Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2012

Perte du triple A et les Français: Marine Le Pen avait vu juste

21/01/12

20:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Costa Concordia: un naufrage symbolique

Costa Concordia : un naufrage symbolique

  
Le naufrage du Costa Concordia est survenu le jour même, où l’Europe était sévèrement sanctionnée par la dégradation de la note de neuf de ses pays par l’agence Standard & Poor’s. Coïncidence tragique ou signe prémonitoire ? Michel Geoffroy parle de « naufrage symbolique ».
Polémia

Les anciens Romains croyaient aux présages. Le naufrage inattendu du navire de croisière Costa Concordia dans la nuit du vendredi 13 janvier n’en est-il pas un ?

Disneyland flottant

Que sont ces bateaux de « croisière » sinon de gigantesques casinos flottants, symboles de la démesure et du bling-bling contemporains ?

Le Costa Concordia était une sorte d’autobus à 15 ponts qui faisait le tour de la Méditerranée. Une croisière à l’américaine : à bord, on bronze, on mange, on boit, on s’amuse et surtout on dépense son argent 24 heures sur 24. Car il faut rentabiliser au maximum l’investissement ! C’est pour cette raison que ces bateaux sont devenus de véritables villes flottantes : plus les passagers sont nombreux, plus grands sont les profits ! Les passagers se comptent désormais par milliers à bord de ces Disneyland flottants. Quand les passagers débarquent quelque part, c’est pour visiter en troupeau les curiosités locales ; pour ne pas se perdre dans la foule, chaque croisiériste porte d’ailleurs un badge de couleur, en fonction de sa « bordée ». C’est l’âge de la « culture » de masse et du divertissement standardisé et programmé ! Adieu le charme des navires d’antan : place au commerce.

Dans ces gigantesques bateaux tout est automatique, tout est informatisé, tout est tracé par GPS. Un chef-d’œuvre de technique et de sécurité !

Le Titanic était aussi un chef d’œuvre de technologie pour l’époque : mais il a coulé tragiquement en 1912, d’une façon imprévisible. Et avec lui la Belle Epoque, qui va bientôt disparaître dans les tranchées de la Grande Guerre et dans la révolution bolchevique de 1917.

Le naufrage du Costa Concordia n’est-il pas, lui aussi, symbole de celui d’une époque ?

Le naufrage du meilleur des mondes

Le Costa Concordia était à l’image de la société occidentale contemporaine : un « meilleur des mondes » pour ceux qui peuvent payer, tout plein d’illuminations et de strass. Mais au premier choc tout ce paysage à la Potemkine s’effondre et le capitaine disparaît. Le choc provient de quelques rochers qui ne figuraient pas sur les cartes. Pas de chance : le pilote automatique était débranché. Adieu la sécurité technologique ! Et puis le commandant semble avoir voulu passer trop près de la côte. Car dans le meilleur des mondes, les hommes ne réagissent jamais comme les experts l’avaient planifié…

Le commandant aurait quitté prématurément le navire au mépris de toutes règles et traditions. Les traditions maritimes se perdent ! Mais faut-il vraiment parler de commandant au cas d’espèce ? Le mot hôtelier serait sans doute plus approprié, car ces « bateaux » sont en réalité des hôtels flottants, avec des centaines de cabines climatisées, dotées de minibars et de télévisions par satellite, et de nombreux restaurants. Ah oui, bien sûr, il y a la télévision dans les cabines : vous ne voudriez tout de même pas que les « croisiéristes » profitent de la croisière pour lire ou pour regarder la mer !

Le cosmopolitisme à l’œuvre

Le Costa Concordia était aussi une ville cosmopolite : outre les passagers, le millier d’hommes d’équipage étaient de 40 nationalités différentes. Comme en Seine-Saint-Denis ! Sans doute un bon moyen de diminuer les charges salariales pour les armateurs, qui sont les vrais bénéficiaires du système. Mais, hélas, les rescapés disent que ces marins – dont beaucoup étaient asiatiques – ne parlaient ni italien ni anglais. Dans cette Tour de Babel flottante on ne se comprenait pas !

Ce n’était pas trop grave quand il s’agissait de verser des cocktails ou de faire les chambres. C’est devenu un problème quand il a fallu manœuvrer dans un navire en perdition, utiliser les chaloupes ou rassurer les passagers gagnés par la panique. Comme quoi la « diversité » n’est pas un avantage, ni en mer ni à terre.

