Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 501

  • Père Michael Nageeb : « Demain Daesh sera chez vous. L’islam modéré ça n’existe pas »

    15h39

    Mardi 26 mai, le Père irakien Michael Nageeb a donné une conférence à Paris dans le cadre de l’exposition « Mésopotamie, carrefour des cultures : Grandes Heures des Manuscrits irakiens ». Il a rappelé que son couvent de Mossoul avait été transformé en prison et en centre de torture de l’État Islamique. Il lance un avertissement aux chrétiens européens.

    « Ce n’est pas pour nous que nous avons peur, c’est pour la France, c’est pour vous les chrétiens de France ! Vous étiez une terre chrétienne… Il faut prier beaucoup Marie avec le chapelet pour la conversion des musulmans sinon…

    La civilisation chrétienne en Europe est endormie et vous ne vous rendez pas compte de la progression de l’Islam chez vous, demain Daesh sera chez vous. Je suis venu et je reviendrai pour dire, éveiller, réveiller les consciences, les âmes, les esprits (…)

    Au lendemain des attentats du mois de janvier ici [à Paris], les musulmans de France ont demandé la construction de 2 000 nouvelles mosquées en France, et l’État a dit oui. Et si les chrétiens demandaient la construction de 2 000 églises ?

    Il faut d’abord remplir les vôtres. L’islam modéré ça n’existe pas. Les hommes politiques parlent de l’islam de France ou de l’islam en France : non ! L’islam c’est l’islam, une religion de conquête où le mot amour n’existe pas. Ce qui se passe : le Coran vendu en France est un Coran édulcoré, adouci pour attirer et séduire, la base étant enracinée, les durs, les islamistes s’infiltrent dans les familles et c’est parti… Ils veulent vous envahir (…) Le Coran d’ici n’est pas le Coran des djihadistes.

    Il y a chez vous entre 7 et 8 millions de musulmans : ça compte pour les hommes politiques et c’est pour ça qu’ils cherchent à les séduire et qu’après avoir délaissé les chrétiens ils comptent sur leurs voix. La laïcité française n’est pas bonne : elle est fausse. La vraie, c’est chaque religion pratique librement.

    Chez vous : on ignore les chrétiens et on fait du charme aux juifs et aux musulmans. Le cardinal Barbarin a bien compris cela, il est venu plusieurs fois et il a vu : il a lancé une neuvaine de 9 mois pour la France. Il vous faut beaucoup prier. Prier chaque jour en famille. Prier avec vos amis. Prier avec vos enfants, leur apprendre à prier, la prière des enfants touche le cœur de Jésus. Prier le chapelet avec Marie. Gardez la Paix et l’Espérance, soyez des chrétiens contagieux, des missionnaires heureux, la Foi n’est plus une affaire privée, soyez des disciples dans vos milieux de vie, parlez de Jésus autour de vous. Si les chrétiens sont tièdes, le monde sera glacé. C’est par vous que la France peut redevenir une terre vivante et chrétienne. »

    Le Salon beige

  • Le Pontet (84) : le maire FN Joris Hébrard réélu au premier tour avec 59,43 % des voix (Ajout vidéos)

    22h32

    Joris Hébrard a été félicité par la députée Marion Maréchal Le Pen, puis par les personnes présentes devant l’hôtel de ville du Pontet.

     


    Ses soutiens lui ont même chanté « Joyeux anniversaire », puisque cette journée était doublement spéciale pour lui: il a eu 33 ans aujourd'hui.



    Puis la Marseillaise :


    Résulats définitifs

    Inscrits : 11 268
    Abstentions : 4411
    Votants : 6857
    Exprimés : 6719

    Joris Hebrard (FN) : 3934 soit 59,43%
    Jean-Firmin Bardisa (SE) : 1853 soit 28%
    Caroline Grelet-Joly (UMP) : 832 soit 12,57%

    Le FN remporte 27 sièges au conseil municipal contre 4 pour la liste de Jean-Firmin Bardisa et 2 pour l’UMP. Au niveau du Grand Avignon, sur 6 sièges, le FN en remporte 5 et la liste de Jean-Firmin Bardisa 1.


