Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2015

Je me refuse à être un "Charlot"

Le point de vue très pertinent d'un ami : 
Non, nous ne sommes pas des "Charlots" !!!

"Je ne me joindrai pas au chœur des pleureuses professionnelles à la compassion sélective pour lesquelles les morts ne se valent pas : de "petits Blancs" sont massacrés chaque jour, auxquels la caste médiatique accorde tout juste une place dans les pages départementales, sans parler des militaires et policiers tués en service, dont on sait qu'"ils sont payés pour ça". Ainsi j'ai cru comprendre que ce journal, qui vilipendait systématiquement la force publique, était gardé par celle-ci, et que des fonctionnaires de Police sont morts pour ceux qui leur crachaient dessus. Ces journalistes ont été d'abord victimes de leur morgue : ils se croyaient intouchables, et ayant représenté impunément les militaires en tortionnaires, Le Pen en uniforme SA, le Pape sodomisant un enfant, etc. ils s'imaginaient que par exemple figurer le Prophète avec  une bombe comme couvre-chef ferait monter le tirage sans tirer à conséquence. Or le côté sympathique de l'Islam est qu'il n'a pas perdu la notion de sacré, et par voie de conséquence celle de sacrilège.
L'on saura maintenant que les Etats-Unis et Israël n'ont plus le monopole des "assassinats ciblés", et que ceux qui n'ont pas les moyens de s'offrir des drones pour les effectuer à distance ne reculent pas devant des méthodes artisanales qui ont fait leurs preuves.
Et pour remettre cette affaire en perspective, rappelons qu'en 1944 et dans les années suivantes, on a en France mis à mort, sommairement ou "légalement", un certain nombre de journalistes, et qu'il s'est alors trouvé une majorité pour estimer que c'était eux qui l'avaient cherché. Je ne sais si c'est à ceci que pensait le dessinateur d'"Ouest-France" de ce jour en figurant des fusillés attachés à des crayons en guise de poteau d'exécution. "
Louis
 
(merci à Dirk)

03:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Je ne suis pas Charlie...

sans-titre.png

NDF

03:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Charlie Hebdo/ Spéciale TVLibertés - 08 01 15

NDF

03:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Fleur Pellerin fait débloquer un million d'euros pour Charlie Hebdo "en changeant les textes"

http://www.laprovence.com/node/3209120

Scandaleux!

03:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Adhésion de l'Autorité Palestinienne à la CPI

ban-ki-moon_syria_100713.jpg

  Actualités, International, Israël - le 8 janvier 2015 - par .

 

Transférer à un amiImprimerCommenterAgrandir le texteRéduire le texte
FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

  

Hier, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon a accepté la demande palestinienne d'adhésion à la Cour pénale internationale déposée vendredi dernier. La CPI pourra enquêter à partir du 1er avril sur les allégations de crimes commis dans les territoires palestiniens.

Selon Emmanuel Navon,  "l'Autorite Palestinienne n'est pas un Etat mais un regime d'autonomie créé par les Accords d'Oslo. Elle ne repond pas aux critères du droit international pour être considerée comme Etat, qu'elle fut ou non reconnue autrement par certains pays. Seuls les Etats souverains peuvent etre membres de la CPI".

On peut donc se demander dans quelle mesure la demande d'adhésion à la CPI par l'Autorité Palestinienne a t-elle été acceptée par l'ONU, étant donné qu'elle n'est pas un Etat souverain?

Le vote de reconnaissance de l'Etat Palestinien n'était pas contraignant sur le plan international;  pour Washington, les Palestiniens ne sont pas éligibles à la CPI car ils ne forment pas un Etat souverain. Cependant, les Palestiniens vont désormais pouvoir mettre Israël en accusation devant la juridiction compétente pour juger les crimes de guerre.

Le négociateur en chef palestinien estime que "c' en est fini pour toujours de l'impunité d'Israël". Accepter l'AP à la CPI, c'est changer le rapport de forces en faveur de la justice, de la liberté, de la paix et du droit international", a poursuivi Saëb Erakat tout en appelant "la communauté internationale à mettre fin à l'occupation et à faire en sorte que ceux qui ont commis des crimes contre les Palestiniens soient jugés".