La chute

Tout le monde a vu les images de ce navire échoué, couché sur le flanc. Quelle triste représentation de l’effondrement proche d’une société réduite au spectacle, aux loisirs et au culte du Veau d’or ! Quel triste spectacle que cette mosaïque d’hommes et de femmes, agglutinés les uns aux autres, dans leurs gilets de sauvetage réglementaires, mais qui ne se comprennent plus et qui découvrent que leur « paradis » devient un enfer liquide ! Mais les armateurs, eux, ne s’estiment pas responsables du désastre. Ils sont bien au chaud et au sec. Vraiment cette situation ne vous rappelle rien ?

Les Européens sont comme les passagers du Costa Concordia si mal nommé : ils attendent qu’un vrai commandant se préoccupe enfin de les mener à bon port, plutôt que de s’occuper des profits des commanditaires.

Michel Geoffroy

Source : Polémia.
Photo : naufrage du Costa Concordia. Crédit photo : Il Fatto Quotidiano via Flickr, licence CC.
[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

20:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Hommage à Louis XVI, en ce 2I janvier

 

Libres propos d’Alexandre Simonnot

Rendons hommage à notre Roi Louis, seizième du nom, assassiné il y a aujourd’hui 219 années par l’injustice et le chaos d’une révolution à la dérive.

Homme, Roi et Père, Louis XVI fut porté à l’échafaud après un procès en sorcellerie dont s’inspireront directement les réquisitoires staliniens.

Roi de tous les Français, et non « citoyen Capet », Louis XVI mourut en martyr tel un très grand Saint. Séparé de tous les siens et emprisonné au cachot de la Tour du Temple, il refusera de s’incliner avant son dernier souffle, ses bourreaux ne lui permettant pas de recevoir les derniers sacrements dans des conditions chrétiennes.

Parfaitement innocent des crimes dont on l’accusa publiquement et ayant toujours refusé de faire couler le sang français, Louis XVI fut froidement guillotiné et rendit sa belle âme à Dieu le 21 janvier 1793.

Plus qu’un monarque, la France des rois qui l’ont faite perdit ce jour-là son cœur et son âme.
Orchestrée par l’étranger, la Révolution restera l’un des pires bains de sang de toute l’Histoire de notre Nation.

Demeurant un chef-d’œuvre poignant d’amour de la France, d’émotion et de vérité, le Testament de Louis XVI s’achève par cette édifiante phrase : « Je déclare devant Dieu, et prêt à paraître devant Lui, que je ne me reproche aucun des crimes qui sont avancés contre moi ! »

NPI - 21/01/12

20:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Naufrage du Costa: les passagers russes entre indignation et incompréhension

RIA Novosti - 20/01/12

02:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Afghanistan: Sarkozy évoque un retour anticipé des troupes françaises

20/01/12

02:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

20/01/2012

En Allemagne comme en France, l'Etat dépense beaucoup pour la "face lumineuse" de l'Islam

20/01/2012 – 14h00
BERLIN (NOVOpress) –
En Allemagne comme en France, l’Etat monte au créneau pour valoriser l’islam. Outre-Rhin, le premier département de théologie islamique a été inauguré le 16 janvier à l’Université de Tübingen (Bade-Wurtemberg). Dans cette université publique, l’arabe devient une matière obligatoire. Trois autres centres d’étude islamique devraient ouvrir prochainement dans le pays de Goethe.

En France, malgré la crise économique, l’Etat et le Louvre déboursent 30 millions d’euros pour ouvrir l’été prochain un pavillon des Arts de l’islam au sein du musée national. Le coût total s’élèvera à 100 millions d’euros, financés également par l’Arabie saoudite, le Maroc, le Koweït, l’Azerbaïdjan et le Sultanat d’Oman. But de l’opération : « Présenter la face lumineuse d’une riche civilisation à travers une approche large de mondes très divers : andalou, mamelouk, ottoman », précise Le Point.fr. Des millions d’euros qui passeront sous silence la face cachée de l’islam : esclavage à grande échelle, persécution des opposants à la charia, islamisation de l’Europe…

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

23:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Concordia: le témoignage de la "sirène moldave" attendu par la justice

Lire l'article: http://www.leparisien.fr/naufrage-concordia/concordia-le-...

+ 4 VIDEOS

 

Le Parisien  - 20/01/12

21:13 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Quand l'Autriche rappelle à l'ordre la Turquie!

