Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2012

Bertrand Dutheil de la Rochère invité de LCP Public Sénat

30/01/12

22:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

François Hollande a reçu le CRIF le 25 janvier 2012

Une forte délégation du CRIF conduite par le président Richard Prasquier a été reçue le 25 janvier 2012 au Q.G. de campagne du candidat socialiste à l’élection présidentielle, avenue de Ségur dans le 7ème arrondissement de Paris.

« François Hollande a souligné que si Israël est l’objet de tant de critiques c’est qu’il constitue une grande démocratie »

Dans une ambiance chaleureuse, conviviale et franche, les sujets les plus divers ont été abordés : le prochain dîner du CRIF, la laïcité, l’école juive, les crèches, l’abattage rituel, les problèmes liés aux signes distinctifs religieux dans l’espace public, l’antisémitisme et l’antisionisme, le boycott d’Israël, les relations judéo-musulmanes ou encore  la montée du Front national.

 Richard Prasquier a rappelé que le CRIF est très attaché à la laïcité comme à la loi de 1905 et qu’il n’est pas favorable à l’idée d’Eva Joly d’un jour férié national pour le Yom Kippour. Pour ce qui est de l’antisémitisme, si, globalement, on ne constate pas d’augmentation des actes par rapport à l’an passé, il convient de souligner une multiplication par dix en douze ans.

 Sur cette délicate question, le candidat socialiste a assuré le CRIF de son engagement de fermeté contre les actes antisémites et antisionistes. Il compte mener des actions énergiques dans les domaines de l’éducation, de la pédagogie et de l’information. « Je ne laisserai rien passer » a-t-il affirmé.

 À propos de l’école juive, François Hollande a assuré que la loi Debré ne serait pas remise en question. Et, pour ce qui est de la violence, il se prononce pour la formation d’éducateurs spécialisés dans la prévention.

 Concernant le Proche-Orient, François Hollande a souligné que si Israël est l’objet de tant de critiques c’est qu’il constitue une grande démocratie. C’est sans doute, a-t-il ajouté, au PS que l’on trouve le plus grand nombre d’amis d’Israël et du peuple juif. François Hollande, qui a confirmé la prochaine visite en Israël de Laurent Fabius, a fait part à ses hôtes de l’invitation à visiter Israël de la nouvelle présidente du parti travailliste, Shelly Yachimovitch.

 Le président du CRIF était accompagné de Haïm Musicant, directeur général, d’Ariel Goldmann et Meyer Habib, vice-présidents, de Francis Kalifat, trésorier, de Roger Benarrosh, vice-président honoraire, de Nathalie Cohen-Beizerman, Jean-Pierre Allali, Yonathan Arfi, Arié Bensemhoun, Marc Zerbib, membres du bureau exécutif et d’Ariel Amar, conseiller du président.

 Pour sa part, François Hollande était entouré de Pierre Moscovici et de Manuel Valls.

 Photo : © 2012 Erez Lichtfeld

Le Crif - 30/01/12

20:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Islam - Roubaix: le maire PS pose la première pierre d'une nouvelle mosquée

30/01/12

20:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

"Marine Le Pen valse à Vienne"

La fête à laquelle a participé Marine Le Pen entourée de quelques ténors parmi les plus extrêmes du populisme européen, comme les chefs du Vlaamsbelag flamand et du parti nationaliste suédois, restera probablement l’écho de Marine à la phrase célèbre de son père Jean Marie Le Pen sur le «détail»; c’est le 27 janvier 2012, journée internationale de l’Holocauste, savoureux détail, que Marine a participé à la soirée de bal organisée au Palais de la Hofburg à Vienne, par la Fraternité Nationale Allemande (Vienne, jusqu’à nouvel ordre est en Autriche, mais la fraternité se veut partie du Volk allemand…).

Richard Prasquier

 

Elle y a rencontré évidemment les deux vedettes de la droite extrême autrichienne, Heinz Christian Strahe, le président du Parti de la Liberté, qui est peut-être un futur chancelier autrichien, grand ami de l’Iran par ailleurs (voir les déclarations récentes sur ce pays par Jean Marie Le Pen) et Martin Graf, le troisième président du parlement autrichien, membre éminent du parti de la Liberté, de la Fraternité et du groupe Olympia.

