Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2015

BHL entarté en Belgique !

 

23:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Florian Philippot: "Sarkozy est un homme du passé" - 31 mai 2015

23:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Plus de 5000 migrants secourus en deux jours en Méditerranée

http://www.leparisien.fr/international/plus-de-5-000-migr...

 

4819583_68b1779.jpg

4819583_68b1282.jpg

 

21:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Vaucluse: le FN remporte la victoire à la municipale du Pontet avec 60% des voix

http://www.leparisien.fr/provence-alpes-cote-d-azur/vaucl...

4811289_0901e43e9d969ee8ad387440d119c20a18231556_545x460_autocrop.jpg

 

21:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Une bonne nouvelle pour le FN ! (tweet)

Capture.PNG Joris Hébrard.PNG

21:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Bonne fête à toutes les gentilles mamans!

7f03bc54.jpg Fête des mères.jpg

03:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Un tweet d'Aymeric CHAUPRADE (au Caire)

Capture.PNG Copte.PNG

02:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Un tweet de Stéphane RAVIER

Capture.PNG S. Ravier.PNG

02:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Petite histoire de la fête des Mères

rhea.jpg

Rhea


« Le jour où... » : la fête des mères par leparisien

Partager sur Facebook Tweeter

 

30/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
La fête des Mères est une fête annuelle célébrée en l’honneur des mères dans de nombreux pays. En France, c’est une loi qui institua un jour précis. En effet, la loi du 24 mai 1950 dispose que « la République française rend officiellement hommage chaque année aux mères françaises au cours d’une journée consacrée à la célébration de la « Fête des mères ».

Mais d’où vient la fête des Mères ?
Les premières traces de célébration en l’honneur des mères sont présentes dans la Grèce antique lors des cérémonies printanières en l’honneur de Rhéa (ou Cybèle), la grande mère des dieux et notamment mère de Zeus.

Une fête religieuse romaine célébrait les matrones le 1er mars, lors des Matronalia (« matronales »).

01:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Bruxelles. Laurent Ozon fait face à la violence d'immigrés clandestins

28/05/2015 – 07h30 Rennes (Breizh-info.com) – Laurent Ozon, porte-parole du Mouvement pour la Remigration, qui milite notamment pour le retour en Afrique des immigrés qui déferlent sur l’Europe, avait appelé à manifester mardi dernier, à Bruxelles, en opposition à une démonstration de force des immigrés qui désormais exigent des droits sur le sol Européen.

Après une prise de parole devant le Parlement Européen, et alors qu’ils demandaient aux clandestins de retourner dans leur pays d’origine, Laurent Ozon et ses militants présents ont été vivement pris à partie par les immigrés présents, des échanges de coups ayant même eu lieu, avant que la police belge n’intervienne.

 

Nous avons recueilli les premières réactions de celui qui démontre être un fer de lance de la lutte contre l’immigration sauvage en Europe.

Breizh-info.com : Que s’est il passé mardi 26 mai à Bruxelles ?

Laurent Ozon :
Une manifestation de clandestins se déroulait devant l’entrée du Parlement Européen. Nous avons écartés ceux-ci du monument de la place du Luxembourg et je suis monté sur ce monument pour y dénoncer l’immigration-invasion et demandé l’expulsion manu militari de tous les clandestins.

Breizh-info.com :  Comment ont réagi les clandestins ? Les autorités ?

Laurent Ozon : 
Les clandestins dans un premier temps surpris, ont ensuite violemment réagi. une bagarre a commencé et des membres de la police en civil ont cherché à nous faire quitter la place. Nous y sommes revenus. Une bagarre s’en est suivie. Nous sommes revenus sur la place et un détachement de police anti-émeute s’est interposé entre nous et les clandestins soutenus par les associations pro-invasion. Sous la pression, les forces anti-émeute ont dû intervenir et ont ensuite arrêté une trentaine de clandestins. J’attire votre attention sur le fait que nous avons reçu de nombreux encouragements de ces hommes et de ces femmes qui obéissent aux ordres mais n’attendent qu’une occasion légale pour nettoyer ces places et renvoyer ces envahisseurs d’où ils viennent.

Les associations de soutien aux clandestins peuvent mentir, elle savent que nous venons de démontrer que l’image des « gentils clandestins » que les médias nous fabriquent vient d’en prendre un sacré coup. C’était bien l’objectif principal de cette action. Les pousser à la faute. Nous l’assumons. D’une façon ou d’une autre, nous forcerons les institutions publiques à agir, comme mardi à Bruxelles.

