Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 430

  • «Comprendre l’Islam», de Guillaume Faye

    Guillaume-Faye-8-partie.jpg

     

    25/10/2015 – CULTURE (NOVOpress)
    Comprendre l’islam, c’est repérer sa double logique, son double ADN millénaire : le totalitarisme et le djihad, la guerre de conquête sans limites géographique, par la ruse ou par la violence.

    Comprendre l’islam, c’est voir qu’en dépit de ses divisions intestines meurtrières, il désigne un ennemi commun : notre civilisation et toutes les autres. Comprendre l’islam, c’est saisir qu’il n’existe aucune différence, seulement tactique, entre islam et islamisme. Comprendre l’islam, c’est réfléchir sur sa confusion de la foi et de la loi, du spirituel et du temporel, du religieux et du politique. Comprendre l’islam, c’est admettre son incompatibilité absolue, d’essence, avec la démocratie pluraliste, la laïcité et la liberté. Sa raison d’être est la théocratie, son règne signifie le recul de l’intelligence.

    comprendre-islam

    Comprendre l’islam, c’est voir qu’un » islam laïc » ou un » islam des Lumières » sont des utopies. Ses collaborateurs occidentaux sont des soumis, des apeurés, des aveuglés, des schizophrènes en contradiction avec leurs propres principes. Comprendre l’islam, c’est débusquer des convergences troubles avec le fascisme, le nazisme, le communisme marxiste, l’antisémitisme. Comprendre l’islam, c’est mesurer à quel point il joue sur une immigration de peuplement et de colonisation massive, rapide et incontrôlée.

    Comprendre l’islam, c’est percevoir qu’il ne possède ni métaphysique, ni théologie, ni philosophie, mais fonctionne sur le binôme dogmatique de la superstition et de l’idéologie. C’est aussi réfléchir sur le duel entre l’obscurantisme et la raison, entre la liberté et la soumission.

    Comprendre l’islam, c’est admettre sa puissance historique de sidération et de conquête, ressurgie des siècles anciens, archéofuturiste et volontariste. Comprendre l’islam, c’est refuser de se soumettre à ses valeurs et d’admettre ses principes. Comprendre l’islam, ce n’est pas le mépriser, car il n’est pas méprisable, c’est le connaître, afin d’éviter l’islamisation de l’Europe qui déboucherait sur un cataclysme et une décadence.

    L’auteur s’exprime d’un point de vue aristotélicien.

    L’auteur : Guillaume Faye, auteur de nombreux livres, est l’auteur du blog gfaye.com ou j’ai Tout Compris. Conférencier en UE, en Russie et en Amérique du Nord, il est considéré comme un théoricien dissident de la “Nouvelle Droite”.

    Prix : 20 €, 400 pages, 14×20

  • Marion Maréchal-Le Pen en débat pour les Régionales en PACA

    http://www.frontnational.com/videos/marion-marechal-le-pen-sur-europe-1-et-itete/

    Marion Maréchal-Le Pen, tête de liste FN en région Provence-Alpes-Côté d’Azur, était l’invitée en direct de Marseille, du débat Europe 1 et I>Tété en partenariat avec le quotidien La Provence.
    La député de Vaucluse était opposée aux principales têtes de liste de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur : Sophie Camard (« La Région Coopérative » – liste d?union EELV / Front de Gauche / société civile), Christophe Castaner (Parti Socialiste), Christian Estrosi (Les Républicains).

    6 VIDEOS

  • Fusillade à Marseille : l'Etat déterminé «à lutter contre le crime organisé»

     

    25 Oct. 2015, 11h59 | MAJ : 25 Oct. 2015, 12h24

     
    réagir
    109
                                                        

    5199033_a7423084ef506bdf7ad5a55dc982372924452c95_545x460_autocrop.jpg


    Détermination et indignation. Alors que trois personnes, dont deux adolescents, ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche à Marseille (Bouches-du-Rhône), le gouvernement a réagi en fin de matinée.

     
     

    Sur le même sujet

    Marseille : fusillade dans une cité, trois morts dont deux adolescents

    Marseille : fusillade dans une cité, trois morts dont deux adolescents

     
    «Fusillade à Marseille : indignation. Rien n'arrêtera la détermination de l'État à lutter contre le crime organisé», a écrit le Premier ministre Manuel Valls sur Twitter. 