 Vous ne saviez pas ce qu’est Olympia : voici un texte qui présente sa « pensée » (1991): « L’infiltration du peuple allemand par des étrangers menace la substance biologique et culturelle du peuple allemand. Celui-ci doit absolument protéger sa substance corporelle. »

 Et voici ce que chante un des orchestres avec lesquels Olympia travaille: « Nous avons suffisamment de Zyklon B. A six millions, c’est loin d’être fini…. ».

 Sans commentaire…

 Marine a rempli le contrat avec la frange dure de son parti, qui craignait de la voir «normaliser» le FN, et se retrouve bien sur les basques de son père.

 Ceux qui mettront le bulletin à son nom le feront en connaissance de cause…

 Richard Prasquier,

Président du CRIF

 
30/01/12

20:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Jean-Marie Le Pen sur le bal en Autriche

30/01/12

20:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Bal à Vienne ! - Wallerand de Saint Just invité de BFM Story

Wallerand de Saint Just, conseiller à la Justice de Marine Le Pen, était l’invité d’Olivier Truchot dans l’émission BFM Story sur BFM TV. Il réagit au déplacement de Marine Le Pen en Autriche et notamment à la participation de la candidate à l’élection présidentielle au bal traditionnel de Vienne qui se tient tous les ans, le dernier vendredi du mois de janvier.

30/01/12

20:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Azouz Begag: "Marine Le Pen sera le premier parti de France !"

 

Invité du forum RCF-TLM-Tribune de Lyon, vendredi 27 janvier 2012, Azouz Begag, bayrouiste et ancien ministre de Sarkozy, répond à la question de savoir si Marine Le Pen sera au deuxième tour : « Je suis tous les jours dans la rue, j’écoute les Français, j’écoute leur réaction de désespoir, je suis à peu près sûr que Marine Le Pen avant le premier tour sera le premier parti de France, le premier parti de France ! »

NPI - 30/01/12

 

19:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Pour Guéant, Bayrou est des leurs !

On le savait, mais c'est confirmé!

30/01/12

19:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le Beau Danube bleu - Herbert von Karajan (1908-1989)


Karajan Le beau danuble bleu Johann Strauss par richardvallouise

"C'est Strauss, sans Kahn" (Jean-Marie Le Pen)

An der schönen blauen Donau (Le Beau Danube bleu en français), op. 314, est une célèbre valse viennoise de Johann Strauss II, composée en 1866.

01:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Pour Sarkozy, la retraite à 60 ans, c'est "une folie"

Pour Nicolas Sarkozy, le retour de l'âge légal de la retraite à 60 ans pour les personnes ayant validé tous leurs trimestres, proposition de François Hollande,  "'est une folie, pas un Français n'y croit"

"C'est un mensonge car ça ne se fera pas. Et si ça se fait, cela conduira la France à la ruine", a commenté le président, en dénonçant un "climat de démagogie". Les Français gagnent un an d’espérance de vie tous les quatre ans. "Si les gens travaillent moins longtemps, qui va payer leur retraite ?"

Le Figaro - 29/01/12

00:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Lyon - Une adolescente de 15 ans victime d'un viol collectif au centre commercial de la Part-Dieu

untitled.bmp viol part-dieu.jpg

(Cliquez sur la photo)

Samedi, vers 18h30, une jeune fille a été entraînée dans une coursive, par une sortie de secours du centre commercial, par trois jeunes très menaçants.

 Après lui avoir dérobé son téléphone portable, les trois individus lui imposent des attouchements et des fellations puis prennent la fuite.

Identifiés grâce au rapprochement d'un policier, trois suspects âgés de 16 et 17 ans ont été placés en garde à vue.

Le Progrès - 29/01/12

 

00:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

29/01/2012

Meeting de Perpignan: Marine Le Pen a rendu hommage aux harkis et aux rapatriés (expatriés) d'Algérie

 

untitled.bmp Perpignan.jpg

(Cliquez sur la photo)

Marine Le Pen a rendu hommage dimanche lors de son meeting à Perpignan, où l'électorat pied-noir est important, aux harkis et aux rapatriés d'Algérie, en réaffirmant son opposition à toute commémoration des accords d'Evian.

Faisant un parallèle avec la pénalisation de la négation du génocide arménien, la présidente du FN a estimé que "la première chose qu'il aurait fallu faire, c'est de respecter la promesse qui a été faite aux Français d'Algérie, celle de leur témoigner la reconnaissance de la communauté nationale".

Pour Marine Le Pen, il fallait "régler d'une manière définitive par une loi-cadre les questions patrimoniales et morales liées à l'exode de ces mêmes rapatriés, de ces harkis, ce que je fais dans mon projet présidentiel".