Breizh-info.com : Envisagez vous d’autres actions de ce type ? Comment expliquez vous la passivité des Européens face à l’immigration ?

Laurent Ozon : La passivité n’est que temporaire. C’est le calme avant la tempête. Le but de cette action était de démontrer qu’à un contre vingt nous pouvons faire face et que nous pouvons forcer les pouvoirs-publics à intervenir. J’espère que cette opération montrera à tous qu’il est temps d’agir partout. Et surtout là où se trouvent les problèmes. Nous recommencerons et d’autres avec nous et nous serons de plus en plus nombreux.

Breizh-info.com :  Quelles sont les propositions de votre mouvement pour mettre fin à l’immigration en Europe ?

Laurent Ozon : Nous sommes favorables à une remigration construite autour d’un partenariat stratégique méditérannéen avec tous les pays qui font face à cette anarchie migratoire. J’ai expliqué ces points dans plusieurs vidéos disponibles sur le net. Nous pensons que les solutions sont diplomatiques, politiques mais qu’il ne faut pas pour autant négliger de faire entendre notre voix chez nous. Nous devons faire monter la pression sans relâche contre les institutions qui veulent nous détruire.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

(merci à Dirk)

01:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Syrie: Daech détruit la prison de Palmyre

http://www.leparisien.fr/international/syrie-daech-detrui...

00:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

30/05/2015

Un tweet de Florian Philippot

Capture.PNG ERPES.PNG

23:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le Caire - Théodore II offre une croix copte à Marine Le Pen

Capture.PNG Théodore II.PNG

21:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Le niveau zéro de la conscience politique


"Nous sommes tous des métèques " par LeNouvelObservateur

  

La « Parade des métèques », samedi 30 mai en Seine-Saint-Denis

 

Le samedi 30 mai, un très pâle collectif « antiraciste » organise une parade intitulée « Nous sommes tous des métèques » aux Lilas (Seine-Saint-Denis) 

E&R

21:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Londres : des juifs orthodoxes interdisent à leurs femmes de conduire

Jewish-women-in-niqab-600x400.jpg juives orthodoxes.jpg

 

A ne pas confondre : femmes juives orthodoxes

L’interdiction pour les femmes de conduire est toujours en vigueur en Arabie Saoudite. Mais il s’agit cette fois d’une communauté juive installée en Angleterre !

Vu sur lorientlejour.com : Des ultra-orthodoxes juifs de Londres ont défendu vendredi l’interdiction faite aux femmes de leur communauté de conduire leurs enfants à l’école en voiture, malgré les vives critiques de représentants juifs et du ministère de l’Education.

« La communauté Belz s’impose une certaine rigueur. C’est le style de vie que nous avons choisi. Nous voulons seulement qu’on nous fiche la paix », a déclaré à l’AFP Yanky Eljanu, un membre de ce mouvement né au XIXe siècle à Belz, en Ukraine.

La branche londonienne du mouvement est sous le feu des critiques depuis que ses responsables ont écrit aux parents pour rappeler qu' »aucun enfant ne sera admis dans notre école » si la mère les y conduit en voiture.


La communauté réunit environ 400 familles et gère deux écoles privées au nord de la capitale britannique.
« On a constaté une recrudescence d’incidents avec des mères d’élèves qui ont commencé à conduire des voitures, ce qui va à l’encontre de nos règles de décence », dit la lettre signée par le « management spirituel » de la communauté Belz.
Les auteurs de la lettre disent avoir consulté le leader de la communauté en Israël, le rabbin Yissachar Dov Rokeach. « Si une femme conduit une voiture, elle ne peut envoyer ses enfants dans un établissement Belz », aurait préconisé celui-ci.

La ministre britannique de l’Education Nicky Morgan a qualifié l’idée de bannir des enfants de l’école si leur mère les y conduit en voiture de « totalement inacceptable dans la Grande-Bretagne moderne ».
« Nous allons enquêter et prendre les mesures nécessaires si on nous rapporte de telles violations », a-t-elle ajouté.

