Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2015

Espagne : le gouvernement rejette la proposition de Bruxelles sur l’immigration

 

19h05

Le gouvernement espagnol a rejeté la demande de la Commission de placer des réfugiés sur son territoire, affirmant que l’exécutif européen ne prenait pas suffisamment en compte le taux de chômage élevé du pays.

C’est une fin de non-recevoir sans appel que l’Espagne a opposée à la Commission européenne sur la question délicate de la répartition des migrants entre les États membres. « Je ne suis pas d’accord avec les critères qu’ils utilisent. Nous devons revenir sur ce sujet pour déterminer les capacités de chaque pays », a affirmé le ministre espagnol des Affaires étrangères, Jose Manuel García-Margallo. La proposition de l’exécutif devrait être « proportionnée, juste et réaliste », a-t-il déclaré.

Le projet de la Commission demande aux 28 États membres d’accepter des demandeurs d’asile en fonction de leur taille, de leur économie, de leur taux de chômage et de leur population. (…)

Selon ces indices, il a été demandé à l’Espagne d’accueillir 4 288 des 40 000 demandeurs d’asile (pour la plupart Syriens et Érythréens) vivant actuellement en Italie et en Grèce et en attente de replacement à travers l’UE sur une période de deux ans.

Cela représente donc 10,72 % du total (à l’origine, le quota fixé par la Commission pour l’Espagne était de 9,1 %), soit beaucoup moins que l’Allemagne et la France, avec respectivement 21,91 % et 16,88 %. (…)

Source

03:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Thibault de Montbrial : « Nos dirigeants n’ont pas voulu prendre à bras-le-corps les problèmes ethniques »

02:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Nice – Sortie scolaire : la justice donne raison à une mère voilée

 

19h16

Le tribunal administratif de Nice a annulé ce mardi la décision d’exclure la mère d’un élève de l’école Jules Ferry en raison du port du voile. ​

Le tribunal a estimé que les parents d’élèves autorisés à accompagner une sortie scolaire doivent être regardés « comme des usagers du service public de l’éducation ».

« Les restrictions à la liberté de manifester leurs opinions religieuses ne peuvent résulter que des textes particuliers ou de considérations liées à l’ordre public ou au bon fonctionnement du service », poursuit le TA. (…)

Source

02:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Alain Juppé invité par le groupe Bilderberg, un huis clos international ultra sélect

 

13h33

Le maire de Bordeaux figure parmi 140 personnalités du gotha mondial, qui se réuniront de jeudi à dimanche en Autriche, dans une discrétion extrême alimentant la théorie du complot

Alain Juppé va faire son entrée parmi l’élite mondiale de la finance, de l’économie, de la politique et des médias. Cette année, le groupe Bilderberg l’a en effet convié à son huis clos ultra sélect.

Ce club qui se réunit chaque année dans la plus grande discrétion, réunira 140 personnes issues de 22 pays au cours de son 63e rendez-vous de jeudi à dimanche dans le village autrichien de Telfs-Buchen, près d’Innsbruck.

Parmi les invités politiques figurent, le premier ministre belge Charles Michel, le ministre néerlandais des Finances Jeroen Dijsselbloem, patron de l’Eurogroupe, le président autrichien Heinz Fischer et le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg.

Alain Juppé, comme par exemple François Fillon avant lui, sera la tête d’affiche de la délégation française cette année, où l’on trouvera aussi Laurence Boone, la conseillère économique du président français François Hollande, ainsi que le patron de Michelin Jean-Dominique Sénard, ou de l’universitaire spécialiste du monde arabe Gilles Kepel.

C’est aussi un Français, le patron des assurances Axa, Henri de Castries, qui préside le groupe Bilderberg.

Le groupe, surnommé par ses détracteurs « les maîtres du monde », a été fondé en 1954 par le prince Bernhard des Pays-Bas et le milliardaire David Rockefeller dans un hôtel portant le nom de Bilderberg, aux Pays-Bas….

