Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2014

Manuel Valls "perd ses nerfs" avec Claude Goasguen !


Manuel Valls: "M. Goasguen, vous en venez, vous... par BFMTV

00:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

25/02/2014

Alexandre Soljenitsyne - L'archipel du goulag - Extraits

http://www.lankaart.org/article-alexandre-soljenitsyne-l-...

"La nature humaine, si elle évolue, ce n'est guère plus vite que le profil géologique de la terre".

Lire ou relire la suite...

19:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Industrie de l'alimentation: six très longues minutes (vidéo)

http://fr.novopress.info/157620/industrie-lalimentation-6...

A regarder tout de même... même si on a envie de vomir...

 

 

19:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Passage en force sur la PMA pour les lesbiennes

« Je suis déjà depuis suffisamment longtemps en politique pour savoir que le plus court chemin n’est pas forcément la ligne droite. »
Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la destruction de la famille

Christiane TaubiraSelon RMC, le ministère de la Justice prépare une note visant à permettre l’adoption par des lesbiennes d’enfants nés par P.M.A. à l’étranger. Ce document indiquera aux juges la manière dont ils doivent interpréter le texte de la loi autorisant ledit « mariage » homosexuel.

On notera que le terrain est préparé par la « grande » presse qui multiplie les articles sur les « injustices » dont seraient victimes les homosexuels qui souhaitent adopter après avoir contourné la loi française en pratiquant des P.M.A. à l’étranger. Le Monde note ainsi la « grande disparité dans les pratiques des tribunaux«

NOUVELLES DE FRANCE

18:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Kissinger : "Poutine pense que l’Ukraine est une répétition de ce que nous aimerions faire à Moscou"

 

Le politologue et diplomate américain Henry Kissinger a donné une interview à CNN le 1er Février 2014, dans laquelle il affirmait que les événements en Ukraine avaient été très nerveusement perçus à Moscou et que Vladimir Poutine est convaincu qu’il s’agit d’une répétition générale de ce que les Etats-Unis aimeraient faire en Russie.

 

Henry Kissinger a été conseiller à la Défense et secrétaire d’Etat sous Richard Nixon. Il est actuellement le fondateur et le président de Kissinger Associates, une entreprise de conseil en relations internationales, qui a pour clients des firmes multinationales qu’elle assiste dans leurs négociations de contrats commerciaux avec des États.

Sources : CNN / Youtube / Le JDS

18:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Vers une deuxième grande mosquée (municipale) à Colombes

24 février 2014

 Le conseil municipal de Colombes a voté une délibération par laquelle il met à la disposition des musulmans, pour 1 euro par an, un terrain dont la valeur est estimée à 4 millions d’euros (et sa valeur locative à 20.000 € par an).

Un riverain de ce terrain est l’église copte, qui espérait pouvoir s’agrandir…

Colombes, c’est comme en Egypte…

Le blog d'Yves Daoudal

17:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

La Russie envoie des troupes en Crimée

russian-ships.jpg

 

 

La marine russe a confirmé le déploiement de marines à Sébastopol, en Crimée. Le déploiement des troupes en Ukraine a débuté le 23 Février.

La Russie a également confirmé qu’un grand navire de débarquement, le Nikolay Filchenkov, de la flotte de la mer Noire de la Fédération de Russie basés à Temryuk (Russie), a envoyé plusieurs centaines d’hommes. Le Filchenkov a également livré dix BTR-80 et 80 véhicules blindés, selon le site internet de la Marine.

Quatre "Iliouchine Il-76", ont assuré les transports aériens de ce week-end depuis une base aérienne près de Moscou, dont notamment le transport de forces spéciales aéroportées pour la ville d’Anapa, au bord de la Mer Noire. Six hélicoptères de transport Mil MI-8 ont également été envoyés.

Selon le journal russe Izvestia, quatre navires de la ville russe de Kubinka, avec à leur bord un régiment de troupes spéciales, se dirigent actuellement vers la ville de Sébastopol.

 

Au cours du soulèvement de Kiev la semaine dernière, la Russie a discrètement envoyé l’un des principaux conseillers de Poutine, Vladislav Sourkov, pour rencontrer le dirigeant de Crimée Anatoly Mogilev, le Président législatif de Crimée Vladimir Konstantinov, et le gouverneur de Sébastopol Vladimir Yatsuboi. Des réunions ont également eu lieu à Moscou avec Sergueï Narychkine, président de la Douma d’Etat de Russie.

Le 20 Février, un fonctionnaire non identifié du gouvernement russe a déclaré au Financial Times que la Russie est prête à aller jusqu’à la guerre pour la Crimée.

