Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2017

Stéphane Bern propose de faire payer l’entrée des cathédrales et crée une vive polémique

5a09df3f09fac246428b4569.jpg

 
Emmanuel Macron et Stéphane Bern après une visite au château de Monte-Cristo à Marly-le-Roi le 16 septembre 2017.
 

L'animateur Stéphane Bern a suggéré dans une interview qu'il fallait faire payer «d'urgence» l’entrée des cathédrales, s'attirant les foudres de l'Eglise et de ses évêques et de la Twittosphère.

C’est une petite phrase, mais elle a rapidement déclenché les passions et fait réagir l’Eglise par le biais de la Conférence des évêques de France (CEF) et la twittosphère. Dans une interview accordée au Parisien Week-end du vendredi 8 novembre, l'animateur Stéphane Bern a déclaré qu'«il [fallait] d’urgence faire payer l’entrée des cathédrales». Une proposition qui n'a pas convaincu les principaux intéressés. La CEF a répliqué le 13 novembre que les églises étaient «avant tout» des «lieux de prière et de culte dont l'accès doit être libre».

Droit de réponse et précisions

La sénatrice Nathalie Goulet de l'Union des démocrates et indépendants a interpellé Stéphane Bern sur Twitter, estimant que cette proposition était «une violation de la loi de 1905», une forme d'impôt sur le culte. Quid des mosquées, des temples et synagogues ?

RT

23:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

JOURNAL TVL DU 13 NOVEMBRE

23:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Vintimille: manif pour exiger l'expulsion immédiate de tous les migrants qui sont dans la ville

http://www.fdesouche.com/906001-vintimille-italie-une-man...

vidéo

03:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Berlin (Allemagne) : un migrant syrien de 23 ans surpris en train de violer un poney dans une ferme pour enfants

905821.jpg

 

21h09
 

Une baby-sitter avec un jeune enfant a vu la scène, a photographié l’homme et a appelé la police.

Un jeune homme a violé un poney du « Kinderbauernhof » dans le parc de Görlitzer. L’incident s’est produit vendredi dernier vers 15 heures.

Amanda F. décrit l’incident « Ma baby-sitter se rendait avec notre fils à Görlitzer Park et ils ont aperçu un homme agresser sexuellement un poney. »

La baby-sitter ne veut plus commenter l’incident. La scène était trop traumatisante.

Elle a néanmoins pris une photo de l’agresseur pendant son acte et a immédiatement contacté les employés de la ferme des enfants. Les employés qui doivent assurer la sécurité dans le parc Görlitzer ont également été convoqués. Le personnel a appelé la police.

L’agresseur a fui mais a été vite retrouvé, il s’agit d’un Syrien de 23 ans.

Le zoo des enfants est particulièrement populaire auprès des jeunes familles. Il y a deux poneys, deux ânes, une demi-douzaine de moutons et de chèvres et une dizaine de poulets, canards et lapins chacun. « Ici, des choses positives se produisent tout au long de l’année », explique un employé. « Il est dommage que nous soyons maintenant associés à un tel incident. »

Berliner Morgenpost

La zoophilie, c'est permis par l'islam?

03:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Palmanova (Italie) : trois Marocains dévalisent le prêtre qui les avait accueillis

905483.jpg

 

16h01
 

Le prêtre qui ne pardonne pas.

Un prêtre a été volé par trois jeunes marocains auxquels il avait offert son aide en échange de leur engagement à effectuer quelques menus travaux utiles à la petite paroisse de Palmanova, province de Udine. Deux d’entre eux, comme on peut le lire dans un article du Libero, ont été arrêtés par les carabiniers. Les nord-africains, qui ont fini à la barre du tribunal, ont négocié un accord sur une peine d’un an et quatre mois avec obligation d’effectuer du volontariat dans la paroisse qu’ils avaient dévalisée. Le ministère public accepta mais Don Angelo Del Zotto s’y opposa, demandant à ce que les immigrés restituassent la totalité des sommes dérobées, à savoir 10000 euros et d’autres objets précieux. Ainsi, les deux jeunes retourneront au tribunal lundi pour connaître leur condamnation.

Don Angelo leur avait ouvert les portes de la paroisse

Le prêtre connaissait seulement un des trois hommes, dont il s’occupait souvent, mais il voulut faire également confiance aux deux autres. Ils lui semblaient en effet corrects. Ils avaient frapper à sa porte pendant plusieurs semaines d’affilée pour lui demander une main charitable. Et ils le remercièrent en lui dévalisant son appartement alors qu’il célébrait la messe. Ils dérobèrent six mille euros, des images sacrées, des bijoux en or, et même les souvenirs de famille du prêtre précédent.