 Un  grand moment pour la défense de l'Europe ! Merci l'Autriche!

20:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

A propos des médecins à diplômes étrangers

 

Communiqué de Joëlle Melin, conseillère politique de Marine Le Pen en matière de Santé

Par une loi préparée en catastrophe et votée à l’unanimité au Parlement le 18 janvier, les médecins à diplômes étrangers pourront exercer sur notre territoire et dans les hôpitaux français jusqu’en 2016, malgré l’absence d’équivalence à ce jour.

Cela se fait en totale contradiction avec la nécessité de contrôle de leurs qualifications.

Alors même que les jeunes Français sont recalés en fin de 1ère année à 13,25/20 de moyenne, au nom d’un numerus clausus inepte, les « médecins » titulaires de diplômes à l’équivalence très approximative, exercent en lieu et place de nos jeunes concitoyens dans nos hôpitaux.

Il apparaît clairement que le numerus clausus est un outil déjà très ancien soutenu par la droite comme par la gauche, de la pénurie artificielle de soignants. Il est ainsi le moteur de l’immigration de personnels de santé qui, de facto, manquent cruellement à leur pays d’origine. Mais le bon Dr Kouchner nous a appris les vertus des « french doctors… »

Joëlle Melin, conseillère politique de Marine Le Pen à la Santé, s’insurge contre cette situation ubuesque et discriminatoire, propose la suspension pendant 7 ans au moins, le temps d’un cycle d’études médicales, du numerus clausus et la fermeture parallèle et progressive de la quasi-totalité de la filière des médecins à diplômes étrangers.

 

20:45 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marine Le Pen et les Français mettent le cap vers l'Elysée - France 3

20/01/12

20:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Journal de Bord de JMLP n° 262

  • Quatre nouveaux soldats tués en Afghanistan
  • La perte du triple A. Comment juger l’attitude du gouvernement dans cette affaire. Quel crédit accorder aux agences de notation ? La France est-elle réellement dans une situation économique difficile ?
  • Carburants : le prix du litre de super au plus haut. Est-ce passager ? Le gouvernement a-t-il le pouvoir de baisser les prix ?
  • La manifestation d’étrangers en situation illégale devant le siège du PS aux cris de « Hollande président » pour demander la régularisation de tous les sans-papiers. Jean-Marie Le Pen les invite à crier aussi « Sarkozy président ».
  • En quoi l’immigration pèse-t-elle à la baisse sur les salaires ?
  • Pourquoi le Front de gauche est-il de plus en plus agressif envers Marine Le Pen ?
  • Suppressions d’emplois chez Cofinoga et Lejaby. La détresse des salariés.
  • L’élection de l’allemand Martin Schultz à la tête du Parlement européen
  • La Hongrie rappelée à l’ordre par l’Europe au sujet de sa nouvelle constitution contraire aux règles européennes
  • Le naufrage du Costa Concordia
  • Les événements du week-end : Jean-Marie Le Pen en Vendée et en Loire-Atlantique. Marine Le Pen à Bordeaux.

20/01/12

20:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Retrait d'Afghanistan: l'Elysée vaut bien un gros mensonge

 

Au moment où l’Elysée et la majorité présidentielle évoquent un « retrait anticipé » ou « accéléré » de nos troupes en Afghanistan, quelques heures après le décès de quatre soldats français et de 17 autres blessés, il peut être utile de rappeler ce que nous évoquons dans le dernier Nations Presse Magazine (n°22/janv.2012) sur la question afghane.
Si vous n’êtes pas abonnés à NPMag, c’est par ici.

Alors qu’il peine à s’élever dans les sondages, l’équipe de communiquants de Nicolas Sarkozy envisagerait d’annoncer officiellement, à partir du mois de mars 2012, le retrait d’Afghanistan de toutes les troupes françaises présentes sur ce territoire, et ce quasiment en même temps, sans échelonnement sur plusieurs mois comme prévu. Cela semble peu réalisable dans les faits, d’un point de vue logistique, mais cela s’intégrerait à un plan com’ en direction de l’opinion publique française à quelques semaines du premier tour de la présidentielle. Dans la réalité, il n’en serait rien, bien évidemment.