L'initiative s'inscrit dans le cadre d'une offensive diplomatique des Palestiniens. Ces derniers, veulent à nouveau soumettre au Conseil de sécurité de l'ONU, un projet de résolution réclamant la fin de l'occupation israélienne dans trois ans. Ce texte a été rejeté la semaine dernière à New York, mais la nouvelle composition du Conseil pour 2015,  pourrait leur être davantage favorable.

En rétorsion à la demande d'adhésion à la CPI, Israël avait gelé dès samedi le versement de 106 millions d'euros de taxes collectées pour le compte de l'Autorité palestinienne. Washington avait aussi dénoncé la démarche palestinienne, la qualifiant d'"escalade contre-productive" qui "alourdit le climat" avec Israël, tout en protestant contre la sanction israélienne.

L'Autorité Palestinienne a obtenu le statut d'observateur à l'ONU fin 2012, ce qui lui permet d'adhérer à de nombreuses conventions internationales, dont la CPI. L'AP a aussi posé sa candidature à 16 autres traités, le 31 décembre dernier.

Caroline Haïat

ALLIANCE

02:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Fusillade à Montrouge. "Aucun lien" avec l'attentat de Charlie Hebdo

http://www.leparisien.fr/faits-divers/en-direct-fusillade...

Capture.PNG Clarissa.PNG

 

 

02:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Je ne suis pas Charlie !

08 janvier 2015

 Un billet de Pasquin dans l'Homme nouveau :

"Je ne suis pas Charlie : la liberté d’expression et la liberté de la presse ne sont pas le droit d’insulter, de mépriser, de blasphémer, de piétiner, de moquer la foi ou les valeurs des concitoyens, de prendre systématiquement de front les communautés musulmane ou chrétienne. « Un dessin est un fusil à un coup », disait Cabu.

Non je ne suis pas Charlie et nous étions choqués de voir Mahomet sous la forme d’une crotte enturbannée ou Benoît XVI sodomiser des enfants. Il ne s’agit pas de tolérance ou de libre-pensée : l’insulte est une violence. Je ne suis pas Charlie et je ne crois pas à l’union nationale décrétée par le Président de gauche. Ils se sont trompés depuis trente ans, ils sont en partie responsables de la situation actuelle. Je ne crois pas à leur capacité de lutte contre le terrorisme alors qu’ils détricotent chaque année la souveraineté du pays et sa capacité de défense et de justice.

Je ne suis pas Charlie et le Président se trompe encore en proposant les caricaturistes en héros nationaux, eux qui ont contribué à détruire le lien entre les communautés, méprisé le sens de la nation et caricaturé flics, gendarmes, militaires, eux qui ont fait du Français moyen un beauf. Des flics sont morts dans cette exécution sommaire alors qu’ils étaient caricaturés par ceux-là même qu’ils protégeaient. Je ne suis pas Charlie mais je suis Français et je vois mon pays sombrer dans l’horreur. J’entends des « Allah akbar » guerriers venant des banlieues et des politiques refuser de voir cette réalité. Pourtant Charlie est mort d’avoir minimisé les risques de l’islam radical. Vivant dans un pays chrétien ils ont cru pouvoir insulter sans risque. Je ne suis pas Charlie mais je suis chrétien. Je ne pense pas un instant qu’ils devaient mourir, ni qu’ils l’ont bien mérité. Paix à leur âme, et que Dieu les accueille, s’ils le veulent, dans sa miséricorde. Mais… je ne suis pas Charlie."

Le Salon Beige

01:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Charlie Hebdo : qui était Elsa Cayat, la seule femme victime des terroristes

 

Créé le 08/01/2015 à 16h32
 
 
 

Elsa Cayat était une femme libre. Libre d’esprit, exubérante, toujours en mouvement. Cette psychiatre et psychanalyste de 54 ans avait trouvé sa place au sein de l’équipe de Charlie depuis quelques années, sa “deuxième famille” disait-elle, selon sa tante, l'auteure Jacqueline Raoul-Duval. Elle y tenait une chronique « Divan », deux fois par mois. Portant son regard de psy sur la société. Sa dernière chronique dans le numéro sorti hier : « Noël, ça fait vraiment chier », lui avait été inspirée d’une remarque d’une de ses patientes. Ce qui la passionnait était d’interroger le désir et la sexualité, sujets récurrents dans les dessins de chroniqueurs de Charlie, mais aussi les rapports hommes – femmes, la violence, la bestialité…

Paris-Match
 

 

01:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Pour Jeannette Bougrab, compagne de Charb, "ils méritent le Panthéon"

http://www.leparisien.fr/faits-divers/videos-jeannette-bo...

