Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 433

  • Europe : Marine Le Pen a des choses à dire !

    Mlp1.jpg

    Partager sur Facebook Tweeter 

     

    06/10/10/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
    Marine Le Pen compte bien profiter de son temps de parole demain au parlement de Strasbourg pour attaquer la politique européenne que Merkel et Hollande viendront défendre devant les eurodéputés.

    Alors que l’Union Européenne est de plus en plus contestée, que le fameux couple franco-allemand et sa politique migratoire irresponsable fait grincer de plus en plus de dents, Merkel et Hollande vont s’exprimer demain devant le parlement européen pour tenter de resserrer les boulons et lancer l’idée d’une réforme de l’Union économique et monétaire. Le tout annoncé en grande pompe par Martin Schulz, le président du Parlement européen, évoquant une « visite historique dans une période historiquement difficile ».

    Une occasion en or pour Marine Le Pen, qui en tant que tête de liste du groupe « Europe des nations et des libertés » aura droit à 2 minutes 30 de parole. 2 minutes 30. C’est peu et beaucoup à la fois pour quelqu’un dont le temps de parole habituel est d’une minute. Elle estime que ce sera largement suffisant pour faire passer le message.
    « Je compte leur dire ce que je pense de leur politique et le ton sera dur parce que je crois que leur responsabilité est lourde »,
    a annoncé au Figaro la présidente de Front National, ajoutant qu’elle porte la parole de millions d’Européens en désaccord avec cette politique.
    Si vous souhaitez écouter les interventions de cette journée, rendez-vous ici demain de 15 h à 17h.

  • La politique russe est la seule intelligente. Par Gillaume FAYE

    http://www.gfaye.com/la-politique-russe-est-la-seule-intelligente/?utm_source=subscribe2&utm_medium=email&utm_campaign=postnotify&utm_id=1094&utm_title=La+politique+russe+est+la+seule+intelligente

  • Frappes russes: les terroristes de l'EI se cachent dans des mosquées

    International
    18:14 06.10.2015(mis à jour 21:03 06.10.2015) URL courte
    Syrie: frappes aériennes russes contre les positions de l'EI (43)
    16766774

    Sachant que l'aviation russe ne frappe pas les ouvrages civils, les terroristes de Daech se positionnent dans des mosquées.

     

    Les combattants du groupe terroriste Etat islamique se cachent dans des mosquées pour échapper aux frappes de l'aviation russe, a annoncé mardi le vice-ministre russe de la Défense, Anatoli Antonov.

     

    "Nous disposons d'informations selon lesquelles les terroristes se cachent dans des mosquées. Nous avons des vidéos montrant qu'ils dissimulent leurs matériels de guerre autour des mosquées", a déclaré le vice-ministre.

    Il a précisé que Moscou ne frapperait jamais un ouvrage civil.

    "Connaissant notre attitude attentive et respectueuse envers les mosquées, ils savent bien que nous ne frapperons jamais et en aucun cas les ouvrages non militaires", a souligné Anatoli Antonov.

    Il a pour une énième fois démenti les accusations selon lesquelles la Russie utilise l'aviation pour bombarder des ouvrages civils en Syrie.

     

    Afin de situer les dispositifs terroristes sur le terrain, les militaires russes utilisent non seulement les informations fournies par l'armée syrienne, mais aussi les données de la reconnaissance aérienne et spatiale, a rappelé M. Antonov.

    "C'est la raison pour laquelle il ne peut pas être question de frappes dirigées contre les écoles et les mosquées", a conclu le vice-ministre.



    Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20151006/1018637469/frappes-russes-syrie-terroristes-mosquees.html#ixzz3npAYk24m

  • Merkel en burqa: une chaîne TV allemande sous le feu des critiques

    1018630693.jpg Merkel en burqa.jpg

    International
    15:20 06.10.2015(mis à jour 16:24 06.10.2015) URL courte
    Crise migratoire (209)
    34865632

    La chaîne de télévision allemande ARD a été accusée de propagande anti-islamique suite à la diffusion d’images représentant Angela Merkel en burqa devant le palais du Reichstag entouré des minarets.

     

    Le photomontage montrant la chancelière allemande en burqa devant le Palais de Reichstag (siège du parlement, ndlr) entouré de minarets, diffusé dans le cadre de l'émission "Bericht aus Berlin" (message de Berlin, ndlr) à la chaîne de télévision ARD, a provoqué une levée de boucliers au sein du public.