Sud Ouest

02:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

David RACHLINE invité de BFM-TV

00:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Le Qatar, grand argentier du terrorisme islamique

emir_qatar.jpg

Partager sur Facebook Tweeter 

 

09/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
Florian Philippot n’a pas de souci à se faire dans son éventuel procès contre le Qatar. C’est une agence officielle américaine qui livre dans un Nième rapport les preuves du financement de mouvements terroristes par le Qatar.

Péché par action, péché par omission, c’est en substance ce que révèle le rapport du « Congressional Research Service » à propos du financement de mouvements terroristes par le Qatar.
Cette agence, dépendante du Congrès des Etats-Unis, pointe ainsi du doigt le

manque de vigilance du Qatar vis-à-vis du financement des activités terroristes.Si l’Emirat dispose d’un cadre juridique approprié pour identifier et empêcher les mouvements financiers vers des entité terroristes,

l’application effective de la lutte contre le blanchiment d’argent en faveur du terrorisme fait défaut

Mieux, certains personnalités sont pointées du doigt dans des opérations de financement du terrorisme et notamment d’Al-Qaïda. Le rapport cite nommément Salim Hassan Khalifa Rashid al Kuwari et Abdallah Ghanem Mafuz Muslim al-Khawar comme généreux donateurs de la cause du djihad. Rashid al Kuwari est apparenté à l’ancien ambassadeur du Qatar en France, maintenant en poste à Washington.

Des preuves à la pelle
Le document vient appuyer une pléthore d’autres rapports, dont celui publié en septembre 2014, par le Trésor américain. On y découvrait le nom de grands argentiers des mouvements fondamentalistes, dont l’État islamique ou le Front Al-Nosra.
En décembre 2013, Abderrahman Bin Umayr Al Nuaymi, un qatarien, militant des droits de l’homme et président d’Al KaramaFoundation , basée en Suisse, est désigné comme un Global Terrorist, agissant pour le compte d’Al-Qaïda. D’autres bailleurs de fonds, comme Salim Hassan Khalifa Rashid al Kuwari et Abdallah GhanemMafuzMuslim al-Khawar, des personnages vivant au Qatar ont été signalés par les agents américains.
Les pays occidentaux financent eux-même indirectement des groupes terroristes par l’intermédiaire du Qatar. En effet, ce pays joue souvent le rôle d’intermédiaire pour la libération d’otages en payant les rançons aux organisations terroristes. Mais chut ! La France ne négocie pas avec les terroristes. Ce n’est que par méchanceté que New York Times nous pointe du doigt comme le pays qui verse le plus de rançons pour libérer ses otages.

 

Une stratégie, trois objectifs
A noter que dans un pays comme le Qatar, il ne s’agit pas forcément que d’une politique d’État monolithique, chaque clan ayant ses protégés, une caractéristique commune à tous les Émirats du Golfe. Mais tous concourent au même triple objectif du Qatar :

• Contrer l’influence du grand rival souadien dans la région, en sponsorisant des groupes concurrents de ceux soutenus par Ryad. Ainsi, le Qatar a choisi de soutenir l’EI contrairement à l’Arabie Saoudite qui continue de financer le Front Al-Nosra.
De même, le Qatar soutient-il les Frères musulmans, qui n’ont pas bonne presse à Ryad.

• Lutter contre le croissant chiite, un objectif stratégique partagé par toutes les pétro-monarchies. Le financement du terrorisme et la déstabilisation de la région vont dans le sens de la lutte contre l’influence de l’Iran, de la Syrie des Alaouites – le régime de Bachar El Assad-, des zones chiites d’Irak et du Hezbollah au Liban.

Et naturellement, répandre sa vision de l’Islam dans le monde. Cela passe par le financement de mosquées et d’Imams un peu partout, mais aussi par le soutien au Frères Musulmans en Egypte et en Tunisie lors des « Printemps Arabes ».