+ 2 VIDEOS

 

00:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

EN DIRECT - Charlie Hebdo: encore aucune arrestation, la traque continue

http://www.leparisien.fr/faits-divers/en-direct-attentat-...

00:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Qui a commandité l’attentat contre Charlie Hebdo ?

 

Alors que de nombreux Français réagissent à l’attentat commis contre Charlie Hebdo en dénonçant l’islamisme et en manifestant dans les rues, Thierry Meyssan souligne que l’interprétation jihadiste est impossible. Alors qu’il aurait tout intérêt à dénoncer lui aussi une opération d’Al-Qaïda ou de Daesh, il envisage une autre hypothèse, beaucoup plus dangereuse.

[...]

Ce n’est pas au Caire, à Riyad ou à Kaboul que l’on prône le « choc des civilisations », mais à Washington et à Tel-Aviv. Les commanditaires de l’attentat contre Charlie Hebdo n’ont pas cherché à satisfaire des jihadistes ou des talibans, mais des néo-conservateurs ou des faucons libéraux.

 

N’oublions pas les précédents historiques

Nous devons nous souvenir qu’au cours des dernières années, nous avons vu les services spéciaux étasuniens ou de l’Otan :
- tester en France les effets dévastateurs de certaines drogues sur des populations civiles [1] ;
- soutenir l’OAS pour tenter d’assassiner le président Charles De Gaulle [2] ;
- procéder à des attentats sous faux drapeau, contre des civils, dans plusieurs États membres de l’Otan [3].

Nous devons nous souvenir que, depuis le démembrement de la Yougoslavie, l’état-major étasunien a expérimenté et mis en pratique dans de très nombreux pays sa stratégie des « combats de chiens ». Elle consiste à tuer des membres de la communauté majoritaire, puis des membres des minorités en renvoyant les responsabilités dos-à-dos jusqu’à ce que chacun soit convaincu d’être en danger de mort. C’est de cette manière que Washington a provoqué la guerre civile aussi bien en Yougoslavie que dernièrement en Ukraine [4].

Les Français seraient bien avisés de se souvenir également que ce ne sont pas eux qui ont pris l’initiative de la lutte contre les jihadistes revenant de Syrie et d’Irak. À ce jour d’ailleurs, aucun d’entre eux n’a commis le moindre attentat en France, le cas de Mehdi Nemmouche n’étant pas celui d’un terroriste solitaire, mais d’un agent chargé d’exécuter à Bruxelles deux agents du Mossad [5]. C’est Washington qui a convoqué, le 6 février 2014, les ministres de l’Intérieur de l’Allemagne, des États-Unis, de la France (M. Valls s’est fait représenter), de l’Italie, de la Pologne et du Royaume-Uni pour faire du retour des jihadistes européens une question de Sécurité nationale [[http://www.voltairenet.org/article182081.html. Ce n’est qu’après cette réunion que la presse française a abordé ce sujet, puis que les autorités ont commencé à réagir.

John Kerry s’est exprimé pour la première fois en français pour adresser un message aux Français. Il dénonce une attaque contre la liberté d’expression (alors que son pays n’a cessé depuis 1995 de bombarder et de détruire les télévisions qui lui faisaient ombrage en Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak et en Libye) et célèbre la lutte contre l’obscurantisme :

 

 Nous ignorons qui a commandité cette opération professionnelle contre Charlie Hebdo, mais nous ne devrions pas nous emballer. Nous devrions considérer toutes les hypothèses et admettre, qu’à ce stade, son but le plus probable est de nous diviser ; et ses commanditaires les plus probables sont à Washington.

Lire l’intégralité de l’article sur voltairenet.org

Notes

[1] http://www.voltairenet.org/article164442.html

[2] http://www.voltairenet.org/article8701.html

[3] « Les Armées Secrètes de l’OTAN », par Daniele Ganser, éd. Demi-Lune.

[4] http://www.voltairenet.org/article162348.html

http://www.voltairenet.org/article182258.html

[5] http://www.voltairenet.org/article184111.html

On objectera les affaires Khaled Kelkal (1995) et Mohammed Mehra (2012). Deux cas de « loups solitaires » liés à des jihadistes ; mais ni à la Syrie, ni à l’Irak. Malheureusement, tous deux furent exécutés en opération par les Forces de l’ordre de sorte qu’il est impossible de vérifier les théories officielles.

