Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2016

Démocrature : Les députés adoptent un « délit d’entrave numérique »

 

La liberté d’expression se réduit comme peau de chagrin et tous les domaines qui devraient être libres de discussion car non consensuels sont touchés. On sait que la recherche historique est très encadrée, et que simplement poser des questions gênantes (sans même esquisser de réponse) peut suffire pour être condamné par la loi Gayssot. En matière d’identité, formuler une simple remarque ou exprimer un sentiment de gêne face à l’invasion que la France subit peut vous faire condamner pour « incitation à la haine ». C’est désormais la dénonciation argumentée sur internet de l’assassinat des enfants à naître qui risque de mener à la prison.

En effet, les députés socialistes ont adopté une loi qui punira jusqu’à 2 ans de prison ferme et 30.000 € d’amende, quiconque, concernant l’avortement, n’aura pas relayé les bobards du planning familial, à savoir que tuer un bébé qu’une femme a dans son ventre est formidable (car le ventre de la femme lui appartient et elle est libre d’en faire ce qu’elle veut) et ne lui porte aucun cas de conscience. Qu’on en juge : Parmi les sites explicitement visés par cette loi, il y a celui-ci IVG.net, site dont on ne voit pas bien où il dit des mensonges ! La loi n’est pas encore en vigueur -elle doit également être adoptée par le sénat-, mais ne doutons pas qu’elle arrivera à être promulguée, d’autant que les députés de droite ont très mollement combattu ce nouvel affront à la liberté d’expression. En effet, parmi les députés seul le maire d’Orange, Jacques Bompard a opposé une vive résistance avec 53 amendements, d’autres s’y opposant plus mollement, tels M. Marechal Le Pen, J.F Poisson, et une poignée de députés « Les républicains ».

On notera que F. Fillon a brillé par son absence, bien qu’il soit député ! En fait, tout semble indiqué que, même élu président, il ne fera rien pour abroger la loi. Et c’est bien l’objectif des socialistes : Faire passer le maximum de leurs lois mortifères car ils savent que, même s’ils perdent les futures élections, leurs lois continueront à rester en vigueur car les nouveaux élus n’auront pas le courage de s’y attaquer. A l’alternance suivante, les socialistes, reprenant le flambeau, iront de nouveau plus loin, et c’est comme ça que le pays va de mal en pis, l’élection de la droite permettant -au mieux et pas toujours- un moratoire des mauvaises lois, moratoire interrompu quand la gauche accède de nouveau aux affaires.

Le seul moyen de s’en sortir serait de trouver un candidat qui abrogerait toutes ces lois (aussi bien les lois liberticides au niveau de la liberté d’expression que les lois sociétales telles la loi sur le mariage pour tous, la loi sur l’avortement etc, etc.) Mais force est de constater, hélas, qu’on n’en trouve pas, au moins parmi ceux qui ont des chances de l’emporter !

03:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Le FN doit mettre en demeure Fillon de s' exprimer sur le sujet.

Écrit par : anonyme | 02/12/2016

Répondre à ce commentaire

Il flotte un climat de fin de règne en France socialiste et cette mesure liberticide s'ajoute à d'autres, sans que personne ou presque ne bouge ! Nous entrons de plain pied dans le cauchemar orwellien, tout doucement, sans nous en rendre compte, comme la grenouille qu'on chauffe et qui finit ébouillantée et morte sans s'être aperçue de rien.
Rien ne sera possible en France, en cas d'alternance patriote, sans suppression de toutes les lois liberticides de la liberté d'expression, à commencer par la loi Fabius Gayssot décrétant que certaines idées étaient des délits.

Écrit par : dirk | 02/12/2016

Répondre à ce commentaire

seul le FN au pouvoir , pourrait passer à la suppression de ces lois liberticides , ne jamais compter sur la pseudo-droite , qui s,aplatie en permanence devant la gauche .
salutations.

Écrit par : parvus | 02/12/2016

Répondre à ce commentaire

Encore un succès de la culture de mort dont se repaissent notre Président et nos ministres.
Vivement Marine !

Écrit par : abad | 04/12/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.