    Choqués par les images qui servaient d'illustrations aux propos du présentateur, les téléspectateurs ont accusé la chaîne de propager l'islamophobie et d'encourager les partis d'extrême-droite.

    Le photomontage est apparu sur les écrans au moment où le présentateur Rainald Becker posait une question rhétorique sur l'avenir des valeurs allemandes.

     

    "Comment la vie va-t-elle changer? Comment doit-on réagir si les réfugiés ont des problèmes avec l'égalité, avec les droits de la femme et la liberté de parole?", s'est-il exclamé lors de la diffusion du photomontage.
    ARD réfute pour sa part cette critique. La rédaction de l'émission "Bericht aus Berlin" a fait savoir sur sa page Facebook que le public n'avait pas compris la blague.

    "L'image corrélait bien avec l'annonce de Rainald Becker accompagnant le reportage portant sur les valeurs de notre société. Le présentateur parlait des progrès de la société occidentale — de la liberté de parole et de l'égalité. Ces valeurs étaient reflétées dans le photomontage. La chaîne voulait souligner des contradictions en lançant ainsi une discussion. L'usage d'images polémiques n'est pas interdit par la loi. Nous réfutons fermement toute accusation d'incitation à l'islamophobie", stipule le message de la rédaction sur Facebook.

    L'afflux massif de migrants vers l'UE divise les pays européens. Les dirigeants des pays membres n'arrivent pas à gérer les flux migratoires en provenance des pays déchirés par les conflits armés. Selon certaines sources, près de 600.000 migrants ont rejoint le territoire européen depuis le début de l'année 2015. Certains pays, parmi lesquels l'Allemagne, sont allés jusqu'à réintroduire des contrôles frontaliers afin d'endiguer les flux de réfugiés, remettant ainsi en cause les accords Schengen.

    L'Allemagne, favorable à l'accueil des réfugiés syriens, voit un certain changement d'attitude de ses citoyens envers le problème des migrants. Ainsi, selon les résultats du sondage de la société Infratest Dimap, à la question "Craignez-vous l'arrivée de migrants trop nombreux?" 61% des personnes interrogées répondaient "non" le 7 septembre, alors que le 21 septembre ils n'étaient plus que 54%, et une semaine plus tard — 47%. A l'heure actuelle, 51% des Allemands craignent l'afflux de migrants contre seulement 38% il y a un mois.

     

    Les changements sont également flagrants en ce qui concerne la popularité de la chancelière Angela Merkel.
    Sa cote de popularité permet d'affirmer que le nombre d'Allemands qui soutiennent la politique du gouvernement vis-à-vis des migrants diminue rapidement. Selon les résultats du sondage d'Infratest Dimap rendus publics jeudi début octobre, sa cote a baissé à 54% contre 75% en avril.



    Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20151006/1018631019/merkel-burqa-chaine-tv-islamophobie.html#ixzz3np4Ov2n4

  • « La race je m’en fous » : Philippe de Villiers à gauche de Morano

    6 octobre 2015 par admin4 - Contre-info.com

    Une affiche de Philippe de Villiers il y a quelques années

    Une affiche de Philippe de Villiers il y a quelques années.

    Lamentables propos de Philippe de Villiers (et assumés, puisqu’il les reprend sur son site et ses comptes sur les réseaux sociaux), qui poursuit son jeu de faux-rebelle, sur l’antenne de LCI.

    Le héraut d’une certaine droite faussement « dure », est interrogé sur la polémique Nadine Morano (vilipendée par les médias pour avoir dit que la France était un pays de « race blanche »).

    Défendant d’abord la liberté d’expression de l’ancien ministre, il tient ensuite à se prémunir de toute polémique avec les cosmopolites en déclarant grossièrement « la race je m’en fous » !

    Après ce terrible aveu, il ajoute, de façon très républicaine ces assertions aberrantes : « La France c’est pas une race, c’est pas une ethnie la France. C’est une culture. […] C’est ce qu’on a dans le cœur ».

    Bien sûr, la France est une ethnie et bien sûr, il y a un lien entre race et culture.
    Et bien sûr, la destruction de la diversité humaine par le métissage est un pilier du projet mondialiste.

    Bref, Philippe de Villiers, par pitié, cantonnez-vous strictement à vos romans historiques !