Le Qatar, bailleur de fonds de la France
Tout cela n’est finalement pas très grave pour nos gouvernants. Si Sarkozy a pu être raillé pour ses affinités avec les émirs qataris, son successeur a joyeusement chaussé ses babouches, grâce à quoi le Qatar achète

hollande au qatar 2013

François Hollande en visite au Qatar en 2013

des Rafale et plein d’autres coûteux jouets et investit massivement dans notre pays. Le fonds souverain qatarien était notamment propriétaire en 2013 de 12,8 % de Lagardère, de 7,5 % d’EADS, de 5,6 % de Vinci, un peu moins de 5 % de Veolia, de 3 % de Total, un peu moins de 2 % de Vivendi et de.
En novembre 2013, le Qatar a indiqué vouloir investir 10 milliards d’euros « pour prendre des parts dans des grands groupes français, monter des projets ensemble ou faire des partenariats dans des pays tiers ». En outre, un fonds franco-qatari à destination des PME françaises, dont le montant total atteindra 300 millions d’Euros a été lançé à cette période.

Nous vous épargnerons enfin la pléthore d’investissements immobiliers qataris sur le territoire, pour souligner à quel point l’Émirat a fait un travail formidable avec le PSG et la lutte contre l’homophobie. D’ailleurs, le Qatar soutient les lumières et la démocratie dès qu’il le peut, ainsi, l’ancien ambassadeur (le cousin du type qui finance le terrorisme) avait récompensé d’un prix de dix mille euros des hommes aussi remarquables que Jean Daniel ou Emmanuel Todd, Régis Debray, Jean Plantu et une brassée de politiciens français de tous bords…

Est-ce pour toutes ces bonnes raisons que nos services de sécurité affirment n’avoir jamais trouvé de preuve de financement des terroristes par le Qatar, ce qui permet à notre diplomatie de continuer à frayer avec les sympathiques Qataris en toute bonne conscience ?
Seules de mauvaises langues se permettraient de tels amalgames stigmatisants !

Crédit photo : thierry ehrmann via Flickr (CC) = Hamad ben Khalifa Al Thani, émir du Qatar de 1995 à 2013

00:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

09/06/2015

Le ministère de l’Intérieur refuse une protection rapprochée à Florian Philippot…

florian-philippot-le-25-avril-2014-a-paris_4896691.jpg

                                                    

          
L'évaluation des risques menée par l'Unité de coordination de la lutte antiterroriste (UCLAT) « n'a pas conclu à la nécessité de mettre en place un dispositif de protection rapprochée ». Et toc.

678
SHARES
 
 
      

Accorder une protection policière à Florian Philippot, qui se sent menacé suite à la plainte du Qatar à son encontre ? « Niet », a répondu le ministère de l’Intérieur. L’évaluation des risques menée par l’Unité de coordination de la lutte antiterroriste (UCLAT) « n’a pas conclu à la nécessité de mettre en place un dispositif de protection rapprochée ». Et toc.

Florian Philippot n’avait qu’à pas déblatérer sur le Qatar. Surtout, Florian Philippot n’aurait pas dû faire part publiquement de ses graves soupçons sur « une grande partie du système français, c’est-à-dire des élites “corrompues par une relation incestueuse (…) avec le Qatar et l’Arabie Saoudite” » estimant que « ces pays financent l’islamisme qui tue ». En outre, il a aggravé son cas quelques jours plus tard en affirmant l’existence de « pléthore » de « preuves », d’où les poursuites du Qatar pour… diffamation.

Et Florian Philippot de twitter que « le Qatar ne me fera pas taire. Une dictature islamiste n’a pas à dicter aux Français ce qu’ils ont le droit de dire. » On comprend l’inquiétude du vice-président du Front national vis-à-vis de sa sécurité quand la plainte provient d’un pays qui emprisonne à vie ses poètes pour délit d’opinion. Et condamne à mort les homosexuels.

Pas de protection pour Phillipot, donc. Mais, « oui, évidemment » pour Patrick Pelloux qui, depuis les attentats de janvier, bénéficie de cinq gardes du corps, dont un « statique » à faire le planton devant son domicile. Protection dont bénéficiait Charlie Hebdo depuis 2011, et qui perdure comme celle, notamment, de Riss. Pourtant, ils l’ont promis-juré, les Charlie : plus jamais ils ne s’en prendraient à Mahomet !

