Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2017

Alain Juppé permet à son adjoint Marik Fetouh de rallier Emmanuel Macron

 

 
 
 

Marik-Fetouh-adjoint-Juppé.jpg

   

 

Marik Fetouh Juppé Macron

12/02/2017 – BORDEAUX (NOVOpress avec Infos-Bordeaux: Alain Juppé ne s’en est pas formalisé… bien au contraire ? Sur son blog, Marik Fetouh, un des proches collaborateurs d’Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, voit une continuité dans son nouvel engagement présidentiel : les idées d’Emmanuel Macron, explique-t-il, « sont en total accord avec mes convictions. Sur les questions sociétales, il se situe à mon sens dans la droite lignée d’Alain Juppé, qui a été le premier à être informé de ma démarche ».

Marik Fetouh est adjoint à la mairie de Bordeaux « en charge de l’égalité et de la citoyenneté », ce qu’il traduit lui-même par cette liste à la Prévert : « droit des femmes, relations avec les cultes, lutte contre le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie, dialogue inter-culturel, et questions mémorielles notamment ».

Fondateur du premier centre LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et Trans) à Bordeaux, il pourrait même rejoindre l’organigramme de campagne du patron d’En Marche !

Il a expliqué dans un entretien au Figaro qu’il comptait apporter son « expertise sur la laïcité, la lutte contre les discriminations et la lutte contre la radicalisation ». Selon cet activiste, Alain Juppé  « comprend parfaitement » sa décision. Il faut dire que depuis plusieurs semaines, de nombreux juppéistes ne cachent pas se sentir plus proches d’Emmanuel Macron que de François Fillon.

Si la nomination dans l’équipe de campagne se confirme, il est clair que le projet d’Emmanuel Macron sera très libéral sur les questions sociétales, à l’image des différentes actions, comme la Quinzaine de l’égalité, mises en place dans le fief d’Alain Juppé.

Marik Fetouh en profite d’ailleurs pour attaquer François Fillon sur un registre inattendu :

« Je ne pense pas que la France est un pays catholique et de race blanche. La culture française est diverse » déclare-t-il dans le même entretien au Figaro.

Un autre façon de dire ce qu’a affirmé son nouveau grand homme le week-end dernier à Lyon : «Il n’y a pas de culture française. Il y a une culture en France. »

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

« Je ne pense pas que la France est un pays catholique et de race blanche. » : exact Charles Martel était un islamiste venu vendre sa cam à Poitiers !
Marik et Macron : qui se ressemblent, s’assemblent !

Écrit par : abad | 12/02/2017

Ali Juppé se dit "gaulliste" ! Ce bourgeois arrogant n'est qu'un traître, sans convictions et sans colonne vertébrale. Droit dans ses... babouches ! Il appartient totalement au camp des ennemis de la France et ne s'en cache même plus !

« La décadence de nos politiciens et de nos partis va si loin, qu’ils choisissent d’instinct ce qui précipite la décomposition et tend vers la catastrophe finale. » NIETZSCHE

Écrit par : dirk | 12/02/2017

" Je ne pense pas que la France est un pays de race blanche et catholique ".
Espèce de salopard. Beaucoup ont compris qui vous étiez Macron et toi.
La France, ou son territoire, est un pays de race blanche depuis la nuit des temps et catholique depuis 15 siècles.
Voleur de pays, dégage !

Écrit par : anonyme | 12/02/2017

Cet homme sera demain placé d'office dans un hôpital psychiatrique.

Écrit par : pierre | 12/02/2017

Hs: je viens d ' écouter Guaino. Comme je l ' avais prévu, il dénigre le FN, trop " radical " dit - il. Il est là pour piquer des voix au FN, comme la marionnette Dupont - Aignan, un autre leurre du système, encore plus visible que Guaino. Les journalistes sont très gentils avec eux.

Écrit par : anonyme | 12/02/2017

Dominique Jamet, du parti de Dupont- Aignan, pour refuser l ' appel du FN, montre son vrai visage. Il affirme que Melenchon est patriote et que pourtant il ne peut le rejoindre pourtant ( exactement le même argument hier que celui de Guaino) , donc le patriotisme revendiqué du FN n ' est pas un argument. Il parle même concernant le FN du parti de la " haine ". Je ne comprends pas que le FN n ' ait pas compris que " debout la France " et Guaino sont des sous - marins du système.
Par ailleurs Mlp prétend qu ' il y a des patriotes à gauche.
Pas dans les partis, en tout cas. La gauche s ' appuie sur la lutte des classes, ce qui est l ' exact opposé du patriotisme.

Écrit par : anonyme | 13/02/2017

un fois de plus , cela prouve bien qui est le personnage Juppé , un mondialiste anti-France , qui approuverait la charia dans notre pays , mais cela nombre d,électeurs et d,électrices ne veulent pas le voir.
salutations.

Écrit par : parvus | 13/02/2017

Les commentaires sont fermés.