Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2011

Martine Aubry à Marseille: "Je serai la présidente de la sécurité pour tous les Français"

29/08/11

20:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Les Etats-Unis en guerre contre la France et l'Europe ?

29 août 2011

Laurence Parisot a dénoncé dans un entretien au Figaro, avec une virulence assez étonnante dans sa bouche, les manœuvres américaines pour déstabiliser les économies européennes. La présidente du Medef y fustige le rôle joué par Washington qui a « orchestré » le déclenchement de la crise de la dette en Europe, utilisant celle-ci pour camoufler aux yeux des marchés son propre problème d’endettement.

 Certes, préciserons nous, les Etats-Unis ne peuvent être tenus comme seuls et uniques responsables des ravages du capitalisme spéculatif et de l’incapacité  de l’Europe bruxelloise, avec ses tares et ses vices de forme, à assurer la prospérité économique des pays membres.

 Mais Mme Parisot n’a pas tort de souligner que « la situation s’est tendue quand la Chine a commencé à faire la leçon aux États-Unis sur leur dette. Les Américains ont sans doute voulu alors repasser le mistigri à l’Europe ». «On a assisté à une sorte de guerre psychologique et à une tentative de déstabilisation de la zone euro ». « Voyez les rumeurs sur les banques françaises, qui se sont diffusées immédiatement alors qu’elles étaient absolument infondées ». « Nos banques sont parmi les plus solides au monde. Des unes de médias américains annonçaient pourtant la mort de telle ou telle et même la fin de la zone euro. Nous sommes passés d’attaques sur l’Espagne à des attaques sur l’Italie, puis sur la France, jusqu’à des rumeurs de dégradation de l’Allemagne la semaine dernière !»  affirme encore Laurence Parisot.

 Faut-il le rappeler, François Mitterrand en avait fait l’aveu au soir de sa vie, « nous sommes en guerre avec les Etats-Unis », « une guerre sans morts », mais impitoyable, sans merci, notamment sur le plan commercial. Un aveu confié mezzo voce , un éclair de lucidité à mettre en parallèle avec toute la politique des années 1981-1995, qui ne fut qu’un long abaissement devant les Etats-Unis, lequel a atteint de nouveaux sommets avec l’arrivée au pouvoir de « Sarkozy l’américain. »

 Le blog de Bruno Gollnisch le relevait il ya quelques mois, au sujet de l’affrontement entre Boeing et Airbus, la première puissance mondiale –pour combien de temps encore ?- ne ménage pas ses coups pour affaiblir notre pays et plus largement le vieux continent qu’elle souhaite cantonner dans son rôle de colonie obéissante et déclinante. Comment reprocher d’ailleurs aux Américains de défendre leurs intérêts alors que les dirigeants français, européens et « bruxellois » s’accommodent fort bien de leur statut de dhimmi, ayant largement renoncé au rayonnement et l’affirmation de leur puissance ? La nature a horreur du vide.

Blog de Bruno Gollnisch

20:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Diallo pourrait reprendre son travail au Sofitel

Selon le Figaro , le groupe hôtelier Accor envisagerait de réintégrer Nafissatou Diallo au Sofitel de Times Square.

La femme de chambre qui accuse DSK d'agression sexuelle pourrait alors retrouver un poste différent, sans contact direct avec la clientèle.

Plusieurs propositions de postes lui auraient été transmises, affirme le quotidien. "Nous attendons qu'elle nous fasse connaître ses vœux. La question est de savoir si elle veut reprendre son travail, quand et comment", explique la direction du groupe Accor à Paris. "L'idée est de trouver une solution qui satisfasse tout le monde.

 Aujourd'hui, Nafissatou Diallo est toujours notre employée et nous lui avons versé ses salaires depuis le 14 mai", précise la directrice des relations médias monde d'Accor.

Source Europe 1 -  29/08/11

19:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Aubry et Guéant lancent la bataille de la sécurité à Marseille - De quoi rire...

