Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2016

Stéphane Ravier vient de twitter:

Capture.PNG Burkini.PNG

02:39 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Gilbert Collard: la France n’a plus de moyen de contrôler ses frontières qui n’existent plus

 

France
URL courte
Crise migratoire (833)
4634140

Le député RBM-FN du Gard et secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine, Gilbert Collard, a commenté pour Sputnik l'intrusion de quelque 200 migrants aidés par l’association No borders à Menton depuis la ville italienne de Vintimille.

Vendredi quelque 200 migrants aidés par l’association No borders ont traversé sans obstacles la frontière italo-française et se sont retrouvés à Menton. Les migrants ont ensuite été arrêtés par la police française qui les a remis à l’Italie, dont la ville de Vintimille abrite toujours un millier de migrants. 

"C’est la preuve que nous n’avons aucune capacité à endiguer le flot de ce qu’on appelle les migrants: migrants à l’intérieur desquels se trouvent aussi des membres maudits de l’Etat islamique", s'est indigné dans un entretien avec Sputnik le député RBM-FN du Gard, Gilbert Collard. 

Et d'ajouter que 200 "migrants" entraient en France dans une ville fleurie qui s’appelle Menton et réussissaient à divaguer dans la ville comme ils voulaient

"C’est la preuve qu’on n’a plus aucun moyen de contrôler nos frontières qui n’existent plus", a relevé l'interlocuteur de l'agence. 

Selon M.Collard, il s'agit d'une invasion pure et simple.

"Comment ça s’appelle quand des gens à l’égard desquels on peut avoir des sentiments de respect quand ils sont convenables, comment ça s’appelle quand des étrangers entrent massivement en force dans un pays? Ça s’appelle une invasion", a poursuivi le député.

Selon ce dernier, l’espace Schengen aurait dû être aboli depuis longtemps. 

M.Collard signale que déjà depuis longtemps, le gouvernement français a été informé par l'Otan et même par le groupe djihadiste Etat islamique (Daech) que parmi les migrants il y aurait des terroristes. 

"Comment le pouvoir peut à ce point abandonner la sécurité des siens", s'est-il indigné.

SPUTNIK

01:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Magdebourg (All) : un homme armé d’un couteau blesse plusieurs personnes

 

23h05

Un homme armé d’un couteau aurait blessé au moins cinq personnes à Magdebourg, dans l’Ouest de l’Allemagne, notamment une femme de 64 ans gravement blessée selon le journal allemand Rheinische Post. Le suspect est en fuite.

Les forces de police sont mobilisées pour retrouver le coupable, mais les autorités ont déclaré que les recherches seraient suspendues dans la nuit et reprendraient demain matin. Les motivations de l’assaillant sont pour l’instant inconnues.

00:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Florian Philippot sur iTELE - 08/08: " Hollande se regarde le nombril électoral"

00:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

L'étrange histoire de Timothé Fournier: mort en héros à Nice, il n'existe pas !

cette-fausse-victime-etait-sensee-avoir-sauve-sa-femme-du_2041025_667x333.jpg Nice TF.jpg

http://www.midilibre.fr/2016/07/27/timothe-fournier-heros...

Lire!

 

 

00:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

08/08/2016

Marine Le Pen profite de la Journée du chat pour communiquer

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/decryptages/2016...

XVM2178d0d4-5d4e-11e6-a9a0-a0d14a6aabfb.jpg

Capture.PNG Marine chats.PNG

21:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

VIDEO - Les limites de l'hospitalité, par le Père Boulad

Pour les chrétiens qui n'ont rien compris à l'Evangile

(merci à turigol)

04:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

L’égérie belge de Daech a été libérée!

57a4701b35709a3105580849.jpg tribunal.jpg

 

Gilbert Dupont Publié le - Mis à jour le

Condamnée en avril dernier à 15 ans ferme, Fatima Aberkane demandait sa remise en liberté après quatre mois.