    «Il appartiendra à l'enquête judiciaire en cours d'établir les faits avec précision, l'hypothèse de meurtres liés au trafic de stupéfiants étant à ce stade privilégiée», a également indiqué dans un communiqué le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. «De tels actes de violence sont inacceptables», a-t-il commenté.

    Le nombre de règlements de compte à Marseille est stable avec 11 décès depuis le début de l'année contre dix l'année dernière, selon Bernard Cazeneuve. Ce dernier a rappelé dimanche que dans le cadre d'«une lutte sans relâche contre le crime organisé, à Marseille comme sur le reste du territoire», dix réseaux majeurs de trafiquants ont été démantelés, 132 individus écroués, et 1,5 tonne de cannabis et 39 kg de cocaïne saisis, depuis le début de l'année dans la cité phocéenne.

    Cazeneuve : «Toujours trop de violence à Marseille»

    Selon le ministre, «la délinquance à Marseille connaît depuis le début de l'année par rapport à la même période de 2014 un recul global, avec une baisse des vols avec violences de 24% et de 14% pour les vols par effraction. Au total, les atteintes aux biens baissent de 6,5%».

    En octobre, Bernard Cazeneuve avait annoncé un prochain plan global pour lutter contre le trafic et la détention d'armes, précisant qu'il «y a toujours trop de violence» à Marseille. 

    La cité des Lauriers est connue comme une plaque tournante du trafic de drogue à Marseille et avait fait l'objet en mai d'une vaste opération policière, mobilisant quelque 300 policiers. Une vingtaine de personnes avaient alors été arrêtées. Cette nuit, les trois jeunes gens, l'un âgé de 24 ans et les deux autres âgés de 15 ans et demi, ont été atteints par des rafales de 9mm alors qu'ils se trouvaient au pied du bâtiment B de la cité. Selon le témoignage de l'oncle de l'un d'eux, les deux adolescents «n'étaient pas la cible» des tueurs qui visaient l'homme de 24 ans.
     
    LE PARISIEN
  • Stéphane Troussel (PS) : « Qui met en avant la richesse et la force d’avoir dans le 93 plus de 170 nationalités différentes ? »

     

    21h04

    Stéphane Troussel, président PS du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, se refuse, à l’occasion du 10e anniversaire des émeutes dans les banlieues, à ce que son département « soit encore montré du doigt ».

    Trop souvent, encore aujourd’hui la banlieue est dénigrée, elle ne se réduit pas au portrait caricatural que fabriquent et nous délivrent certains médias et certains politiques. D’aucuns ont même tenté de la culpabiliser prétendant que cette banlieue ne serait pas la France.

    La France d’aujourd’hui n’est pas à l’image irréelle d’Amélie Poulain. N’en déplaise à quelques-uns, les banlieues c’est la France d’aujourd’hui et de demain !

    [...]

    Qui sait que la Seine-Saint-Denis possède un observatoire unique en France consacré aux violences envers les femmes ?

    Qui sait que la Seine-Saint-Denis est le département le plus jeune de France et surtout qui parle de la force que cela représente ?

    Qui met en avant la richesse et la force d’avoir dans un département plus de 170 nationalités différentes et d’être le plus jeune de France ?

    [...]

    Nous n’oublions pas que la montée du Front national se fait là où nous abdiquons. Ils combattent sur le champ des valeurs, nous devons répondre en portant fièrement nos valeurs ! [...]

    Source

  • KONK

    peurdusiege.jpg

  • Le mondialisme croit en la race synthétique

     

    Richard de Coudenhove-Kalergi et autres membres du clergé mondialiste seraient satisfaits de l'évolution cosmopolite de l'Union européenne.

    398
    SHARES
     
     
          

    Alors que nous constatons le caractère antidémocratique croissant de l’Union européenne et l’installation accélérée de populations arabo-subsahariennes, il s’avère nécessaire de comprendre les raisons profondes expliquant cette évolution. Les pères fondateurs de l’Europe comme Jean Monnet ou Joseph Retinger ont infusé un tour d’esprit philosophique libertaire conditionnant la mutation civilisationnelle du vieux continent. Le phénomène s’est aussi particulièrement développé grâce à l’aristocrate Richard de Coudenhove-Kalergi (1894-1972).