 

La bataille sur le thème de la sécurité, enjeu majeur de la campagne présidentielle de 2012, a été lancée lundi à Marseille par Claude Guéant et Martine Aubry, dans une ville où la délinquance a récemment explosé.

Le ministre de l'Intérieur, qui était venu dans la cité phocéenne installer un nouveau préfet pour tenter d'enrayer ce phénomène, et la candidate à la primaire socialiste en vue de 2012, ont échangé à distance les premières salves.

Martine Aubry a ouvert le feu en milieu de journée à Marseille, où elle s'était rendue pour y contrer le ministre.

Elle a affirmé qu'elle serait la "présidente de la sécurité" et qu'elle rétablirait les 10.000 emplois de policiers et gendarmes supprimés ces dernières années si elle était élue.

"Je suis venue aujourd'hui à Marseille pour dire de manière forte que je serai la présidente de la sécurité de tous les Français", a-t-elle dit à la presse à son arrivée à la mairie des XVe et XVIe arrondissements de la ville. (Quartiers nord)

Selon le Parti socialiste, ces 10.000 postes ont été supprimés dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP) lancée en 2007 par Nicolas Sarkozy.

"Les effectifs, c'est le nerf de la guerre", a déclaré Martine Aubry.

AUBRY DÉNONCE LE "FIASCO" DE SARKOZY

Elle a surtout dénoncé le "fiasco de la politique de Nicolas Sarkozy" en matière de sécurité.

"Tout au long de son mandat, M. Sarkozy aura utilisé l'insécurité, en aucun cas il ne l'aura combattue", a-t-elle dit. "La droite a baissé les bras. A Marseille comme ailleurs".

Selon elle, la cité phocéenne compterait ainsi 33% de policiers de moins aujourd'hui qu'en 2007.

Le ministre, qui a installé dans ses nouvelles fonctions le préfet Alain Gardère en remplacement de Gilles Leclair évincé au bout de huit mois pour manque de résultats, a pour sa part estimé que la délinquance en France avait reculé de 17% depuis 2002, faisant dans la même période 500.000 victimes de moins.

Selon lui, le taux d'élucidation des affaires est passé, entre 2002 et 2010, de 26% à 37%. Pour la seule ville de Marseille, le recul de la délinquance est de 7,5% depuis 2002.

Claude Guéant a attaqué Martine Aubry, qui a présidé à l'instauration de la semaine de 35 heures en France.

"Les 35 heures dans la police, cela a été l'équivalent de la suppression de 8.000 postes", a affirmé Claude Guéant, s'interrogeant pour savoir si les mesures annoncées par la dirigeante socialiste étaient "compatibles avec les thèses du Parti socialiste pour rétablir les équilibres financiers".

Il a toutefois reconnu une aggravation de l'insécurité depuis un an à Marseille qui, toujours selon lui, compte aujourd'hui 2.932 fonctionnaires de police contre 3.124 en 2007.

"Il y a beaucoup de petite délinquance qui crée une véritable insécurité, cette situation n'est pas acceptable", a-t-il dit. "Il faut qu'à Marseille, on renverse le courant."

Le ministre a rappelé que son prédécesseur Brice Hortefeux avait renforcé les effectifs marseillais de 117 adjoints de sécurité et que lui-même avait, lors de sa visite du mois de mai à Marseille, ajouté 39 fonctionnaires de police judiciaire et une centaine d'autres fonctionnaires.

"Je fais plus qu'honorer la promesse faite", a-t-il ajouté, précisant que deux compagnies de CRS seraient fidélisées à Marseille, soit 200 hommes de plus.

Selon les syndicats de police, il manquerait entre 300 et 400 fonctionnaires à Marseille.

Ils reconnaissent que des efforts ont été faits, mais ils les jugent très insuffisants dans la deuxième ville de France où les chiffres de la délinquance ont explosé au premier semestre.

