Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2014

La Lettonie pénalise la négation de l'occupation soviétique: la Russie indignée

Moscou, 16 mai - RIA Novosti

La Russie est indignée par la décision du parlement letton d'instaurer la responsabilité pénale pour la négation de l'occupation soviétique et nazie de la Lettonie, a déclaré vendredi le ministère russe des Affaires étrangères.

"Cette décision du parlement letton, qui est sans doute déterminée par la conjoncture politique, suscite notre indignation légitime. Nous la considérons comme une nouvelle tentative cynique des autorités lettones de déformer l'histoire en faisant l'amalgame entre l'Allemagne hitlérienne et l'Union soviétique, pays qui a apporté une contribution décisive à la victoire contre le fascisme. C'est une tentative de souiller la mémoire de ceux qui ont sauvé le monde de la "peste brune" au prix de sacrifices énormes", a indiqué le porte-parole du ministère Alexandre Loukachevitch.

Le parlement letton a adopté jeudi en dernière lecture des amendements au Code pénal instaurant une peine de prison pour la glorification, la négation, la justification ou la mise en doute de l'occupation nazie et soviétique de la Lettonie.

Selon Moscou, la Lettonie a ainsi violé ses engagements internationaux, parce que "personne n'a annulé les décisions du procès de Nuremberg qui constituent la base du système du droit international", a rappelé M.Loukachevitch.

 

00:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Les lettons ont tout de même, au moins un peu, contribué à la révolution bolchévique, et ils constituaient près de la moitié de la bande de tueurs de la Tchéka qui ont assassiné la famille impériale dans la villa Ipatiev.
En sommes, ils furent victimes du système qu'ils ont aidé à créer.

Écrit par : BOGOMIR | 17/05/2014

@ BOGOMIR: je lis sur Wikipédia ceci:

"Six lettons selon d'autres sources des Hongrois de la Tcheka sont réunis, deux d'entre eux se désisteront"

Il y a incertitude, semble-t-il.

Écrit par : Gaëlle Mann | 18/05/2014

Les commentaires sont fermés.