Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2012

Vive la Hongrie, vive Orban! - par Yann Vallerie (Tribune libre)

 

Vive la Hongrie, vive Orban ! Par Yann Vallerie
 
 
 

La Hongrie subit depuis quelques jours une vague de critiques et d’hostilité sans précédents, venant des institutions internationales, notamment financières, mais également de la presse française, toujours en pointe pour dénoncer les “atteintes aux libertés” et pour surfer sur les “printemps à venir”. Nous avons d’ailleurs vu ce que les printemps arabes, portés par la presse occidentale et française en première ligne, ont donné en terme de démocratie, avec le retour des islamistes, les exactions, les bombardements sur la Libye, etc.

Comme à son habitude dès lors que des dizaines de milliers de manifestants sortent dans la rue (laissant présumer que des millions d’autres sont chez eux et soutiennent peut être le gouvernement), on sent flotter les incitations à la révolution et les dénonciations pour “autoritarisme” ou pour “nationalisme” d’un régime qui n’écouterait pas les aboiements d’une petite minorité.

Pour rappel, l’assemblée nationale hongroise (qui a donc constitué le gouvernement actuel), a été élue démocratiquement, par les électeurs, sur un programme qui annonçait en partie les réformes constitutionnelles et fondamentales à venir. C’est donc un peuple qui a décidé de porter Viktor Orban au pouvoir (Fidesz), avec une majorité de 2/3 de l’assemblée, avec le Jobbik (droite nationale, 58 députés) comme alliés. Et cela n’en déplaise aux occidentaux, qui ont manifestement (l’exemple récent de la Russie le montre encore) du mal à accepter que des peuples puissent souhaiter de l’autorité, du pouvoir étatique fort et surtout qu’ils refusent la mainmise actuelle des banques et des institutions internationales sur leur propre terre, leur propre pays.

Les réactions de la presse internationale mais aussi et surtout des pays membres de l’UE à l’égard de la Hongrie ne sont pas sans rappeler le traitement dont avait été victime l’Autriche lorsque le FPÖ (droite nationale) de Jorg Haider était entré au gouvernement autrichien (menaces de sanction, boycott, traitement médiatique partial)

Si des pays de l’Union Européenne se montrent de plus en plus hostiles à cette institution et à toute la bureaucratie européenne , c’est avant toute chose que l’UE, au lieu d’être une vraie force économique, identitaire et sociale totalement indépendante est en fait totalement à la botte des banques et du FMI et à l’écoute totale des USA, qui , malgré leur dette colossale et leur économie au bord du gouffre, semblent encore avoir toute autorité pour faire la pluie et le beau temps sur le sol européen . Ils viennent d’ailleurs, par le biais de la “chef de guerre” Hilary Clinton,  de condamner les réformes hongroises, comme ils condamnent la non reconnaissance du Kosovo par la Serbie, comme ils s’inquiètent de “dérives” autoritaires en Russie…

D’où la tentation souverainiste dans plusieurs pays qui ont rêvé l’Europe mais qui n’y trouvent que des institutions arrogantes, non représentatives des peuples car pour le coup non élues et surtout soumises à des intérêts qui ne sont pas ceux des européens, mais bien ceux de lobbys, de groupes d’intérêts voire d’Etats étrangers qui souhaitent avant tout la “mondialisation heureuse” et le règne d’une hyper-classe mondiale destructrice des peuples et des identités.

D’autre part, face à des peuples d’Europe de l’Ouest qui encensent en permanence “l’autre” et qui mettent en place des mesures permissives, en terme d’immigration, en terme de code de la nationalité, en terme d’éducation, en terme de politique familiale et sociale, il est rassurant de voir que de nombreux pays d’Europe de l’Est ne souhaitent pas que les rues de Budapest ou de Sofia se transforment et deviennent aussi “exotiques” que les rues de Paris, de Berlin ou de Londres, victimes d’un “grand remplacement”.

C’est donc suivant la volonté populaire que le gouvernement hongrois a souhaité modifier la constitution, afin de se donner les moyens de pouvoir gouverner et mener des réformes sur un laps de temps plus long (les français ont peut être du mal à reconnaitre qu’un quinquennat, c’est relativement court voir inutile pour mener des réformes jusqu’à leurs termes et que 9 années permettent sans doute de faire plus).