La hausse des vols à main armée y a été de 40%, celle des cambriolages de 12% sur le département. Près de 3.000 vols avec violence ont été enregistrés au premier trimestre pour la seule ville de Marseille, soit 26 agressions par jour en moyenne.

On y dénombre aussi une douzaine de règlements de comptes sur fond de trafic de drogue dans les cités marseillaises.

Source La Provence - 29/08/11

Quelle hypocrisie de part et d'autre! Comme s'ils ne savaient pas tous les deux quelle est la CAUSE de l'insécurité! Et pas seulement à Marseille, mais dans toute la France!

19:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Comparaison n'est pas raison, Monsieur Désir !

 

Communiqué de Bruno Gollnisch, membre du Bureau politique du Front National, député européen

Monsieur Harlem Désir, actuel premier secrétaire du Parti socialiste, a clos l’université d’été de ce parti à La Rochelle en qualifiant Monsieur Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, de « triste copie de Bruno Gollnisch ».

Contrairement à ce que disent certaines personnalités de la majorité, la comparaison n’est injurieuse pour personne ; elle est même assez flatteuse pour Monsieur Guéant… !

Quant à l’expression « triste copie », il est peut être exact que Monsieur Guéant a un tempérament moins gai que le mien, mais la différence entre nous réside surtout dans le fait que, si j’étais à sa place, les mesures que je prendrais seraient suivies d’effet. Elles ne se borneraient pas à la valse de préfets, comme hier à Grenoble, aujourd’hui à Marseille.

Elles ne seraient pas limitées à des effets d’annonce, comme c’est malheureusement le cas de presque tous les discours officiels en matière de sécurité publique, ainsi que je l’exposerai prochainement de manière plus détaillée.

NPI

18:54 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Présidentielle 2012: si Marine Le Pen est au second tour, Debbouze quitte la France!

 

Jamel Debbouze s’est confié dans les pages de Var Matin, l’occasion pour « l’humoriste » de se laisser aller à des confidences, évoquant notamment son « ambition » pour la France. Le but du mari de Mélissa Theuriau est qu’un jour « l’immigration soit respectée » (sic).

« Même si je suis l’un des Arabes les mieux lotis de France, je le ressens encore. Alors, j’imagine les autres », explique Jamel Debbouze, profitant de l’occasion pour renouveler son soutien à Martine Aubry, la seule qui soit fidèle à elle-même, selon ses critères très particuliers.

Et si Marine Le Pen, la Présidente du Front National, arrivait en second tour de l’élection présidentielle, Jamel Debbouze déclare vouloir « changer de crèmerie ». A croire que la France n’a pas été assez généreuse avec cet énergumène arrogant et au talent discutable. « Si elle est au deuxième tour, il y a quelque chose que je n’aurai pas compris dans mon pays », a-t-il indiqué, reconnaissant ne rien comprendre à la France et aux Français et avouant ainsi ne pas être un vrai démocrate puisque refusant de respecter le choix des électeurs.

Commentaire de NPInfo : bon débarras !

Pour en savoir plus sur ce pitre, cliquez ici et ici

NPI

02:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (14)

DSK/Banon: Me Koubbi demande l'audition de Piroska Nagy

koubbi.jpg

Même si le juge Obus a ordonné mardi l'abandon de toutes les charges contre Dominique Strauss-Kahn, l'ex-ministre français de l'Economie n'en a toujours pas fini avec les démêlés judiciaires.

Dans l'affaire Tristane Banon, l'avocat de la jeune femme qui a porté plainte pour viol a demandé au parquet de Paris l'audition de Piroska Nagy, une économiste hongroise. Cette dernière avait révélé en 2008 que DSK, qui était alors son supérieur hiérarchique au FMI, avait « abusé de sa position ». Sa brève liaison avec son chef avait entraîné l'ouverture d'une enquête au sein du Fonds Monétaire International. L'institution avait blanchi son dirigeant, le 25 octobre 2008. Elle avait jugé qu'il n'y « a pas eu de harcèlement, ni de favoritisme, ni aucun autre abus de pouvoir » émanant de Dominique Strauss-Kahn.

