Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2017

Baisse des tensions ? Trump salue la «sage» décision de Kim Jong-un de renoncer à tirer vers Guam 16 août 2017, 14:19 - Avec AFP Baisse des tensions ? Trump salue la «sage» décision de Kim Jong-un de renoncer à tirer vers Guam© Jim Watson Source: AFP Dona

5994371c488c7b2a438b4567.jpg

     La tension s'est fortement accrue sur la péninsule coréenne ces dernières semaines après les tests réussis, mais interdits par la communauté internationale, de deux missiles nord-coréens présentés comme intercontinentaux par Pyongyang et capables, selon les experts, de frapper la côte ouest des Etats-Unis et peut-être même la côte est.

Donald Trump avait choisi d'adopter un ton très martial pour répondre à ce que Washington voit comme une provocation, promettant notamment «le feu et la colère» au gouvernement de Kim Jong-Un, allusion à la puissance nucléaire américaine.

La situation s'est encore envenimée lorsque l'armée nord-coréenne a fait part de son intention de lancer, par-dessus le Japon, quatre missiles de portée intermédiaire à proximité de l'île américaine de Guam, qui abrite une base aérienne stratégique pour les opération de Washington dans la région.

Mais le 15 août, Kim Jong-un a souhaité calmer les choses en expliquant qu'il allait «observer encore un peu le comportement idiot et stupide des Yankees» avant d'éventuellement lancer ses missiles. 

Le chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, a déclaré peu après que les Etats-Unis restaient toujours ouverts au dialogue avec Pyongyang, mais sous conditions.

Lire aussi : Guam : un rassemblement pour la paix après les menaces de Pyongyang (VIDEO)

 

 
 
 

23:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Roman Polanski accusé par une troisième femme d'agression sexuelle sur mineure

16196361-roman-polanski-accuse-par-une-troisieme-femme-d-agression-sexuelle-sur-mineure.jpg


Le cinéaste est également accusé d'avoir drogué et violé Samantha Geimer quand elle avait 13 ans. (James Gourley/Shutterst/SIPA)

Le réalisateur est de nouveau mis en cause, alors qu’il est toujours accusé d'avoir violé une adolescente il y a quarante ans.

Partager ce contenu
 

Identifiée seulement par le prénom Robin, cette femme a déclaré lors d'une conférence de presse à Los Angeles mardi 15 août qu'elle avait été "abusée sexuellement" par le célèbre cinéaste franco-polonais lorsqu'elle avait tout juste 16 ans, en 1973.

"Le lendemain, j'ai dit à un(e) ami(e) ce que Monsieur Polanski m'avait fait", a-t-elle expliqué en lisant une déclaration.

"Mais, à cette seule exception près, la raison pour laquelle j'ai gardé cela pour moi, c'est que je ne voulais pas que mon père fasse quelque chose qui aurait pu l'envoyer en prison pour le reste de sa vie."

Affaire Polanski : "Il m'a violée, merde !"

 

En 2010, l'actrice britannique Charlotte Lewis, également représentée par Gloria Allred, spécialisée dans les affaires d'agressions sexuelles, avait elle aussi déclaré que le réalisateur l'avait forcée à avoir une relation sexuelle lorsqu'elle avait 16 ans.

Pas de commentaire du côté de Roman Polanski

Le cinéaste, qui aura 84 ans vendredi 18 août, est accusé d'avoir drogué Samantha Geimer quand elle avait 13 ans, et de l'avoir violée dans la maison de Jack Nicholson à Los Angeles en 1977 pendant que l'acteur était en voyage.

Roman Polanski avait reconnu avoir eu des relations sexuelles illégales avec une mineure et, en échange, le juge avait accepté de ne pas retenir d'autres chefs d'inculpation plus graves, notamment le viol avec fourniture et usage de drogue. L'accord juridique avait été obtenu avec le consentement de la famille et de leurs avocats.

L'affaire Polanski relancée : comprendre le feuilleton judiciaire en 5 dates

Après quarante-huit jours en détention pour subir un examen psychologique, il avait été libéré pour pouvoir terminer un tournage. D'après des documents déposés par son avocat Harland Braun, Roman Polanski avait obtenu par le juge en charge de l'affaire que les sept semaines qu'il avait déjà passées en détention seraient sa seule peine d'incarcération. Mais en 1978, convaincu que le juge allait revenir sur cette promesse et l'envoyer en prison, pour peut-être des décennies, il a fui les Etats-Unis pour la France.

Roman Polanski, marié avec l'actrice Emmanuelle Seigner, avec qui il a deux enfants, a depuis toujours refusé de retourner aux Etats-Unis sans assurance qu'il ne serait plus emprisonné. L'avocat du cinéaste n'a pu être joint dans l'immédiat pour commenter ces nouvelles accusations.

l'Obs

21:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Marseille, le 15 août 2017 : la traditionnelle procession de la Vierge interdite au Panier à cause du terrorisme

IMG_2332.JPG

Une foule nombreuse de Marseillais se pressait dans la belle cathédrale La Major, implorant la Vierge  de sauver Marseille et la France. Beaucoup de personnes portaient leur chapelet autour du cou.

Les orgues acccompagnaient  les chants à la gloire de Marie.

IMG_2327.JPG

(Photos EB)

 

 

04:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Jour férié de l’Assomption : « survivance » d’une fête chrétienne selon BFMTV

 

10h30

Selon BFMTV, le 15 août férié est une « survivance » d’une fête chrétienne qui célèbre la montée au ciel du corps de la Vierge Marie.