    Ce métis austro-japonais est à l’origine d’une vague de fond qui s’est traduite par la création dans les années 1920 de la Paneurope. Promouvant l’unité de l’Europe « de l’Islande à la Turquie, comme de la Finlande au Portugal », les « principes fondamentaux » de ce mouvement reconnaissent l’autodétermination des peuples et des groupes ethniques, la reconnaissance du christianisme et des droits de l’homme mais aussi, à l’instar de l’œcuménisme de Vatican II, du judaïsme et de l’islam considérés comme partie intégrante de l’Europe. Son action pro-européenne l’a conduit à bénéficier du premier Prix Charlemagne (1950) comme Henry Kissinger, Bill Clinton, Jean-Paul II, Simone Veil ou encore Angela Merkel. Cependant, son action a été encore plus profonde avec la rédaction d’un ouvrage en 1925, véritable bréviaire de l’euro-mondialisme : Praktischer Idealismus (« Idéalisme pratique »).

    Deux points essentiels émergent de ce programme. Premièrement, il s’agit pour lui de favoriser l’émergence d’une élite politico-économique, une « noblesse d’esprit européenne». Entre l’effondrement de l’ancienne noblesse avec 1789 et la formation d’une nouvelle élite, « notre âge démocratique est un pitoyable interlude entre deux grandes époques aristocratiques ». Il ajoute même : « Dès qu’une nouvelle et véritable noblesse se sera constituée, la démocratie disparaîtra d’elle-même. » Cette nouvelle classe dirigeante ne peut émerger qu’avec la combinaison des meilleurs esprits nobles, bourgeois et juifs : « L’humain noble du futur ne sera ni féodal, ni juif, ni bourgeois, ni prolétaire : il sera synthétique […]. Ce n’est qu’à travers l’alliance avec le meilleur sang bourgeois que les éléments les plus capables du développement de la noblesse féodale d’antan s’élèveront vers une nouvelle apogée ; ce n’est qu’à travers l’union avec les sommets de l’européanité non juive que l’élément juif de la noblesse du futur parviendra à son plein épanouissement […]. »

    Deuxièmement, la création de cette classe dirigeante euro-mondialiste baignée de gnose (pour Coudenhove, le christianisme est un « judaïsme régénéré ») doit se faire parallèlement au métissage des peuples. Coudenhove estime que le croisement génétique rehausse les qualités physiques et morales de l’homme : « L’humain consanguin est un humain à une seule âme ; le métis est un humain à plusieurs âmes. » Et il ajoute ces propos qui n’ont rien perdu de leur actualité avec l’Union européenne sans frontières : « L’humain du lointain futur sera un métis […]. La race du future, négroïdo-eurasienne, d’apparence semblable à celle de l’Égypte antique, remplacera la multiplicité des peuples par une multiplicité de personnalités (…) »

    Richard de Coudenhove-Kalergi ainsi que les autres membres du clergé mondialiste seraient sûrement satisfaits de l’évolution technocratique et cosmopolite de l’Union européenne, si éloignée des traditions nationales qui ont fait la force de l’Europe.

     

  • La Finlande dit non aux « migrants »!

    1019054258-770x417.jpg

     

     

    Download PDF

     

    Le ministère finlandais des Affaires étrangères a lancé une campagne en langue arabe en Irak et en Turquie sur Facebook, son but est de persuader les migrants que les risques et les dépenses liés à un tel voyage vers la Finlande ne valent pas le coup, rapporte la chaîne radiotélévisée finlandaise Yle. D’après le ministère, elle a déjà touché 80.000 personnes. L’information sur la mise en ligne de la campagne est apparue dans un message officiel du parti des Vrais Finlandais.

    « Un récit honnête sur l’asile en Finlande sera utile pour tout le monde, pour ceux qui comptent entreprendre un tel voyage et pour la Finlande elle-même, estime le président du groupe parlementaire de la Diète Sampo Terho, « quel est le but pour quelqu’un de dépenser 10.000 euros pour le voyage en Finlande si sa demande est dans tous les cas rejetée? ».

