Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2017

TVL 15/09/17 - Lévothyrox, un scandale sanitaire pour Agnès BUZYN

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Donald Trump qualifie les terroristes de Londres de «losers» et demande qu'on leur coupe internet

59bbbc6209fac2a3368b4567.jpg

 

© Joshua Roberts Source: Reuters
 

Réagissant à chaud sur son compte Twitter personnel à l'explosion de Londres, le président américain a qualifié à plusieurs reprises les terroristes ayant perpétré cette attaque de «losers» (minables) et de déments.

Réagissant sur Twitter et, comme à son habitude, sans langue de bois, Donald Trump a qualifié de «losers» (minables, ratés), de «malades» et de «déments», les terroristes qui ont perpétré l'attentat de Londres du 15 septembre ayant fait au moins 22 blessés.

«Un autre attentat à Londres [perpétré par] des ratés. Ce sont des malades et des déments qui étaient dans le collimateur de Scotland Yard. Il faut être réactif !», a ainsi lancé le chef d'Etat sur le réseau social.

Another attack in London by a loser terrorist.These are sick and demented people who were in the sights of Scotland Yard. Must be proactive!

 

 

Répétant son qualificatif de «losers» dans un second tweet, le président américain a appelé à la fermeté envers les terroristes et à plus de contrôle sur internet. 

«Les terroristes minables doivent être traités d'une façon bien plus ferme. Internet est leur principal outil de recrutement que nous devons couper et mieux utiliser», a déclaré le chef d'Etat. 

Loser terrorists must be dealt with in a much tougher manner.The internet is their main recruitment tool which we must cut off & use better!

 


Une déclaration qui n'a pas bien été accueillie par le Premier ministre britannique, qui a dénoncé une spéculation, lors d'un message télévisé. 

«Je pense qu'il n'est d'aucune aide pour quelqu'un de spéculer sur une enquête en cours», a-t-elle déclaré. 

Des individus «pervers et lâches» pour le maire de Londres

Interrogé par Sky News, Sadiq Khan, le maire travailliste de Londres, a qualifié l'attaque d'«attentat perpétré par des individus lâches et pervers pour tuer, blesser et pour perturber notre mode de vie». 

20:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Vidéo- Junker veut renforcer le chaos en Europe !

20:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

22 blessés dans un attentat dans le métro de Londres, le pire a été évité

 

Terrorisme

 
C'est un sac contenant un seau qui aurait explosé dans une rame de métro, blessant plusieurs personnes.

L'attentat, le cinquième en six mois en Grande-Bretagne, s'est produit vers 8 heures 20 heures locales, dans la station de Parsons Green, située dans un quartier aisé du sud-ouest de la capitale. 

"Il y a eu une explosion", a dit lors d'une déclaration à la presse le commandant de l'unité antiterroriste de la police londonienne, Mark Rowley. "Nous considérons qu'il s'agit de la détonation d'un engin explosif artisanal improvisé", a-t-il ajouté, après qu'un autre responsable de l'anti-terrorisme, Neil Basu, a évoqué un acte "terroriste".  

Des photos diffusées sur Twitter montraient ce qui pourrait être l'engin explosif artisanal: un seau blanc en train de brûler dans un sac en plastique de supermarché à l'intérieur d'une rame de métro, à proximité des portes automatiques, et dont sortaient des fils électriques. 

Les services de santé ont indiqué que 22 blessés, dont aucun grièvement, étaient traités à l'hôpital, "la plupart" pour des brûlures. 

L'attentat, non revendiqué à ce stade, intervient dans un contexte de menace terroriste au Royaume-Uni après une vague d'attaques revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique ces derniers mois dans le pays. 

L'attaque intervient après une série d'attentats au Royaume-Uni, la plupart revendiqués par le groupe Etat islamique. 

En mars à Londres, un assaillant avait utilisé un véhicule pour percuter des passants sur le pont de Westminster avant de poignarder un policier, faisant 5 morts. 

En mai, un kamikaze s'était fait exploser avec une bombe artisanale à la sortie d'un concert d'Ariana Grande à Manchester (nord), faisant 22 morts. 

En juin, des assaillants à bord d'une camionnette avaient foncé contre des passants sur le London Bridge avant d'en poignarder plusieurs, faisant 8 morts.  

Un autre attentat avait visé des fidèles près de la mosquée londonienne de Finsbury Park en juin, perpétré par un homme qui avait foncé contre la foule, faisant une dizaine de blessés et un mort. 

19:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Ouragan Irma. Donald Trump distribue de la nourriture en Floride

ouragan-irma-donald-trump-distribue-de-la-nourriture-en-floride.jpg

 


Mike Pence, Donald et Melania Trump ont distribué des vivres aux sinistrés d'Irma, à Naples (Floride) 

Quatre jours après le passage de l'ouragan Irma, la Floride reste en partie plongée dans le noir. Le carburant manque et les transports sont perturbés. Le président américain Donald Trump est arrivé sur place ce jeudi et s'est fait photographier en train de distribuer des vivres aux sinistrés.

Donald Trump est arrivé jeudi en Floride, quatre jours après le passage de l'ouragan Irma, le deuxième à frapper les côtes des Etats-Unis après Harvey, en août, au Texas. 

 

« Nous faisons du bon travail »

« Allons voir ce que nous faisons, parce que je crois que nous faisons du bon travail en Floride », a-t-il dit à son arrivée à Fort Myers, aux côtés de son vice-président Mike Pence.

Accueilli par le gouverneur de Floride Rick Scott et le sénateur Marco Rubio, Donald Trump s'est entretenu avec des responsables chargés des la gestion des secours avant de se rendre à Naples, sur la côte ouest de la Floride, près de l'endroit où l'oeil d'Irma a atteint pour la première fois le territoire des Etats-Unis dimanche.

Casquette USA vissée sur la tête, le président américain a distribué de la nourriture aux sinistrés avec son épouse Melania et son vice-président, devant les photographes.

38 morts et le courant manque

Selon un dernier bilan, l'ouragan Irma a fait 81 morts, dont 38 aux Etats-Unis. « Quand on regarde l'incroyable puissance de cette tempête, certes des gens sont morts mais en si petit nombre (...) et c'est sans doute à mettre à votre crédit », a déclaré Donald Trump à un groupe de secouristes. 

En plus des graves inondations dans toute la Floride et des destructions totales ou partielles de maisons sur l'archipel des Keys, Irma a mis à mal le réseau de distribution électrique, plongeant dans le noir plus de la moitié de l'Etat au plus fort de son passage.

Jeudi, près de 3,1 millions de foyers et d'entreprises, soit près d'un tiers de la population totale, restaient privés d'électricité en Floride et dans les autres Etats touchés par Irma, dont la Georgie.

Ouest-France 

 


02:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Dupont-Aignan chez Bourdin

01:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)