 

Voilà plusieurs réformes décidées par le gouvernement hongrois :

- La “République de Hongrie”, vestige de la “République populaire de Hongrie” devient simplement “Hongrie” avec une inscription “Dieu bénisse les hongrois” qui marque avant toute chose l’appartenance religieuse ultra majoritaire des hongrois à la religion catholique.

Cette réforme peut bien évidemment déplaire aux grands médias français, dont beaucoup de responsables de rédactions sont nostalgiques de l’Union Soviétique et/ou désireux d’effacer toute trace d’identité religieuse ou ethnique en rapport avec les Européens, cela sur le sol européen même.

- La constitution hongroise rend “rétroactivement responsables des crimes communistes” les dirigeants de l’actuel parti socialiste (descendant du PC). Les hongrois, contrairement aux européens de l’Ouest qui “s’amusent” façon Jean Paul Sartre, à la révolution, ayant vécu ce qu’est réellement le communisme et ne voulant plus jamais vivre cela.

Là encore, on comprend que cela déplaise à l’intelligentsia, nostalgique de l’URSS et qui n’a jamais accepté que l’on condamne les crimes communistes, qui ont pourtant coûté la vie à des dizaines de millions de personnes, faisant du communisme le totalitarisme le plus meurtrier.

- La nouvelle constitution décrète que l’embryon est un être humain dès le début de la grossesse et que le mariage ne peut avoir lieu qu’entre un homme et une femme. Si on traduit littéralement, cela signifie que les hongrois sont opposés à l’avortement (c’est donc leur choix) et qu’ils souhaitent que le mariage reste une union “sacrée” et particulière.

Difficile à comprendre dans des pays d’Europe qui incitent à pratiquer l’avortement aussi rapidement que l’on enfile un préservatif et qui réclament de toutes leurs forces (quand ça n’est pas déjà en vigueur, comme en Belgique) la possibilité de marier  deux personnes du même sexe, puis d’élever des enfants. Une société occidentale qui a fait du mariage un acte “consommateur”  et plus du tout sacré, qu’on peut annuler rapidement par le divorce simplifié (lire à ce propos le dernier livre de Guillaume Faye “Sexe et dévoiement” ), laissant sur le côté, victimes d’un système devenu fou, des enfants déboussolés, abandonnés et qui se veulent désormais rois. Le fait que la Hongrie refuse ce modèle de société, modèle qui détruit tout et qui entraine une perte totale des valeurs, ne plait pas à nos apprentis sorciers qui ne sont toujours pas sortis de leur révolution enfantine de Mai 68 (malgré les lourdes conséquences que nous subissons depuis de nombreuses années).

- Les médias d’opposition au Fidesz ont été mis de côté, laissant effectivement auguré d’un contrôle de l’opinion à sens unique.

Mais à la vue de la campagne anti-hongroise actuellement en vigueur en France et en Europe de l’Ouest, ne peut on pas là aussi parler de “médias à sens unique”, servant des intérêts bien définis et bien précis ? N’entend-on pas en permanence les mêmes discours, les mêmes analyses faites par les mêmes commentateurs toujours très “politiquement correct” (les déviants étant censurés, voir par exemple Bernard Lugan et Robert Ménard sur I-Télé, Eric Zemmour, etc.) ?

- Enfin, terrible réforme, à venir puisque le gouvernement hongrois a simplement nommé des “commissaires” qui seront chargés de veiller au bon fonctionnement de la banque centrale. C’est cette réforme qui fait bondir l’UE ainsi que les institutions internationales, qui estiment anormal que les États fassent de l’ingérence dans leur propre politique monétaire. Et qui préfèrent sans doute que des agents des plus grosses banques mondiales comme Goldman Sachs contrôlent les politiques financières des pays, comme ils le font désormais en Grèce, en Italie ou en Belgique.

Là encore, la presse internationale se précipite dans les bottes de ses maîtres et de ses patrons (vous avez dit presse “indépendante” ?).

