Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2008

Une artère Jean-Marie Bastien-Thiry à Aix-en-Provence

885326557.jpg
Maryse Joissains, maire UMP d’Aix-en-Provence, envisage sérieusement de dédier une artère de sa ville à Jean-Marie Bastien-Thiry :

“Pourquoi pas ?, déclare-t-elle à L’Express. Personnellement, je n’ai rien contre. Après tout, on ne peut pas lui reprocher de mauvaises actions. Il a simplement agi selon ses convictions”.

Cet officier, partisan de l’Algérie française, avait organisé l’attentat du Petit-Clamart, qui, le 22 août 1962, avait failli coûter la vie au général de Gaulle. Il avait ensuite été arrêté, condamné à mort par une cour militaire, puis exécuté en 1963. Aix-en-Provence est l’une des villes de France qui compte le plus de "rapatriés" d’Afrique du Nord.

(30 mai 2008)

Pourquoi ce terme de "rapatriés"? L'Algérie, c'étaient 13 départements français. On n'est pas "rapatrié" dans son propre pays, lequel était pour eux la France métropolitaine et l'Algérie française, qui ne faisaient qu'un jusqu'à la trahison de De Gaulle.