C’est « niet » pour Phillippot, mais « oui, avec plaisir », pour Julie Gayet, qui — après les attentats — s’est vue gratifier, elle aussi, de deux gardes du corps supplémentaires, portant leur nombre à cinq. Comme Pelloux !

Les motifs de la demande du vice-président du premier parti de France ? De la gnognote comparée à ceux qui permettent l’octroi de gardes du corps à tous les anciens présidents et Premiers ministres. Deux pour Valéry Giscard d’Estaing (depuis 34 ans), quatre pour le couple Chirac, un pour Fillon et un aussi pour… Edith Cresson ! Pour ne citer qu’eux.

De la gnognotte pour l’UCLAT mais pas pour Philippot selon lequel le ministère de l’Intérieur joue avec sa sécurité personnelle alors qu’il est très exposé, expliquant être sous le coup « d’une fatwa judiciaire de la part d’un pays tout à fait trouble, tout à fait louche ».

« On attend l’agression ? C’est ça qu’attend le ministère de l’Intérieur ? », questionne le bras droit de Marine le Pen.

Réponse de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui s’empresse de prendre la défense de l’État incriminé : elle se dit « heureuse de cette collaboration avec le Qatar » et souhaite remercier l’émirat « de soutenir des choses qui m’importaient beaucoup, je pense au foot féminin », à « la lutte contre l’homophobie, le racisme dans les stades »« Nous travaillons main dans la main. »

La « lutte contre l’homophobie » ? Sans rire ? Une chose est sûre, Anne Hidalgo, elle, n’aura pas besoin de protection policière…

 
BOULEVARD VOLTAIRE

21:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Ne laissons pas Kapoor abîmer Versailles ! (pétition)

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/08-06-2015/ne-laissons-pas...

 

J'ai signé la pétition.

20:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Versailles : La « pure merde pour cons prétentieux » (Luc Ferry) de Kapoor ne réjouit pas les visiteurs du domaine de Versailles

http://www.ndf.fr/nos-breves/09-06-2015/versailles-la-pur...

+ 2 VIDEOS

20:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Pour l’État islamique en Libye, seuls les musulmans peuvent émigrer en Europe

Partager sur Facebook Tweeter 

 

08/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
L’État islamique fait passer des tests de Coran aux immigrés clandestins pour l’Europe. Les chrétiens qui échouent risquent la mort.

Depuis plusieurs mois, l’État islamique s’est mis à attaquer les caravanes de réfugiés érythréens qui traversent la Libye afin de s’embarquer pour l’Europe. Les musulmans sont autorisés à poursuivre leur voyage, les chrétiens sont retenus en otages et finalement, pour les hommes, décapités ou fusillés.

Une nouvelle attaque a eu lieu mercredi 3 juin : 86 réfugiés érythréens ont été kidnappés par l’État islamique. Des prisonniers qui ont pu s’enfuir en sautant d’un camion ont alerté la journaliste suédoise d’origine érythréenne, Meron Estefanos, cofondatrice de la Commission internationale pour les réfugiés érythréens et animatrice d’une émission de radio très écoutée dans la diaspora.

« Les militants de l’État islamique », a expliqué Meron Estefanos d’après ces témoignages, « ont demandé à tout le monde qui était musulman et qui ne l’était pas. Tous ont commencé par dire qu’ils étaient musulmans. Mais il faut connaître le Coran, et ils ne le connaissaient pas ».

On se rappelle, en avril dernier, le drame des chrétiens jetés à la mer par leurs congénères musulmans. Cette sinistre séance de catéchisme coranique confirme, malgré les dénégations obstinées des immigrationnistes d’Église et d’État, que les terroristes poursuivent un projet systématique : inonder l’Europe de clandestins africains musulmans, rien que musulmans, et les plus fanatiques possibles.

02:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Nicolas Sarkozy lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Nicolas-Sarkozy-lie...

+ VIDEO

02:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9)

Paris: évacuation musclée d'un nouveau camp de migrants

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75018/paris-les-c...