 

Pour conclure, il est sans doute regrettable pour les Européens convaincus comme moi de la nécessité d’une grande Europe fédérale, d’un axe Paris-Berlin-Moscou, que des peuples de l’Est forts en soient encore amenés à des sursauts nationalistes et aient souvent tendance à vouloir se protéger de l’ensemble de leurs voisins européens. Mais l’Europe esclave qui se construit (ou se déconstruit) actuellement sous nos yeux ne peut séduire aucun Identitaire censé.

Et c’est peut être de la multiplication, dans toutes les régions d’Europe, de sursauts populaires, ethniques et volontaires forts, que prendra forme cette Europe de demain que nous appelons de nos vœux, pour que notre civilisation ne s’éteigne pas et pour qu’elle puisse encore rayonner de nombreuses années.

Yann Vallerie pour Novopress France

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

20:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Un père écroué pour avoir giflé son bébé de 4 mois

untitled.bmp bébé gifle.jpg

Le drame a été évité. Un homme de 30 ans a giflé son bébé de seulement quatre mois, mais les jours de l'enfant, hospitalisé depuis les faits, ne sont pas en danger. C'est la maman qui a découvert le nourrisson avec un très gros hématome sur une joue samedi soir en rentrant du travail. Effrayée, elle a aussitôt alerté sa propre mère et les secours. L'enfant présentait un hématome sous-dural important qui a inquiété les médecins du CHU de Rennes.

Le trentenaire était déjà connu de la justice pour blessures involontaires sous l'emprise de l'alcool mais également pour des vols. Il a aussi été mis en examen pour violences habituelles sur son épouse, suite à une enquête de proximité. Le soir du 31 décembre, lorsqu'il s'en est pris à son bébé, il était en état d'ébriété. Il a été mis en examen pour «violences par ascendant sur mineur de 15 ans avec ITT de plus de huit jours » a précisé à l'AFP Alexis Bouroz, procureur de la République de Lorient.

 

La justice s'inquiète également pour l'autre enfant du couple, une fillette de 3 ans qui aurait elle aussi pu subir les coups de son père. Pour l'heure, la mère n'a pas encore été entendue par la police.

Actu France-Soir - 03/01/12

20:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Une lame de cutter dans une conserve de boeuf bourguignon: Willliam Saurin gère la crise

La lame de cutter de 6 x 1, 5 cm, retrouvée le 31 décembre dernier par un retraité du Maine-et-Loire dans une conserve de boeuf bourguignon de marque William Saurin, ne constitue qu’un «événement accidentel», a précisé au Parisien le service consommateur de l’entreprise ce mardi. «Il n’y a pas de risque de retrouver un tel corps étranger dans d’autres boîtes», assure la société.

 

Aucune procédure de rappel ni de retrait n’est pour l’heure décidée, et les clients peuvent conserver leurs boîtes. On ne sait même pas si cette lame provient de chez nous», poursuit le service.

 

A l’usine du groupe, à Lagny-sur-Marne, en Seine et Marne, la direction assure que les contrôles sont en . «On est en pleine de crise», reconnaît Murielle Hemond, attachée auprès du responsable qualité. Les investigations devront notamment établir comment la lame de cutter est passée au travers des mailles du filet, alors que les chaînes de production disposent de détecteurs de métaux qui doivent normalement signaler la présence d’un corps étranger dans la marchandise. L’avocat du retraité, Me Emmanuel Ludot, a fait convoquer ce mardi William Saurin afin d’obtenir une expertise. En octobre dernier, c’est aussi un «événement accidentel» sur le qui avait été la cause de la présence de limaille de fer dans du lait Guigoz.


Le Parisien - 03/01/12

 

19:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Les deux sondes lunaires de la NASA en orbite lunaire


Les deux sondes lunaires de la Nasa en orbite... par euronews-fr

02/01/12

00:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

02/01/2012

Intouchables...