    Source

    Délit D'images

  • C’était un 24 octobre 1870 : le décret Crémieux

     

    portant le nom d’Adolphe Crémieux (de son vrai nom Isaac Moïse), député et ministre, et cosigné par Clémenceau, il accorde, en profitant de la débâcle de 70, la nationalité française aux Israélites indigènes des départements d’Algérie.

    Il restera en vigueur jusqu’à l’indépendance (hormis sous l’État français).
    Dans une circulaire adressée aux maires le 3 mai suivant, son instigateur Crémieux tente de se justifier : « nous devons être disposés à accorder la nationalité française aux étrangers animés de l’esprit de nos institutions républicaines et qui, en outre, ont apporté en France, soit des capitaux, soit des industries […] ».

    Son décret déclenche un tel tollé que, le 21 juillet 1871, Thiers propose son abrogation.
    Alphonse de Rothschild menace de retirer ses concours aux emprunts engagés par l’État : le décret est maintenu.

    Pourquoi Isaac Moïse, de papiers français, voulut-il « naturaliser » des non français ?
    Cette disposition législative farfelue et totalement injustifiée est le simple fruit du communautarisme juif, qui fait fi des nationalités.

    Par ailleurs, les musulmans d’Algérie ont été légitimement indignés de ce traitement de faveur pour les seuls juifs, et de là allait naître un malaise qui devait se payer cher.

  • Syrie: l'aviation russe a effectué un millier de raids

    1019069603.jpg russe.jpg

    International
    20:45 24.10.2015(mis à jour 20:46 24.10.2015) URL courte
    Syrie: frappes aériennes russes contre l'EI (132)
    93610381

    La mission principale de l'aviation russe en Syrie est de bloquer les groupes terroristes.

     

    Depuis le début de son opération en Syrie, l'aviation russe a effectué 934 raids sur les positions de l'Etat islamique et détruit 819 ouvrages utilisés par les terroristes, a annoncé le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov, dans une interview à la chaîne de télévision RT.

    Le général a particulièrement souligné que les frappes visaient uniquement des cibles dont l'appartenance à l'Etat islamique était confirmée par des informations provenant de différentes sources, dont la reconnaissance aérienne et spatiale.

     

    "Un rôle important est réservé aux données fournies par le centre d'information de Bagdad", a affirmé le porte-parole. Il s'agit d'une structure conjointe mise en place dans la capitale irakienne par la Russie, l'Iran, la Syrie et l'Irak dès le début de l'opération russe contre les djihadistes.

    Parmi les cibles prioritaires le général Konachenkov a cité les postes de commandement, les abris souterrains, les dépôts de munitions et d'explosifs. Rien que cette semaine, l'aviation russe a détruit 363 cibles, dont 71 postes de commandement et centres de transmissions, 10 fabriques et ateliers d'explosifs, 30 dépôts de carburant, de munitions et de matériel, et 252 centres d'appui, zones fortifiées et campements militaires des islamistes.

    "La mission principale est de bloquer les groupes terroristes. C'est la raison pour laquelle les frappes sont effectuées simultanément dans différentes régions de la Syrie", a expliqué Igor Konachenkov.

    Le type de munitions utilisées pour ces frappes joue un rôle particulier. Pour détruire les blockhaus et les abris souterrains, on utilise des munitions spéciales capables de percer le béton ou les roches pour exploser à l'intérieur de l'abri.
    Interrogé sur la coordination entre les militaires russes et américains, le porte-parole du ministère de la Défense a répondu: "Un document a déjà été signé en la matière. Il s'agit d'un accord-cadre portant sur la sécurité des vols dans le ciel syrien. Mieux, nos collègues américains nous ont fait savoir qu'ils porteraient cette information à la connaissance de tous les pays participant à la coalition occidentale en Syrie".

    "Nous avons proposé à nos collègues américains de poursuivre ce travail et de signer un accord sur l'octroi de l'aide et du secours aux pilotes en cas de force majeure dans le ciel syrien", a indiqué Igor Konachenkov.
    Selon lui, un tel accord est indispensable au moment où différents Etats intensifient leurs opérations en Syrie. Le général a rappelé que le nombre d'aéronefs concentrés dans une seule région de l'espace aérien du pays pouvait atteindre 30 unités, dont des appareils pilotés et des drones.

