Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2017

Affaire Penelope Fillon : les enquêteurs vont éplucher les déclarations de patrimoine

6631566_000-was1701211-1_1000x625.jpg P et F.jpg

>Elections>Election présidentielle|28 janvier 2017, 18h07|22

 

1/2 
 
 
Election présidentielleFrançois FillonPenelope FillonDéclaration de patrimoineHATVPHaute autorité pour la transparence de la vie publique
 

Les enquêteurs saisis de l'affaire Penelope Fillon vont  prochainement éplucher les déclarations de patrimoine et d'intérêts de François Fillon, transmises par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

L'enquête sur le «Penelopegate» se poursuit, les enquêteurs s'apprêtent à éplucher les déclarations de patrimoine et d'intérêts de François Fillon. Des documents que la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) assure avoir transmis samedi aux enquêteurs saisis de l'affaire Penelope Fillon. La Haute Autorité, contactée à la suite d'une information d'Europe 1, a par ailleurs confirmé avoir reçu une réquisition judiciaire lui enjoignant de transmettre le dossier mais elle n'a pas souhaité donner davantage d'informations sur la démarche des enquêteurs.

 

Penelope Fillon est visée par des accusations d'emplois fictifs lancées par Le Canard enchaîné. En cause : 500 000 euros de salaires perçus comme assistante parlementaire de son mari, puis de son suppléant, alors que personne n'avait jusqu'ici entendu parler de cette activité de Penelope Fillon. L'enquête vise aussi des soupçons d'abus de biens sociaux : Madame Fillon aurait été salariée de 2012 à 2013 de la Revue des Deux Mondes pour environ 5 000 euros brut par mois.

   

>>>A LIRE AUSSI : Madame Fillon, employée par son mari

 

Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire, notamment sur des soupçons de «détournement de fonds publics» et d'«abus de biens sociaux», et lancé ses investigations. Une perquisition a été menée jeudi à la Revue des Deux Mondes, propriété de Marc Ladreit de Lacharrière, PDG de Fimalac et ami de François Fillon.

 

>>>A LIRE AUSSI : Penelope, la très discrète épouse de François Fillon

 

Pas de mise en examen avant l'élection présidentielle

 

Au terme de l'enquête, le parquet peut classer sans suite le dossier ou, s'il estime avoir réuni des charges suffisantes, citer directement le ou les mis en cause devant le tribunal pour un procès, sans passer par une mise en examen. Si l'affaire requiert des investigations complexes, ou pour éloigner toute suspicion de manipulation politique, le parquet peut aussi saisir un juge d'instruction. Difficile alors d'imaginer que des mises en examen interviennent avant l'ouverture de la campagne présidentielle, le 10 avril. D'autant que la justice a pour pratique de s'abstenir de prononcer des mises en examen avant un scrutin.

 

Les dégâts risquent d'être très lourds dans l'opinion pour celui qui avait fait de «la probité» son credo. «On ne peut pas diriger la France si on n'est pas irréprochable», clamait en novembre François Fillon. Aujourd'hui, seuls 32% des Français le jugent «honnête», selon un sondage Odoxa. Ébranlés, François Fillon et son entourage ont montré un certain flottement, avec des explications parfois contradictoires. Semblant anticiper d'autres «boules puantes», François Fillon a confié jeudi avoir, quand il était sénateur de 2005 à 2007, «rémunéré pour des missions précises deux de (ses) enfants qui étaient avocats, en raison de leurs compétences». Problème : ni sa fille, ni son fils n'étaient alors officiellement avocats. «Imprécision de langage», a tenté de minorer son entourage.

Le Parisien

23:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Mais il est évident que les mondialistes ont choisi leur poulain : Macron ! Et, pour lui ils sont en train de déblayer le terrain. Sur la gauche c’est pratiquement fait : Valls est hors course, Hamon va le replacer ; ce petit extrémiste de gauche va directement concurrencer Mélanchon et laisser à Macron le champ libre sur sa gauche ; Il reste à dégager la route sur la droite : c’est en cours ! Fillon est désormais complètement enfoncé ; je ne pense pas qu’il s’en remettra ! Maintenant la voie est libre pour Macron aussi bien sur sa gauche que sur sa droite : Macron a un boulevard devant lui ! Et pendant ce temps le peuple français ne se rend compte de rien, ne voit pas la basse manoeuvre qu’on vient de vivre, et les gens sont capables de voter pour ces pourris !

Écrit par : abad | 29/01/2017

D'accord avec abad, le système a choisi son poulain
La celerite de la justice suite a un article de journal est sidérante!
Et pour les accusations de collusion avec le quatar , dénonce dans un livre dont personne ne parle?

Écrit par : jean | 29/01/2017

Un nouveau verbe du premier groupe vient d'apparaître dans la langue française : pénéloper.
Il signifie : parer aux frais d'entretien du manoir ;o)

Écrit par : téléphobe | 29/01/2017

Les français, pour le grand malheur de tous, sont amateurs de spectacle. Il n'est qu' à voir l'audimat des émissions de "variétés" qui leur sont proposées. Tout y est du niveau zéro. Mais, ils n'ont pas compris l'abrutissement auquel ils sont soumis. Tant pis pour eux et, par ricochet, tant pis pour nous qui n'avons pas su leur ouvrir les yeux.

Écrit par : Elégant | 30/01/2017

Les commentaires sont fermés.