Gérard Courtois avait en quelque sorte ouvert le bal dans les colonnes du Monde le 12 décembre en mettant en parallèle le danger Marine Le Pen et le succès, il est vrai spectaculaire, d’un aimable navet « porté » par le duo François Cluzet-Omar Sy, «  Intouchables ». Celui-ci est  en passe d’égaler peut être le  carton  d’un autre film bien  médiocre, « Bienvenue chez les cht’is » qui le premier, signe des temps, détrôna l’indétrônable « Grande vadrouille » pourtant  autrement plus magique…. « Conte de fées de la générosité triomphant de la connerie ? Evidemment. Mais antidote efficace, on l’espère, aux peurs et aux rejets attisés par le Front National » affirmait M. Courtois à propos d’ « Intouchables ». Aussi ajoutait-il,  « face au  projet dangereux  (de Marine)  car il fait système et peut donc convaincre plus aisément tous ceux que désespèrent la crise actuelle », «face à ce mauvais augure, l’optimisme d’Intouchables est donc un remède qu’il convient d’administrer à quelques millions de Français supplémentaires. »

Le système entend aussi administrer une piqure de rappel à nos compatriotes sur les figures tutélaires (intouchables?) vers lesquelles doivent aller leur sympathie, avec le palmarès publié par le JDD (deux fois par an) sur les « personnalités préférées des Français ».   Le mauvais  chanteur de variété, citoyen du monde et ex tennisman Yannick Noah, se hisse pour la septième  année consécutive sur la plus haute marche du podium, devant Zinedine Zidane et Omar Sy. Directeur du département Opinion de l’Ifop, Frédéric Dabi  analyse l’arrivée de M. Sy dans ce classement :  «on peut parler, à propos d’Intouchables, d’un film hors temps ou hors sol. Pendant que la crise révèle des crispations sociales et identitaires, les Français valorisent des valeurs de partage, d’entraide, de réconciliation. » Valeurs qui ne sont d’ailleurs  pas étrangères loin s’en faut, au programme de justice sociale et  de  solidarité  nationale du FN  comme Bruno Gollnisch l’a souvent expliqué et comme M. Darbi ne doit pas l’ignorer… Simone Veil pointe à la quatrième place et devient  « la femme préférée des Français » et l’une des très rares  personnalités politiques à apparaître dans le classement. Elle  détrône ainsi Mimie Mathy,  mais rassurez-vous cette dernière  figure dans le top 15 de cette liste  des  chouchous des Français tout comme  Gad Elmaleh, Jamel Debouze ou  Dany Boon . Avec un comique certainement involontaire, le quotidien La Dépêche précise aussi avec l’émotion qui convient que  Michel Drucker gagne vingt et une places et qu’«Anne Sinclair arrive également en bonne position, sa ténacité et sa dignité lui valant le respect des Français. » Sans commentaires…

 Comme nous le notions déjà il ya deux ans, cette « photographie » en dit long sur l’influence des grands médias et plus spécifiquement de la télévision, sur le goût des Français, peuple encore réputé fin  spirituel et volontiers  frondeur au tournant du siècle précédent.

Blog de Bruno Gollnisch - 02/01/12

23:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La Nouvelle Revue d'Histoire n° 58

909814014
 
(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)
 
 

La Nouvelle Revue d’Histoire est en kiosque (n°58, janvier – février 2012) mais on peut aussi se procurer la revue par Internet, par exemple :
- feuilleter et commander la revue ici

Le dossier central est consacré à la collaboration de la gauche et des intellectuels. On peut y lire, notamment, un entretien avec Dominique Venner et des articles de  Francis Bergeron (“Du pacifisme de gauche à la collaboration”), de Julien Hervier (“Drieu la Rochelle et l’engagement de l’écrivain”), d’Alain de Benoist (“Quand Raymond Abellio s’appelait Georges Soulès”), de Philippe d’Hugues (“La littérature de 1942″) et de Charles Vaugeois (“Otto Abetz et la collaboration politique”).

Hors dossier, on pourra lire, en particulier, des articles de Philippe Conrad (“1912. L’apogée de la course aux pôles”), d’Aymeric Chauprade (“Mackinder, théoricien de la suprématie anglo-saxonne”), d’Yvonne Pagniez (“Hanna Reitsch, une aviatrice allemande”) et de Jean-Michel Baldassari (“Malraux : la grandeur et l’équivoque”).