     

    "Force est de constater que nos collègues américains ont refusé notre offre de coopération", a conclu le porte-parole du ministère de la Défense.

    La Russie mène une opération aérienne en Syrie depuis le 30 septembre dernier.



    Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20151024/1019069722/syrie-aviation-russe-raids-contre-terroristes.html#ixzz3pWSecB00

  • Antarctique: la surface de la banquise augmente

     

    Vidéoclub
    16:00 18.10.2015(mis à jour 17:11 18.10.2015) URL courte
    3410996326

    La surface des glaces antarctiques a augmenté en 2015

     

    La superficie des glaces en Antarctique a augmenté en 2015, ayant atteint son maximum annuel le 6 octobre. La vidéo publiée par la Nasa montre l'évolution de la couche des glaces en 2015.



    Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/videoclub/20151018/1018894187/antarctique-surface-banquise.html#ixzz3pW9yUnlT

  • Révolte à Saint-Genis-les-Ollières

     

    Un village français contre l’arrivée des Roms

    La mobilisation, chère à la gauche, se retourne parfois contre elle. Depuis une semaine, les habitants de ce village de l’ouest de Lyon manifestent contre l’implantation d’un camp de mobile-homes destiné à héberger des familles de Roms, expulsées du centre de Lyon, qu’elles squattaient depuis des mois.

     

    Fidèle à sa politique de « périphérisation » des pauvres et du quart-monde, le pouvoir socialiste n’a rien trouvé de mieux que de forcer des petits maires, via le préfet (un copain de François Hollande), à accepter les familles en question. On vous a déjà expliqué le pourquoi et le comment de la manip. Oui mais voilà, un facteur a été oublié dans ce calcul présidentiel : le facteur humain français.

    Le 17 octobre, les habitants de Saint-Genis-les-Ollières, toutes tendances confondues (on ne pourra pas parler de racistes et de fascistes) ont défilé pacifiquement pour expliquer aux médias présents et donc à la France que l’accueil allait être difficile, et qu’il se ferait au détriment d’un certain équilibre local. On appréciera l’analyse d’un manifestant, qui suppose que Lyon se débarrasse de ses Roms en vue de l’Euro 2016, la compétition européenne de football qui verra la deuxième ville de France accueillir six matches dans son nouveau Grand Stade. Le même interviewé suppose en plus que sa commune, qui vote à droite, a été punie par la gauche par la même occasion ! D’une pierre deux coups bas, pourrait-on dire.

     

    Le compte Twitter des jeunes du village qui occupent actuellement le centre d’hébergement des Roms.

     

    Toujours est-il que des jeunes (Identitaires) de Saint-Genis-les-Ollières n’ont pas attendu de devenir un nouveau Calais, même si les conditions initiales de cet accueil bien involontaire ne sont pas du tout les mêmes. Ils ont pris en main leur propre destin, comme le font de plus en plus de Français (les Bonnets rouges), lassés de voir que leur voix est totalement inaudible chez les dirigeants du pays. Ces bulles de résistance ne sont pas des révoltes, mais des prises de conscience d’une politique en marche, qui ne dit pas son nom, et qui manipule les gens au nom de l’humanisme, de l’émotion. En mettant un terme aux petits calculs venus d’en haut, les Français reprennent doucement leur destin en main. Ce n’est que le début.

    L’occupation du centre d’hébergement annoncé des Roms par les jeunes rappelle les incidents provoqués en Allemagne par l’annonce de l’accueil de 800 000 migrants en un an. Sauf qu’en Allemagne, la réaction populaire a parfois basculé dans le drame, avec des incendies de centres d’accueil et l’agression au couteau d’une élue qui symbolisait l’ouverture aux étrangers. Les Français, que ce soit à Calais ou à Saint-Genis, restent étonnamment calmes. Cela devrait faire réfléchir les tenants médiatique de la « France moisie, vichyste et raciste ».

