Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2018

La réaction de Nicolas Dupont-Aignan : La racaille ne doit plus faire la loi en France !

 

Hier soir, la pire des racailles a hélas montré une fois encore qu’elle pouvait impunément faire régner la terreur en France.

Comme tant de Français, j’ai découvert cet après-midi les images ignobles et terrifiantes des violences perpétrées à Champigny et du passage à tabac insoutenable d’une policière et de son coéquipier. Mes pensées vont bien sûr à ces Français courageux, qui assuraient notre sécurité comme des milliers de fonctionnaires dévoués. Je pense aussi à leurs proches meurtris par cette sauvagerie et cette lâcheté alors que l’uniforme devrait inspirer le respect le plus absolu.

Comme tant de Français, je suis aussi en colère car cet acte barbare est très loin d’être isolé. C’est à quelques kilomètres seulement de Champigny, à Viry-Châtillon que des policiers avaient été pris dans un guet-apens : leurs voitures avaient été incendiées par des cocktail Molotov et deux agents gravement blessés. Un mouvement historique de mobilisation des forces de l’ordre, soutenu par une écrasante majorité de Français, s’était organisé. Les pouvoirs publics avaient promis des mesures mais rien n’a changé par la suite. Combien faudra-t-il de morts et de blessés parmi la police, la gendarmerie, la douane, les pompiers et même les médecins sur le terrain pour que le gouvernement protège enfin ceux qui le servent et pour que la Justice punisse les criminels.

Comme tant de Français, je ne peux que constater que les autorités préfèrent cacher la vérité plutôt que de remplir leur premier devoir républicain : assurer la sécurité de tous. Nous avons appris ce qui s‘était passé à Champigny par les réseaux sociaux et la nouvelle chaîne RT. Durant des heures, aucun média national n’a réagi, aucune information officielle n’a été communiquée du Ministère de l’Intérieur. Dans une société de l’information immédiate, cette carence d’information n’est pas anodine. Pire, elle ne peut être que volontaire.

En effet, c’est un morceau de la terrible réalité vécue par des millions de Français qui est apparu en plein jour. Ce n’était plus les chiffres frelatés des statistiques officielles qui tentent de banaliser l’inacceptable mais des images brutes, terrifiantes qui sont le quotidien de plus en plus de territoires. Les zones de non droit, où les délinquants règnent en petits caïds sont la honte de la République. Ce que Jean-Pierre Chevènement appelait déjà il y a 20 ans avec trop d’indulgence des « sauvageons » savent qu’ils n’ont rien à craindre de la justice et que les policiers qui les arrêtent seront déjugés, les témoins menacés, les victimes terrorisées. D’ailleurs, l’impunité est telle que les images de Champigny étaient diffusées fièrement par des voyous qui n’ont même plus peur d’être identifiés pour leurs méfaits, devenus des titres de gloire dans certains quartiers !

Comme maire de banlieue pendant ces vingt dernières années comme député, je n’ai cessé de combattre le laxisme d’Etat. Lors de la dernière présidentielle, mon programme pour éradiquer les zones de non-droit en France était très clair : peines-plancher contre les récidivistes, sanctions renforcées pour les agressions contre les fonctionnaires, remplacement de tous les postes de force de l’ordre supprimés depuis dix ans, attribution de moyens supplémentaires pour l’équipement et la protection des agents. Par ailleurs, c’est l’esprit général de la justice qu’il faudra aussi changer en promulguant des lois pénales qui ne laisseront aucune marge d’interprétation à certains juges laxistes et en garantissant aux magistrats qui appliquent la loi la construction des 40 000 places de prison supplémentaires dont ils ont besoin.

Ce qui s’est passé à Champigny doit éveiller les consciences : la racaille ne doit plus faire régner sa loi en France !

E&R

00:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Vidéo qui a l'avantage de montrer en plein jour l'effroyable sauvagerie d'individus effroyablement stupides et barbares animés par la haine anti blancs.
S'ils le pouvaient, ils nous tueraient tous. Ils s'entretuent déjà sur leur continent. Le problème est loin de n'être que religieux.
Pour ces individus, il faut des gouvernements de fer. En France ils sont encouragés à prospérer dans la délinquance ! Bêtes comme ils sont, ils se vantent de leur sauvagerie.
Sans les réseaux sociaux, les media auraient caché ce nouvel acte de barbarie.

Écrit par : anonyme | 02/01/2018

Répondre à ce commentaire

Il n'y a pas la moindre chance que la situation ne se règle. Les envahisseurs ont pris la mesure de notre laxisme et de nos "valeurs". Ils ont un boulevard devant eux pour étendre chaque jour un peu plus leur pouvoir, pour l'instant uniquement dans nos banlieues. Seul un nettoyage brutal et massif (un vrai, pas au "Kärcher" ) par l'armée, dont la place est chez nous et non en Afrique, pourra régler le problème. Ce n'est pas demain la veille !

Écrit par : dirk | 02/01/2018

Répondre à ce commentaire

si la racaille fait sa loi dans nombre de secteurs en France , c,est bien voulu , car un Gvt déterminé à faire le ménage et à restaurer la sécurité de ses citoyens , prend des mesures nécessaires et radicales , sans se soucier des drh et autres assocs de pleurnichards .
mais vu la dernière élection , il faut croire qu,une partie du peuple vit encore dans le royaume du bonheur éternel.
salutations.

Écrit par : parvus | 02/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.