Dans cette théorie de pure communication, les cibles visées en termes de « catégories d’opinion » ne seraient pas tant les militaires eux-mêmes et les milieux de la Défense, qui eux ne sont pas si hostiles que cela à une forte présence française à l’extérieur (pour de multiples raisons évidentes, pas seulement pour ce que cela rapporte, mais notamment quant au maintien d’un niveau opérationnel inespéré en temps de paix). La « cible » d’un tel effet d’annonce, ce seraient les familles des soldats français présents en Afghanistan et ailleurs dans le monde, mais aussi de tous ceux susceptibles d’y partir et, bien entendu, celles meurtries dans leur chair, qui pleurent des morts, des blessés, des mutilés à vie. Et en part de marché électoral, cela fait beaucoup de monde, y compris des patriotes qui, initialement, entendraient voter pour Marine Le Pen, d’anciens militaires et combattants de toutes les guerres qui pensent que le bourbier afghan est une tuerie inutile de plus et qui n’est pas en adéquation avec l’intérêt national. Une part de marché que l’on retrouve aussi bien à droite qu’à gauche, ce qui permettrait au candidat élyséen de ratisser large sur un sujet fédérateur en matière d’opinion. Cela aurait pour avantage de présenter le Président sortant comme économe du sang français, le plaçant indûment en posture de Père de la Nation, tel Clémenceau ou De Gaulle.

Cela pourrait être un coup magistral, car cette déclaration faite par le chef des armées ne pourrait pas être vérifiée avant la fin des élections, présidentielle et législatives, pour d’évidentes raisons de faisabilité. Il faudrait néanmoins pour le candidat de l’élysée surmonter un obstacle de taille : se mettre préalablement en accord avec Washington, avoir l’aval d’Obama en personne afin que celui-ci ne mette pas ce plan com’ à terre par un démenti. Un aval qui ne pourrait voir le jour qu’à condition que Nicolas Sarkozy accorde un soutien ferme et inconditionnel à son homologue américain sur la question iranienne, par exemple.

19:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Afghanistan: Marine Le Pen réagit à la mort des 4 soldats français

20/01/12

19:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Afghanistan: encore 4 soldats français tués et 15 autres blessés par un militaire afghan

 

Quatre soldats français ont été tués et 15 autres blessés, vendredi 20 janvier, par un militaire afghan dans l’est de l’Afghanistan. « Le tireur présumé a été appréhendé », a indiqué la force internationale (ISAF). D’après la source au sein des renseignements afghans, la fusillade s’est produite dans la vallée de Taghab, dans la province de Kapisa où stationne le contingent français. Depuis la fin 2001, 82 militaires français ont été tués en Afghanistan.

 

Ils appartiennent au 93e RAM (deux adjudant-chefs et un caporal-chef) pour trois d’entre eux, et au 2e REG (un adjudant-chef). Les deux légionnaires du 2e REG qui avaient été tués fin décembre était eux aussi dépourvus de gilet pare-balles.

 

Il s’agit du brigadier-chef Geoffrey Baumela (27 ans), de l’adjudant-chef Fabien Willm (43 ans), de l’adjudant-chef Denis Estin (45 ans) et du sergent-chef Svilen Simeonov (34 ans).
15 autres soldats ont été blessés, dont 8 grièvement.

Le 29 décembre, deux légionnaires français avaient été tués par le tir délibéré d’un soldat afghan de l’ANA, l’Armée nationale afghane, une attaque sans précédent de la part d’un militaire afghan, selon l’état-major des armées. L’auteur de la fusillade a été immédiatement abattu par les militaires français, a déclaré le porte-parole de l’état-major, Thierry Burkhard.

Selon lui, l’assaillant faisait partie d’un « détachement permanent de l’ANA » posté sur une montagne de la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul. Ils avaient été rejoints par les militaires français à l’occasion d’une opération conjointe d’appui et de soutien.

Cela porte à 82 le nombre de militaires français tués pour rien en Afghanistan.

Qu’ils reposent en paix et que leurs camarades se remettent vite et bien de cette épreuve.

Source

19:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Pour fêter le baptême du Christ, plus de 90.000 Moscovites plongent dans l'eau glacée

Pour fêter le baptême du Christ, 90 000 moscovites plongent dans l'eau glacée
 
                                            (Cliquez sur la photo)
 

19/01/12 – 18h45
MOSCOU (NOVOpress)
– Rien de mieux qu’un bain glacé pour raviver l’ardeur de sa foi… C’est ce qu’ont dû penser les plus de 90 000 Moscovites qui ont célébré la fête de la Théophanie (Epiphanie chez les catholiques) en plongeant dans la nuit du 18 au 19 janvier dans l’eau glacée sur différents sites de la ville.