FDS

00:11 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

08/01/2015

Marche républicaine : pour Marion Maréchal-Le Pen, Hollande n'a pas «un comportement digne»

 

Olivier Beaumont | 08 Janv. 2015, 14h14 | MAJ : 08 Janv. 2015, 20h21

0
 
 
 
 
réagir
580
Info le Parisien
Marion Marechal-Le Pen le 29 novembre 2014 à Lyon Marion Marechal-Le Pen le 29 novembre 2014 à Lyon Jeff Pachouf

«C’est petit. Ce n’est pas un comportement digne d’un Premier ministre et d’un président de la République», charge Marion Maréchal Le Pen, alors que l’exécutif n’a toujours pas proposé au Front national de s’associer aux autres partis politiques pour le grand rassemblement républicain de dimanche prochain en mémoire des victimes de l’attentat à Charlie Hebdo.

 

Contactée par le Parisien/Aujourd’hui en France, la députée du Vaucluse ne cache pas sa colère de voir le FN ainsi mis de côté, alors que sa tante Marine sera néanmoins reçue vendredi matin par François Hollande à l'Élysée : «J’attends que mon téléphone sonne pour que le Premier ministre invite évidemment la représentante d’un parti qui a fait 25% aux dernières élections à se rendre à cette manifestation d’unité nationale», a tout de même raillé la présidente du Front national ce matin sur France 2.

«Ils parlent tous d’unité nationale, mais c’est juste un slogan !, s’indigne Marion Maréchal-Le Pen. Si il y avait vraiment unité, nous serions invités. Pour eux, c’est une façon de tenter de nous faire taire. Mais la la vérité, c’est que l’UMP et le PS ont une part de responsabilité dans ces événements. C’est eux qui ont laissé l’islamisme radical grandir sur le territoire français».

«Le gouvernement continue de fermer les yeux sur les vrais problèmes»

Et elle va même plus loin, accusant le gouvernement de ne pas apporter une réponse à la hauteur de la gravité des événements en cours : «On nous apporte des renforts de policiers pour seule réponse, c‘est dérisoire. J’ai le sentiment que le gouvernement continue de fermer les yeux sur les vrais problèmes. Il refuse de poser certaines questions, comme celles de l’infiltration de ces groupuscules en France ou encore de l’inassimilation de ces Français d’origine étrangère.»

 

Le Front national semble en tout cas décidé à monter ses attaques d’un cran. Ce jeudi matin sur France 2, Marine Le Pen a elle-même réitéré sa proposition de soumettre à référendum le retour de la peine de mort si elle était élue présidente de la République. Et sa nièce n’en pense pas moins : «L’UMP et le PS sont terrifiés par le politiquement correct et la crainte de faire des amalgames entre les musulmans parfaitement intégrés dans notre république et les fondamentalistes qui sévissent sur notre territoire. C’est une grave erreur, car les Français musulmans attendent justement de nous, les politiques, qu’on parle des dangers de ce fondamentalisme».

Philippot critique également le gouvernement

Le vice-président du Front national, interrogé ce jeudi midi sur France Info, juge que si son parti n'est pas convié à la marche républicaine de dimanche, «ce ne serait pas une manif pour l'unité, mais une manif banale UMPS». Selon Florian Philippot, le gouvernement «prendrait la responsabilité d'avoir brisé l'unité nationale, ce serait une faute morale extrêmement lourde». 

23:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Génération Identitaire - Communiqué officiel

T-shirt JE SUIS CHARLIE MARTEL ! ::

 

Communiqué du 8 janvier 2014

 

TSnoircharlie.jpg

 T-shirt disponible dans toutes les tailles ici.

 

21:07 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marine Le Pen attend que Valls l'appelle

http://www.laprovence.com/node/3208315

20:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Charlie Hebdo, c'est ça

279264463.png

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2015/01/07/char...

 

Une satire pleine d'humour des crèches de Noël... où  l'Enfant Jésus n'est qu'une m....

20:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Je ne suis PAS Charlie

Je ne verserai sûrement pas une larme sur des gens dont le fonds de commerce est la provocation et l'ordure et qui s'étonnent qu'on réponde à leurs insultes...

