Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2017

«C'est pas le moment où tu gagnes le plus» : les confidences salariales de Macron aux enfants

59846bfc09fac273248b4567.jpg

 

 
Emmanuel Macron lors de la visite de la base de loisirs le 3 août
 

En visite à la base de loisirs des Boucles de Seine, dans les Yvelines, le président a tenu à expliquer aux enfants présents qui le pressaient de questions un détail important sur ses revenus. Une déclaration pouvant surprendre, mais véridique.

Alors qu'il rendait visite en compagnie de Valérie Pécresse à des enfants ne pouvant pas partir en vacances dans un centre de loisirs des Yvelines (Ile-de-France) le 3 août, le président s'est laissé aller à quelques confidences sur son niveau de vie, devant la caméra de BFMTV.

 

Alors qu'un enfant lui demandait si sa maison était grande, le président a amorcé un propos sur les revenus présidentiels : «Tu sais, quand tu es président de la République, c'est pas le moment où tu gagnes le plus d'argent...»

Une déclaration n'ayant semble-t-il que peu captivé l'intérêt des enfants, qui se sont empressés de couper la parole au chef d'Etat pour revenir au sujet de la maison, puis dévier la conversation sur... l'absence de première dame au côté d'Emmanuel macron. «Elle prépare le repas», a déclaré avec aplomb l'un d'entre eux, ce qui a provoqué l’hilarité générale. 

Le salaire présidentiel, que Nicolas Sarkozy avait fortement augmenté avant que son successeur François Hollande ne le diminue, s'élève aujourd'hui à 12 696 euros net par mois. Une somme qui peut paraître très confortable à beaucoup de Français, mais qui est tout de même nettement inférieure à celle que gagnait Emmanuel Macron en tant qu'associé gérant à la banque Rothschild. Son salaire y avoisinait en effet les 400 000 euros annuels, soit un salaire d'environ 33 000 euros par mois.

23:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Paris : à 14 ans, il balance des bouteilles d’acide sur la terrasse d’un restaurant

7174329_la-grande-armee_1000x625.JPG

 

>Île-de-France & Oise>Paris|Céline Carez|03 août 2017, 23h13 | MAJ : 03 août 2017, 23h31|32

Trois bouteilles d'acide ont été lancées sur la terrasse de La Belle Armée. Une autre a été lancée sur le trottoir.

Google Street View
 
 
Céline Carez
 
ParisacideTerrasserestaurant
 

Inconnus des services de police, l'adolescent et son père ont été placés en garde à vue mercredi soir.

Qui est cet adolescent de 14 ans qui, de sa chambre, place de L’Etoile (XVIe), a confectionné secrètement des bombes artisanales avec des bouteilles en plastique, de l’acide et du papier aluminium ? Qui est cet enfant qui les a ensuite balancé au-dessus d’une terrasse de restaurant ? Les policiers du commissariat du XVIe arrondissement se penchent sur la question...
 

Mercredi soir, un enfant de 14 ans et son père, inconnus des services de police, ont été interpellés et placés en garde à vue.  
 

Quatre bouteilles lancées


A 21 heures, à la terrasse de La Belle Armée, avenue de la Grande Armée (XVIe), à l’angle de la place de l’Etoile, bruissante de clients, trois bouteilles en plastique, de 1.5 litres chacune, ont été jetées de la fenêtre d’un immeuble. Une quatrième sur la rue. L’impact au sol a provoqué une « forte détonation et des projections de liquide ». Heureusement, les «bombes » n’ont fait aucun blessé. Le laboratoire central de la préfecture de police s’est déplacé, a constaté les engins, notamment « des bouts d’aluminium déchirés » et a confirmé qu’il s’agissait d’acide.


L’adolescent avait été repéré jetant les bouteilles, de la fenêtre de son appartement au 3e étage. Les témoins ont fourni son signalement. Les policiers ont mis en place un dispositif de surveillance. Un peu plus tard, ils ont vu un adolescent, qui correspondait au descriptif, sortir de chez lui, rue de Presbourg, juste à l’angle, en compagnie de son père. Son immeuble avait une double entrée. Aux enquêteurs, il a d’abord fourni des explications «vaseuses » avant d’avouer que c’était lui qui avait balancé les engins explosifs. Il avait « appris à les confectionner sur Internet ».

Le Parisien

22:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Des figurants payés pour «faire le show» lors de la convention de LREM ? Une militante l'affirme

https://francais.rt.com/france/41653-figurants-auraient-e...

Lire et écouter! C'est un scandale!

 

 

03:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

L’administration Trump va enquêter et poursuivre les universités coupables de discrimination anti-blanche

 
POSTED BY LA RÉDACTION ON 2ND AOÛT 2017 
7 VIEWS

Jeff-Sessions-Donald-Trump.jpg

 

BREIZATAO – POLITIKEREZH (02/08/2017) L’administration Trump prévoit d’utiliser les ressources de la division des droits civiques du ministère de la Justice pour enquêter et poursuivre des universités qui auraient pu discriminer des candidats blancs dans le cadre de leurs politiques de « discrimination positive ».

Le ministère de la Justice recherche des avocats afin de travailler sur un nouveau projet visant à enquêter et potentiellement poursuivre certains cas impliquant « une discrimination intentionnelle basée sur l’appartenance raciale lors des admissions dans les lycées et universités », selon un document paru dans la presse américaine.

Opposants et soutiens du projet s’accordent sur le fait que ce projet vise les programmes d’admission qui donnent aux noirs et hispaniques des passe-droits vis-à-vis des autres groupes raciaux réalisant pourtant de meilleures performances lors des tests d’entrée. Une discrimination visant la population blanche mais aussi, plus marginalement, les Asiatiques.