+ 6 VIDEOS

02:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Hollande contraint de justifier la virée football de Manuel Valls à Berlin


L’explication de Hollande sur le voyage de... par BFMTV

 

36 heures après le déplacement express du Premier ministre en Falcon d'Etat pour assister à la finale de la Ligue des Champions entre le Barça et la Juventus à Berlin, le voyage de Manuel Valls continue de faire tousser.

01:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La vérité sur le Qatar

http://www.frontnational.com/2015/06/la-verite-sur-le-qat...

00:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Trahison épiscopale : l’archevêque de Strasbourg inaugure une mosquée

8 juin 2015 par Pierrot - Contre-info.com

Ce triste sire n’en est pas à sa première trahison (voir iciet ici). C’est dans le plus grand syncrétisme que s’est déroulé l’inauguration de la mosquée de la rue de l’Ill. Comme en témoigne le torchon Les dernières Nouvelles d’Alsace « La vie de la mosquée de la rue de l’Ill a commencé avec une cérémonie interreligieuse et républicaine à haute valeur symbolique, vouée à rester dans les mémoires.« . Ce qui doit rester dans les mémoires se sont les noms des mécréants qui mettent sur un même plan la vérité et l’erreur. Ceux qui associent l’islam, la République et la sainte religion catholique.

Trouvé sur l’Observatoire de l’islamisation : Ce n’est pas tous les jours qu’on inaugure une mosquée. Hier, on était le 4 juin 2015. On était aussi le 17 chaâban 1436, mois du ramadan selon le calendrier islamique, indique la plaque inaugurale dévoilée par le maire, Roland Ries, et le président de la mosquée, Chaïb Choukri.
Inutile d’essayer de citer tous les invités, l’ACDR (association culturelle des Deux-Rives) n’a voulu oublier personne, conviant élus de toutes les collectivités, associations, paroisses, sans compter les anonymes qui avaient pris place dans la rue de l’Ill barrée à la circulation, face aux lignes sobres de la mosquée conçue par l’atelier ODM.

Lire la suite

00:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Mort de Tarek Aziz. La vérité rend libre et la mort délivre

tarek-aziz-pape.jpg

                                                    

          
Tarek Aziz a quitté cette vallée de larmes dans l’indifférence universelle.

267
SHARES
 
 
      

Tarek Aziz a quitté cette vallée de larmes dans l’indifférence universelle. Une mort opportune qui enveloppe d’un linceul de silence les crimes des vainqueurs.

À la fin des fins, la mort a eu pitié de Tarek Aziz, soixante-dix-neuf ans, ancien vice-Premier ministre irakien sous la présidence de Saddam Hussein. Condamné à la pendaison, il attendait son exécution comme une délivrance qui ne vint jamais. Ses impitoyables bourreaux ne daignèrent jamais accéder à sa si légitime prière. Peut-être étaient-ils de farouches partisans des fins de vie difficiles ? Car la survie dans les conditions ignominieuses qui lui étaient faites fut bien pire que la corde*. Mais entre sadisme, lâcheté et calcul politique, il s’agissait, pour ses tortionnaires, d’attendre que le temps accomplisse les basses œuvres devant lesquelles ils se dérobaient.

Tarek Aziz, ministre des Affaires étrangères du régime baasiste de 1983 à 1991, puis vice-Premier ministre en 1991 d’un Irak soumis à un mortel embargo (lequel fera, d’après les Nations unies, presque un million de victimes), et ce jusqu’au printemps 2003. Les Gis viendront le cueillir le 24 avril à son domicile où il les attendaient. Ces mêmes forces d’occupation, feignant d’ignorer l’oppressive culture orientale de la vengeance, le remirent au nouveau pouvoir chiite, comme il le firent pour l’ancien Raïs (Guide), sachant pertinemment quelle en serait l’immanquable issue. À Nuremberg, les vainqueurs avaient eu au moins le courage de juger et de pendre eux-mêmes leurs vaincus. Cependant, forts de leur expérience et pour éviter les lourdes sentences à venir du grand tribunal de l’Histoire, les gens de Washington jugèrent plus expédient de se défausser de leurs responsabilités sur le nouveau pouvoir chiite qui ne faillit pas, au moins en ce domaine.

