Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2017

Une citation de Dominique Venner

Source:
(fr) Histoire et tradition des Européens : 30 000 ans d'identité, Dominique Venner, éd. Éditions du Rocher, 2004 (ISBN 978-2-268-07308-8), chap. 3 « Une histoire avant l'histoire », sect. « La trifonctionnalité indo-européenne », p. 60 (voir la fiche de référence de l'œuvre)
 

00:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

21 mai 2013, 4 ans déjà !
Dominique Venner restera dans nos mémoires et son exemple nous dicte de ne jamais rien céder sur l'essentiel. La rébellion est une obligation !
“Comment peut-on être rebelle aujourd’hui ? Je me demande surtout comment on pourrait ne pas l’être ! Exister, c’est combattre ce qui me nie. Être rebelle, ce n’est pas collectionner des livres impies, rêver de complots fantasmagoriques ou de maquis dans les Cévennes. C’est être à soi-même sa propre norme. S’en tenir à soi quoi qu’il en coûte. Veiller à ne jamais guérir de sa jeunesse. Préférer se mettre tout le monde à dos que se mettre à plat ventre. Pratiquer aussi en corsaire et sans vergogne le droit de prise. Piller dans l’époque tout ce que l’on peut convertir à sa norme, sans s’arrêter sur les apparences. Dans les revers, ne jamais se poser la question de l’inutilité d’un combat perdu. ”

Dominique VENNER, le Cœur rebelle

"Je suis du pays de l'arbre et de la forêt, du chêne et du sanglier, de la vigne et des toits pentus, des chansons de geste et des contes de fées, du solstice d'hiver et des Saint-Jean d'été, des enfants blonds et des regards clairs, de l'action opiniâtre et des rêves fous, des conquêtes et de la sagesse. Je suis du pays où l'on fait ce que l'on doit parce qu'on se doit d'abord à soi-même.
Voilà pourquoi je suis un coeur rebelle. Rebelle par fidélité." Dominique VENNER

Écrit par : dirk | 22/05/2017

Valls, alors ministre de l 'Interieur ( eh oui on peut avoir le niveau mental d 'un Valls et être ministre dans ce monde où règne l 'imposture totale) s ' était pour la première fois déclaré solidaire de l ' Église catholique, avait effectué un déplacement en ce sens. Pensez donc c ' était la méchante extrême - droite qui avait attaqué, d ' après lui l 'Eglise catholique.

Écrit par : anonyme | 22/05/2017

Paix à son âme !! mais son suicide n,a pas fait bouger les foules anesthésiées . . .!!ce qui était d,ailleurs prévisible .
"rebelles" , nombre de jeunes , j,en connais pensent l,être , tout en étant d,un conformisme béat , seul un "grand choc" , pourra peut-être faire changer les choses , sinon les carottes seront cuites avant longtemps .
salutations.

Écrit par : parvus | 22/05/2017

Les commentaires sont fermés.