"Si l’Ukraine se brise, cela déclenchera une guerre", aurait-il déclaré. "Ils vont tout d’abord perdre la Crimée, parce que nous nous y rendrons et nous la protégerons, comme nous l’avons fait en Géorgie."

Sources : Flot.com / Financial Times / Izvestia / Youtube / Le JDS

 

17:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

24/02/2014

Journal hebdomadaire de la Voix de la Russie - 23 02 14

23:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

La Russie ne reconnaît pas la légitimité du nouveau pouvoir en Ukraine

arton23669-09d7b.jpg

Le Premier ministre russe Dimitri Medvedev a remis en cause la légitimité du nouveau pouvoir en Ukraine après la destitution du président Viktor Ianoukovitch et estimé que le reconnaître comme le font certains Occidentaux était une aberration.

Premier dirigeant russe à s’exprimer publiquement sur la chute du président Viktor Ianoukovitch et l’arrivée au pouvoir de l’opposition, M. Medvedev a jugé que la légitimité des organes du pouvoir dans l’ex-république soviétique suscitait de sérieux doutes.

"Strictement parlant, aujourd’hui nous n’avons personne avec qui parler. La légitimité de toute une série d’organes du pouvoir là-bas suscite de sérieux doutes", a-t-il dit, cité par les agences russes.

"Si on considère que des gens qui se baladent dans Kiev avec des masques noirs et des kalachnikovs sont le gouvernement, alors il nous sera difficile de travailler avec un tel gouvernement", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre a, par ailleurs, fustigé l’attitude des Occidentaux face au nouveau pouvoir.

"Certains de nos partenaires occidentaux considèrent qu’il est légitime. Je ne sais pas quelle Constitution ils ont lue, mais il me semble que c’est une aberration de considérer comme légitime ce qui est en fait le résultat d’une révolte", a-t-il dit.

L’Union européenne, la Pologne, la France et l’Allemagne, ainsi que les Etats-Unis ont reconnu les décisions du Parlement ukrainien qui a destitué M. Ianoukovitch et élu un président par intérim.

Interrogé sur le rappel à Moscou de l’ambassadeur en Ukraine pour des consultations, il a expliqué que cela avait été fait car la situation sur le terrain n’était pas claire.

"Nous ne comprenons pas ce qui se passe là-bas, il y a une véritable menace pour nos intérêts, la vie et la santé de nos citoyens", a-t-il dit.

Concernant les accords économiques signés entre l’Ukraine et la Russie, il a indiqué qu’ils seraient mis en oeuvre, tout en émettant des nuances et évoquant seulement des accords juridiquement contraignants.

"Les accords qui sont juridiquement contraignants seront exécutés. Nous ne coopérons pas avec des gens concrets, des personnalités concrètes, il s’agit de relations entre gouvernements", a-t-il déclaré.

"Nous sommes des voisins, des États proches et nous ne pouvons pas faire l’un sans l’autre", a-t-il souligné.

Evoquant l’accord sur le gaz signé en décembre et qui prévoit une forte baisse des prix du gaz vendu par Moscou à Kiev, M. Medvedev a utilisé une formule équivoque.

"Les décisions dans le domaine gazier qui ont été prises ont des délais concrets de mise en oeuvre. Ce qu’il adviendra une fois que ces délais auront expiré sera à discuter avec les dirigeants des entreprises ukrainiennes et le gouvernement ukrainien, si un jour il y en a un", a-t-il dit.

Jusqu’à présent, seul le ministère des Affaires étrangères s’était exprimé sur l’Ukraine, fustigeant l’opposition et une menace sur la souveraineté de l’Ukraine.

Le président russe Vladimir Poutine a pour l’heure gardé le silence sur ce dossier.

E&R

21:48 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Censure du meeting de Laurent Louis à Bruxelles

 

23 février 2014

Triste jour pour la « démocratie » en Belgique. Alors que le député belge Laurent Louis organisait son deuxième meeting politique du mouvement « Debout les Belges ! » pour les prochaines échéances électorales de 2014, avec pour invité de prestige l’essayiste français Pierre Hillard, le mouvement s’est vu empêché de rentrer dans la salle Lumen à Bruxelles.

En effet, les propriétaires de la salle – où Laurent Louis a déjà fait son premier meeting sans aucun débordement – ont décidé de résilier unilatéralement le contrat entre les deux parties. Une vingtaine de policiers étaient présents sur les lieux afin de faire diriger la foule réunie en masse (environ 450 réservations pour ce meeting) vers la place Flagey. Le député belge aura d’ailleurs l’occasion de faire un bref discours concernant la censure qu’il subit et les enjeux auxquels le peuple belge devra faire face dans les années à venir.

