Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2017

Pour les nouveaux manuels scolaires, les Francs étaient des… « migrants »

Très lourde tentative de manipulation des enfants, une de plus : les nouveaux manuels d’histoire de chez Nathan pour le CE2 parlent des Francs arrivés en Gaule comme de « migrants » !
L’idée, en maniant ainsi l’amalgame, l’approximation et l’anachronisme est bien sûr de faire croire aux petits Français que nous sommes tous des « migrants » et qu’il faut donc se laisser envahir sans discuter…

 

« Depuis la préhistoire, la France connait d’importantes migrations. […] Sa population a continué d’évoluer avec des migrants venus d’Afrique et d’Asie, notamment. Eux-même ou leurs enfants sont français. »

manuel3.jpg

« Vitrail montrant l’arrivée des migrants en Gaule au Ve siècle. » « Décris ces migrants. »

Pour avoir les idées claires sur l’histoire démographique de la France (et sur la fable de « la France terre d’immigration et de métissage »), nous ne pouvons que recommander la lecture du dernier numéro de la revue L’Héritage, qui propose un excellent article de synthèse sur cette question.

L’année prochaine, peut-être lira-t-on :
« Jeanne d’Arc, migrante de Lorraine, arriva à Orléans (cité fondée par des migrants de Rome et d’un peu partout), et en chassa les migrants anglais, c’est ainsi que Charles VII, migrant francilien à Bourges, pu redevenir Roi des Migrants et des migrantes de France. »

 

Source: contre-info.com

20:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Florian Philippot sur LCI

04:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Londres : attaque terroriste dans le métro, 29 blessés (MàJ : l’EI revendique l’attentat)

 

21h11

Les faits. Il est 08h20 quand les services de secours sont appelés pour intervenir à la station de métro Parsons Green, située dans un quartier aisé du sud-ouest de Londres. Plusieurs témoins font état d’une explosion dans une rame et de plusieurs personnes brûlées au visage. Les environs de la station sont bouclés par la police, qui installe un cordon de sécurité, postant des hommes équipés de fusils d’assaut. Les services d’ambulance et les pompiers sont dépêchés en nombre, avec du personnel entraîné à intervenir dans des conditions dangereuses. Deux heures après, la police britannique parle d’acte « terroriste ».

• La bombe. L’attentat a été perpétré à l’aide d’un « engin explosif artisanal », a déclaré le commandant de l’unité antiterroriste de la police londonienne, Mark Rowley. Selon Sky News, la police étudie la piste d’une bombe artisanale qui n’a pas totalement explosé. Quoi qu’il en soit, « l’engin explosif était destiné à faire d’énormes dégâts », selon la première ministre, Theresa May. Des photos diffusées sur Twitter montraient ce qui pourrait être l’origine de l’attentat : un seau blanc en train de brûler dans un sac en plastique de supermarché à l’intérieur d’une rame de métro, à proximité des portes automatiques, et dont sortaient des fils électriques.

• Les blessés. Vingt-neuf blessés, dont aucun grièvement, ont été hospitalisés à la suite de l’attentat, ont fait savoir les services de santé, la plupart pour des brûlures. « Ça sentait le plastique brûlé », a raconté Louis Hather, 21 ans, blessé à une jambe et qui a décrit « une femme amenée sur un brancard dans une ambulance avec des brûlures sur tout le corps ».

Les auteurs. L’attentat a été revendiqué par l’État islamique. Vendredi soir, la police a indiqué dans un communiqué que son unité de contre-terrorisme procédait à des « investigations rapides pour identifier les responsables », une « chasse à l’homme » étant en cours pour le ou les retrouver, selon le maire de Londres Sadiq Khan. […]

L’organisation terroriste a annoncé qu’elle revendiquait l’attentat du métro de Londres, a annoncé l’agence de propagande Amaq.

01:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Marine Le Pen Les Quatre Vérités

01:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)