Je ne verserai sûrement pas une larme sur les petites frappes de retour de Syrie qui les ont déquillés à coups d'armes de guerre au milieu de la capitale de la France, si d'aventure ces petites frappes étaient lynchées en place publique par un peuple avide de vengeance...

Bref...

... je ne me reconnais ni dans les valeurs des uns, ni dans celles des autres, ni dans ce pays, ni dans cette époque, où ce sont ceux qui provoquent "ad nauseam" ou ceux qui vous logent une bastos dans le buffet qui tiennent le haut du pavé!

Où est, dans ce lieu et à ce moment, la place du citoyen, simplement pétri des vertus civiques et viriles des patriciens de Rome: "fides", "pietas", "majestas", "virtus", "gravitas" ?

Bref...

Je ne suis pas Charlie!

20:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Taubira est "Charlie"

"Charlie Hebdo ne peut pas disparaître" (Taubira)
Jeudi 08/01/2015 à 08H49
 
 
 

Ce matin sur France Info, Christiane Taubira a déclaré la chose suivante : "Une aide publique pour aider Charlie serait justifiée. On ne peut pas concevoir la disparition de Charlie Hebdo." La Garde des Sceaux, s'adressant aux terroristes, a aussi lancé cette phrase : "Je voudrais dire et il faut qu'ils le sachent. Ils n'auront pas le dernier mot. Ils n'auront pas le dernier mot."

La Provence

20:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Un tweet de Stéphane Ravier, sénateur-maire FN

Capture.PNG

03:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le glas sonnera à Notre-Dame de Paris jeudi midi

  L'Eglise catholique s'associera jeudi à la journée de deuil national en hommage aux victimes de l'attentat dans les locaux de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo et fera sonner le glas de la cathédrale Notre-Dame à midi, a annoncé le diocèse de Paris. "La messe qui suivra cela célébrée en pensant aux victimes et à leurs familles", ajoute l'évêché dans un communiqué.

 

84162435_o.jpg

03:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Les douze victimes de l'attentat

Un des suspects s'est rendu à la police

 
Le plus jeune des trois hommes recherchés s'est rendu mercredi soir au commissariat de Charleville-Mézières dans les Ardennes et a été placé en garde à vue, indiquent cette nuit des sources proches du dossier.

Cet homme, âgé de 18 ans, soupçonné d'avoir aidé les deux tireurs, s'est rendu "vers 23h00 après avoir vu que son nom circulait sur les réseaux sociaux", a expliqué une source proche du dossier. "Il a été interpellé et placé en garde à vue", a confirmé une autre source proche du dossier.

Cette dernière source affirment aussi que "plusieurs gardes à vue" étaient en cours "dans l'entourage" des deux frères recherchés dans cette affaire.
01:15
Les douze victimes de l'attentat
 
- Charb, de son vrai nom Stéphane Charbonnier, 47 ans, dessinateur, directeur de la publication de Charlie Hebdo.
 
- Cabu, de son vrai nom Jean Cabut, 76 ans, dessinateur, pilier de Charlie Hebdo et du Canard enchaîné, ancien du journal Hara-Kiri, l'ancêtre de Charlie Hebdo.
 
- Georges Wolinski, 80 ans, dessinateur , membre de la bande d'Hara-Kiri dans les années 1960 puis pilier de Charlie Hebdo.
 
- Tignous, de son vrai nom Bernard Verlhac, 57 ans, dessinateur, pilier de Charlie Hebdo et de Fluide glacial.

- Bernard Maris, alias « Oncle Bernard », 68 ans, économiste, chroniqueur à Charlie Hebdo et sur France Inter.

- Philippe Honoré, dit "Honoré", 73 ans, dessinateur à Charlie Hebdo.

- Michel Renaud, fondateur du Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand, ex-directeur de cabinet du maire de la capitale auvergnate.

- Franck Brinsolaro, 49 ans, policier du service de la protection (SDLP), affecté à la protection de Charb.

- Ahmed Merabet, 42 ans, policier, membre de la brigade VTT du commissariat du XIe arrondissement.

- Mustapha Ourrad, correcteur.

- Frédéric Boisseau, agent d'entretien.

- Elsa Cayat, psychanalyste et chroniqueuse.

Onze autres personnes ont été blessées lors de l'attentat dont quatre se trouvaient mercredi après-midi « en situation d'urgence absolue » selon le ministre de l'Intérieur. Leur identité n'était pas encore connue ou confirmée mercredi
soir.
 
LE FIGARO

03:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)