Le nombre des courageux baigneurs, qui a presque doublé par rapport à l’année dernière, démontre une nouvelle fois le regain de religiosité que connaît la Russie.

A l’occasion de cette fête, 111 églises et cathédrales moscovites ont célébré des messes solennelles et distribué de l’eau bénite pour commémorer le baptême de Jésus Christ dans le Jourdain à l’âge de 30 ans par Saint Jean Baptiste.

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

00:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

19/01/2012

Allemagne- Une musulmane enceinte consulte un médecin homme. Son mari tue le bébé à coups de poing.

19/01/2012 – 16h00
BERLIN (NOVOpress) - La semaine dernière, en Allemagne, un homme de confession musulmane a frappé plusieurs fois sa femme dans le ventre parce qu’elle avait consulté un médecin homme. Les coups de poing ont provoqué une hémorragie cérébrale du bébé. La mère en était à 7 mois de grossesse. Malgré un accouchement en urgence, le bébé est mort peu après.

L’enfant n’étant pas encore né, l’homme ne sera pas inculpé pour meurtre mais pour « avortement ».

Source allemande

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine

23:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Marche pour la Vie - 22 janvier 2012 - Soutien de Bruno Gollnisch

Strasbourg, le 19 janvier 2012

Communiqué de presse
de Bruno GOLLNISCH
Député au Parlement Européen

Retenu dans le sud de la France par des engagements politiques, je ne pourrai, à mon grand regret, participer cette année à la Marche pour la Vie.

Dans un monde matérialiste et de perte des repères moraux, la vie humaine, et notamment celle des plus fragiles et vulnérables d’entre nous – enfants à naître, personnes handicapées, personnes âgées – est de plus en plus menacée par des considérations financières sordides.

Il est terrifiant de constater qu’hier, au Parlement européen, la Hongrie a été littéralement mise en accusation parce que, notamment, sa nouvelle Constitution proclame le respect de la vie et reconnaît comme cellule de base de la société la famille issue de l’union d’un homme et d’une femme !… Ce sont là, pourtant, des valeurs sur lesquelles s’est fondée la grandeur de la civilisation européenne.

Heureusement, des résistances à la Culture de Mort se manifestent de plus en plus.

La Marche pour la Vie en est une démonstration importante et non partisane qui permet de rappeler la nécessité de respecter la vie humaine, de sa conception à sa mort naturelle. Je m’associe à ses finalités et j’apporte mon entier soutien à ses organisateurs et à ses participants.

22:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Le grand numéro de Mélenchon... et ses limites

Le site du Nouvel obs a publié un long article de Nicolas Lebourg, professeur à l’université de Perpignan, adversaire érudit du FN ,« spécialiste de l’extrême droite », qui rappelle l’intérêt historique porté par le FN, dès sa création, pour les « dimensions sociales et syndicales du combat politique », citant les déclarations en ce sens de François Duprat au milieu des années 70, les tentatives de créer des syndicats nationaux. Une  volonté compliquée alors par le poids du communisme et la sociologie électorale frontiste, jusqu’au « virage social » du Front dans les années 90. M. Lebourg indique ainsi que dès 1995 « 30% des ouvriers, 25% des chômeurs et 18% des employés ont voté pour Jean-Marie Le Pen » à l’élection présidentielle.

 Aujourd’hui, « Marine Le Pen s’adresse au monde du travail en passant par-dessus l’univers syndical » dans « un pays avec une faible tradition d’encartement syndical » . Il relève encore que la précarité accrue des jeunes travailleurs et des femmes –ces dernières représentent 85% des temps partiels dans le tertiaire et 75% dans l’industrie »- sont des sources de progression électorale importante pour le FN.

 « Autrement dit, conclut-il,  les appels conjoints à l’endiguement du vote FN et à la poursuite de la déstructuration du marché du travail, tels que prodigués par divers libéraux, s’annulent l’un l’autre, voire relèvent de la publicité involontaire pour le parti lepéniste (…) Il serait certes déraisonnable de pronostiquer quelque résultat que ce soit pour les présidentielles 2012. En revanche, à l’observation comparée des évolutions de la sociologie du travail et de la sociologie électorale, à la réflexion quant à l’évolution socio-économique en cours, il est rationnel d’envisager que l’histoire du lepénisme puisse être devant nous. »

 C’est dans ce contexte que le talentueux mais venimeux candidat du Front de Gauche, l’ex-aparatchik socialiste Jean-Luc Mélenchon, tente de récupérer cet électorat populaire qui déserté massivement le vote socialo-communiste depuis la fin des années 80 pour se tourner vers l’opposition nationale.