     

     

  • Taubira démission !

    8455-Chard.jpg

     

     

    06/10/10/2015 – POLITIQUE (Présent 8455)

    C’est une énorme bavure judiciaire qu’un policier paye aujourd’hui de sa vie et qui devrait valoir la démission du pire ministre de la Justice que la France ait jamais eu à subir. Taubira a trouvé comment lutter contre la contamination radicale en prison, elle met les islamistes les plus dangereux en permission…

    8455 P1

    Le policier grièvement blessé d’une balle dans la tête lundi lors d’un braquage à Saint-Ouen et qui se trouve dans un état désespéré, a été abattu par un dangereux délinquant islamiste qui avait bénéficié d’une permission. Les deux braqueurs ont été interpellés.
    L’un d’eux touché lors de la fusillade, est mort à l’hôpital. Il s’agirait de celui qui a tiré sur le policier. Agé de 24 ans, multirécidiviste, il était incarcéré depuis 2013 pour vols aggravés. Il faisait l’objet de deux fiches S (sûreté de l’Etat) de la part de la DGSI pour sa radicalisation fanatique en prison. Son complice âgé également de 24 ans, a été arrêté. Ultra-connu des services de police notamment pour des vols à main armée, il a été impliqué dans 24 affaires de droit commun.

    « Le garde des Sceaux Christiane Taubira a le devoir de s’expliquer au sujet de cette permission » ont déclaré plusieurs syndicats de police qui réclament des comptes. « L’angélisme pénal que nous dénonçons depuis des années n’est plus adapté face à l’islamo-délinquance », a condamné Patrice Ribeiro, secrétaire général de Synergie-officiers. « Ce qui est aberrant, c’est qu’un individu avec ce profil ait pu bénéficier d’un aménagement de peine et d’une permission sans garantie. »

    Rappelons qu’il n’est pas le seul. Il y a quelques jours nous vous parlions de l’islamiste de la prison de Meaux signalisé comme radicalisé qui lui aussi a profité de sa permission pour se faire la belle après avoir annoncé à ses co-détenus que l’on entendrait bientôt parler de lui. Ils sont combien dans ce cas ?
    Le ministère de la Justice, lui, se contente de répéter qu’aucun élément ne permet d’établir un lien entre le braquage tragique de Saint-Ouen et le prosélytisme dont le tueur avait fait preuve en détention… Ils en sont encore là.

    Caroline Parmentier

  • «Race blanche» : Nicolas Sarkozy donne 24 heures à Nadine Morano pour s'excuser

    http://www.leparisien.fr/politique/race-blanche-nicolas-sarkozy-donne-24-heures-a-nadine-morano-pour-s-excuser-06-10-2015-5160919.php

    5159691_e94b40cafda23ec06c6cc2ce4039035c075cd18f_545x460_autocrop.jpg

  • Le petit François ne pense qu'à ça...

    !cid_3D619192FE404ADABD55C91501ECAFB8@PalmyrePC.jpg

    (merci à abad)

  • Le Grand Remplacement est une réalité en Suisse : 53,6% des 0-6 ans ne sont pas Suisses de souche

     




    4

     Download PDF

    C’est LeTemps.ch qui l’affirme :

    Le chiffre est passé presque inaperçu jusqu’à présent. Il s’agit pourtant d’une petite bombe, lâchée par l’Office fédéral de la statistique dans un obscur communiqué, en décembre 2013. Chez les enfants de 0 à 6 ans, les Suisses «de souche» sont désormais minoritaires.

    Aujourd’hui, 53,6% des plus jeunes habitants du pays naissent de couples issus de la migration, ou de couples mixtes (une personne ayant des racines étrangères, l’autre pas). Par « issu de la migration », on désigne essentiellement les étrangers de première et deuxième générations établis en Suisse, ainsi que les naturalisés.

    D’autres indicateurs confirment ce phénomène, qui semble donner corps à un vieux cauchemar de l’extrême droite, le «grand remplacement» d’un peuple par les immigrés. Dans les naissances, la proportion de bébés non issus de la migration est devenue minoritaire dès 2013. La proportion de Suisses sans racines migratoires récentes dans la population totale a baissé de 70,4% en 2003 à 64,4% en 2013.