    Joris Hébrard (Front national) est officiellement élu avec 59,43 % des voix. Il retrouve le siège perdu lors de l’annulation de du scrutin de 2014 par le Conseil d’Etat.

    Source

     

    C’est aujourd’hui que les habitants du Pontet (Vaucluse) sont appelés à voter pour désigner leur nouveau maire et les 32 élus du conseil municipal. Les 11 bureaux de vote de la commune seront ouverts de 8 h à 18 h pour accueillir les plus de 11 000 inscrits sur les listes de la seconde commune de l’agglomération avignonnaise. L’élection de Joris Hébrard avait été annulée pour 17 signatures jugées litigieuses.

    14 mois après l’élection annulée de 2014, l’affiche a un peu changé. Le FN Joris Hébrard tentera de reconquérir le siège qui lui a échappé. Face à lui, Jean-Firmin Bardisa, « sans étiquette » revendiqué, conduit une liste de « rassemblement citoyen » incluant des membres de l’UMP ainsi que des forces de gauche issues du collectif « Le Pontet autrement » dont le leader, le socialiste Miliani Makhechouche, a choisi de se retirer. Caroline Grelet-Joly, issue des rangs de l’UMP et soutenue par l’UDI, succède à Claude Toutain pour incarner la candidature de la droite et du centre. Elle s’est alliée avec Frédéric Quet, l’ex-troisième homme sans étiquette qui avait capté 15 % des voix en 2014, au premier comme au second tour.

    Joris Hébrard

     

    Les résultats devraient être connus aux alentours de 20 heures. Ils seront proclamés devant la mairie. Si aucun candidat ne rassemble plus de 50 % des suffrages, un second tour sera convoqué le dimanche 7 juin avec les candidats qui auront rassemblé plus de 10 % des inscrits et choisiront de se maintenir.

    Le Dauphiné

     

  • Perpignan : « Agression sauvage de mon papa 83 ans » (MàJ)

    d5F1D8n.png Perpignan.png

    21h53

    Un octogénaire a été violemment agressé ce samedi, en fin de matinée, dans le quartier Porte d’Espagne, au sud de Perpignan. Un inconnu d’une trentaine d’années l’aurait frappé. Et ça n’a pas ému grand monde.

     

    Un homme de 83 ans a été très violemment agressé ce samedi, en fin de matinée dans le quartier Porte d’Espagne à Perpignan.

    « J’ai emmené ma voiture au garage, et je suis parti me promener le long du chemin des Arcades. Là, un homme m’a interpellé et m’a frappé au visage » raconte la victime. « Je suis tombé à terre et il a continué à me frapper. J’étais sonné, il est parti avec ma sacoche dans laquelle j’avais mes papiers et mon porte-feuille ».

    « Je suis tombé à terre, et il a continué à me frapper »

    - le vieil homme agressé

    « Ensuite, j’ai repris mes esprits, un jeune homme m’a vu, a proposé de m’emmener chez lui pour porter plainte, mais en arrivant devant la maison, sa mère n’était pas là. C’est elle qui avait le téléphone portable et nous n’avons pas pu appeler la police. Je suis donc reparti prendre ma voiture et suis rentré chez moi pour appeler ma famille » précise l’octogénaire.

    Sa fille, arrivée sur place, l’emmène alors à l’hôpital de Perpignan. L’homme a le visage ensanglanté et plein de contusions. Il doit être suturé à la tête, il porte le bras en écharpe car sa clavicule serait cassée.

    Indignée par cette violence gratuite, sa fille a pris son père en photo et l’a publiée sur les réseaux sociaux. Elle veut alerter sur la dangerosité du lieu où son père a été agressé. Mais pour la police nationale de Perpignan, « le chemin des Arcades n’est pas un lieu dangereux, c’est une agression gratuite et d’opportunité ». Ce chemin relie une partie du centre commercial Auchan à la route d’Espagne, et passe près du grand rond-point à trois voies, sur la rocade sud de Perpignan.

