Président du groupe FN-MBM au conseil municipal de #Marseille | Sénateur des Bouches-du-Rhône (13) | Secrétaire départemental du FN Bouches-du-Rhône

 
 

Stéphane Ravier, sénateur et maire Front national du VIIearrondissement de Marseille, déplore l’occupation et la dégradation de l’église Saint-Ferréol par des migrants, accompagnés par des associations de gauche et d’extrême gauche et facilitée par l’archevêque de Marseille Mgr Pontier. Il constate qu’aucune autre communauté religieuse, notamment la communauté musulmane, ne laisse ainsi dégrader ses lieux de culte en les transformant en lieux d’accueil sauvage pour des étrangers en situation irrégulière. Il demande l’application de la loi et l’expulsion des clandestins.

Stéphane Ravier, des migrants occupent depuis plusieurs jours illégalement, mais à l’invitation du diocèse, l’église Saint-Ferréol de Marseille. En tant qu’élu, que pensez-vous de cette situation ?

Il ne s’agit pas vraiment d’une occupation puisque l’archevêque Pontier a donné son accord.
Cela ne m’étonne pas puisque Monseigneur Pontier est un immigrationniste convaincu. Il ne manque jamais une occasion de le faire savoir. C’est sans doute la raison pour laquelle ces migrants se sont rendus dans cette église. Ils étaient, d’ailleurs, escortés par les militants et les associations de gauche et d’extrême gauche qui savent que les églises sont grandes ouvertes, contrairement à d’autres lieux de culte.
Ils viennent de s’installer et commencent déjà à dégrader les lieux. J’ai reçu des photos qui en disent long sur l’état de cette église Saint-Ferréol. De plus, je rappelle que cette église se trouve sur le Vieux-Port, dans un lieu fréquenté par les Marseillais et aussi par les touristes.
C’est un symbole très fort que je condamne donc de la façon la plus forte qu’il soit, sans m’en étonner toutefois .
La déferlante migratoire touche tous les quartiers de Marseille, y compris ce site ô combien apprécié par les Marseillais.

La communauté musulmane a-t-elle proposé des lieux de culte où les migrants pourraient se réfugier ?

Si des responsables de la communauté musulmane ont dit qu’ils étaient prêts à accueillir des migrants, ils n’ont pas dû le faire de façon très forte. Je n’ai jamais entendu un imam inviter des migrants à venir se réfugier dans les mosquées.
Je ne vous cache pas que je leur donne raison.
Les lieux de prière et de culte sont faits pour prier et non pour être souillés.
Je ne ferai pas le reproche aux imams, rabbins ou quel que soit le responsable cultuel de ne pas ouvrir les portes de son lieu de culte à des individus qui ne respectent rien.
Mes clichés démontrent que ces soi-disant mineurs, qui sont mineurs comme moi je suis bonne sœur, ne respectent en rien ce lieu de culte. Les responsables du culte musulman le savent très bien, et se passent très bien de les inviter.

 

Les migrants devraient quitter les lieux samedi. Savez-vous où ils seront acheminés ?

Le flou, qui n’a rien d’artistique, demeure. Ils ont annoncé qu’ils devraient quitter l’église Saint-Ferréol samedi sans que nous en ayons la certitude. Ils gagnent du temps.
Les associations qui les encadrent ne respectent que très rarement leurs engagements. J’attends de voir pour croire. Ils quitteront peut-être l’église Saint-Ferréol pour se réfugier dans un autre lieu à Marseille.
Ils ne seront, de toute évidence, pas expulsés comme ils devraient l’être.

En tant que sénateur de Marseille, vous prononcez-vous toujours pour leur expulsion dans leur pays d’origine ?

Évidemment.
Je pense que tout doit être mis en œuvre pour qu’ils soient renvoyés dans leur pays d’origine.
Certains individus sont issus de Côte d’Ivoire. Je ne crois pas qu’ils y risquent particulièrement leur vie.

BV