     

    NDF

  • Un pilote russe s'installe dans son avion avant son décollage

    1018596915.jpg

    © Sputnik. Dmitriy Vinogradov
     
    Un pilote russe s'installe dans son avion avant son décollage depuis l'aérodrome de Hmamiyat à Lattaquié, en Syrie.



    Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/photos/20151005/1018596648/Syrie-Hmamiyat-Russie-avions-etat-islamique.html#ixzz3nkIkXxrL

  • Meeting d’Erdogan : Chauprade accuse Cazeneuve « d’acte de collaboration »

    http://www.fdesouche.com/654529-meeting-derdogan-chauprade-accuse-le-gouvernement-de-soumission-lislamisme

  • Réfugiés : les personnalités en accueillent-elles vraiment ?

    23h00

    Le Pape François, Eric Cantona, le chroniqueur radio Franck Tanguy et Charles Aznavour ont un point commun, ils se sont tous prononcés pour accueillir des migrants. Un mois après leur annonce, l’œil du 20h a voulu savoir si ces personnalités avaient tenu leur engagement.

     

    Pour Charles Aznavour, la promesse tient toujours mais elle est reportée après sa tournée. Eric Cantona se disait lui aussi dès le 9 septembre prêt à ouvrir les portes de son domicile (vous pouvez voir l’intégralité de l’interview de Cantona sur le site du Parisien). Début octobre, l’ancien footballeur n’avait toujours pas accueilli de migrants chez lui. Selon son entourage, c’est plus compliqué que prévu : « La démarche est enclenchée. Ça passe par une association et les préfets, ce n’est pas aussi rapide que ça ».

    Le chroniqueur radio Franck Tanguy était également très clair au micro de RMC. Nous l’avons contacté, ce dernier affirme ne pas avoir encore de migrants chez lui mais il assure avoir démarré le processus : « Pour moi c’est une démarche de long terme. J’ai avancé en ayant pris contact avec une association, j’ai manifesté mon désir de faire ce que j’ai dit. » Seul problème, l’association en question n’a pas trouvé le nom du chroniqueur sur la liste des accueillants. Pourquoi ? A cette question, nous n’avons pas obtenu de réponse de Franck Tanguy.

    Quant au pape François, ce dernier a lancé un « appel aux paroisses, aux communautés religieuses à accueillir une famille de réfugiés ». Cet après-midi, l’épiscopat nous a transmis des chiffres : depuis le printemps dernier, environ 300 migrants ont été accueillis dans une douzaine de diocèses sur les 95 que compte la France.

    France TV

  • Guerre en Syrie : vers un bouleversement géostratégique majeur

     

     

    Lundi dernier avait lieu l’Assemblée générale des Nations unies. De très nombreux chefs d’Etat ont pris la parole devant l’assemblée. Malgré l’inefficacité récurrente du « machin » (dixit Charles De Gaulle), l’Assemblée générale reste un moment important de la diplomatie internationale. Barack Obama y a tenu un discours ambigu, annonçant être prêt à travailler avec des pays comme l’Iran et la Russie pour combattre l’Etat islamique, une position de bon sens.

    ♦ Parallèlement, il a néanmoins continué à dénoncer le régime de Bachar al-Assad, dans le but manifeste de ménager l’ « allié inconditionnel » des Etats-Unis, l’Etat d’Israël.


    Outre qu’il était particulièrement attendu, le discours de Vladimir Poutine fut à proprement parler historique : cela faisait en effet plus de dix ans qu’un président russe ne s’était pas exprimé à la tribune de l’ONU. Après avoir, lui aussi, donné son accord à une coalition internationale contre l’Etat islamique, le président Poutine a fortement critiqué la stratégie des Américains et de leurs vassaux en Syrie, affirmant : « Des opposants du régime syrien sont aidés par des régimes occidentaux ; on leur donne des armes, on les forme au combat et ensuite ils passent aux côtés de l’Etat islamique ». Les deux chefs d’Etat se sont entretenus en tête-à-tête, le premier depuis deux ans. Quant à François Hollande, il n’a fait que répéter le discours convenu de la diplomatie française, ou plutôt de ce qui en reste : « Bachar doit partir ». Un président sans doute « sous influence », comme peut l’être son premier ministre Manuel Valls, si l’on en croit l’ancien ministre Roland Dumas. La position du président français est d’autant plus décevante que son ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, semblait enfin être revenu à la raison, déclarant le 22 septembre à propos de la Syrie : « Pour éviter un effondrement comme en Irak, il faudra conserver l’armée et d’autres piliers de l’Etat ».

