Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2018

Pas-de-Calais : un détenu islamiste poignarde 3 surveillants d'un centre pénitentiaire

 

Le détenu allemand, condamné à 18 ans de prison pour complicité dans l’attentat contre la synagogue de Djerba, a poignardé des surveillants du centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil à coups de ciseaux jeudi 11 janvier.


Sarah Ugolini 
Sarah Ugolini et Guillaume Chieze

Trois surveillants du centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) ont été poignardés ce jeudi 11 janvier après-midi à coups de ciseaux par un détenu islamiste, Christian Ganczarski. Selon les informations de RTL, un agent aurait été blessé à la tête et les deux autres à la gorge. Il s'agirait de blessures superficielles.

Le Parisien rapporte que le prisonnier se trouvait à l’isolement depuis ce week-end. Ce dernier se serait jeté sur les surveillants en criant "Allaou Akbar" à l’ouverture de sa cellule.

 
   

Ganczarski, un Allemand converti à l’islam, purgeait une peine de dix-huit ans de réclusion criminelle pour complicité dans l’attentat contre la synagogue de Djerba, en Tunisie, explique le quotidien. Un attentat qui a causé la mort de 21 personnes en avril 2002.

RTL

03:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Le Président sud-coréen contredit une Fakenews de France 2

02:51 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Alain Delon : “Je hais cette époque, je la vomis”

S0-insolite-alain-delon-range-des-voitures-mais-ses-autos-sont-mal-garees-114036-600x338.jpg

12/01/2018 – FRANCE (NOVOpress)
Dans un entretien publié dans Paris Match, Alain Delon porte une regard sombre sur notre époque :

La vie ne m’apporte plus grand-chose. J’ai tout connu, tout vu. Mais surtout, je hais cette époque, je la vomis.
Il y a ces êtres que je hais. Tout est faux, tout est faussé. Il n’y a plus de respect, plus de parole donnée. Il n’y a que l’argent qui compte. On entend parler de crimes à longueur de journée. Je sais que je quitterai ce monde sans regrets.

 

 
 
 
 
 
 

02:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Stainville dénonce le refus des journalistes de parler de certains sujets...

Raphaël Stainville est rédacteur en chef politique de Valeurs Actuelles

01:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Kathy Griffin, l’humoriste US qui avait "décapité" Donald Trump, ne trouve plus de contrats

 

Le gauchisme dans toute sa splendeur crasse poussé à son paroxysme contre-productif. On ne peut désigner autrement ce qui arrive à la pauvre Kathy Griffin, l’humoriste américaine qui avait exhibé une fausse tête de Trump décapité.

 

Kathy avait pensé aller dans le bon sens, celui indiqué par les médias mainstream et la pensée dominante avec son petit montage photo, mais le Réel lui est revenu dans la gueule à la puissance dix : Kathy, qui fait entre autres du one woman show, ne trouve plus de salle pour se produire. Les contrats sautent les uns après les autres. 
Elle pense que les producteurs « ont peur de faire tourner une femme qui se moque de Trump » et, retournement ultime de la coupable en victime, espère qu’elle pourra un jour « recommencer à jouer dans une tournée aux USA sans se faire assassiner » !

Retour sur le déclenchement de la polémique. C’est en voyant la tête ensanglantée de son père à la télévision – qui a complaisamment relayé la photo – que le petit Barron (fils de Donald) a paniqué : il ne savait pas s’il s’agissait d’une information ou d’un fake.

 

 

Kathy Griffin should be ashamed of herself. My children, especially my 11 year old son, Barron, are having a hard time with this. Sick!

 

Traduction : « Kathy Griffin devrait avoir honte d’elle-même. Mes enfants, et particulièrement mon fils de 11 ans, ont très mal pris la chose. Malade ! »

C’est en effet au mois de mai 2017 que Griffin publie cette photo, qui déclenchera une tempête sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, l’humoriste a le culot de dire que le tweet du président est à l’origine de ses malheurs professionnels. Elle a été virée de CNN, chaîne pour laquelle elle couvrait la soirée du Nouvel An chaque année depuis 10 ans. Elle a même été interrogée par les services secrets !

En juin, pendant une conférence de presse surréaliste avec son avocate, elle a argué que tout cela lui arrivait parce qu’elle était une femme, autrement dit qu’elle était la victime du sexisme de Trump ! Il n’y a pas pire aveugle que celle qui ne veut pas voir. 
En larmes ultra sincères (sur un nez en piste de ski aussi droit que faux), toujours pendant cette conférence de presse, Kathy-la-victime accuse la famille Trump de « vouloir ruiner sa vie » :

01:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

« Emmanuel Macron saura-t-il affronter la question du Grand Remplacement ? » s’interroge Philippe de Villiers

(vers la fin de la vidéo)

NdB: La réponse à la question est  "Non" de toute évidence car Macron marche avec l'UE, avec Bruxelles et Merkel !

00:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)