Que vous soyez croyant ou pas n’y change rien. Si le 15 août est férié, c’est qu’il est au départ une fête chrétienne, en l’occurrence le moment où la Vierge Marie monte au ciel. Cet épisode est l’accomplissement de la plus importante promesse chrétienne: à la fin des temps, la résurrection des âmes, mais aussi des corps.

 

(Raphaël, retable de Fano représentant des épisodes de la Vie de la Vierge, l’Assomption, 1497)

 

Cette fête de l’Assomption, dont la date tombe toujours un 15 août, ne doit pas être confondue avec l' »Ascension », qui figure l’élévation de Jésus Christ, 40 jours après la Pâques. Un moyen mnémotechnique rappelé par l’Internaute permet de se souvenir de la différence: dans « Assomption », il y a un « m » comme pour « Marie ».

De manière plus profane et républicaine , l’Assomption fait partie des 11 jours légalement fériés et listés comme tels par le Code du travail aux articles L3133-1 à L3133-3.

bfmtv

03:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Un témoin met en doute la version du suicide de David Patterson, le tueur de la pizzeria (photo)

 

« […] Si le parquet de Meaux parle d’un « acte délibéré », les premiers éléments de l’enquête conduite par les gendarmes de la section de recherches de Paris écartent la piste terroriste. L’homme au volant de la BMW, inconnu des services de police, aurait tenté de mettre fin à ses jours après avoir raté sa première tentative dimanche.

Une version que met en doute ce témoin. « Ce regard qu’il avait là, toute ma vie ce sera ancré dans ma tête. Toute ma vie. On ne peut pas avoir ce regard-là quand on vient de faire un truc comme ça, a-t-il estimé. Je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi posé. Tranquille, serein. Le gars, il avait réussi son coup. » »

– LCI

FDS

1708151509370102.jpg

03:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Un hôtel suisse demandait à ses clients juifs de se doucher avant la piscine

 

XVMa0d3d54a-81e7-11e7-bfab-1cd822713d7e.jpg


L'établissement, situé dans les Alpes suisses, a placardé deux affiches s'adressant exclusivement à ses clients juifs. Israël a demandé des excuses officielles et condamné un «acte antisémite de la pire espèce». La Suisse a quant à elle rappelé qu'elle condamnait toute forme de racisme.

Un hôtel suisse ayant placardé une affiche jugée antisémite est au cœur d'une vive polémique en Israël qui a demandé des excuses officielles à Berne. L'Aparthaus Paradies, situé dans le village d'Arosa, dans les Alpes suisses, a affiché un mot demandant à ses clients juifs de se doucher avant d'entrer dans la piscine.

L'établissement accueille pourtant depuis des années de nombreux clients juifs, particulièrement des ultra-orthodoxes, en provenance du Royaume-Uni, des États-Unis ou encore d'Israël, soulignent les médias helvétiques qui ont rapporté l'affaire ce mardi. Mais la directrice de l'établissement, voulant apparemment rappeler les règles d'hygiène aux utilisateurs de la piscine, a spécifiquement ciblé les «clients juifs» à la suite de plaintes concernant deux jeunes filles juives qui étaient entrées dans l'eau sans avoir pris de douche, a rapporté le journal israélien The Times of Israel.

«À nos clients juifs, femmes, hommes et enfants, vous êtes priés de prendre une douche avant et après la baignade. Si vous ne respectez pas cette règle, nous serons forcés de vous exclure de la piscine. Nous vous remercions de votre compréhension», est-il écrit en anglais sur la feuille de papier. Une autre affiche placardée sur le congélateur de l'hôtel s'adressait là encore aux seuls clients juifs, autorisés par la direction à y entreposer de la nourriture casher. «À nos clients juifs: vous pouvez avoir accès au congélateur seulement pendant ces créneaux horaires: 10h00-11h00 et 16h30-17h30. J'espère que vous comprenez que notre équipe n'aime pas être dérangée sans arrêt».

 

 

Tensions diplomatiques entre Israël et la Suisse

Les affiches ont été photographiées par un client et placées sur les réseaux sociaux, déclenchant un tollé en Israël où la vice-ministre des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, a exigé des excuses officielles pour cet «acte antisémite de la pire espèce». La directrice de l'établissement, citée par le journal suisse de langue allemande Blick, a indiqué que les affiches avaient depuis été retirées, mais se défend de toute arrière-pensée antisémite.

«Actuellement, nous avons de très nombreux clients juifs et je remarque que certains ne prennent pas de douche avant d'aller nager», a-t-elle confié. «Étant donné que d'autres clients m'ont demandé de faire quelque chose, j'ai écrit un peu naïvement cette affiche», a-t-elle reconnu. «J'aurais mieux fait d'adresser cette demande à tous les clients de l'hôtel». Le ministère suisse des Affaires étrangères a indiqué ce mardi dans un communiqué qu'il avait réaffirmé à l'ambassadeur d'Israël que la Suisse «condamne le racisme, l'antisémitisme et toute discrimination».

Le Centre Simon Wiesenthal a pour sa part demandé à la ministre suisse de la Justice, Simonetta Sommaruga, de «fermer l'hôtel de la haine» et de «punir sa direction». Il demande en outre au site de réservation Booking.com de «retirer l'Aparthaus Paradies» de ses listes et «à la communauté juive de mettre sur liste noire cet horrible hôtel».

02:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Marseille: les Macron visitent un chantier naval, Brigitte est en mini-short

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/en-vacances-a-mars...

01:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Pizzeria: pour les témoins, c'était un attentat!

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/c-etait-l-apocalyp...

00:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)