Dina Brawer, représentante au Royaume-Uni de l’Alliance féministe du judaïsme orthodoxe, a également critiqué une interdiction « honteuse » et « dérangeante ». « Il s’agit d’une question de contrôle et de pouvoir de l’homme sur la femme » et « ce n’est dans ce sens pas différent de l’interdiction de conduire faite aux femmes en Arabie saoudite », a insisté Mme Brawer dans une interview à l’hebdomadaire Jewish Chronicle.

« Cela n’a rien à voir », s’est offusqué Yanky Eljanu. « En Arabie saoudite, les femmes risquent d’être fouettées. Si une femme décide de prendre le volant dans notre communauté, il ne se passera rien ».
Une autre membre de la communauté, Judith Stein, réfute, elle aussi, sur son blog toute oppression de la femme. « Je ne me sens pas dégradée, oppressée. Je vis ma vie de cette manière parce que je l’ai choisi. Parce que les valeurs de la famille sont importantes à mes yeux. La femme est protégée, abritée. Pas pour être intimidée ou enfermée à la maison. Mais parce qu’elle est considérée comme une pierre précieuse, un diamant, qu’il s’agit de préserver à tout prix. »

21:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

BHL et Cohn-Bendit sur la liste noire de Poutine

http://www.leparisien.fr/international/bhl-et-cohn-bendit...

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Val-de-Marne : une bouteille d’acide lancée en pleine classe à Ivry

 

Clément Chaillou (avec F.H.) | 30 Mai 2015, 08h52 | MAJ : 30 Mai 2015, 15h45

 
 
réagir
17
Info le Parisien
Ivry-sur-Seine, ce vendredi. C’est un mélange explosif d’acide chlorhydrique et d’aluminium qui a été jeté en plein milieu d’une salle de classe de Romain-Rolland.
Ivry-sur-Seine, ce vendredi. C’est un mélange explosif d’acide chlorhydrique et d’aluminium qui a été jeté en plein milieu d’une salle de classe de Romain-Rolland. (LP/C.C.)

« Je crois qu’il y avait autant de secours que d’élèves, c’était impressionnant, confie un membre du personnel. Mais quand une telle chose se produit dans un collège, il vaut mieux prendre ça au sérieux. » Pour les élèves de Romain-Rolland, à Ivry-sur-Seine, la semaine aurait pu très, très mal, se terminer.

 

Ce vendredi après-midi, quatre personnes, dont deux collégiens, ont été conduites à l’hôpital Bicêtre après une agression à l’acide dans une classe de 3e. Aucune d’entre elles ne présentait de sérieuses blessures, mais la nature de l’attaque a entraîné l’arrêt immédiat des cours dans l’établissement et suscité une vive émotion parmi les élèves et le corps enseignant.

Pas de véritable blessé

Il est environ 14 h 30 lorsqu’un groupe d’élèves voit la porte de sa salle s’ouvrir, puis une main jeter une bouteille en direction de leur professeur de mathématiques. À l’intérieur, un mélange d’acide chlorhydrique et d’aluminium, bien connu pour la spectaculaire réaction qu’il provoque. L’enseignante parvient tout juste à esquiver, mais la bouteille explose en plein cours. Un élève ainsi que la professeur ont été évacués par les pompiers après avoir reçu des éclaboussures, accompagnés d’une autre élève asthmatique, importunée par les inhalations de vapeurs. C’est également le cas d’un personnel d’entretien.

« J’étais dans la salle située juste au-dessus, quand j’ai entendu une véritable détonation, explique Florence Touitou, professeur d’histoire-géographie. Je suis aussitôt descendue, pour trouver ma collègue tétanisée, et les élèves totalement effrayés par ce qu’ils venaient de vivre… Heureusement, personne n’est véritablement blessé. » Si l’identité de l’agresseur n’était toujours pas connue vendredi soir, beaucoup envisageaient un geste d’élève. « Il y a déjà eu des petits problèmes au collège, des départs de feu dans des poubelles, mais jamais rien de similaire, poursuit l’enseignante. Une attaque frontale, dans une salle, c’est grave. » Le collège n’est plus dans le dispositif d’éducation prioritaire depuis septembre.

Les professeurs envisagent d’exercer leur droit de retrait lundi matin. Une cellule psychologique devrait en tout cas être mise en place pour la reprise des cours, et l’équipe mobile de sécurité de l’académie déployée. L’enquête a été confiée au commissariat d’Ivry. Clément Chaillou (avec F.H.)