 

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

23:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

La France maintiendra sa présence militaire en Afghanistan après 2014

La France maintiendra sa présence militaire en Afghanistan après 2014
 
 
 

02/01/12 – 11h00
PARIS (NOVOpress) – Quelques jours après le décès de deux nouveaux soldats français sur le sol afghan, le ministre de la Défense Gérard Longuet a annoncé que la France maintiendra sa présence militaire en Afghanistan après 2014, date pourtant fixée par le calendrier de l’Otan pour le retrait total des forces combattantes de la coalition.

Cette annonce a été faite à l’issue d’une rencontre avec le ministre tadjik de la Défense, Cherali Khaïroullaïev.

Cent militaires français sont déployés dans l’aéroport de Douchanbe, capitale du Tadjikistan, qui sert de base pour le ravitaillement des troupes opérant en Afghanistan.

Cette annonce du ministre français risque de surprendre et de décevoir aussi bien les civils que les militaires français qui peinent de plus en plus à percevoir le sens de l’engagement dans cette région et les raisons pour lesquelles des soldats continuent à y laisser leur vie.

Crédit photo : UMP/FLickr sous licence creative common

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

22:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Les prisonniers hongrois ont désormais l'obligation de travailler

02/01/2011 – 14h00
BUDAPEST (NOVOpress) - 
Depuis le 1er janvier, des règles strictes s’appliquent aux prisonniers hongrois : ils sont désormais soumis à l’obligation de travailler et ils ne pourront plus recevoir d’argent pour des interviews accordées aux médias quand elles sont en lien avec l’infraction.

L’Assemblée nationale hongroise avait en effet adoptée, le 14 novembre, un amendement à la loi pénale dont le règlement  prévoit, qu’à l’exception de ceux qui sont incapables de travailler, des jeunes en âge scolaire, des personnes en âge de la retraite, des femmes à partir du sixième mois de grossesse et des gens qui ont la responsabilité de garde d’enfants, tous les détenus purgeant une peine d’emprisonnement sont obligés de travailler dans la prison ou dans un établissement économique établi à cette fin. Les condamnés habilités à travailler à l’extérieur pourront ainsi préparer leur réinsertion et participer à des programmes de santé, la guérison et la réadaptation.

Concernant les interviews accordées aux médias, elles ne sont plus autorisées pour les familles et les détenus concernant les affaires en cours, tous les accords en cours étant nuls et non-avenus, l’argent revenant à l’Etat hongrois.

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

21:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

SIDA en Belgique: " Nous recevons beaucoup de femmes africaines et musulmanesé"

Belgique. Le sujet du Sida est perçu différemment selon les confessions et les mœurs. (…) Julie Henriet est psychologue au Centre de planning familial du midi à Anderlecht.

Quelle est la population que vous côtoyez le plus fréquemment dans le centre pour des problèmes liés au HIV ?

Nous recevons beaucoup de jeunes qui ont eu un rapport sexuel non protégé, mais surtout beaucoup de femmes africaines et musulmanes. Les premières se font dépister plus facilement que les secondes car elles arrivent souvent directement d’Afrique. Leur sexualité est aussi souvent plus active que celle des femmes musulmanes mariées pour qui les rapports hors mariage sont inconcevables. Il est à souligner que notre centre est essentiellement fréquenté par des femmes.

Comment expliquez-vous cette concentration de personnes issues de l’immigration ?

Simplement. Il y a beaucoup d’immigrés dans le quartier et un médecin africain officie dans le centre. Les patients se sentent plus en confiance avec lui. Sa clientèle est fidèle et le bouche-à-oreille fonctionne énormément. Nous avons également une assistante sociale qui parle arabe et donc apte à aider les personnes maghrébines. [...]

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez quand il s’agit d’aborder le sujet du Sida ?

Certaines femmes musulmanes ne connaissent même pas le mot « Sida » et ce n’est pas évident d’en parler car la sexualité est taboue dans leur religion. Elles ne comprennent pas toujours l’intérêt de la contraception vu qu’elles n’ont qu’un seul partenaire : leur mari qu’elles supposent fidèle.

