Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2017

Lyon : Roms et prostituées nigérianes éjectés pour ne pas que Macron les croise

 

16h34

Mise à jour à 15h30 : Autre « hasard du calendrier », les prostituées africaines situées le long du terrain réservé aux forains et au cirque ont été interpellées ce mardi matin. Un boulevard urbain sera-t-il construit dans la nuit à la place de l’A7 pour éviter qu’Emmanuel Macron ne voit l’horreur d’une autoroute en pleine ville ?

Article initial : C’est une nouvelle démonstration qui a été faite ce mardi matin avec l’expulsion de la dizaine de personnes originaires de l’Est qui vivait depuis des mois sous l’autopont de l’A7 à la pointe de la Confluence, à deux pas du musée des Confluences.

Un Musée des Confluences où se tient justement ce mardi le sommet franco-chinois. Et où est attendu ce mercredi après-midi un certain Emmanuel Macron. Le président de la République doit visiter l’exposition « Lumière ! L’invention du cinéma » avec le président du Conseil des ministre de la République italienne Paolo Gentiloni, dans le cadre du sommet franco-italien.

Du squat et des nombreux meubles installés sous l’autopont, il ne reste donc plus rien de choquant pour les yeux sensibles des grands dirigeants de ce monde. Alors que des dizaines de milliers d’automobilistes ont pu s’émouvoir de la situation. Selon les services de police interrogés par nos confrères de Rue89Lyon, l’expulsion conduite ce mardi n’a rien à voir avec les sommets franco-chinois et franco-italien. Aux migrants, aucune solution de relogement n’aurait été proposée.

Lyon Mag

03:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

à l,époque des frères lumières , pas de clandos sous les ponts et dans les rues .
en Chine aussi , il est difficile de voir des clandos et des putes Africaines , une diversité pas vraiment apprécier dans ce pays.
salutations.

Écrit par : parvus | 29/09/2017

Les commentaires sont fermés.