Piroska Nagy décrit un "homme agressif"

Piroska Nagy avait quant à elle raconté au cabinet d'avocats mandaté par le FMI que son supérieur était un « homme agressif ». Elle avait eu peur qu'il « ait un problème pouvant le rendre peu adapté à la direction d'une institution où des femmes travaillent sous ses ordres ». Maître Koubbi s'est appuyé sur ces phrases pour écrire sa missive au parquet de Paris : « A la lumière de ces propos, il apparaît absolument nécessaire à la manifestation de la vérité dans le cadre de l'enquête en cours, que Madame Piroska Nagy soit entendue afin d'être éclairé sur les habitudes de Monsieur Dominique Strauss-Kahn en la matière ».

Le parquet de Paris a ouvert le 8 juillet un enquête préliminaire sur le viol présumé de Tristane Banon par DSK, à Paris en 2003. L'accusé a qualifié d'« imaginaire » la scène relatée par sa présumée victime et a déposé une plainte pour dénonciation calomnieuse.

28/08/11

01:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Entretien avec Alain Soral à propos de la situation en Libye

http://french.irib.ir/analyses/interview/item/139055-alai...

Irib.Iran - 28/08/11

01:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Infosyrie et Alain Soral: "Ce que nous avons vu à Damas et à Hama"

http://fr.altermedia.info/nouvel-ordre-mondial/infosyrie-...Alain-Soral-Damas.jpg

 

 

 

01:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Un plan spécial "anti-Marine" pour les troupes de Jean-Luc Mélenchon

28/08/11 – 17h00
GRENOBLE (NOVOpress)
– Qui est l’adversaire principal du « Front de Gauche » de Jean-Luc Mélenchon ? Le capitalisme ? Le « système » ? La banque ? Les exploiteurs ? Non, c’est Marine Le Pen !

En effet, réunis à Grenoble pour leur rentrée, les militants du Parti de Gauche ont planché en atelier spécial sur les moyens d’enrayer la progression de Marine Le Pen.

Il est vrai que Jean-Luc Mélenchon avait prévenu: «Mon adversaire, c’est elle».

Etrange sens des priorités à l’heure de la crise économique et de la précarisation des classes populaires et moyennes, mais c’est avec beaucoup d’attention qu’une centaine d’adhérents, carnets de notes et stylos en mains, ont planché sur le thème: «Comprendre et lutter contre le FN de Marine Le Pen».

Accusée de « chasser » sur des terres qu’ils croient leur être réservées avec son patriotisme social, Marine est donc la cible numéro un des membres de Front de Gauche qui souhaitent « mettre davantage en avant le fait que dans la vie sociale économique et politique de notre pays il y a eu un apport considérable des étrangers dans notre histoire passée, présente et future».

Un discours qui ressemblent étrangement à celui du Medef qui appelle des ses vœux de nouvelles vagues d’immigration pour « soutenir » l’économie.

[cc] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

00:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

28/08/2011

Marine Le Pen à la rencontre des Pieds-Noirs

 

Entre les rapatriés d’Algérie et le Front national, la belle amitié dure depuis cinquante ans. Depuis que Jean-Marie Le Pen, alors député poujadiste, quitta les bancs de l’Assemblée nationale, en 1956, pour s’engager dans un régiment parachutiste, en Algérie. Après le père, ancien combattant acquis à leur cause, les rapatriés découvraient donc hier la fille. Et ils l’ont adoptée.

