25/07/2014

Marseille : ces restaurants qui se mettent à l'heure du jeûne

 

 
Marseille / Publié le Vendredi 25/07/2014 à 05H41
 

À quelques jours de la fin du Ramadan, des professionnels ont dû s'adapter

20140725_1_5_1_1_0_obj6787577_1_1406299890.jpg

Pour mieux vivre le Ramadan, certains restaurateurs ont fait le choix de décaler leurs horaires de travail, comme ici dans le quartier Conception.

Photo S.L

 
 

"Le Ramadan ça bouleverse tout", déclare Sidali, employé depuis un an à The Best. Gérer le Ramadan au travail est sans doute le plus difficile dans la vie quotidienne d'un musulman. Et si en plus, le travail en question est dans la restauration, les choses se compliquent... Entre la chaleur du four, les odeurs de cuisson : tout devient insupportable. C'est pourquoi Hakim Messaoudene, gérant de l'établissement de restauration rapide "The Best", a pris pour la première fois la décision de décaler ses horaires.

Après beaucoup d'hésitation, il a finalement pris exemple sur ce qu'il a vu à Saint-Antoine et au boulevard National. Habituellement ouvert midi et soir, pendant le mois de Ramadan, il a décidé d'ouvrir seulement en soirée de 22 h à 3 h. Le restaurateur explique : "C'est plus facile à vivre. Le soir, une fois que mes employés ont rompu le jeûne, ils sont plus en mesure de travailler."

Une opinion que partage Saïd Ahmada, propriétaire du Must, avenue Saint-Antoine (15e) : "En période de Ramadan, les employés préfèrent travailler le soir pour méditer et se reposer." Il poursuit : "Avoir toute cette nourriture en face de vous alors que vous êtes privé de manger, ce n'est vraiment pas évident." Sidali acquiesce : "Le soir, c'est mieux parce que quand on est à jeun, on ne peut pas travailler de la même façon. Mais du coup, le fait de ne pas travailler la journée, ça passe moins vite. Sans boire ni manger, je ne peux pas faire grand-chose."

Des pratiques qui commencent à changer

Néanmoins, alors que Saïd Ahmada a l'habitude de décaler ses horaires d'ouverture, Hakim Messaodene hésite, lui, à retenter l'aventure l'année prochaine : "Le résultat financier n'est pas bénéfique, même si la clientèle apprécie qu'il y ait une possibilité de commander tard dans la soirée."

Pourtant, les pratiques du Ramadan commencent à changer. Si la première semaine, les gens préfèrent cuisiner en famille les mets classiques, cette tradition tend à s'essouffler, surtout en ce qui concerne la jeune génération. "En ville, aucun restaurant ne ferme aussi tard, alors nos horaires décalés, c'est la solution pour les gens qui veulent manger à l'extérieur.Par exemple, dans le quartier de la Conception, c'est le seul snack ouvert", note Sidali.

Et même les clients qui ne pratiquent pas du tout le Ramadan commencent à se faire à l'idée. Ils consomment différemment. C'est le cas de Stéphane, 48 ans, habitué : "Ça change tout ! Habituellement, je venais pour le déjeuner, et ce soir, je suis venu après ma séance de cinéma. Ça ne me dérange absolument pas, je comprends tout à fait. Et puis en juillet, ça n'est pas gênant, puisqu'il y a beaucoup de départs en vacances. Mais bon, c'est tout de même bien qu'à partir d'août les choses reviennent à la normale !"


La fin du Ramadan prévue le 29 ou le 30 juillet

La fin du Ramadan est toujours source de doute pour les musulmans. Personne ne connaît le jour à l'avance. Un mois après le début du jeûne, l'Aïd-el-fitr, la fête qui clôture le Ramadan, sera célébrée le lundi 29 ou le mardi 30 juillet.

Cette incertitude vient du fait que les musulmans ont leur propre calendrier, calculé sur la base des mois lunaires. Il marque aujourd'hui l'année 1435, date calculée à partir de la venue du prophète Mohamed à Médine, ville de l'actuelle Arabie Saoudite. Le Ramadan, un des 5 pilliers de l'Islam, est chaque année décalé de 11 jours, ce qui correspond à la différence entre l'année solaire et l'année lunaire.

La date officielle connue dimanche

Dimanche soir, le Conseil du culte musulman révélera en France la date officielle de la rupture du jeûne grâce à l'observation de la lune. Si le croissant de lune apparaît, cela signifiera que le début du mois lunaire a commencé et la fin du Ramadan a sonné.

La Provence

19:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

N’ayez crainte, dans quelques années c’est toute notre législation qui devra s’adapter à l’Islam. Pour le ramadan, on prévoira un mois de repos pour tout le monde et on nous expliquera que c’est très bien ainsi. Et pendant ce temps l’Israël pourra tranquillement massacrer les quelques Palestiniens qui auront survécu jusque là !

Écrit par : abad | 25/07/2014

Les commentaires sont fermés.