Le 14 avril 2016, la cour d’appel de Bruxelles avait condamné Fatima Aberkane à 15 ans de prison. Son avocat Me Cédric Moisse confirme la remise en liberté de sa cliente, sous conditions.

Le 29 avril, son avocat Cédric Moisse déposait un pourvoi en cassation. Le pourvoi ne sera pas examiné avant le 5 octobre.

Pour Me Cédric Moisse, du cabinet Sven Mary, plus de cinq mois d’attente pour l’examen d’un recours en matière pénale dépassait largement les délais raisonnables.

C'était le motif pour lequel Me Moisse demandait à la chambre des mises en accusation de libérer Fatima Aberkane en dépit de sa condamnation à 15 ans de prison ferme en avril dernier pour terrorisme.

Présentée comme l’égérie de Daech en Belgique, Fatima Aberkane était, selon l’arrêt de la cour d’appel, une femme qui "contaminait ses propres fils" et les poussait à "quitter ce pays de kouffars" pour les engager à "mourir en martyrs" en combattant dans les rangs de Daech.

Une figure marquante de l’islamisme radical belge, liée à Malika El Aroud - la veuve de celui qui tua le commandant Massoud en Afghanistan juste avant le 11 septembre. Engagée, selon la justice, dans le "radicalisme destructeur".

Voilà celle dont l’avocat demandait donc la libération. Or, Me Cédric Moisse ne manquait pas d’arguments.

Il y avait ces délais trop longs d’attente pour l’examen du pourvoi en cassation.

Il y avait le comportement de Fatima Aberkane qui n’avait jamais cherché à se soustraire à la justice alors qu’elle en avait eu mille fois la possibilité.

Me Cédric Moisse ne manqueait pas de rappeler que le juge d’instruction n’a jamais placé sa cliente sous mandat d’arrêt et que celle-ci, qui était donc libre, n’avait jamais cherché à fuir.

Cédric Moisse pouvait ajouter que c’est Fatima Aberkane qui interjeta appel parce qu’elle trouvait trop lourde la première condamnation à 8 ans. Mauvaise idée qui lui valut de passer de huit à… quinze ans.

Quinze ans de prison motivés par le fait que, selon les juges, Fatima Aberkane avait exprimé à l’audience des "regrets" manquant de sincérité. C’est ce qu’elle contestait et qui formait la base du pourvoi que la Cour de cassation se proposait d’examiner en octobre prochain.

L’égérie belge de Daech, âgée de 55 ans, demandait donc ce vendredi sa remise en liberté sous conditions : Mme Aberkane promettait de fréquenter un centre spécialisé en matière de déradicalisation, de ne pas quitter le territoire belge, de ne pas consulter des sites pro-EI et de ne pas se rendre à Molenbeek.

DH be

NdB: La justice belge encore plus laxiste que la nôtre ?

03:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Saint-Pierre-La-Mer (11) : le sandwich contient du jambon, il agresse les employés

http://www.fdesouche.com/754075-saint-pierre-la-mer-11-le...

1608071817340105.jpg

02:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Double discours : N. Kosciusko-Morizet dénonce le centre islamique qu’elle a aidé à construire!

1608061818480099.jpg NKM.jpg

http://www.fdesouche.com/753881-double-discours-n-koscius...

 

02:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Geert Wilders : « Nous devons arrêter toute immigration depuis les pays islamiques et commencer à désislamiser»

http://lesobservateurs.ch/2016/08/07/geert-wilders-nous-d...

02:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Stéphane Ravier twitte ce qu'il faut savoir:

Capture.PNG Ravier caf.PNG

01:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Paris : une messe dans la rue, après l’évacuation de Sainte-Rita

6022073_414eab56-5cc0-11e6-9d6a-41bf83d202ea-1_1000x625.jpgMesse ste Rita.jpg

 

Accueil > Île-de-France & Oise > Paris > Paris XV
B.H.
07 août 2016, 19h20 | MAJ : 07 août 2016, 19h20
 
Rue François-Bonvin (XVe), dimanche. La messe en plein air des traditionalistes évacuées de Sainte-Rita s’est déroulée sous étroite surveillance policière.

