Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2017

A la triste connerie

1773060941.jpg

  

 

7286448_b5a14348-a205-11e7-8a21-6cd53e5c68be-1_1000x625.jpg

Le Conseil de Paris, sur proposition du groupe communiste, a voté l’enlèvement de l’enseigne « Au nègre joyeux », vestige d’une ancienne chocolaterie, qui faisait partie du décor de la place de la Contrescarpe depuis le milieu du XVIIIe siècle.

Ainsi sera supprimée de l’espace public cette « présence insultante et blessante » qui rappelle les « crimes de l'esclavage »… (Alors que rien n’indique que le nègre de la peinture soit un esclave.)

Le blog d'Yves DAOUDAL

03:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

et les crimes de l,esclavage arabo-musulman , il en cause quand, le conseil de Paris et le groupe des cocos , là non . . .il faut éviter de blesser la susceptibilité de leurs descendants .
salutations.

Écrit par : parvus | 29/09/2017

Je propose une nouvelle formule : "Au Nègre Triste" ;o)

Écrit par : téléphobe | 30/09/2017

Oui, il st triste maintenant, ce joyeux serveur de chocolat... Mais qui y a pensé?


Autrefois, il y avait au grand Café de la Paix, à l'Opéra, un serveur de moka habillé à l'orientale: pantalons bouffants et petit boléro brodé d"or. Aucun racisme, mais beaucoup de charme.Tout cela a dû disparaîitre depuis... Hidalgo ne peut pas comprendre.

Écrit par : Gaëlle Mann | 01/10/2017

Gaelle :la mère hidalgo ne pas va essayer de comprendre ce que fût la véritable histoire , elle baigne dans son idéologie bobo/Mondialiste , aucun espoir de ce côté .
salutations.

Écrit par : parvus | 01/10/2017

Les commentaires sont fermés.