 Dans la foulée de son bon numéro d’artiste exécuté la semaine dernière dans l’émission de David Pujadas, « Des paroles et des actes » sur France 2, M. Mélenchon, même s’il n’est apparemment plus partisan de l’interdiction du FN, tente de monter en puissance en s’attaquant avec une virulence plus marquée à la candidate de l’opposition nationale à la présidentielle.

 Le candidat de l’internationale communiste était en déplacement à Metz hier, dans un département où Marine a lancé sa campagne en décembre, dans une région frappée particulièrement par la politique mondialiste de désindustrialisation de notre pays, et encore récemment par la fermeture des hauts-fourneaux d’Arcelor-Mittal. A cette occasion, il n’a rien trouvé de mieux pour mobiliser ses (maigres) troupes que de déclarer qu’il lançait contre le FN, le « parti de la haine, une «opération de nettoyage » –terme qui fleure bon les belles années de la presse et de la police politique soviétiques.

 Avec un manichéisme et un art du mensonge tout aussi stalinien –le comble pour un ex-trotskiste ?- le leader maximo d’un PC croupion s’est lancé aussi dans une attaque en règle du programme du FN et a manié  la métaphore médicale en qualifiant Marine le Pen de « semi-démente » . Là aussi, nous retrouvons cette vieille habitude soviétoïde consistant à dénier toute raison à ses adversaires, comme feu les opposants au régime de Brejnev internés en  hôpital psychiatrique.

 Au-delà de ses effets oratoires, constate Bruno Gollnisch, le problème de Mélenchon, les limites de sa progression électorale –son talent, son énergie peuvent lui permettre de grignoter des voix à François Hollande- sont connues. Son internationalisme, son refus des frontières, son immigrationisme, son soutien aux immigrés clandestins, sa défense des « minorités » qui conduit de facto au communautarisme, en font un idiot utile des cénacles mondialistes et d’un patronat du même tonneau. Et cela, les catégories populaires dans leur très grande majorité l’ont parfaitement compris.

 Le drame de M.  Mélenchon, plus prosaïquement, c’est qu’il est et restera un allié de revers d’un bobo conformiste bon teint comme Laurent Ruquier, se délectant à l’antenne d’une affiche pondue par Charlie Hebdo où l’on voit un excrément sur fond de drapeau français avec ce commentaire : « Le Pen, la candidate qui vous ressemble », soutenu dans cette ignominie par le patron de France 2, Rémy Pflimlin.

 Le drame de M. Mélenchon, c’est qu’il est un complice objectif d’une Laurence Parisot, d’une Valérie Pécresse, d’une Nathalie Kosciusko-Morizet qui vomissent l’opposition nationale par réflexe de caste, de l’hypocrisie d’un Michel Drucker expliquant de manière ahurissante  que son passé familial lui interdit d’inviter Marine. Cela aussi, beaucoup de Français ne lui pardonneront pas.

Blog de Bruno Gollnisch

 

22:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Sondage IFOP : Marine Le Pen monte, Sarkozy, Hollande et Bayrou baissent

 

(Cliquez sur les tableaux pour les agrandir et les lire)

Selon le dernier sondage Ifop Fiducial, du 19 janvier, pour Paris Match, Marine Le Pen monte d’un point pour arriver à 21 % d’intentions de vote, tandis que Nicolas Sarkozy et François Hollande en perdent chacun un et obtiennent respectivement 23 et 27 % d’intentions de vote au premier tour.

Quant à François Bayrou, que la presse depuis quelques temps tente de faire monter, lui redescend à 12,5 % d’intentions de vote.

 L’écart se resserre donc encore entre la candidate à la présidentielle Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy le président sortant. De plus en plus se dessine le scénario d’une absence très possible du chef de l’Etat au second tour de la présidentielle. Un 21 avril à l’envers n’est vraiment plus à exclure !

Télécharger le sondage complet ici

22:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Hongrie: Viktor Orban fait peur à Cohn-Bendit !

19/01/12

21:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)