Un autel aménagé sur le trottoir, une sono pour diffuser les cantiques et la messe en latin dans la rue et des fidèles qui prient agenouillés à même le bitume… Près de 200 catholiques traditionalistes ont participé, ce dimanche, à une messe en plein air devant l’église Sainte-Rita désormais murée, pour protester contre leur évacuation, mercredi dernier. Propriété d’une association catholique belge, la petite église, qui n’est pas consacrée par le Vatican, a été vendue à un promoteur qui doit construire à la place un immeuble de logements sociaux avec parking. Depuis le départ la communauté gallicane qui occupait initialement le site (et qui s’était fait connaître en organisant des bénédictions d’animaux), l’édifice était squatté par des « paroissiens sans église » de la mouvance traditionaliste. Leur évacuation, en application d’une décision de justice, a été dénoncée par le FN et divers mouvements proches de l’extrême droite.

 
leparisien.fr

00:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

L'État islamique revendique l'attaque à la machette à Charleroi

 

07/08/16 à 16:35 - Mise à jour à 16:35

Source: Belga

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué dimanche une attaque à la machette dans laquelle deux policières ont été blessées samedi à Charleroi, selon Amaq, un organe de propagande de l'organisation djihadiste.

© BELGA

"L'assaillant de Charleroi est un soldat de l'EI qui a mené cette opération en réponse aux appels pour attaquer la population des pays de la coalition croisée" qui mène des raids contre les positions de l'EI en Syrie et en Irak, écrit Amaq. L'agresseur a été touché par balles par une troisième policière, avant de décéder à l'hôpital où il avait été conduit.

Dimanche, le parquet fédéral belge a affirmé que l'assaillant était un Algérien de 33 ans connu de la police "pour des infractions de droit commun mais pas pour des faits de terrorisme". Il séjournait en Belgique depuis 2012. En raison des "indices permettant de considérer que l'attaque ait pu être inspirée par un motif terroriste", le parquet fédéral a repris l'enquête menée initialement par le parquet de Charleroi. "Un juge d'instruction spécialisé en matière de terrorisme a été saisi", a-t-il précisé.

 

Sur le qui-vive, la police belge a effectué des dizaines de perquisitions antiterroristes depuis les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, préparés depuis la Belgique et auxquels ont participé des djihadistes belges. Le 22 mars 2016, des attentats à l'aéroport international de Zaventem et dans la station de métro Maelbeek qui ont fait 32 morts, ont été revendiqués par l'EI.

Belga

 

 

00:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

07/08/2016

Suède: des jeunes rémunérés pour se détendre en compagnie des migrants et créer "du lien social"

http://www.fdesouche.com/753963-suede-des-jeunes-remunere...

+ vidéo

 NdB: La Suède en voie d'islamisation et de métissage

 

04:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Renaud Camus a retweeté:

Capture.PNG

03:56 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Burkini obligatoire à Marseille : c’est aussi cela, la guerre…

burkini.jpg

image: http://cdn.bvoltaire.fr/media/2016/08/burkini.jpg

Au-delà des spécificités marseillaises, c’est la stratégie des disciples de l’islam qui mérite de retenir l’attention.

image: http://1.gravatar.com/avatar/121e0ec373f59c0d0cda98834397967d?s=320&d=mm&r=g

Militant associatif et auteur

Fondateur de Riposte Laïque

image: http://ws.assoc-amazon.fr/widgets/q?_encoding=UTF8&Format=_SL300_&ASIN=2953604294&MarketPlace=FR&ID=AsinImage&WS=1&tag=boulevard-voltaire-21&ServiceVersion=20070822

image: http://www.assoc-amazon.fr/e/ir?t=boulevard-voltaire-21&l=as2&o=8&a=208067949X