E&R

21:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Idéologie ou concorde nationale, il faut choisir…

 

pantheon paris

« Toute guerre civile introduit l’étranger dans les affaires d’un pays » notait Jacques Bainville. Une  remarque qui s’applique  aussi bien au  terrible conflit qui ravage la Syrie  qu’aux  soubresauts violents qui ont agité ces dernières semaines une Ukraine rongée par la corruption, nouveaux lieux d’affrontements géopolitiques entre les Etats-Unis et une Russie en pleine renaissance… Esprit de guerre civile qui appartient à la mythologie d’une gauche française d’essence totalitaire et qu’elle ne parvient pas toujours à dissimuler.  « En deux ans, 84 nouvelles taxes ont été créées. Les Français ont été jetés dans la détresse. Et je conseille aux Français de mettre leur ciré car après les Européennes cela va tomber comme à Gravelotte. Le gouvernement cache de futures hausses d’impôts. »  Cet avertissement de Marine Le Pen, formulé  hier soir  lors du débat RTL-LCI l’opposant  à Arnaud Montebourg, attire l’attention sur une duplicité qui irrigue de nombreux aspects de la tortueuse politique gouvernementale. Notamment dans sa gestion/instrumentalisation de l’extrême gauche (baptisée ultra-gauche dans les médias…), dont les milices sont  utilisées (protégées par Manuel Valls avancent certains)  contre le FN pour l’entourer d’un climat de violence  anxiogène. Militants antifas qui se sont encore  livrés à de nombreux saccages  à Nantes samedi. Cette fois  lors de la  manifestation soutenue avec enthousiasme par le ministre EELV Cécile Duflot contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes… soutenu à bout de bras par le Premier ministre  Jean-Marc  Ayrault.

 Duplicité qui émaille aussi l’annonce par  François Hollande,  vendredi  au  Mont-Valérien à Suresnes (Hauts-de-Seine), et en présence de ministres, de  Lionel Jospin, Robert Badinter, Harlem Désir,  du  transfert  au Panthéon des cendres de quatre « grandes figures » incarnant  «l’esprit de Résistance». Comme nous le pronostiquions  en février 2013, Stéphane Hessel est écarté du Panthéon mais deux femmes et deux hommes, selon « l’esprit de parité »,  devraient  y faire leur entrée  le 27 mai 2015, lors de la Journée nationale de la Résistance.

 En l’espèce deux humanistes Germaine Tillion et  Geneviève de Gaulle-Anthonioz  toutes deux résistantes authentiques, toutes deux  déportées à Ravensbrück,  Pierre Brossolette au courage indéniable,  homme de gauche, franc-maçon, membre de Conseil  National de la Résistance, proche de Jean Moulin,  qui se défenestra  le 22 mars 1944 pour être certain de ne pas dénoncer ses camarades ,   et Jean Zay, ministre de l’Éducation du Front populaire, abattu  en juin 1944 par des miliciens.

 «Deux femmes et deux hommes qui ont incarné les valeurs de la France quand elle était à terre» et «autant d’exemples pour la nation», a dit François Hollande ce 21 février, date qui ne fut pas choisi au hasard mais aussi pour des raisons idéologiques. C’est en effet celle  du soixante-dixième anniversaire de l’exécution de 22 membres   du  controversé  groupe communiste FTP-Moi dit  Manouchian, qui regroupait  « immigrés » et « apatrides ».

 Ces derniers auraient été  dénoncés   par un agent de Moscou, Jean Jérôme,  qui  aurait volontairement livré aux Allemands le groupe suspect de déviationnisme  trotskiste, selon la thèse émise par Philippe Robrieux dans son Histoire intérieure du parti communiste. Un ouvrage qui rejoint les interrogations douloureuses de  Mélinée Manoukian dans son livre « Manoukian »  mais ceci est une autre histoire….

 Bref , contrairement à ce qu’ont annoncé un certain nombre de chroniqueurs, M. Hollande est  ici une nouvelle fois non pas dans le  dépassement des clivages, pour célébrer en cette période de  crise aiguë,  la «Résistance » et le «l’esprit de  sacrifice »,   mais bien dans l’idéologie. Celle là même  qui conduit ce gouvernement à célébrer encore et toujours  les heures les plus sombres qui ont suivi la défaite de 40. Et ce constate Bruno Gollnisch ,   alors que la France  commémore officiellement  cette année le centenaire de la cataclysmique  première  guerre  mondiale, jusqu’alors bien  absente du devoir de mémoire!