« Nous sommes aujourd’hui 3 millions de votants »

« Bonne chance pour 2012 ! On vous soutient ! ». « Bien sûr que je voterai pour elle ! Les autres ils n’ont jamais rien fait pour nous ! » En circulant entre les stands du 5e salon du Savoir-faire pied-noir, au Barcarès, Marine Le Pen a pu vérifier la fidélité des rapatriés envers le Front national. Et probablement se rassurer sur la destination de leurs votes, au printemps prochain. « Nous sommes rentrés un million, nous sommes aujourd’hui 3 millions de votants », a d’ailleurs rappelé Gabriel Mène, organisateur du salon. Alors, important le vote pied-noir ? « Vous avez toujours une manière cynique de présenter les choses ! », répondait Marine Le Pen dans un sourire, après un dépôt de gerbes et un lâcher de colombes. N’empêche, elle a été la seule candidate à la présidentielle à répondre à l’invitation des pieds-noirs, et elle avait de quoi s’en féliciter. Embrassée des centaines de fois, sollicitée pour autant de photos ou autographes, encouragée, applaudie à tout rompre. « C’est la Vierge Marine ! », soufflait un observateur.

 

« Si je suis élue… »

« J’ai été, depuis ma plus tendre enfance, particulièrement sensibilisée aux drames des pieds-noirs et des harkis. Mon père a toujours été à leurs côtés, a rappelé Marine Le Pen, je vois que leurs douleurs ne sont toujours pas entendues ni respectées. Cinquante ans après, ils sont toujours victimes de promesses jamais tenues. Je pense qu’ils savent qu’ils peuvent compter sur nous ». Aux rapatriés, ces « patriotes (dont) un certain nombre se sent une fraternité d’âme avec le Front national », la candidate a elle aussi fait des promesses. « Si je suis élue, je réglerai vos problématiques, y compris pécuniaires et qu’on ne me dise pas que les caisses sont vides ! », a-t-elle déclaré sous les applaudissements de 500 pieds-noirs rassemblés au mas de l’Ille. « Je bannirai la date du 19-Mars 1962 (date du cessez-le-feu en Algérie, au lendemain des accords d’Evian-ndlr), véritable offense faite à la mémoire des victimes », a-t-elle ajouté, je créerai une fondation pour la mémoire, un centre national sur la présence de la France outre-mer et dès aujourd’hui je réclame solennellement que l’alinéa 2 de l’article 4 de la loi de 2005 soit réhabilité (alinéa demandant que ‘les programmes scolaires reconnaissent le rôle positif de la présence française outre-mer’-ndlr) ». Et de conclure : « Mon père a toujours été à vos côtés hier, soyez assurés de mon entier soutien aujourd’hui et de ma détermination à vous rendre enfin justice ».

OAS : Aliot persiste et signe

Juste après avoir embrassé l’invité surprise d’hier, Me Gilbert Collard, Louis Aliot est monté à la tribune. Il y a déclaré garder « un très mauvais souvenir de ceux qui ont refusé à Jean-Marie Le Pen de se rendre au Mur des Disparus à Perpignan », puis a égrené une longue liste de ‘grands noms’ de l’OAS, autrement dit de ‘l’Algérie française’. « Aux ignares, je veux dire que le capitaine Pierre Sergent (député FN des P.-O. 1986-1988-ndlr) dont aucune ville des P.-O. n’a eu le courage de donner un nom de rue, Jacques Achard, Georges Bidault, Roger Degueldre, le colonel Chateau-Jobert, Yves Godard, Raoul Salan… ont tous été des résistants à l’Allemagne nazie ! » Le n° 2 du FN, avait déjà évoqué certains de ces noms à Bompas le 11 mars dernier lors des cantonales. Il a conclu ainsi son intervention : « Depuis l’indépendance de l’Algérie, il n’y a que misère et guerre civile ».

23:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le Barcarès (66): dépôt de gerbes à la stèle des Rapatriés


Dépôt de gerbe à la stèle aux rapatriés du Front... par Front54

27/08/11

23:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Images bidonnées de la "libération" de Tripoli: le CNT reconnaît le mensonge

Le président du CNT libyen reconnaît ouvertement avoir utilisé des images bidonnées de la « libération » de Tripoli pour les besoins de sa propagande. Moustapha Abdeljalil, l’allié de Sarkozy et de BHL, avoue sur une télévision arabe avoir menti avec la diffusion d’images de la fausse chute de Tripoli tournées au préalable au Qatar et retransmises à travers le monde.