LE PARISIEN

20:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La banque du sperme recrute

don-du-sperme.jpg

Maintenant que le corps humain est devenu une marchandise comme les autres, il faut satisfaire aux exigences dudit marché. Et en passer par la pub, notamment.

195
SHARES
 
 
      

L’offre et la demande, toujours, loi immémoriale du marché… et maintenant que le corps humain est devenu une marchandise comme les autres, il faut satisfaire aux exigences dudit marché. Et en passer par la pub, notamment.

Logiquement, donc, l’Agence de la biomédecine va lancer à partir du lundi 1er juin une grande campagne pour recruter des donneurs de sperme et des donneuses d’ovocytes. Libération, the quotidien de la culture mainstream, a pris les devants et titré ce jeudi matin : « Sperme, ovocytes : à vos dons. »

On dirait une campagne de la Française des jeux, ou un clip des casinos Partouche : « Faites vos jeux ! »« 100 % des gagnants auront tenté leur chance ! »

L’alibi est médical, bien sûr : l’objectif est d’« atteindre les 900 donneuses et 300 donneurs afin de répondre aux besoins des couples infertiles, alors que l’on ne comptait que 456 donneuses et 268 donneurs en 2013″. Ah, les rats ! Avouez, les gens sont égoïstes, peu partageux de semence et de petites graines.

Mais, au fait, qui sont ces « couples infertiles » ? Sont-ce des monsieur et madame qui le sont réellement, infertiles, ou des monsieur-monsieur et des madame-madame qui, par orientation sexuelle, ne peuvent et ne veulent utiliser ce que la nature leur a offert ? Pour parler clairement, la campagne qui va démarrer dans trois jours sur les ondes est-elle encore une manière de nous faire un enfant dans le dos avec la GPA ?

Le plus ahurissant, et le plus symbolique au fond, c’est le ton employé par Libération pour nous exposer cela : badin, taquin même. On apprend que, certes, les donneurs de sperme ne sont pas si rares, mais « le niveau […] reste insuffisant pour “travailler confortablement” ». Surtout, dit le professeur Bujan, « il existe un réel besoin de diversité : on manque notamment de donneurs de sperme noirs, asiatiques ou ayant un groupe sanguin rare ».

On l’aura compris : les races n’existent pas, les différences de couleur non plus, les caractéristiques « ethniques » encore moins ; on serait même en peine, selon certains, de distinguer les hommes des femmes, mais pas question de refiler du A- à des parents O+, ou du jaune à des café au lait. Bref, si à cheval donné on ne regarde pas les dents, à donneur de sperme on regarde la quéquette. Et à donneuse d’ovocytes la couleur des cheveux.

Et puis, il est bien gentil, le professeur Machinchose, mais entre une poignée de main en cabine devant la photo de Nabilla et un don d’ovocytes, il y a comme une petite différence de traitement. C’est « plus complexe », dit Libé. Tu parles !

Après une batterie d’examens, la donneuse subit un « traitement de stimulation ovarienne par injections sous-cutanées d’hormones, chaque jour pendant un mois environ. Simultanément, elle doit se soumettre à une surveillance étroite avec échographie et prise de sang quotidiennes pendant quelques jours. » Si tout se passe bien, « le médecin ponctionne tous les ovocytes possibles (en moyenne de 5 à 8) directement sur les ovaires de la donneuse, sous anesthésie », explique le site infobebes.com. Précision : « Les effets indésirables sont exactement les mêmes que ceux de la stimulation ovarienne. » Principalement « l’hyperstimulation ovarienne » qui « peut être à l’origine de problèmes rénaux, tels qu’une thrombophlébite ». Une bagatelle…

Le Pr Bujan n’est pas content. Il estime qu’on n’en fait pas assez : « Si on avait les mêmes campagnes pour le don de sang que pour le don de sperme, on n’aurait pas de don de sang », dit-il à Libé.

C’est peut-être parce qu’il ne s’agit pas tout à fait de la même chose, docteur ?

 
BOULEVARD VOLTAIRE

03:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le collège-lycée Ibn Khaldoun à Marseille

vendredi 29 mai 2015

 

Hier s’est répandue la rumeur selon laquelle Manuel Valls, en visite aujourd’hui à Marseille, allait acter la reconnaissance par l’Etat d’un établissement scolaire musulman.