 

Une association de femmes des quartiers nord de Marseille, Smile13, propose, le 10 septembre prochain, d’organiser, dans un parc aquatique aux périphéries de la ville, une journée burkini, où le bikini serait interdit. Les dames sont sommées de se cacher cheveux, épaules, cou, bras, poitrine, ventre, cuisses, mollets. On ignore si leur bouche, leurs mains et leurs pieds échapperont au regard impudique des hommes… Ces derniers sont priés de rester chez eux, sauf s’ils sont encore des enfants de moins de 10 ans, ou des maîtres-nageurs.

Les arguments utilisés (permettre à des femmes pudiques musulmanes de sortir de chez elles) sont les mêmes que ceux qu’employaient Martine Aubry et les siens, à Lille, il y a plus de dix ans maintenant, pour justifier les piscines communautaristes. Apparemment, des élus LR et FN montent au créneau, et la journée pourrait être annulée.

Il serait intéressant de savoir qui finance Smile13, et le montant des aides dont bénéficie cette association. Rappelons que, le 10 février 2012, le procureur de la République, Jacques Dallest, avait considéré que l’élue socialiste de Marseille, Sylvie Andrieux, était intervenue « très concrètement » pour attribuer des subventions à des associations inexistantes et qu’elle était au centre d’un « clientélisme politique » destiné à une « fidélisation de l’électorat et d’intérêts politiques ». Le détournement de fonds publics, de 2005 à 2009, se montait à 700.000 euros, prix à payer pour cette élue des quartiers nord pour obtenir le vote des cités.

Mais au-delà des spécificités marseillaises, c’est la stratégie des disciples de l’islam qui mérite de retenir l’attention. Smile13 organise des cours d’arabe (en lisant le Coran) et des ateliers de cuisine ramadan. Comment ne pas voir, dans l’organisation de cette journée, la volonté, de la part de ses animatrices, d’imposer à notre pays les « bonnes » pratiques musulmanes, au détriment de nos principes laïques et républicains, marqués notamment par la mixité, la privatisation du fait religieux et l’égalité hommes-femmes ?

Comment ne pas y voir la poursuite de la conquête de l’espace public – certains diraient la guerre sous d’autres formes – par les voiles, de plus en plus nombreux dans nos rues, mais aussi dans nos universités, les qamis, les djellabas, les barbes, les boucheries halal, les mosquées et autres marqueurs visibles de l’offensive de l’islam ?

Certains pourraient s’indigner de l’indécence d’une telle requête, dans une période où des adeptes de cette religion ont déjà tué 250 personnes sur le sol français, en dix-huit mois, et que deux d’entre eux viennent d’égorger un prêtre dans une église.

Pourquoi se gêneraient-ils ? Les socialistes sont tellement paniqués qu’ils sont prêts à toutes les concessions avec de prétendus musulmans modérés. Ceux-ci, adeptes de la taqîya, vont leur promettre que l’islam de France sera une arme efficace contre le terrorisme, mais que cela a un prix. Exit, donc, entre autres, notre laïcité, bradée par Cazeneuve et Valls, qui sont prêts à ce que nos impôts paient le salaire des imams !

Seul problème, chez les soldats d’Allah : tout compromis est compris comme un signe de faiblesse qui va les encourager à exiger toujours davantage.

Aujourd’hui, c’est le burkini dans des piscines marseillaises. Demain, ce seront d’autres revendications politico-religieuses communautaristes. La multiplication de ces requêtes n’a qu’un but : accélérer la soumission de la France à la charia. Comme quoi il n’y a pas que les attentats qui sont des actes de guerre.