    « Cet homme de 83 ans marchait dans un endroit hautement fréquenté, le visage ensanglanté, et personne n’a réagi ! Il y a des questions à se poser »

    France bleu

  • Le maréchal Pétain vous souhaite une bonne Fête des mères !

     

    La France célèbre aujourd’hui la famille. Elle se doit d’honorer d’abord les mères.

    Depuis dix mois, je convie les Français à s’arracher aux mirages d’une civilisation matérialiste. Je leur ai montré les dangers de l’individualisme. Je les ai invités à prendre leur point d’appui sur les institutions naturelles et morales auxquelles est lié notre destin d’homme et de Français.

    La famille, cellule initiale de la société, nous offre la meilleure garantie de relèvement. Un pays stérile est un pays mortellement atteint dans son existence. Pour que la France vive, il lui faut d’abord des foyers.

    Le foyer, c’est la maison où l’on se réunit, c’est le refuge où les affections se fortifient. C’est cette communauté spirituelle qui sauve l’homme de l’égoïsme et lui apprend à s’oublier pour se donner à ceux qui l’entourent.

    Maîtresse du foyer, la mère, par son affection, par son tact, par sa patience, confère à la vie de chaque jour sa quiétude et sa douceur. Par la générosité de son coeur, elle fait rayonner autour d’elle l’amour qui permet d’accepter les plus rudes épreuves avec un courage inébranlable.

    Mères de notre pays de France, votre tâche est la plus rude. Elle est aussi la plus belle.

    Vous êtes, avant l’État, les dispensatrices de l’éducation. Vous seules savez donner à tous ce goût du travail, ce sens de la discipline, de la modestie, du respect qui fait les hommes sains et les peuples forts. Vous êtes les inspiratrices de notre civilisation chrétienne.

    Et voici qu’aujourd’hui dans nos deuils, dans nos misères, vous portez la plus lourde croix.

    Mères de France, entendez ce long cri d’amour qui monte vers vous.

    Mères de nos tués, mères de nos prisonniers, mères de nos cités qui donneriez votre vie pour arracher vos enfants à la faim, mères de nos campagnes, qui, seules à la ferme, faites germer les moissons, mères glorieuses, mères angoissées, je vous exprime aujourd’hui toute la reconnaissance de la France.

    Le Maréchal Pétain, 25 mai 1941

    E&R

  • BHL entarté en Belgique !

     

  • Plus de 5000 migrants secourus en deux jours en Méditerranée

    http://www.leparisien.fr/international/plus-de-5-000-migrants-secourus-en-deux-jours-en-mediterranee-31-05-2015-4819579.php

     

    4819583_68b1779.jpg

    4819583_68b1282.jpg

     

  • Vaucluse: le FN remporte la victoire à la municipale du Pontet avec 60% des voix

    http://www.leparisien.fr/provence-alpes-cote-d-azur/vaucluse-le-fn-revendique-la-victoire-a-la-municipale-du-pontet-31-05-2015-4819947.php

    4811289_0901e43e9d969ee8ad387440d119c20a18231556_545x460_autocrop.jpg

     

  • Un tweet de Stéphane RAVIER

    Capture.PNG S. Ravier.PNG

  • Petite histoire de la fête des Mères

    rhea.jpg

    Rhea


    « Le jour où... » : la fête des mères par leparisien

    Partager sur Facebook Tweeter

     

    30/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
    La fête des Mères est une fête annuelle célébrée en l’honneur des mères dans de nombreux pays. En France, c’est une loi qui institua un jour précis. En effet, la loi du 24 mai 1950 dispose que « la République française rend officiellement hommage chaque année aux mères françaises au cours d’une journée consacrée à la célébration de la « Fête des mères ».

    Mais d’où vient la fête des Mères ?
    Les premières traces de célébration en l’honneur des mères sont présentes dans la Grèce antique lors des cérémonies printanières en l’honneur de Rhéa (ou Cybèle), la grande mère des dieux et notamment mère de Zeus.

    Une fête religieuse romaine célébrait les matrones le 1er mars, lors des Matronalia (« matronales »).