     

  • VIDEO - Génération Identitaire a levé l'occupation d'un futur centre d'accueil de 160 Roms

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/lyon-des-identitaires-occupent-un-futur-village-de-roms-24-10-2015-5215385.php

  • Chine: un africain viole une étudiante chinoise, la foule lui coupe le sexe au couteau

    http://breizatao.com/2015/10/18/chine-lafricain-viole-une-etudiante-chinoise-la-foule-lui-coupe-le-sexe-au-couteau/

     

  • Le Kosovo candidat à l’UNESCO : le patrimoine chrétien bientôt entre les mains de ses profanateurs ?

     http://www.solidarite-kosovo.org/fr/articles/301/Le-Kosovo-candidat-a-l-UNESCO-le-patrimoine-chretien-bientot-entre-les-mains-de-ses-profanateurs

  • Nation et identité ethnique 2 - Les racines de la France. Par Guillaume FAYE

    http://www.gfaye.com/nation-et-identite-ethnique-2-les-racines-de-la-france/?utm_source=subscribe2&utm_medium=email&utm_campaign=postnotify&utm_id=1102&utm_title=Nation+et+identit%26eacute%3B+ethnique+2.+Les+racines+de+la+France

     

  • Le Général Philip Breedlove : la Russie a créé en Syrie des zones impénétrables pour l’OTAN


    23 octobre 2015 Guerres Valentin Vasilescu

    Selon le Washington Post (Top NATO general: Russians starting to build air defense bubble over Syria) le commandant militaire de l’OTAN a reconnu publiquement, lors d’une conférence tenue à la Fondation Marshal, qu’en Syrie, la Russie a créé une zone d’exclusion, impénétrable pour tous moyens de l’OTAN (Anti-Access/Area Denial -A2/AD bubble). La zone d’exclusion dispose des moyens de dernière génération, AA, navals en méditerranée orientale (S-300 PM 2) et terrestres (Pantsir-S1). La zone comprendrait 30 % du territoire de la Syrie, autour du gouvernorat de Lattaquié où se trouve la base aérienne russe de Hmeymim.

    La zone est opaque à tous les moyens d’observation terrestres, navals, aériens et spatiaux de l’OTAN. N’étant pas en mesure de déterminer les caractéristiques des nouveaux systèmes de reconnaissance et de contrôle de feu déployés par les Russes, l’OTAN ne peut les annihiler par le biais du brouillage. Par voie de conséquence, tout transit ou transport utilisant cet espace d’exclusion aérienne par les puissances régionales ou mondiales, n’est possible qu’avec l’accord de la Russie. Étant donné les progrès indéniables de la Russie, ces dernières années, dans le domaine des systèmes radar, les planificateurs militaires américains suspectent que les avions F-22 de 5ème génération ne sont plus « invisibles » pour les Russes. Cela expliquerait le fait que l’année dernière, la Russie ait diminué de manière drastique le financement des tests de l’avion de 5ème génération Su T-50 à une phase pourtant avancée, et le refus de créer une version à double commandes (pilote et instructeur), sans laquelle il ne peut y avoir passage à un nouvel avion.

    Par manque d’argent, la Russie « gèle » le programme de l’avion Su T-50

    Rappelons que sous la pression des États-Unis, les espaces aériens de la Grèce, de la Bulgarie et de la Turquie ont été fermés aux avions militaires russes, de sorte qu’ils ne puissent de déployer en Syrie. Les bombardiers Su-24, Su-25, Su-34 ont donc été obligés de s’équiper de conteneurs de brouillage SAP-518/ SPS-171, et les hélicoptères Mi-8AMTSh de conteneurs Richag-AV, leur permettant d’atteindre la Syrie au nez et à la barbe de tout le monde.

    Comment les avions de combat russes sont-ils arrivés en Syrie sans que personne ne s’en aperçoive ?

    La Russie avait décidé, dans le plus grand secret, d’amener en Syrie des avions de combat et du matériel, à l’insu des pays voisins dans lesquels opèrent les avions de la Coalition anti-EI conduite par les Etats-Unis pour soutenir ce qu’ils appellent des rebelles « modérés », auxquels sont transmises des données recueillies par les moyens d’observation aériens et satellitaires. Sur la base de ces informations, les rebelles avaient lancé une attaque surprise sur la base aérienne russe de Hmeymim avant la mise en place du dispositif aérien russe.