Il fallait aussi, selon elle, "réaffirmer notre opposition à toute commémoration du 19 mars 1962", date des accords d'Evian marquant la fin de la guerre d'Algérie.

"Je vous ai compris, vous avez déjà donné", a-t-elle ajouté dans une salle de 1.500 personnes pleine à craquer et chauffée à blanc. Une référence aux propos lancés à l'époque par le général de Gaulle, personnage honni par l'extrême droite nostalgique de l'Algérie française, mais dont Marine Le Pen se réclame parfois aujourd'hui. Fondé en 1972, notamment par des partisans de l'Algérie française, le FN a toujours fait de la question des harkis un symbole.

Marine Le Pen a consacré toute une partie de son discours à la "valeur travail", reprenant un thème cher à Nicolas Sarkozy en 2007.

 "Le rêve du "travailler plus pour gagner plus" est devenu le cauchemar du chômage de masse et du "trimer plus pour gagner moins", a-t-elle lancé, face à ses partisans, qui avaient payé 5 euros leur entrée, comme à chaque meeting frontiste.

Elle a notamment appelé à "mettre fin à l'absurde collège unique", à la revalorisation des "travaux manuels" et à "l'apprentissage à 14 ans".

La présidente du FN a affirmé que "le chômage a été utilisé comme une variable d'ajustement", car "ils ont besoin du chômage pour peser à la baisse sur les salaires".

Même raisonnement pour la précarité du travail. "Je dis, moi, qu'elle a été construite et voulue par le pouvoir en place", car "c'est tellement plus facile d'empêcher un salarié de réclamer quoi que ce soit quand il vit dans la peur du chômage".

Dans cette région où le FN fait parmi ses meilleurs scores, Marine Le Pen a aussi soigné ses fondamentaux, comme la préférence nationale, rebaptisée "patriotisme social", mais qui consiste toujours à réserver un traitement différencié aux étrangers en les privant d'aides sociales.

"Il va falloir contrôler ce qu'on appelle pudiquement les trains de vie suspects", a poursuivi Marine Le Pen, parlant de "berlines flambant neuves" dans "les camps de Roms", sous des applaudissements nourris.

A plusieurs reprises, Marine Le Pen a quitté son pupitre et poursuivi son discours en marchant sur l'estrade, comme le faisait son père lors de ses précédentes campagnes.

La Montagne - 29/01/12

23:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le massacre des chrétiens a commencé en Syrie

|

 Des dépêches ont évoqué hier l’assassinat du P. Basilos Nasar, qui portait secours à un homme agressé dans une rue de Hama.

Les rebelles ont ensuite tenté d’accréditer la thèse que le prêtre avait été tué par les forces du régime. Mais il a été «abattu par des insurgés alors qu’il venait en aide à un homme agressé par les insurgés», nous dit une religieuse qui souligne que la rébellion syrienne est un jihad.

 Plus de 230 chrétiens ont déjà été tués à Homs. Les chrétiens des quartiers mixtes de la ville sont en fuite.

 Source: Yves Daoudal

22:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Le retard répété pour payer son loyer justifie la résiliation du bail

Payer ses loyers avec un retard systématique justifie la résiliation du bail, selon la Cour de cassation. Et cela, même si tout est finalement intégralement payé. La loi du 6 juillet 1989 destinée à améliorer les rapports locatifs, impose en effet au locataire de payer au moment convenu.
 
Au titre des obligations du locataire, la loi dispose en premier lieu qu'il "est obligé de payer le loyer et les charges récupérables aux termes convenus". Le tribunal, approuvé par la Cour de cassation, en a déduit que le retard permanent était un "manquement grave" du locataire à ses obligations. Les juges ont donc admis la résiliation du bail et l'expulsion d'un locataire qui attendait toujours les rappels, les lettres recommandées ou les commandements de payer pour régler ses dettes intégralement. Ils ont rejeté les arguments du locataire qui observait devant le juge qu'il était à jour de tous ses paiements et qui en déduisait que les situations passées ne pouvaient pas justifier une résiliation.

TF1 News le 27 janvier 2012

20:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Barbarie à Lyon - Après l'avoir roué de coups, ses agresseurs l'écrasent avec leur voiture

http://www.leprogres.fr/actualite/2012/01/29/lyon-apres-l...

La  France de l'horreur au quotidien !

20:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

C'était un 29 janvier 1962, il y a cinquante ans

29 janvier 2012 - 11:13

Attentat de l’OAS contre le PC des barbouzes gaullistes, à El Biar (Alger).

Lorsque la « villa Andrea » explose, est détruit le lieu où de nombreux membres de l’OAS ou simples partisans de l’Algérie française ont été torturés longuement et sauvagement, et parfois assassinés. Lors de fouilles en 1968, une trentaine de squelettes sont retrouvés dans le jardin de la villa…
Les « barbouzes », comptant nombre de bandits, de condamnés de droit commun, ont été déployés en Algérie en mars 60 par le pouvoir gaulliste, avec pour objectif d’éliminer toute résistance Algérie française, et visant surtout l’OAS dont l’activité rayonnait (notamment avec ses émissions radio pirates). 

Ci-dessous un récit de la lutte engagée entre les ordures gaullistes et les militants de l’honneur (qui seront 400 à être assassinés dans cette infâme opération).

Lire la suite de cette entrée »

 

Contre-info. com

19:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

SOS Racisme et l'UEJF: le bal des vampires !

 

Communiqué de l’Union des Français juifs

Dans un communiqué publié ce dimanche 29 janvier 2012, SOS Racisme, secondé par l’Union des étudiants juifs de France, s’indigne de la présence de Marine Le Pen à « un « bal immonde pour nostalgiques du IIIe Reich », qui se serait tenu vendredi 27 janvier à Vienne.

Diable ! L’Union des Français juifs, qui appelle ouvertement à voter pour Marine Le Pen à la prochaine élection présidentielle, se devait de comprendre ce qui s’est effectivement passé à Vienne ce vendredi.

Renseignements pris, il s’avère que Marine Le Pen a effectivement été invitée à Vienne vendredi par Heinz-Christian Strache, le leader du parti populiste autrichien FPÖ.

Après avoir rencontrée le troisième président du Parlement autrichien, Martin Graf, elle s’est rendue le soir au WKR Ball (Wiener Korporations Ball), le bal annuel des fraternités étudiantes viennoises.

Ce bal a lieu chaque année dans un palais viennois, le Hofburg, où se situe également le siège de la présidence de la République autrichienne.

Voir dans ce bal un rassemblement néo-nazi est une insulte à tous les étudiants viennois. Que SOS Racisme et l’UEJF ignorent tout des fraternités, associations étudiantes qui existent aux Etats-Unis et dans certains pays européens, mais pas en France, ne leur donne pas le droit de les diffamer.

Ces associations sont pour la plupart apolitiques, leur fonctionnement est démocratique, et elles ne sont pas secrètes. Theodor Herzl, Heinrich Heine et même Karl Marx en ont fait partie.

La coïncidence de date avec le jour de souvenir de la Shoah est évidemment fortuite, ce bal a lieu tous les ans le dernier vendredi de janvier. La date du 27 janvier a été fixée par l’ONU en 2005, elle ne correspond pas au jour de commémoration instituée en Israël (Yom Ha Shoah).

Instrumentaliser l’anniversaire de la libération d’Auschwitz à des fins de propagande en se réjouissant de cette coïncidence est ignoble.

Il se trouve que Kent Ekeroth (député suédois) et David Lazar (député autrichien FPÖ), tous deux d’origine juive, étaient eux aussi présents à ce bal. « Bal immonde pour nostalgiques du IIIe Reich », vraiment ?

Traiter Heinz-Christian Strache et Martin Graf de « représentants les plus durs et les plus violents de l’extrême droite européenne » relève également de l’insulte. Il suffit d’écouter les discours de Strache pour comprendre qu’il n’y a nulle trace d’antisémitisme, Strache a été invité officiellement en Israël en décembre 2010. Martin Graf a publiquement dénoncé le national-socialisme et l’antisémitisme en général, et ce à plusieurs reprises.

Non, ce que l’on reproche à Strache et à Graf, c’est d’avoir purgé l’ex parti de Haider de ses éléments antisémites, d’en avoir fait un réel parti de gouvernement, et surtout d’être à 28 % d’intentions de vote dans les sondages : exactement ce que Marine Le Pen est en train de faire ici même.

Tant de mensonges dans si peu de lignes ! Cela est malheureusement devenu la marque de fabrique de nos charmantes et agréables associations soi-disant « antiracistes » et d’extrême-gauche.