  • Bruxelles. Laurent Ozon fait face à la violence d'immigrés clandestins

    28/05/2015 – 07h30 Rennes (Breizh-info.com) – Laurent Ozon, porte-parole du Mouvement pour la Remigration, qui milite notamment pour le retour en Afrique des immigrés qui déferlent sur l’Europe, avait appelé à manifester mardi dernier, à Bruxelles, en opposition à une démonstration de force des immigrés qui désormais exigent des droits sur le sol Européen.

    Après une prise de parole devant le Parlement Européen, et alors qu’ils demandaient aux clandestins de retourner dans leur pays d’origine, Laurent Ozon et ses militants présents ont été vivement pris à partie par les immigrés présents, des échanges de coups ayant même eu lieu, avant que la police belge n’intervienne.

     

    Nous avons recueilli les premières réactions de celui qui démontre être un fer de lance de la lutte contre l’immigration sauvage en Europe.

    Breizh-info.com : Que s’est il passé mardi 26 mai à Bruxelles ?

    Laurent Ozon :
    Une manifestation de clandestins se déroulait devant l’entrée du Parlement Européen. Nous avons écartés ceux-ci du monument de la place du Luxembourg et je suis monté sur ce monument pour y dénoncer l’immigration-invasion et demandé l’expulsion manu militari de tous les clandestins.

    Breizh-info.com :  Comment ont réagi les clandestins ? Les autorités ?

    Laurent Ozon : 
    Les clandestins dans un premier temps surpris, ont ensuite violemment réagi. une bagarre a commencé et des membres de la police en civil ont cherché à nous faire quitter la place. Nous y sommes revenus. Une bagarre s’en est suivie. Nous sommes revenus sur la place et un détachement de police anti-émeute s’est interposé entre nous et les clandestins soutenus par les associations pro-invasion. Sous la pression, les forces anti-émeute ont dû intervenir et ont ensuite arrêté une trentaine de clandestins. J’attire votre attention sur le fait que nous avons reçu de nombreux encouragements de ces hommes et de ces femmes qui obéissent aux ordres mais n’attendent qu’une occasion légale pour nettoyer ces places et renvoyer ces envahisseurs d’où ils viennent.

    Les associations de soutien aux clandestins peuvent mentir, elle savent que nous venons de démontrer que l’image des « gentils clandestins » que les médias nous fabriquent vient d’en prendre un sacré coup. C’était bien l’objectif principal de cette action. Les pousser à la faute. Nous l’assumons. D’une façon ou d’une autre, nous forcerons les institutions publiques à agir, comme mardi à Bruxelles.

    Breizh-info.com : Envisagez vous d’autres actions de ce type ? Comment expliquez vous la passivité des Européens face à l’immigration ?

    Laurent Ozon : La passivité n’est que temporaire. C’est le calme avant la tempête. Le but de cette action était de démontrer qu’à un contre vingt nous pouvons faire face et que nous pouvons forcer les pouvoirs-publics à intervenir. J’espère que cette opération montrera à tous qu’il est temps d’agir partout. Et surtout là où se trouvent les problèmes. Nous recommencerons et d’autres avec nous et nous serons de plus en plus nombreux.

    Breizh-info.com :  Quelles sont les propositions de votre mouvement pour mettre fin à l’immigration en Europe ?

    Laurent Ozon : Nous sommes favorables à une remigration construite autour d’un partenariat stratégique méditérannéen avec tous les pays qui font face à cette anarchie migratoire. J’ai expliqué ces points dans plusieurs vidéos disponibles sur le net. Nous pensons que les solutions sont diplomatiques, politiques mais qu’il ne faut pas pour autant négliger de faire entendre notre voix chez nous. Nous devons faire monter la pression sans relâche contre les institutions qui veulent nous détruire.

