Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/08/2017

UNE PÉTITION CONTRE LE STATUT DE PREMIÈRE DAME REMPORTE UN VIF SUCCÈS!

   

Sur Internet, Thierry Paul Valette, fondateur de l’Égalité nationale, mouvement de lutte contre la corruption, a lancé il y a deux semaines une pétition “contre le statut de Première dame pour Brigitte Macron”. Adressée à Emmanuel Macron et Édouard Philippe, elle a déjà récolté plus de 98.300 signatures, dont plus de 70.000 au cours des dernières 24 heures, raconte La Voix du Nord.

Sans statut juridique, la Première dame de France ne bénéficie aujourd’hui que d’un bureau et de collaborateurs. De plus, aucun budget ne lui est réellement attribué, rappelle le quotidien régional. En revanche, les moyens mis à sa disposition ont été estimés à 450.000 euros par an, selon la Cour des Comptes en 2014.

 

Les signataires de la pétition craignent que la création d’un statut sur mesure ne fasse bénéficier la Première dame de fonds propres. “Avec un tel statut, la Première dame usera de son rôle comme bon lui semble et ce sera lui reconnaître une existence juridique qui permettrait de bénéficier d’un budget. […] Il n’y a aucune raison pour que l’épouse du chef de l’État puisse obtenir un budget sur les fonds publics”, écrit Thierry Paul Valette.

 

Pour appuyer ses dires, l’initiateur de la pétition explique: “À l’heure où l’État souhaite faire des économies dans le budget de l’armée et souhaite moraliser la vie politique, se pose un problème de conscience nationale”. Et de poursuivre en glissant une allusion à la loi de moralisation de la vie publique: “Paradoxalement, le recours aux emplois familiaux sera bientôt interdit à l’Assemblée nationale”.

Enfin, Thierry Paul Valette se réfère aux sondages en rappelant que “les Français à plus de 65% sont défavorables à la création d’un statut particulier pour Brigitte Macron”.

DélitD'images

 

Pétition signée le 06/08/17

03:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

idem pour moi.
salutations.

Écrit par : parvus | 06/08/2017

Les commentaires sont fermés.