 

Nations Presse Info - 28/08/11

21:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Washington met en garde l'Autorité palestinienne contre la tentative d'adhésion à l'ONU

 

GAZA - Ria Novosti - 27 août 2011

Washington a officiellement averti l'Autorité palestinienne de son intention de bloquer l'adhésion de l'Etat de Palestine à l'Onu en imposant son veto au Conseil de sécurité, rapporte samedi le journal arabophone londonien Alquds Alarabi.

Selon le journal, cette position a été annoncée au cours des entretiens entre le consul général des Etats-Unis à Jérusalem, Daniel Rubinstein, et le haut responsable palestinien, Saeb Erakat. D'après le diplomate américain, Washington reste favorable à la reprise des pourparlers directs israélo-palestiniens et à une solution pacifique de la crise au Proche-Orient.

Le Congrès américain a par ailleurs menacé les Palestiniens de couper certaines aides américaines s'ils sollicitent une reconnaissance de leur Etat à l'ONU.

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a fait savoir qu'il présenterait le 20 septembre prochain lors de l'Assemblée générale de l'Onu à New York la demande d'adhésion à part entière du futur Etat de Palestine aux Nations unies et ce, malgré l'hostilité d'Israël et des Etats-Unis, insistant sur la nécessité de négociations directes entre les parties pour mettre fin au conflit au Proche-Orient et permettre l'instauration d'un Etat palestinien.

A peine relancées en septembre 2010 sous l'égide de Washington, les négociations israélo-palestiniennes se sont enlisées depuis dix mois189609985.jpg drapeaux Palestine.jpg

 

19:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Libye: Paris compte accorder 2 milliards d'euros d'aide humanitaire ou davantage...

La France compte accorder une aide humanitaire de 2 milliards d'euros à la Libye, a annoncé vendredi le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Bernard Valero.

"Nous travaillons ici à Paris pour préciser l'aide que nous allons pouvoir apporter également aux Libyens à titre national (…). Pour la France ce sont plusieurs milliards d'euros", a indiqué M.Valero lors d'un point presse.

Il a précisé que l'aide serait accordée par le ministère français de l'Economie.

RIA Novosti - 26/08/11

19:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Aide humanitaire pour Tripoli: aliments pour chiens et chats arrivés de Malte

Tripoli - RIA Novosti - 28 août 2011

Un navire avec une aide humanitaire en provenance de Malte a acheminé à Tripoli qui éprouve une pénurie de denrées alimentaires, plusieurs tonnes d'aliments pour chats et chiens, rapporte dimanche le correspondant de RIA Novosti.

Les sacs contenant les aliments pour chats et chiens ont été déchargés dans le port commercial de Tripoli samedi soir. Interrogés sur la destination de cette cargaison, les représentants des insurgés se sont abstenus de répondre. Toutefois, le correspondant de RIA Novosti à Tripoli affirme qu'il n'y a pas beaucoup de chiens circulant dans la ville.

Actuellement, les habitants de Tripoli éprouvent une grande pénurie de denrées alimentaires, les marchés et les magasins étant fermés.  Il n'y a que des boissons et des bonbons qui sont vendus dans de rares boutiques. Les habitants de Tripoli sont obligés de faire de longues randonnées pour se rendre aux marchés situés à l'extérieur de la ville. Malgré les prix qui se sont depuis longtemps envolés, les habitants sont obligés de faire de longues queues.