En savoir plus sur http://www.bvoltaire.fr/pierrecassen/burkini-obligatoire-a-marseille-cest-aussi-cela-la-guerre,275852#BK0XTdFY4y6CbW4b.99

03:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

6 août 1945 : bombardement d'Hiroshima



Le 6 août 1945 à 2h45 (heure locale), le bombardier B-29 Enola Gay piloté par Paul Tibbets décolle de la base de Tinian, avec à son bord une bombe atomique à l'uranium 235 de 12 kilotonnes, surnommée Little Boy. L'équipage est composé de 12 hommes, dont quatre scientifiques. Deux autres B-29 l'escortent, emportant les instruments scientifiques destinés à l'analyse de l'explosion.
La bombe est armée en vol et larguée à 8 h 15, à près de 9 000 mètres au-dessus de la ville. À 8 h 16 mn 02 s heure locale, après 43 secondes de chute libre, la bombe explose à 580 mètres du sol, à la verticale de l'hôpital Shima situé au cœur de l'agglomération.

L'explosion, équivalant à celle de 15 000 tonnes de TNT, rase instantanément la ville. 75 000 personnes sont tuées sur le coup dont un tiers de militaires, la ville étant entre autres le siège de la 2e Armée, chargée de la défense de l'ouest du Japon, et de nombreux arsenaux et bases aériennes. Dans les semaines qui suivent, plus de 50 000 personnes supplémentaires meurent. Le nombre total de morts reste imprécis ; il est de l'ordre de 250 000. Sur les 90 000 bâtiments de la ville, 62 000 sont totalement détruits.
Il ne resta aucune trace des habitants situés à moins de 500 mètres du lieu de l'explosion.
Au retour, les aviateurs verront pendant 500 kilomètres le champignon qui, en deux minutes, a atteint 10 000 mètres d'altitude. L’Enola Gay atterrit six heures plus tard à Tinian.

Son équipage est aussitôt décoré.

Hiroshima_aftermath373764.jpg

CRIME CONTRE L'HUMANITE

 

(merci à Dirk)


 

02:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Un tweet de Stéphane Ravier

Capture.PNG Ravier.PNG

02:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Expulsion d'un Malien représentant une menace grave... Menaces terroristes: un Afghan relâché !

 

Un Malien, faisant peser une "menace grave" sur l'ordre public en France "pour son appartenance à la mouvance islamiste pro-djihadiste", a été expulsé vendredi vers son pays à sa sortie de prison, a annoncé aujourd'hui le ministère de l'Intérieur.

"Hier a été procédé à l'expulsion de Moussa Keita, ressortissant malien, vers ce pays, portant ainsi à 81 le nombre de mesures d'expulsion prises depuis 2012", informe le ministère.

Son expulsion a été décidée sur la base d'un arrêté ministériel "prononcé le 1er août 2016 en raison de son appartenance à la mouvance islamiste pro-djihadiste".

Moussa Keita avait été libéré le jour-même d'un centre de détention où il avait "purgé une lourde peine pour des faits de délinquance de droit commun", ajoute le ministère.

Il avait été condamné pour plusieurs vols avec arme en bande organisée, a précisé une source proche du dossier, selon laquelle il avait dit avoir voulu rejoindre les terres de djihad syro-irakiennes.
 
Le Figaro
 

Facebook

 Un Afghan, interpellé hier à Paris à la suite d'un signalement indiquant qu'il était susceptible de préparer un attentat dans la capitale, a été relâché samedi, aucun élément n'étant venu corroborer cette menace.

Il avait été signalé par une ressortissante britannique qui disait avoir été informée par sa famille résidant en Afghanistan. La femme avait contacté les gendarmes français. Mardi, l'alerte avait été donnée et la photo du suspect diffusée auprès des forces de police. Arrêté dans le 18e arrondissement et placé en garde à vue à la brigade criminelle de Paris, il a été relâché samedi en fin de matinée "en l'absence de charge venant corroborer ce signalement".
 
Le Figaro
 
NdB: Quelle incohérence!  - Que vient faire cet Afghan en France?
 
 

02:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)