Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2017

« Identité et attachement aux racines » : la contribution de Nicolas Bay pour la refondation du FN

 

19h51

La contribution de Nicolas Bay (Secrétaire générale du parti), publiée par le Scan dans son intégralité, compte neuf pages et cinq chapitres, de la vision de la société que le FN doit défendre aux enjeux d’un combat à mener, selon lui, contre une «idéologie globale-libertaire». Nicolas Bay est un partisan de «l’attachement aux racines», du retour des «solidarités naturelles au sein de la famille» et de l’expression politique des «identités».

« Il n’est bien sûr pas envisageable de se recentrer exclusivement sur les questions régaliennes, en négligeant, l’économie, le social, l’environnement, l’école, la santé, etc. Pour autant, il apparaît très clairement aujourd’hui que les motivations de vote des électeurs FN se situent très largement et prioritairement sur l’identité, la lutte contre l’immigration et l’islamisme, et la nécessité de protéger la France face à ces menaces.

Sur ces questions, le FN a non seulement la légitimité, l’antériorité et la crédibilité mais il est aussi rassembleur puisque ses idées – ou a minima ses constats – sont majoritaires dans l’opinion publique sur ces questions. »

« L’ouverture, c’est l’aptitude à appréhender et à anticiper même les nouveaux défis. Mais il ne s’agit pas de s’aligner sur le « politiquement correct » sans quoi nous pourrions perdre notre saveur et notre capacité à représenter une autre offre politique : la mystique du Progrès et du « sens de l’Histoire » agitée par nos adversaires ne doit pas nous enfermer dans la peur d’être « réactionnaires » ou « conservateurs ».

Nous ne sommes pas les défenseurs d’un passé révolu, mais d’une France éternelle, de ce qui en nous est immuable, qui se transforme sans jamais changer de nature profonde.La notion de « limite » (frontières, défi environnemental, urbanisation anarchique, grandes surfaces, etc.), l’attachement aux racines, la volonté de retrouver les solidarités naturelles au sein de la famille, le retour des identités et de leur expression politique que sont les nations, tout cela est profondément actuel et « moderne ». »

02:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

…je préfère la prose identitaire de Nicolas Bay à la proposition de Philippot d'aller tendre la main à Mélanchon ! Toujours plus à gauche…c'est sûr que c'est comme ça que le FN gagnera ! Philippot poursuit cyniquement sa dérive à gauche et finira un jour chez Mélanchon. Je prends date !

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Logique-soralienne-Philippot-tend-la-main-a-Melenchon-46847.html

Écrit par : dirk | 23/07/2017

Dirk:Philippot peut toujours tendre la main,jamais Mélenchon ou ses compères ne la saisiront .
entre le FN et la FI , ce n,est pas un fossé , mais un gouffre qui les sépare .
salutations.

Écrit par : parvus | 25/07/2017

Très bon argumentaire de la part de Nicolas Bay. J’espère qu’il sera entendu et qu’au-delà de cette analyse, les considérations secondaires de nature économique ne prendront pas le dessus !

Écrit par : abad | 23/07/2017

Les commentaires sont fermés.