    Comme les États-Unis s’opposaient de toutes leurs forces à une présence militaire russe en Syrie, l’Etat-Major de l’armée russe a dû tout d’abord, créer en Syrie le puissant système automatisé C4I (commandement, contrôle, communications, informatique, renseignement et interopérabilité) qui lui a permis d’imposer sa suprématie dans la guerre radio électronique (Electronic Warfare -EW) contre les systèmes de reconnaissance terrestres, aériens et satellitaires américains, imposant ainsi, de facto, une zone d’exclusion de l’OTAN en Syrie (A2/AD bubble).

    L’élément clé dans le dispositif mis en place par les Russes est constitué par les systèmes Krasukha-4 qui réalisent un brouillage non-stop des radars de surveillance, ceux des satellites militaires américains de la famille de Lacrosse/Onyx, ceux qui sont basés au sol dans les pays voisins de la Syrie, ceux des avions AWACS, E-8C, et ceux des avions sans pilote RQ-4 Global Hawk, MQ-1 Predator, MQ-9 Reaper.

    La Russie a amené en Syrie d’autres types de matériel moderne, qui génèrent des contre-mesures, y compris dans le spectre visible, infrarouge ou laser, contre les moyens optoélectroniques de surveillance aérienne et satellitaire (IMINT) des Américains.

    L’arme ultrasecrète qui permet à Poutine d’assoir sa suprématie dans la guerre radio électronique en Syrie ?

    Selon le général Philip Breedlove, il n’y a pas qu’en Syrie que la Russie a créé des zones d’exclusion de l’OTAN. Ces zones existent déjà dans l’enclave Kaliningrad, en Mer Baltique, et sur la côte russe de la Mer Noire qui comprend également la Crimée.

    Valentin Vasilescu Traduction Avic – Réseau International

    http://www.ziaruldegarda.ro/generalul-philip-breedlove-rusia-a-creat-in-siria-zone-impenetrabile-de-catre-nato/

     

    (merci à Dirk)

  • Allemagne : les pilleurs islamistes d’églises devant leurs juges

    sans-titre.png Cologne.png

     

     

           

    J’avais signalé ces faits et leurs motivations le 21 novembre 2014 et le 28 juillet dernier. Le pillage, par des islamistes, d’églises chrétiennes à Cologne et dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, servait à financer le djihad en Syrie… Il faut bien comprendre, mais ce n’est pas facile, que pour des islamistes, voler des chrétiens pour financer des tueurs de chrétiens plaît à allah

    Huit jeunes hommes ont comparu, ce mercredi [21 octobre], devant un tribunal de Cologne après avoir cambriolé des églises de la région. Surtout, si le groupe est accusé d’avoir volé pour plus de 19 000 € de marchandises, et avoir causé des dommages importants, il est suspecté d’avoir voulu, grâce à son butin, financer Daesh. « Ils sont fortement soupçonnés d’avoir utilisé leurs butins pour financer des combattants djihadistes en Syrie ainsi que l’envoi de nouveaux combattants volontaires vers la Syrie », expliquait un communiqué de la police en novembre dernier, lors de leur arrestation. Les raids dans des églises avaient eu lieu entre 2011 et 2014, dans diverses églises où ils dérobaient les recettes de la collecte, mais aussi des croix ou d’autres objets religieux. Par ailleurs, ils avaient saccagé des écoles pour voler des ordinateurs portables ou de l’argent qui était ensuite utilisé pour financer l’État islamique. S’il est difficile d’estimer le montant total de l’argent qui a transité vers la Syrie, ce qui est certain selon les autorités, c’est que le chef du groupe est suspecté d’avoir effectué plusieurs voyages vers le Moyen-Orient, dont un dans un camp d’entraînement de l’État islamique. Il serait même apparu dans une vidéo de promotion de Daesh. Certains membres de ce gang sont aussi soupçonnés d’avoir recruté des combattants pour l’EI et d’avoir soutenu deux autres organisations qui combattent en Syrie, classées par l’Allemagne comme terroristes. 240 policiers avaient été mobilisés pour leur arrestation.

    Source : RT (RIA Novosti), 21 octobre (merci G. Q. pour ce signalement !)

    L'OBSERVATOIRE DE LA CHRISTIANOPHIE