Ancien chef d'entreprise
 
 
 
 

Envie de changer de look ? Vite, allez sur le site avenuedumuslim.com, il vaut le détour.

Hijabs, jilbabs saoudiens, abayas, bas et gants opaques assortis, faites votre choix et gagnez du temps : seulement 7 couleurs unie, toutes foncées ! Vous avez choisi l’abaya prune et avez soudain envie de faire plaisir à votre petite fille de deux ans ? Prenez-lui le chatoyant jilbab sarouel gris grâce auquel elle n’aura plus les cheveux au vent, il n’y a que lui. Vos copines vont en pâlir d’envie. Que vous compléterez avec Mon prophète Muhammad pour l’aider à s’endormir. Pour votre fils gymnaste, vous allez hésiter entre d’élégants et très confortables sarouels, entrejambes ultra-larges et super descendants – trop cool – ou un kami jogging noir, il va adorer. Ainsi que la veilleuse coranique pour sa prière du soir. Tant que vous y êtes, n’oubliez pas votre mari.

 

Pour lui, une longue robe à manches courtes noire et blanche, cela s’appelle un kami. Qui a dit que ce n’était pas sexy ?

 

Je me moque un peu, je l’admets. Tout de même, comme preuve de l’absence de joie de vivre et de modernité de l’islam, c’est plutôt réussi ! Des formes aux couleurs en passant par la variété de choix ou leur élégance que ne lui envierait pas Chanel et Saint Laurent, et il faudrait se demander comment nous avons pu si longtemps nous en passer ? Côté littérature, c’est même le pompon. Entre autres lectures – dont les incontournables Coran, hadiths et tajwid -, Les Délices du paradis et L’Enfer et ses supplices, pour toute la famille, et pour vous, madame, Les Qualités de l’épouse vertueuse, avec son corollaire Le Recueil de fatwas concernant les femmes. À côté, Montaigne, Rousseau et Hugo peuvent aller se rhabiller ! Aucune chance, évidemment, de vous ruer sur Cinquante nuances de Grey !

À la Belle Époque, les dames sortaient la taille serrée dans leurs robes à crinoline et les messieurs portaient beau le costume trois pièces et le chapeau. Le XVIIe siècle a vu fleurir corsages à baleines, robes-manteaux pour la gent féminine et éclatants pourpoints pour la masculine ; les années soixante, la mini-jupe, et les seventies les pattes d’eph’. L’histoire de la mode française est riche et continue, somptueuse ou sexy, elle é-vo-lue… Mais pas la mode islamique !

Et dire que c’est nous que politiques et médias traitent de rassis et de moisis ! Pire : c’est nous qui fantasmons la prolifération des signes islamiques dans les espaces publics… La mode islamique figée au temps du Prophète, sombre, uniforme et triste, intolérante et sexiste, mais cela ne leur met toujours pas la puce à l’oreille… À moins que reluquer les femmes en « jilbab assalafiyat de portage », ils adorent !

Où se trouve le siège de cette collection dernier cri, Avenue du muslim ? En Arabie saoudite ? À Bezons, dans le Val-d’Oise ! Vous avez dit « avancées », « progrès », « évolution » ?

Boulevard Voltaire

NdB: Parcourez le catalogue du site en ligne  avenue du muslin, lien indiqué plus haut: oui, cela vaut le détour en effet!