L’ancien chef de la diplomatie aura donc été condamné au moins cinq fois à la peine capitale. En octobre 2010, la sentence précise : pour « meurtre délibéré et crimes contre l’humanité » pour la répression contre les partis religieux chiites, ceci après l’attentat dont il est l’objet en 1979 à Bagdad, à l’université Al-Moustansiriya. Le Conseil de la Révolution adopte alors une résolution punissant de la peine capitale la simple appartenance au parti Al-Daawa et à l’Organisation de l’action islamique.

Le Vatican aura, en vain, plaidé la grâce du condamné. Le président irakien [2005-2014], le Kurde Jalal Talabani, avait certes déclaré qu’il ne signerait jamais l’ordre d’exécution. Ce qui n’empêchait pas Tarek Aziz de demander, en 2006, au nouveau Premier ministre Nouri Al-Maliki de hâter son exécution en raison de l’insupportable dégradation de sa santé. 1 Tarek Aziz aura donc prié le Dieu de miséricorde, durant dix ans, du fond de sa geôle pour ne pas connaître l’ultime déchéance de la mort lente à laquelle ses juges l’avaient inexorablement condamné. Né de confession catholique en 1936, près de Mossoul, région aujourd’hui ravagée par l’État islamique, l’Assyro-Chaldéen Tarek Hanna Mikhaïl (Jean-Michel) Issa adhère très tôt à la doctrine du nationalisme arabe, le Baas, qui selon lui « associe le socialisme au panarabisme, liant ainsi l’homme à sa culture, à son vécu et à sa civilisation ». Idéologie conçue par le chrétien syrien Michel Aflak, dont la statue sera brisée à la chute de Bagdad. Après la défaite, à l’issue de la guerre israélo-arabe de juin 1967, l’année suivante, en juillet 1968, Saddam Hussein et Tarek Aziz, en charge de la presse, organisent le coup d’État qui portera le Baas au pouvoir. Un binôme inamovible jusqu’à la chute du régime vingt-quatre ans plus tard en mars 2003.

Remarquons que notre chère intelligentsia n’en finit jamais de se lamenter sur le sort des résidents des « couloirs américains de la mort ». Ainsi, France Culture, service public, s’est par exemple fait une spécialité d’inlassablement attirer l’attention de l’opinion sur la situation d’Abou Jamal, condamné à mort en 1982 (sa peine a, depuis, été commuée), mais jamais un traître mot sur les inhumaines conditions de détention d’Aziz. Deux poids, deux mesures. Chacun sait que les assassins sont, par définition, réputés innocents, victimes d’erreur judiciaire, qu’ils sont d’une certaine façon le sel de la terre, et qu’à ce titre ils méritent aide et compassion. Leurs victimes, quant à elles, sont prédestinées à passer par pertes et profits.

Notes:

  1. « Condamné à la peine capitale, c’est très malade qu’il attendait sa pendaison dans le couloir de la mort. Une sentence qu’il implorait de voir exécutée ces dernières années, tant son état de santé s‘était dégradé » (euronews).
 
BOULEVARD VOLTAIRE

00:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

08/06/2015

Et maintenant le HalalTest Porc !

Pour détecter la présence de porc dans vos aliments

23:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Campagne d’affichage de la mairie de Paris : sacrilège au pays de l’antiracisme

mairie-de-paris-les-agents-de-la-propretc3a9-nettoient-deric3a8re-nous-c3a9vitons-de-salir-derric3a8re-eux.png

                                                     

          
Recréer un véritable système d'intégration est un projet mort-né tant que le prisme racial/religieux reste la pierre angulaire de notre société.

420
SHARES
 
 
 

La mairie de Paris vient de sortir une campagne d’affichage visant à la fois à mettre en avant le travail des cantonniers et sensibiliser le Parisien sur l’écologie des petits gestes. La photo d’une rue, un passant noir distrait par sa discussion téléphonique jette un emballage à terre. Apparaît alors un employé de la capitale, blanc, qui, avec son balai, nettoie l’outrage. Sacrilège au pays de l’antiracisme.