Suite et source : La Libre.be, Merci à The Vindicator

Défrancisation - 02/01/12

21:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Faut-il sortir de l'euro ? - Jacques Sapir

Pour la promotion de prochain livre Faut-il sortir de l’euro ?, Jacques Sapir, économiste français, est l’invité dans l’émission de ce jour « Les Matins » sur France Culture. Il défend la mise en place d’une monnaie commune en Europe comme le propose très précisément, dans son programme présidentiel, Marine Le Pen !

« Il ne fallait pas aller vers la monnaie unique mais vers la monnaie commune ! (…) La différence dans une monnaie commune, c’est que cette monnaie organise les transferts, les transactions de marchandises et les transactions financières, ce n’est pas nécessairement une monnaie virtuelle, mais c’est une monnaie qui organise les transactions entre la zone qu’elle couvre et l’extérieur de la zone, mais à l’intérieur de la zone vous avez toujours les monnaies nationales qui continuent à fonctionner et qui, donc, peuvent réajuster leurs taux de changes par rapport évidemment à l’une à l’autre. »

02/01/12

20:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Affaire Karachi: Sarkozy savait

 L’affaire Karachi revient en pleine poire de Nicolas Sarkozy pour commencer l’année. Une révélation à la Une de Libération lundi dont se serait bien passée le président de la République.

A quand cela remonte-t-il ?

A 1994, alors que Nicolas Sarkozy était ministre du Budget.

De quoi s’agit-il ?

Selon Libération, Sarkozy aurait validé la création d’une société luxembourgeoise servant à payer des intermédiaires dans des contrats d’armement. Cette société offshore, baptisée Heine, était utilisée par la Direction des constructions navales (DCNI) pour verser des commissions à des intermédiaires dans ces fameux contrats, dont ceux des sous-marins Agosta.

Déjà en novembre 2010, après la publication de rapports et auditions, des échanges entre la société Heine et l’actuel chef de l’Etat intriguaient. Les révélations dans Libération ce lundi ne viendraient que confirmer ces soupçons.

Qui accuse le président ?

Il s’agit de Gérard-Philippe Menayas, ancien haut fonctionnaire du ministère de la Défense et ex-directeur administratif et financier de la DCNI. Ses révélations proviennent en fait d’un procès-verbal d’audition datant du 2 décembre, devant le juge Renaud Van Ruymbeke. Il comparaissait ce jour-là en tant que témoin assisté.

Sarkozy était donc bien mouillé ?

Oui, car avec ce document, il apparaît clairement qu’il était au courant de ce montage financier. Par contre, « rien ne prouve encore qu’il était au courant du versement de rétrocommissions », écrit Le Figaro.

Lire la suite

NPI - 02/01/12

20:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Logement en France: les étrangers d'abord (2/2)

Défrancisation- 02/01/12

20:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Johnny Hallyday: " J'ai souvent voulu aller en Israël. J'en ai enfin l'occasion"

Au cours d’une conférence de presse suivie d’un concert privé, c’est un Johnny en pleine forme qui a lancé sa tournée 2012. Après avoir allumé le feu à la Tour Eiffel, la star a répondu à quelques médias. « Actualité Juive » était présent pour l’interroger sur le concert qu’il donnera à Tel-Aviv le 30 octobre 2012 et savoir ce que ce séjour en Israël représente pour lui.

 

Samedi 3 décembre 2011, 21 heures, Tour Eiffel. Le symbole de la France s’apprête à accueillir l’icône nationale, idole des jeunes et des moins jeunes. Après avoir patiemment attendu le rocker qui avait donné, l’après-midi même, le coup d’envoi du derby francilien de rugby au Stade de France, les journalistes ont vu débarquer Johnny Hallyday, tout de noir vêtu, martelant son entrée d’un «Bonsoir» énergique avant d’embrasser les membres de son staff dont son nouveau producteur, Gilbert Coullier. Ce dernier n’a pas lésiné pour présenter la prochaine tournée d’un Johnny particulièrement en forme et qui avait retrouvé, après ses débuts au théâtre, une couleur de cheveux appropriée. Si cet événement avait pour objectif de présenter la nouvelle tournée -pour laquelle il a promis du grand spectacle, des succès qu’il n’a pas chantés depuis longtemps et une entrée qui lui donnera «encore le vertige»-, on savait bien que le public était aussi venu pour jauger l’état de santé du chanteur dont l’hospitalisation très médiatisée est restée dans les mémoires. Je n’ai jamais été malade a-t-il précisé, j’ai eu une opération qui n’a pas réussi. J’en ai marre qu’on me demande comment ça va !» Qu’on se le dise, c’est un Johnny ragaillardi qui a répondu aux questions de la presse.