(Source : CBS)

03:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Syrie : Donald Trump a ordonné à la CIA de cesser de soutenir les « rebelles modérés » après avoir vu une vidéo où ils décapitent un enfant

syrian-rebels_0.jpg

 
POSTED BY LA RÉDACTION ON 1ST AOÛT 2017 
19 VIEWS

 

 

BREIZATAO – ETREBROADEL (01/08/2017) On en sait un peu plus sur les raisons qui ont convaincu le Président Donald Trump de mettre un terme au programme de la CIA en Syrie visant au renversement de Bachar al-Assad.

The Weekly Standard (source) :

 

Plus tôt cette année, le Président Donald Trump a visionné une vidéo troublante de rebelles syriens décapitant un enfant dans la ville d’Alep. Cela a causé un malaise dans la presse puisque ces combattants appartiennent au mouvement « Nour al-Din al-Zenki », un groupe qui a été soutenu par la CIA dans le cadre dans son programme de soutien aux rebelles syriens.

Et :

 

La vidéo est glaçante. Cinq hommes barbus sourient alors qu’ils entourent un garçon à l’arrière d’un pick-up. L’un d’entre eux tient la tête du garçon par les cheveux tandis qu’un autre lui gifle le visage en se moquant de lui. Puis, l’un des hommes utilise un couteau pour couper la tête du garçon et la brandit comme un trophée. Cette scène rappelle les vidéos de l’Etat Islamique, sauf qu’il ne s’agissait pas de l’oeuvre des hommes d’Abou Bakr al-Bagdadi. Les meurtriers sont censés être les « bons » : nos alliés.

Puis :

 

Trump voulait savoir pourquoi les États-Unis avaient soutenu Zenki si ses hommes sont des extrémistes. Le problème a été discuté en long et en large avec d’importants cadres du renseignement et aucune réponse satisfaisante n’a été donnée, selon des personnes familières des conversations. Après avoir appris d’autres détails encore plus inquiétants de la guerre secrète des USA en Syrie – dont le soutien apporté par les USA à des rebelles ayant combattu avec des extrémistes, dont la branche armée d’Al Qaeda dans ce pays – le président a décidé de mettre un terme au programme du même mouvement.

Le président américain a pu, grâce à des intermédiaires, avoir accès à des images que la CIA aurait aimé ne pas voir diffusées auprès de son nouveau commandant en chef. Comme nous l’avons dit par le passé, le gouvernement français – Jean-Yves Le Drian notamment (voir ici et ici) – a de la même façon soutenu les djihadistes en Syrie afin de partitionner le pays et y faire transiter le gaz du Qatar.

Cette politique globale, reposant sur l’alliance des néo-conservateurs occidentaux et des islamistes, est combattue frontalement par Donald Trump. Une politique qui lui vaut une violente opposition de la part des intérêts occultes impliqués.

03:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

FOLHUMOUR

!cid_fa1c55a2-4c92-341c-3991-066c5157f313@yahoo.jpg

!cid_9fcb478d-be24-43ec-e5f1-9745e18e3871@yahoo.jpg

02:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Éditorial : «Les dieux ont soif»

Par Etienne de Montety

Les envoyés du roi de Siam, en 1686, ne furent pas reçus à la cour de Louis XIV avec plus de faste. Suspense savamment entretenu, mise en scène des enjeux, bref, trompettes et tambours, la dramaturgie qui accompagne depuis plusieurs jours l'arrivée à Paris du footballeur Neymar Junior est celle qu'on réserve d'ordinaire à la visite d'un grand chef d'État. Vladimir Poutine a eu droit aux honneurs de Versailles, Donald Trump à un défilé militaire sur les Champs-Élysées. Au nom du sport, de ses pompes et de ses œuvres, le transfuge de Barcelone va être reçu sous les ovations d'un stade en liesse. Notre époque a fait des footballeurs des demi-dieux - instituant un culte en leur honneur et leur réservant les offrandes dues à leur rang.

Bien sûr le jeu à la brésilienne de Neymar, le joga bonito, est pour les amateurs une promesse de plaisir et de bonnes soirées en perspective. Pour les dirigeants du PSG, l'arrivée du prodige constitue un argument pour attirer au stade les passionnés, mais aussi pour vendre leur gamme de produits dérivés. Le petit prince est aussi une marque.

Mais les sommes engagées ont quelque chose de macroéconomique. C'est d'ailleurs un pays souverain, le Qatar, qui met la main à la poche pour permettre de contourner les règles en vigueur dans le football européen (au nom du «fair-play», il est interdit à un club de dépenser plus qu'il ne gagne). 222 millions pour s'acquitter de la clause compensatoire, 300 millions d'impôts récoltés par l'État, à l'évocation de ces chiffres autour de Neymar, on croirait entendre un ministre parler réforme économique. 30 millions pour son seul salaire net annuel: la planète foot a quitté l'orbite de la Terre et ses contingences: toute peine mérite rétribution, juste rétribution: ni misérable ni excessive.

Les dieux ont soif. Mais à ce point? La société du spectacle nécessite-t-elle vraiment autant d'argent pour le seul divertissement des hommes? Notre époque, qui aime à se nourrir de gigantisme, notion qui lui tient lieu de valeur - combien? -, devrait mieux s'interroger sur le sens profond de cet événement - pourquoi? et après? - afin de revenir, si elle le peut encore, à la mesure.

02:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Trump et les sanctions anti-russes

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Trump-reproche-au-...

02:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Guillaume FAYE sur l'invasion islamique

vidéo mise en ligne le 26 novembre 2015  - plus que jamais d'actualité!

(merci à Dirk)

01:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Guillaume FAYE sur l'actualité - Trump et Macron

(merci à Dirk)

00:22 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)