Le problème, pour le site Internet Le courrier de l’Atlas – spécialisé dans l’actualité du Maghreb en Europe -, c’est que cela ne représenterait en rien la réalité des services techniques français. Bien entendu, une telle caricature, en plus d’être puérile, transforme une campagne écologique en politique raciale.

Digne d’une reprise de « Lily », Ibrahim, Malien de 55 ans, déclare dans l’article que « ce sont les Noirs et les Arabes qui nettoient la France, et que sans nous, ce pays serait une porcherie ». Une campagne de la LICRA avait déjà parlé de ce fantasme du « Noir ramasseur de poubelle ». Pourtant, si la « diversité » est présente majoritairement dans les zones urbaines, cela signifie-t-il que le reste de la France est sale, faute d’avoir des nettoyeurs dans les milieux ruraux ? En campagne ou dans les zones périurbaines, les Blancs représentent une forte majorité de ces travailleurs. En font-ils une revendication ? Aucunement.

Tout comme l’ensemble de la classe politique n’est pas forcément âgé et blanc, il serait faux de dire que toutes les personnes travaillant dans le nettoyage sont noires ou arabes.

Caricaturer ainsi un métier s’ancre dans une tactique de victimisation. Nous le prouve la suite de l’article. Après s’être demandé « depuis quand on respecte les Noirs et les Arabes dans ce pays », Moussa nous déclare que son « grand-père est mort pour la France et sa retraite d’ancien combattant était cinq fois moins importante que celle de ses collègues français. Avec ces affiches, on inverse les rôles. » Il est difficile de voir le rapport direct entre les retraites d’ancien combattant et les cantonniers de Paris, pourtant le lien est fait. Le Français blanc doit être le méchant, celui qui, comme dans la réalité, jette ses papiers à terre et crée les inégalités financières, lui qui hait et humilie. La repentance se cache jusque dans nos poubelles, tout est bon pour saigner la France de sa substance. Le glissement est facile, et sans doute un article plus long nous aurait fait basculer vers la repentance colonialiste.

En réalité, de telles réactions montrent que l’intégration ne marche plus. Tant que l’on aura des personnes qui penseront l’ensemble de la société par le prisme de la couleur ou de la race, le système d’intégration pataugera. Le mot « français » n’est plus envisageable sans un complément. Juif, musulman, chrétien, noir, blanc ou beur. Le « Français » ne se suffit plus à lui-même. Le « Français » est devenu incapable de séduire. Recréer un véritable système d’intégration est un projet mort-né tant que le prisme racial/religieux reste la pierre angulaire de notre société.

 
BOULEVARD VOLTAIRE

23:18 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Sid Ahmed Glam : de nouveaux complices arrêtés


Cazeneuve: "Sid Ahmed Ghlam est passé à l'acte... par BFMTV

  

 

08/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Les loups chassent bien en meute, c’est ce que confirment les derniers développements de l’affaire Sid Ahmed Glam

Avec Sid Ahmed Glam, soupçonné du meurtre d’Aurélie Châtelain et d’avoir planifié des attentats contre des églises, pas moyen de sortir la théorie du loup solitaire. L’enquête avait déjà montré qu’il avait reçu des instructions de groupes islamistes basés en Syrie et trois personnes avaient été interpellées fin avril, l’une d’elles ayant été mise en examen.
Dimanche, ce sont donc deux nouveaux suspects âgés de 35 et 39 ans qui ont été arrêtés à Limay et Mantes-la-Jolie, vraisemblablement pour avoir fourni un gilet pare-balle au terroriste présumé.
Lors de son arrestation, celui-ci disposait d’un arsenal important, quatre fusils d’assaut kalachnikov, un pistolet, un revolver, un gilet pare-balles, laissant penser qu’il pensait commettre ses attentats avec des complices.

21:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Immigration: les réfugiés "clitoridiens"

http://www.planete-senegal.com/senegal/immigration_france...

Tout lire absolument!

(merci à Dirk)

20:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)