    Photo : DR
    [cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

    (merci à Dirk)

  • Syrie: Daech détruit la prison de Palmyre

    http://www.leparisien.fr/international/syrie-daech-detruit-la-prison-de-palmyre-symbole-de-la-terreur-du-regime-30-05-2015-4817699.php

  • Un tweet de Florian Philippot

    Capture.PNG ERPES.PNG

  • Le niveau zéro de la conscience politique


    "Nous sommes tous des métèques " par LeNouvelObservateur

      

    La « Parade des métèques », samedi 30 mai en Seine-Saint-Denis

     

    Le samedi 30 mai, un très pâle collectif « antiraciste » organise une parade intitulée « Nous sommes tous des métèques » aux Lilas (Seine-Saint-Denis) 

    E&R

  • Londres : des juifs orthodoxes interdisent à leurs femmes de conduire

    Jewish-women-in-niqab-600x400.jpg juives orthodoxes.jpg

     

    A ne pas confondre : femmes juives orthodoxes

    L’interdiction pour les femmes de conduire est toujours en vigueur en Arabie Saoudite. Mais il s’agit cette fois d’une communauté juive installée en Angleterre !

    Vu sur lorientlejour.com : Des ultra-orthodoxes juifs de Londres ont défendu vendredi l’interdiction faite aux femmes de leur communauté de conduire leurs enfants à l’école en voiture, malgré les vives critiques de représentants juifs et du ministère de l’Education.

    « La communauté Belz s’impose une certaine rigueur. C’est le style de vie que nous avons choisi. Nous voulons seulement qu’on nous fiche la paix », a déclaré à l’AFP Yanky Eljanu, un membre de ce mouvement né au XIXe siècle à Belz, en Ukraine.

    La branche londonienne du mouvement est sous le feu des critiques depuis que ses responsables ont écrit aux parents pour rappeler qu' »aucun enfant ne sera admis dans notre école » si la mère les y conduit en voiture.


    La communauté réunit environ 400 familles et gère deux écoles privées au nord de la capitale britannique.
    « On a constaté une recrudescence d’incidents avec des mères d’élèves qui ont commencé à conduire des voitures, ce qui va à l’encontre de nos règles de décence », dit la lettre signée par le « management spirituel » de la communauté Belz.
    Les auteurs de la lettre disent avoir consulté le leader de la communauté en Israël, le rabbin Yissachar Dov Rokeach. « Si une femme conduit une voiture, elle ne peut envoyer ses enfants dans un établissement Belz », aurait préconisé celui-ci.

    La ministre britannique de l’Education Nicky Morgan a qualifié l’idée de bannir des enfants de l’école si leur mère les y conduit en voiture de « totalement inacceptable dans la Grande-Bretagne moderne ».
    « Nous allons enquêter et prendre les mesures nécessaires si on nous rapporte de telles violations », a-t-elle ajouté.

    Dina Brawer, représentante au Royaume-Uni de l’Alliance féministe du judaïsme orthodoxe, a également critiqué une interdiction « honteuse » et « dérangeante ». « Il s’agit d’une question de contrôle et de pouvoir de l’homme sur la femme » et « ce n’est dans ce sens pas différent de l’interdiction de conduire faite aux femmes en Arabie saoudite », a insisté Mme Brawer dans une interview à l’hebdomadaire Jewish Chronicle.

    « Cela n’a rien à voir », s’est offusqué Yanky Eljanu. « En Arabie saoudite, les femmes risquent d’être fouettées. Si une femme décide de prendre le volant dans notre communauté, il ne se passera rien ».
    Une autre membre de la communauté, Judith Stein, réfute, elle aussi, sur son blog toute oppression de la femme. « Je ne me sens pas dégradée, oppressée. Je vis ma vie de cette manière parce que je l’ai choisi. Parce que les valeurs de la famille sont importantes à mes yeux. La femme est protégée, abritée. Pas pour être intimidée ou enfermée à la maison. Mais parce qu’elle est considérée comme une pierre précieuse, un diamant, qu’il s’agit de préserver à tout prix. »

  • BHL et Cohn-Bendit sur la liste noire de Poutine

    http://www.leparisien.fr/international/bhl-et-cohn-bendit-sur-la-liste-noire-de-poutine-30-05-2015-4817567.php