En réalité, Manuel Valls est à Marseille pour un comité interministériel délocalisé, pour la signature d’un contrat de plan Etat-région, et il doit visiter Eurocopter : son agenda ne signale pas la visite d’une école musulmane. Du reste, selon certains, la chose devait se faire hier jeudi, ce qui était encore plus impossible.

De toute façon, c’est le mois prochain que sera signé le contrat entre l’école en question et l’Etat.

Cette rumeur, imprudemment relayée par l’Observatoire de l’islamisation, a permis cependant d’en savoir plus sur l’école en question. C’est en effet l’Observatoire qui a indiqué qu’il s’agissait du collège-lycée Ibn Khaldoun, lequel est sous influence directe du Qatar et de l’UOIF, c’est-à-dire des Frères musulmans.

Le 22 mai dernier avait lieu en effet la « pause » (sic) de la première pierre des nouveaux bâtiments de l’institution. Avec Amar Lasfar, président de l’UOIF, flanqué des ambassadeurs du Qatar et du Koweit. Au moins on sait d’où vient l’argent…

Et dans son discours, le directeur a indiqué que le contrat signé en juin sera une nouvelle étape.

La femme en rose est Samia Ghali, maire du 8e secteur de Marseille et sénatrice PS de Marseille.

A propos de Ibn Khaldoun, il a écrit ceci, qui n’émeut pas la République :

« Les seuls peuples à accepter l'esclavage sont les nègres, en raison d'un degré inférieur d'humanité, leur place étant plus proche du stade animal. »

 

ceremonie37.jpg

ceremonie45.jpg

 
LE BLOG D'YVES DAOUDAL

02:46 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

MÉTAMAG SOUHAITE UNE BONNE FÊTE Á TOUTES LES MAMANS !

 

 
MÉTAMAG SOUHAITE UNE BONNE FÊTE  Á TOUTES LES MAMANS ! -


Michel Lhomme
le 29/05/15

Étonnant, alors que partout fleurissent les petites plaques noires sur les murs des commissariats de Paris pour nous rappeler la collaboration antisémite de Vichy, alors qu'on débaptise les lycées, les rues ou les hôpitaux quand elles portent le nom de collaborateurs notoires, on maintient encore la Fête des Mères pourtant la grande fête de Famille, Travail, Patrie. C'est que le veau d'or de la grande Babylone s'accommode des restes fascisants quand ils rapportent de l'argent (regardez Pierre de Coubertin et ses Jeux Olympiques !

La tradition de la Fête des Mamans est récente dans le calendrier mais au fait, est-ce vraiment une tradition ? Oui et non mais n'en déplaise à Raoul Fougax  la Fête des Mères ne remonte pas à Astérix. En fait, ce sont les Grecs et les Romains qui furent les premiers à organiser chaque année, au printemps, une cérémonie en l'honneur de Rhéa et Cybèle, les divinités mères des Dieux. 

La version moderne de la Fête des Mères nous vient, elle, directement des Etats-Unis. Le 2ème dimanche du mois de mai 1907, au moment du décès de sa maman, une Américaine a demandé aux autorités d'instaurer une journée en l'honneur de toutes les mamans du monde. Curieusement, son vœu a été exaucé ! Les Américains honorent ainsi leur maman depuis plus de 100 ans.

En France, célébrer les mamans, et plus généralement la famille, est une idée de Napoléon. C'est le 1er qui a évoqué en 1806 l'idée d'une Fête des Mères officielle au printemps. Au départ, le but était d'honorer les mères de familles nombreuses.

Il faut cependant attendre le 20 avril 1926, pour que la première « journée des mères » nationale ait lieu. Elle n'a jamais eu grand succès jusqu'en 1941, moment où le maréchal Pétain institue la Fête des Mères pour repeupler la France qui souffre de la  Guerre Mondiale. 

 
En 1950, cette fête très populaire est officiellement fixée au 4ème dimanche de mai. Si ce dernier est le dimanche de Pentecôte - c'était presque le cas cette année - la fête des Mères est reportée au 1er dimanche de juin. Et, bien sûr, tous les ans, des voix s'élèvent pour aligner la Fête des Mères sur le calendrier américain comme on le fait partout dans le monde, par exemple en Amérique latine. Mais la France, là encore résiste aussi à la mondialisation des fêtes.

Métamag remercie en tout cas toutes les mamans de l'attention, de la protection et de l'amour qu'elles nous donnent et nous ont donnés.
 
Joyeuse fête des mères à toutes nos lectrices. 

02:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)