 
Concernant la rumeur selon laquelle il serait ruiné, il a rétorqué : «On n’est jamais riche en France !». Soutiendra-t-il son ami Nicolas Sarkozy ? Très à l’aise, il a souligné qu’un «bon président est celui qui fait du bien au pays, qu’il soit de droite ou de gauche». Voici donc le nouveau Johnny, dans la posture du Sage qui ne s’est tout de même pas privé d’une allusion à son ex-producteur qui «ne m’envoyait jamais à l’étranger».
C’est là en effet la nouveauté annoncée au cours de cette conférence de presse : Johnny se produira en France mais aussi à Londres, à Los Angeles, à New York, à Moscou et à Tel-Aviv. «Je n’ai jamais chanté en Israël a-t-il déclaré, mais c’est un pays que j’avais vraiment envie de découvrir». A la question d’ Actualité Juive concernant son désir de visiter les lieux saints, il a répondu : «J’espère bien ! J’ai beaucoup d’amis juifs et j’espère que mon producteur va me laisser un peu de temps pour que je puisse leur rendre visite. On ira à Jérusalem, il me l’a promis ! ».
L’année prochaine à Jérusalem donc, pour Johnny face auquel un journaliste israélien a évoqué les pressions subies par certains artistes programmés en Israël : « Il paraît que j’ai une bonne étoile et je pense qu’elle me permettra d’y aller».
Le chanteur a profité de cette soirée pour présenter un titre plutôt réussi, «Autoportrait» , offert en téléchargement gratuit, écrit par John Mamman (compositeur inspiré de «Il nous faut» d’Elisa Tovati et Tom Dice). Le concert qui a suivi a montré en tout cas qu’il n’avait rien perdu de sa présence sur scène. Pari gagné pour le boss que nous retrouvions le lendemain pour des questions plus «ciblées». Par exemple, se souvenait-il, lui a demandé Actualité Juive que s’il n’avait jamais chanté en Israël, il avait chanté pour Israël, lors d’un concert de soutien à Paris, pendant la guerre des Six-Jours ? «Je m’en rappelle très bien. J’ai beaucoup d’amis israéliens. Et j’ai longtemps vécu, j’étais alors très jeune, chez la famille Pierre-Bloch, de la Licra. J’ai souvent voulu aller en Israël mais j’étais toujours en tournée. J’en ai enfin l’occasion». Lorsqu’il lui est demandé de préciser quels lieux saints il souhaitait visiter, Johnny a répondu que même s’il ne se sentait pas concerné par la religion, c’est au Mur qu’il aimerait se rendre, «parce que c’est mythique». En a-t-il parlé avec son ami Laurent Gerra qui, séduit par Israël, a récemment prolongé son séjour ? « Quand on se voit, on parle plutôt vin et... filles. Il paraît que les Israéliennes sont jolies !». Que ferait-il en cas de pression ? «J’irais quand même. Mon métier, c’est de chanter. Je m’intéresse à la situation mais je ne fais pas de politique. Je vais dans les pays qui veulent bien m’accueillir. Si certains ne sont pas contents, qu’ils ne viennent pas au spectacle. Mais jamais personne ne me contraindra à ne pas chanter quelque part». Conscient qu’une grande communauté juive francophone vit en Israël avec en elle, quelque chose de Johnny, le chanteur s’est réjoui de chanter sur la scène tel-avivienne certains de ses plus beaux titres dont «Que je t’aime». Un titre de bon augure pour le public auquel nous lui avons demandé d’adresser un message : «Je suis content de retrouver mon public français mais aussi d’aller à la rencontre du public israélien».
Le concert, prévu pendant la période des vacances scolaires françaises, sera l’occasion pour Johnny de visiter – enfin - Israël avec Laetitia et leurs deux filles Jade et Joy.