    La position jusqu’au-boutiste de Hollande a été dénoncée par le président Poutine pour lequel ce serait « une énorme erreur » de ne pas collaborer avec le gouvernement syrien et ses forces armées « qui tiennent courageusement tête au terrorisme ». Et le président russe d’enfoncer le clou : « Nous devrions reconnaître que seules les forces armées du président Assad et les milices (kurdes) combattent réellement l’Etat islamique et d’autres groupes terroristes en Syrie ». Les frappes aériennes décidées en fin de semaine dernière par la France en Syrie, sans l’aval du Conseil de sécurité de l’ONU, ont par ailleurs déclenché l’ire de la diplomatie russe. « La France tue le droit international », a ainsi déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères russe Maria Zakharova. Il convient de remarquer que les frappes aériennes américaines, plus de 7.000 missions de bombardement en un an, n’ont nullement empêché l’Etat islamique de progresser sur le terrain, bien au contraire. La chute de Palmyre est à cet égard un cas d’école : alors que les colonnes de Daech ont fait route pendant plusieurs jours vers l’antique cité, en plein désert, et donc totalement à découvert, curieusement aucun raid aérien américain n’est venu gêner les combattants islamistes dans leur progression…

    La Chine vient d’autre part de dépêcher son porte-avions nucléaire Liaoning au large de la Syrie, dans la région de Tartous où stationne déjà la flotte russe. Les hélicoptères et les chasseurs chinois seront déployés en novembre après qu’ils auront transité par l’Iran. S’ajouteront plus de 1.000 fusiliers‑marins. Cette opération militaire pourrait se faire sous le couvert de l’Organisation de coopération de Shanghai (*). La Syrie de Bachar al-Assad est désormais soutenue par deux puissances nucléaires des BRICS, un échec cuisant pour la diplomatie états-unienne. La Chine s’apprête parallèlement à fournir 8.000 hommes à une force de réaction des Nations unies, a annoncé le président chinois Xi Jinping. Pékin va également débloquer 100 millions de dollars pour aider l’Union africaine à mettre en place sa propre force de réaction susceptible d’agir sur le continent, ajoute le président chinois. L’Empire du Milieu entre ainsi formellement dans l’alliance associant l’Iran et la Russie dans la région, au grand dam d’Israël, l’Iran étant l’allié du Hezbollah, ennemi mortel de l’Etat hébreu. L’Iran et la Russie ont par ailleurs déjà établi une cellule de coordination en Irak.

    Kiosque courtois – Radio courtoisie
    (
    Semaine du 28 septembre au 4 octobre 2015

  • Policier grièvement blessé : le braqueur abattu était un détenu «radicalisé» en cavale depuis mai

    5157535_lejeune_545x460_autocrop.jpg

     

    Adrien Cadorel et Carole Sterlé | 05 Oct. 2015, 18h45 | MAJ : 05 Oct. 2015, 21h42

     
    réagir
    69
    Info le Parisien
                                                         Le braqueur tué ce lundi en Seine-Saint-Denis et qui a grièvement blessé un policier, était un détenu incarcéré à la prison de Réau, en Seine-et-Marne, qui avait profité d'une permission pour se faire la belle. Il était en cavale depuis le 27 mai, jour auquel il était censé réintégrer sa cellule.
    LP/Olivier Lejeune

    Le braqueur tué par la police lundi en Seine-Saint-Denis  qui avait auparavant grièvement blessé un policier, était un détenu  en cavale de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, qui avait profité d'une permission pour se faire la belle.

     
     

     

    l était dans la nature depuis le 27 mai, jour auquel il était censé réintégrer sa cellule.

    Selon les premiers éléments de l’enquête, une patrouille de police a été mobilisée ce lundi, vers 8 h 50, après le signalement d’un braquage qui venait de se commettre rue Ardoin, dans le quartier des docks à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Les deux suspects présumés ont été rapidement pris en chasse par deux voitures de la brigade anticriminalité (BAC) de Saint-Denis. Sur l'Ile-Saint-Denis, l'un des passagers est sorti de la voiture et a tiré sur les forces de l'ordre qui tentaient de bloquer la route des fuyards. Les policiers ont alors riposté.