190737750.jpg malte.jpg

19:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Irene, rétrogradée en "tempête tropicale", nettoie les rues de Manhattan

sipa_ap21081616_000034.jpg NY tempête.jpg

(Cliquez sur la photo)

28/08/11

18:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Affaire DSK: Anne Mansouret fustige la direction du PS pour son attitude indécente


DSK : la direction du PS "indécente" par Europe1fr

28/08/11

18:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Affaire DSK: la nouvelle offensive de Tristane Banon

1582024_koubbinagy_640x280.jpg

Me Koubbi - Piroska Nagy - (Cliquez sur la photo pour la voir en totalité)

Un profond dégoût. Voilà ce qu’a ressenti en apprenant l’abandon des poursuites pénales contre Dominique Strauss-Kahn aux Etats-Unis. « Elle s’en doutait, mais cela l’a écœurée au plus haut point », confie un proche de l’écrivaine-journaliste qui accuse DSK d’avoir tenté de la violer, en février 2003 à Paris.

 

La décision de la justice américaine de renoncer à poursuivre l’ex-patron du FMI pour agressions sexuelles sur Nafissatou Diallo n’entame cependant en rien la détermination de Tristane Banon, dont la plainte a entraîné l’ouverture immédiate d’une enquête préliminaire le 8 juillet. Son avocat, Me David Koubbi, souhaite aujourd’hui que les policiers français se penchent sur le précédent scandale sexuel qui avait éclaboussé le patron du Fonds monétaire international (FMI) en 2008.

Dans un courrier adressé au parquet de Paris avant-hier, il demande ainsi l’audition de Piroska Nagy, ex-employée du FMI qui avait entretenu une liaison avec DSK. « Une affaire qui a été visiblement étouffée », accuse Me Koubbi.

 


Cette relation intime entre Piroska Nagy, économiste hongroise du département Afrique du FMI, et le président de l’institution remonte à début 2008. L’apprenant, le FMI mène discrètement une enquête interne pour savoir si son président a favorisé sa subordonnée au sein de l’organisation. Chargé des investigations, un cabinet d’avocats s’apprête à conclure qu’il s’agissait d’une « relation consensuelle » quand le « Wall Street Journal » révèle l’affaire jusqu’ici tenue secrète, le 18 septembre 2008.

Comprenant que DSK va être blanchi — il le sera —, l’économiste hongroise redétaille dans un courrier à ce cabinet d’avocats le comportement de son patron.
« Je pense que M. Strauss-Kahn a abusé de sa position dans sa façon de parvenir jusqu’à moi […]. Il m’a convoquée plusieurs fois pour en venir à me faire des suggestions inappropriées », écrit Piroska Nagy. Elle estime avoir été piégée par les avances du directeur général du FMI. « Je me sentais maudite si je le faisais et maudite si je ne le faisais pas. Après un temps, je fis la grave erreur de me laisser entraîner dans une très brève aventure. Mais il est incontestable, à mon avis, que M. Strauss-Kahn a usé de sa position pour avoir accès à moi. » L’économiste qualifie DSK d'« homme agressif » et redoute qu’il ait « un problème pouvant le rendre peu adapté à la direction d’une institution où des femmes travaillent sous ses ordres ».
Un témoignage essentiel pour l’avocat de Tristane Banon. « A la lumière de ces propos, il apparaît absolument nécessaire à la manifestation de la vérité dans le cadre de l’enquête en cours que Mme Piroska Nagy soit entendue afin d’être éclairé sur les habitudes de M. Dominique Strauss-Kahn en la matière », écrit Me Koubbi au parquet. Il souhaite aussi que la lumière soit faite sur les conditions entourant le départ précipité de l’employée du FMI et sur un éventuel dédommagement financier.

De son côté, Tristane Banon « appelle de ses vœux » une confrontation avec DSK. Dans le cadre de l’enquête préliminaire du parquet de Paris, de nombreux témoins, parmi lesquels Patrick Poivre d’Arvor, ou encore , ont déjà été entendus. Logiquement, DSK, qui a de son côté déposé plainte contre Tristane Banon pour dénonciation calomnieuse, devrait être appelé à donner sa version des faits dès son retour en France.

Source Le Parisien - 28/08/11

 

 

18:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Qui est-ce ? n° 44

44.jpg

00:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)