[…]

Ils remplirent un sac entier et fuirent. Les investigations des carabiniers se concentrèrent rapidement sur eux et furent démasqués. Khalifa Bagrar, 19 ans, habitant à San Daniele del Friuli, et El Mehdi Zinaoui, 22 ans, habitant à Trivignano Udinese, qui avec leur complice avait été accueillis par le prêtre comme des fils.

Secoloditalia

Merci à anonimo

03:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Immense manifestation patriotique à Varsovie pour la fête de l'Indépendance!

http://www.fdesouche.com/905535-pologne-importante-manife...

 vidéos

A voir absolument! 

 Magnifique!

02:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

VIDEO - Trump: "C'est très important d'avoir de bons rapports avec la Russie"

01:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Un ferry faisant la liaison Marseille-Alger prend feu : au moins 30 véhicules brûlés

 

 
 

L'incendie se serait déclaré après que le véhicule d'un passager ait pris feu, selon l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs, qui assure que les dégâts ne sont que matériels : au moins 30 voitures ont brûlé.

Dans la nuit du 11 au 12 novembre, un incendie s'est déclaré sur le Tariq Ibn Ziyad, un ferry qui effectuait la liaison Marseille-Alger, alors qu'il se trouvait au nord des îles Baléares (Espagne). La protection civile espagnole a fait état dans un communiqué de plusieurs blessés légers parmi les 472 passagers. 26 personnes auraient notamment souffert d’inhalation de fumée.

 
 

<img class="Emoji Emoji--forText" title="Cercle rouge de grande taille" draggable="false" src="https://abs.twimg.com/emoji/v2/72x72/1f534.png" alt="

00:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Schiappa : l'âge minimal du consentement sexuel à "13 ou 15 ans"

 

20171112PHOWWW00417.jpg

 

L'âge de présomption de non-consentement des mineurs, seuil en dessous duquel un enfant ne pourrait être considéré comme sexuellement consentant, est "en train d'être débattu" et se situera entre "13 et 15 ans", a indiqué aujourd'hui la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa.

>> Lire aussi - Fixer un âge minimum pour le consentement sexuel

 

Interrogée sur BFMTV sur l'acquittement récent par une cour d'assises d'un homme jugé pour le viol d'une jeune fille de 11 ans, Mme Schiappa a répondu qu'"en tant que membre du gouvernement", elle ne pouvait "pas réagir à des décisions de justice".

>> Lire aussi - Un homme, accusé d'avoir violé une fille de 11 ans, acquitté

"Néanmoins dans la loi contre les violences sexistes et sexuelles (que le gouvernement veut proposer en 2018, ndlr), nous avons identifié trois volets, dont celui de la création d'un seuil de présomption de non-consentement irréfragable", a-t-elle ajouté.

Cela consistera à inscrire dans la loi le fait "qu'en dessous d'un certain âge, on considèrerait qu'il ne peut pas y avoir débat, jamais, sur le consentement sexuel d'un enfant, et que tout enfant en dessous d'un certain âge serait d'office considéré comme violé ou agressé sexuellement".

"L'âge est un sujet qu'on est en train de débattre. Le Haut conseil à l'égalité préconise 13 ans, des parlementaires 15 ans, des experts aussi. Il faut regarder l'âge médian européen, l'âge de la maturité affective. Cela se jouera entre 13 et 15 ans", a-t-elle précisé.

Un rassemblement prévu mardi

Plusieurs décisions de justice récentes ont rouvert le sujet de la mise en place d'un âge en dessous duquel le consentement d'un enfant ne peut être présumé, ce qui n'existe pas en France contrairement à d'autres pays européens. Des parlementaires ont également déposé des propositions de loi en ce sens.

Dans un communiqué, l'association féministe Les Effronté-e-s regrette dimanche que "la justice (ait) tranché qu'une enfant de 11 ans a pu consentir à un rapport sexuel désiré avec un inconnu qui l'a abordée et entrainée vers un parc" et demande la fixation d'"un âge minimal à 15 ans". Avec d'autres associations, elle appelle à un rassemblement "mardi à 18H30 devant le ministère de la Justice".

Les deux autres volets du projet de loi annoncé par le gouvernement comprendront un allongement du délai de prescription des crimes sexuels sur les mineurs, qui pourraient déposer plainte jusqu'à 30 ans après leur majorité contre 20 ans actuellement, et une verbalisation du harcèlement de rue. Une concertation a été lancée auprès des acteurs du secteur (policiers, magistrats...) et des citoyens.

LIRE AUSSI:

>> Emmanuel Macron s'exprimera sur les violences sexuelles le 25 novembre

Le Figaro

 

00:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)