ActuJ

20:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

William TURNER (1775-1851)

untitled.bmp Turner.jpg

Coucher de soleil écarlate - (Cliquez sur le tableau)

02:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Comment est réalisé le sondage sur les "personnalités préférées des Français"...

http://www.propagandes.info/product_info.php/lescroquerie...

01/01/12

00:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Les "personnalités préférées des Français": Noah, Zidane, Omar Sy et... Simone Veil !

Damien le 1 janvier 2012 à 14:19

 

Omar Sy fait son entrée directement en 3e place dans le classement.

Le JDD publie ce dimanche son traditionnel classement des stars préférées des Français. C’est encore une fois Yannick Noah qui le domine. A noter, l’entrée d’Omar Sy directement en troisième position.

La première femme de ce top 50 est Simone Veil, à la quatrième place. L’ex ministre, 83 ans, garde décidément une place intacte dans le cœur des Français.

1/ Yannick Noah
2/ Zinedine Zidane
3/ Omar Sy
4/ Simone Veil
5/ Gad Elmaleh
6/ Jean Dujardin
7/ Jamel Debbouze
8/ Dany Boon
9/ Florence Foresti
10/ Michel Sardou
11/ Francis Cabrel
12/ Sophie Marceau
13/ Laurent Gerra
14/ Mimie Mathy
15/ Charles Aznavour

Source : Télé Loisirs

Défrancisation - 01/01/12

00:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Stone et Charden, la Légion d'honneur surprise de Sarkozy !

Lire l'article:  http://www.lepost.fr/article/2012/01/01/2671547_stone-et-...

+ Vidéo

 

LE POST- 01/01/12

00:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Les "illustres inconnus" de l'année: deux évêques catholiques disparus en Chine

Le premier est Mgr James Su Zhimin, évêque clandestin de Baoding (Hebei) qui, s’il est vivant devrait être octogénaire. Arrêté par les services secrets chinois le 8 octobre 1997, nous n’avons aucune nouvelle de lui depuis… quatorze ans. L’évêque avait déjà été arrêté dans les années 1950 comme « contre-révolutionnaire » et condamné à 26 années de travaux forcés. Au total, il aura passé quelque 40 années en prison.

Le second est Mgr Cosma Shi Enxiang, évêque clandestin de Yixian (Hebei) qui, s’il est aussi vivant, devrait être nonagénaire… Arrêté le 13 avril 2001, voici plus de dix ans, on n’a pas davantage de nouvelles de son sort. Il avait déjà été arrêté et condamné à des travaux forcés de 1957 à 1980, puis de nouveau condamné à réclusion à domicile de 1983 à 1986, et encore emprisonné de 1989 à 1993 et de nouveau en 2001… Au total, il aura passé 51 ans en prison.

Honte aux canailles communistes de la république (im)populaire de Chine ! Gloire à ces évêques martyrs ! Prions pour eux…

Daniel Hamiche

Source : Asia News

Observatoire de la christianophobie

00:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

01/01/2012

Une septuagénaire tuée chez elle à coups de barre de fer

Une femme de 77 ans a été tuée à son domicile de Roche-en-Régnier, en Haute-Loire, apparemment lors d'un cambriolage dans la nuit de la Saint-Sylvestre.

Selon son entourage, la victime a été retrouvée par sa fille venue lui rendre visite dans la nuit de samedi à dimanche. Elle gisait au sol de sa maison, au lieu-dit Saint-Maurice-de-Roche, le crâne enfoncé à coups de barre de fer.

L'habitation de la septuagénaire, qui se trouvait seule en raison de l'hospitalisation de son mari, avait été fouillée lorsque les gendarmes sont arrivés. Ces derniers ont procédé dimanche à de nombreuses auditions dans l'entourage de la victime.

Une autopsie est prévue mardi.

Le JDD - 01/01/12

23:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le président tunisien, Moncef Marzouki, aux politiques français: "Evitez l'islamophobie" !


Les vœux de l'espoir du président Marzouki par Mediapart

01/01/12

23:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)