Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2015

Le corps du petit Aylan aurait-il été déplacé juste pour faire une "belle" photo ?

sans-titre.png

 

manipulation

Le père du petit Aylan, l’enfant noyé dont la bien-pensance nécrophage et sans scrupules exploite la mort pour faire accepter aux peuples de l’Union européenne l’arrivée massive d’immigrés clandestins dans leur pays, ne fuyait pas la guerre : il vivait en Turquie depuis 3 ans et voulait rejoindre l’Union européenne pour se refaire les dents ! Une information confirmée par le Wall Street Journal, ce qui nous amène à un certain nombre d’interrogations.

Sa sœur vivant au Canada a témoigné dans la presse anglophone. Interrogée jeudi par le Wall Street Journal dans une banlieue de Vancouver, elle a déclaré que leur père, toujours en Syrie, avait suggéré à Abdullah (le père de l’enfant mort) d’aller en Europe pour se refaire ses dents endommagées et trouver un moyen d’aider sa famille à quitter la Turquie. Elle a commencé à envoyer de l’argent à son frère il y a trois semaines, soit 1.000 €, pour aider à payer le voyage.

 

Comme Alain Benajam et d’autres sur la Toile, on peut légitimement se poser plusieurs questions fondamentales concernant le flux soudain des ces immigrés clandestins prêts à tout pour rejoindre l’Union européenne au lieu de se tourner vers des pays du Proche et du Moyen, Orient comme la Jordanie, l’Arabie saoudite ou le Qatar.

Tout d’abord, il est surprenant de constater, au regard des photos accessibles librement, qu’ils disposent de bateaux pneumatiques presque tous du même type. Comment se les sont-ils procurés ? De surcroît, il est tout aussi surprenant d’apprendre que quasiment tous veulent se rendre en Allemagne. Qui le leur a conseillé et qui leur a donné l’itinéraire à suivre pour rejoindre le doux pays d’Angela Merkel ? Et pourquoi leur faire croire en un Eldorado européen alors qu’il n’en n’est rien ?
On est aussi en droit de s’interroger sur le niveau de complicité de la Turquie islamiste dans cette affaire, pièce maîtresse de l’OTAN dans la région et soutien indispensable à l’Etat islamique en Syrie et en Irak…

Le corps du petit Aylan aurait-il été déplacé juste pour faire une belle photo ? Cela y ressemble…

Il faut savoir que l’auteur de cette photo choc, largement instrumentalisée par la bien-pensance au service du mondialisme, n’est autre que Nilüfer Demir qui travaille pour Doğan Medya Grubu, une holding qui possède notamment la chaîne CNN Türk. Sous le contrôle du gouvernement turc, le groupe est réputé pour censurer les manifestations de l’opposition kurde et tout ce qui peut nuire au régime islamiste en place à Ankara. A 6 h du matin, la photographe était sur la plage, au bon endroit et au bon moment… Un coup de chance ?

Bien entendu, cette même bien-pensance mondialiste ne dit mot sur les enfants du Donbass qui meurent sous les pilonnages du régime de Kiev, ou lorsque des enfants syriens, kurdes, irakiens ou yéménites tombent sous les balles ou les couteaux des jihadistes !

Nations Press.Info

 

22:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

l,enfumage est une valeur qui reste sûre , la preuve , il suffit de voir l,émotion que cela a suscitée chez les naïfs européens !!
salutations.

Écrit par : parvus | 06/09/2015

Les commentaires sont fermés.