    Un policier, membre de la brigade anticriminalité de Seine-Saint-Denis, a été blessé au cou et pris en charge par le Samu. D'après le porte-parole du ministère de l'Intérieur, il se trouvait ce lundi  «dans un état désespéré».

    Les deux auteurs présumés ont été interpellés. L'un d'entre eux, très grièvement touché lors de la fusillade, est décédé en début d'après-midi à l'hôpital. Il s'agirait de celui qui a tiré sur la police. Âgé de 24 ans, il était incarcéré depuis 2013 pour vols aggravés. Il faisait l'objet de deux fiches S (sûreté de l'Etat) de la part de la DGSI. L'une pour s'être radicalisé en prison, vraisemblablement depuis plusieurs mois, l'autre pour n'avoir pas réintégré sa cellule le 27 mai dernier.

     


    Son complice, âgé également de 24 ans et originaire de Bobigny (Seine-Saint-Denis), a été arrêté ce matin et placé en garde à vue. Très défavorablement connu des services de police notamment pour des vols à main armée, il a été impliqué dans 24 affaires, d'après nos informations.

    La Brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne a été chargée des investigations.

    Des syndicats mettent en cause le ministère de la Justice

    La garde des Sceaux Christiane Taubira «a le devoir de s'expliquer» au sujet de la permission «aberrante» accordée au braqueur de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), en cavale depuis mai et fiché pour radicalisation avant sa mort lundi, ont jugé trois syndicats. Les collègues du policier grièvement blessé ne comprennent pas que l'auteur des tirs (mort dans la fusillade) ait pu obtenir une permission. «Il n'avait en effet pas réintégré son établissement pénitentiaire en mai après une permission de sortie. Il était recherché depuis lors, le parquet avait émis un mandat de recherche et il était donc inscrit au fichier des personnes recherchées», a indiqué le porte-parole de la Chancellerie, Olivier Pedro-José.

    «C'est intolérable et cela veut dire qu'on aurait pu éviter que notre collègue se trouve aujourd'hui entre la vie et la mort», a expliqué de son côté le secrétaire général adjoint du syndicat policier Alliance (majoritaire), Frédéric Lagache. «Il est moralement inconcevable qu'on puisse libérer pour une permission un individu aussi dangereux pour la société. Les policiers vont attendre de la ministre de la Justice des comptes car elle a le devoir de s'expliquer pour nous, policiers, mais surtout pour sa famille», a-t-il ajouté.

    «L'angélisme pénal que nous dénonçons depuis des années n'est plus adapté face à l'islamo-délinquance», a déclaré Patrick Ribeiro, secrétaire général du syndicat Synergie-officiers. «Ce qui est aberrant, c'est qu'un individu avec ce profil ait pu bénéficier d'un aménagement de peine et d'une permission sans garantie», a-t-il dénoncé.

    «Il va falloir expliquer comment un individu avec ce profil, visiblement en voie de radicalisation, a pu bénéficier d'une permission de sortie. Plutôt que d'avoir une fiche S à son sujet il fallait le garder sous les verrous», a déclaré le secrétaire général adjoint et porte-parole du syndicat SGP-FO Nicolas Comte.
     

    Ce braquage est intervenu au lendemain de plusieurs affaires de violences à l'encontre des forces de l'ordre. Deux policiers qui intervenaient dimanche soir dans une cité à Arles (Bouches-du-Rhônes) ont en effet été blessés dans un «guet-apens» monté par une cinquantaine de jeunes, et leur véhicule a ensuite été incendié.

    A Toulouse, des policiers appelés pour un vol de voiture ont été percutés dimanche soir, entre les quartiers Borderouge et Croix-Daurade, par un autre véhicule. Pour empêcher, les malfaiteurs à bord de s'enfuir, un policier de la brigade anticriminalité s'est alors accroché à la voiture avant d'être traîné sur quelques mètres. Son collègue aurait tiré dans le pneu du véhicule des fuyards. Le conducteur interpellé est un mineur de 17 ans, connu des services de police depuis 4 ans. Il circulait à bord d'une voiture volée deux jours auparavant et a visiblement tenté de couvrir des camarades cherchant à dérober un deuxième véhicule. Ces derniers ont pu prendre la fuite.
     