Mieux vaudrait pour elles qu’elles fassent leur « coming-out », et qu’elles assument clairement leur mission de propagande et de terrorisme intellectuel, aux frais, bien entendu, du contribuable.

Pour le bureau de l’Union des Français juifs

Jacques Rosen

19:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Le "courage" de Sarkozy: réactions des politiques - Villepin ironise et Jean-Marie Le Pen prédit l'explosion de l'UMP

Lire l'article: http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/can...

+ 5 VIDEOS

 

Le Parisien - 29/01/12

19:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VIDEO - Le "courage donne la force", slogan de campagne de Sarkozy ? (clip de campagne de l'UMP)


Le courage donne la force par ump

29.01.12

18:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Sarkozy: huit chaînes mobilisées ce soir - du jamais vu !

TF1, France 2, BFM TV, i>télé, LCI, 24, la Chaîne parlementaire/Public mais aussi TV5 Monde en léger différé… Ce soir dès 20h10, les téléspectateurs zappeurs auront du mal à échapper à Nicolas Sarkozy.

 

Et pour cause : l’intervention télévisée du chef de l’Etat sera diffusée sur huit chaînes! Une première, d’autant que le président sera interviewé par quatre journalistes : deux généralistes, Claire Chazal (TF1) et Laurent Delahousse (France 2), et deux spécialistes en économie, Jean-Marc Sylvestre (i>télé) et François Lenglet (BFM).

Les journalistes ont travaillé ensemble
Des quatre intervieweurs, seule Claire Chazal a déjà mené une interview à l’Elysée. Elle a reçu ses confrères jeudi pendant une bonne heure à TF 1 avec leurs quatre directeurs de l’information. L’interview par le quatuor se déroulera en trois temps : d’abord les annonces attendues du chef de l’Etat, orchestrées par les meneurs de jeu Chazal et Delahousse. Puis place à Sylvestre et à Langlet pour une deuxième séquence de décryptage économique. Enfin, une conclusion plus politique menée à nouveau par le duo de TF 1 et de France 2.

Un peu plus d’une heure d’émission
N’a-t-on pas l’impression, à l’Elysée, de squatter un peu trop la télé ce soir? « Non : on a fait en sorte que l’intervention de Nicolas Sarkozy dure de 20h10 à 21h15, car on ne voulait surtout pas supprimer le film du dimanche sur TF 1 et France 2 », explique-t-on dans l’entourage du président. Les débats, éditions spéciales et réactions se poursuivront sur les chaînes d’info. A moins que les téléspectateurs ne préfèrent les petits meurtres entre Anglais de « Barnaby » sur France 3, ou les animaux (apolitiques ceux-là) de « la France sauvage » sur Arte.

Le joli coup des « toutes infos »
« Lorsque le chef de l’Etat a fait savoir sa volonté de s’exprimer sur des thèmes économiques à l’issue du sommet crise, j’ai sollicité l’Elysée, il y a au moins une quinzaine de jours », explique Albert Ripamonti, directeur de l’information d’i>télé, convaincu que « cette campagne électorale va se faire sur les chaînes d’info : on a beaucoup plus d’espace que les autres ». Hervé Béroud, directeur de la rédaction de BFM-TV, renchérit : « C’est une première, un événement important pour nous. Depuis plusieurs années, nous faisons savoir à l’Elysée notre volonté d’interviewer le président. Là, c’est une forme de reconnaissance de notre montée en puissance. » Il reconnaît toutefois qu’avec quatre intervieweurs, on atteint les limites de l’exercice : « On ne peut guère aller plus loin. Après, ça devient une conférence de presse. »

M 6 zappée
Pour le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), cette ouverture aux chaînes d’info est une évolution naturelle : « Avec le passage au tout-numérique, tout le monde les reçoit, ce qui n’était pas le cas avant. Leur présence est dans la logique des choses. » Du côté de l’Elysée, on a trouvé que c’était une bonne idée de les faire entrer dans la danse « sachant qu’il y a un avantage — l’ouverture journalistique — et un inconvénient — une audience fragmentée ».
L’idée, c’était aussi que les grands groupes soient représentés : TF 1-LCI, France Télévisions, Canal + (i>télé, BFM-TV)… Et M 6 ? « On ne leur a pas proposé. Ils avaient déjà interviewé le président en 2009. Il faut bien que ça tourne un peu. » M 6 misera donc sur un autre… événement : le retour à l’antenne — après son congé maternité — de Mélissa Theuriau!

Le Parisien  -29/01/12

18:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)