le Cardinal !"

Écrit par : abad | 19/12/2013

Les commentaires sont fermés.