    LE PARISIEN
  • Florian Philippot sur Boursorama

  • Que prévoit de faire Poutine avec les combattants de l’EI capturés en Syrie ?

    http://reseauinternational.net/que-prevoit-de-faire-poutine-avec-les-combattants-de-lei-captures-en-syrie/

    Nombreuses photos

    (Merci à Dirk)

  • Les avions de chasse ont commencé à escorter les bombardiers russes en Syrie

    http://reseauinternational.net/les-avions-de-chasse-ont-commence-a-escorter-les-bombardiers-russes-en-syrie/

    sukhoi30_20151005jpg-1728x800_c.jpg

  • L’État islamique dynamite le célèbre arc de triomphe de Palmyre

    arc_palmyre_56121f6ac461882b6e8b457b.jpg

    Partager sur Facebook Tweeter 

     

    05/10/2015 – SYRIE (NOVOpress)
    L’État islamique aurait donc dynamité l’Arc de triomphe de Palmyre. Vieux de 2000 ans, cet icône de la cité antique était classée au patrimoine de l’Unesco.

    Maamoun Abdelkarim, le chef des Antiquités en Syrie, craint le pire :

    Nous sommes en train de vivre une catastrophe. Depuis la capture de la cité, c’est un choc après l’autre.
    On sait que l’État islamique a encore piégé d’autres monuments. Ils veulent détruire l’amphithéâtre, la colonnade. Nous avons désormais peur pour toute la cité antique.

     

    Capture.PNG Ménard Palmyre.PNG

     

  • Syrie: Duel aérien entre des Sukhoi SU-30 SM russes et des F-15 israéliens

    su-30sm-1728x800_c.jpg

     

     

    Les pilotes israéliens ont dû faire une drôle de tête en se retrouvant face aux Sukhoi SU-30 SM russes. Eux qui avaient l’habitude de jouer les aigles fiers et invincibles dans le ciel de Gaza, savent maintenant ce que ressentent les Gazaoui qu’ils survolent impunément et qui s’attendent à recevoir un missile à tout moment. A leur tour de se dire : « pourvu que j’en réchappe ».  RI

    ***

    Six chasseurs multirôles russes de type Sukhoi SU-30 SM ont mis en fuite des chasseurs israéliens de type McDonnell Douglas F-15 au large des côtes syriennes.

    Les appareils israéliens survolent depuis des mois l’espace aérien syrien et plus particulièrement la base aéronavale de Lattaquié, tête de pont des forces russes en Syrie. Les appareils israéliens suivent en général un plan de vol assez complexe et approchent Lattaquié à partir de la mer.

    Dans la nuit du 1er au 02 octobre 2015, six Sukhoi SU-30 SM russes ont décollé de la base aérienne syrienne de Hmimim en direction de Chypre avant d’intercepter en position d’attaque quatre  chasseurs israéliens F-15.

    Surpris par une situation aussi inattendue et probablement non préparés à un combat aérien avec l’un des meilleurs chasseurs polyvalents russes, les pilotes israéliens ont vite rebroussé chemin vers le Sud en survolant à très grande vitesse le Liban.

    L’armée libanaise a annoncé officiellement à 2313 Z (heure locale) que quatre « appareils ennemis » (israéliens) avaient franchi l’espace aérien du Liban.

    Cet « incident » entre des avions de combat russes et israéliens a frappé de stupeur le commandement des forces aériennes israéliennes, lequel a estimé qu’un éventuel combat aérien entre les F-15 israéliens et les Su-30 russes aurait débouché sur la destruction des quatre appareils israéliens. Israël a vivement protesté auprès de Moscou de cet incident mais les Russes ont exigé des explications sur la présence d’avions de combat israéliens en plein espace aérien syrien. Cet incident indique que la protection de l’espace aérien syrien est désormais sous la protection de l’arme aérienne russe. Ce qui cause des grincements de dents à Washington.

    L’incident a été passé sous silence par les grandes agences de presse mais les relais politiques et médiatiques d’Israël aux Etats-Unis, en Europe et dans le monde arabe vont redoubler d’efforts pour diaboliser le soutien russe au gouvernement syrien.

    Photo: Sukhoi Su-30 SM russe. Ce chasseur multirôle basé sur la famille du Su-30 MK est admiré par l’ensemble des analystes militaires US.

    https://strategika51.wordpress.com/2015/10/02/syrie-duel-aerien-entre-des-sukhoi-su-30-sm-russes-et-des-f-15-israeliens/

    Réseau International

    (merci à Dirk)