 Idéologie qui conduit aussi à taire le fait que la Résistance  fut très largement menée  sur le terrain  par des hommes et des femmes appartenant  à la droite nationaliste (lire à ce sujet notamment la remarquable « Histoire critique de la Résistance » de  Dominique Venner), à cette « extrême droite » honnie par  le Système. Idéologie qui  fait   entrer a contrario  au Panthéon, et comme le réclame officiellement le Grand Orient depuis  2007,  le ministre de  Léon Blum,  Jean Zay, auquel M.  Hollande avait rendu hommage le  jour de son investiture à l’Élysée en mai 2012, comme incarnation de  « la République », de « l’école de la République»,de la  «la laïcité»…

 Or, estime Paul Véglio sur le site Boulevard Voltaire, « Agnès de La Barre de Nanteuil,  ardente patriote, chrétienne exemplaire, chef scout et authentique résistante (…) officier du deuxième bureau de l’état-major départemental de l’Armée secrète », «  tuée en 1944 dans un train de déportés » à l’âge de 22 ans, « aurait mieux mérité que Jean Zay » d’entrer au Panthéon.

 Agnès de La Barre de Nanteuil ,  médaillée  de la Résistance et de la  Légion d’honneur à titre posthume,  « marraine de la XXVIe promotion de l’École militaire de Saint-Cyr-Coëtquidan (2002) «  est, avec Jeanne d’Arc, la seule femme à avoir donné son nom à une promotion de cette prestigieuse école d’officiers ». A  l’âge ou elle  s’engageait dans la résistance, Jean Zay lui, crachait sur le drapeau français. Mais contrairement à ce dernier «  aucune école publique  (ne porte le  nom d’Agnès de La Barre de Nanteuil) puisqu’elle n’était pas une résistante communiste ou athée ». A contrario, 150 établissements scolaires  ( !) porte le nom de M. Zay, tout comme  la promotion 2012-2013 de l’ ENA tandis qu’ il y a  cinq ans, la fondation maçonnique du Grand Orient de France a  crée à Sciences Po Bordeaux, une  chaire Jean Zay. 

 Dans son très médiocre  poème  Le Drapeau   écrit en 1924 à l’âge de vingt ans,  Jean Zay fustigeait  en effet celui-ci, «cette immonde petite guenille », « terrible morceau de drap coulé à ta hampe, je te hais férocement »,  « je te hais dans l’âme »,  « tu es pour moi de la race vile des torche-culs » écrivait-il notamment .

 Si le traumatisme suscité par  la  boucherie de 14-18 a suscité une forte  réaction antimilitariste,  et beaucoup  plus largement   un fort  attachement vaille que vaille au maintien de la paix -les pacifistes issus de la gauche furent d’ailleurs nombreux en 40  à soutenir le Maréchal Pétain  et Vichy…- Jean Zay fut surtout   un  militant radical-socialiste,   franc-maçon comme il se doit  (loge Etienne Dolet du Grand Orient).

 Benjamin de l’Assemblée  nationale, élu à 27 ans, ministre très dynamique non sans mérites parfois (notamment lors de son passage au ministère des  Beaux-Arts), Jean Zay fut beaucoup de choses mais certainement  pas un modèle de  résistant, malgré sa fin tragique.

 En juin 1940  il quitta  l’armée sans « l’accord de ses supérieurs », comme cela  a été pourtant  asséné dans   la légende dorée que constitue  sa biographie officielle,  pour gagner le Maroc sur le Massilia  en compagnie  de Mendès-France, Daladier, Mandel  et une vingtaine d’ autres  parlementaires – le  récit qu’en fait l’historien Jacques  Benoist-Méchin dans « Soixante jours qui ébranlèrent l’occident »  est très éclairant…. Il est arrêté le 15 août pour désertion, condamné à la déportation à vie et à la dégradation militaire. Les radicaux-socialistes ralliés à Philippe Pétain ont certainement usé alors  de leur  influence car  sa peine sera finalement  commuée en  peine de prison à Clermont-Ferrand,  jusqu’à son assassinat le 20 juin 1944.

 Rallié lui aussi à Vichy, décoré de la francisque avant de rejoindre opportunément la Résistance en 43,  François Mitterrand fut le premier chef d’Etat à rendre officiellement  hommage à Jean Zay à Orléans en 1994. Mais sans aller jusqu’à le « panthéoniser ». Un sens de la mesure, et il suffisait encore hier soir d’entendre les âneries professées par M Montebourg face à Marine hier soir pour s’en convaincre, qui  décidément,  a définitivement  abandonné les  socialistes depuis la disparition du très madré Mitterrand. Lui  au moins savait souvent  se tenir et  à quoi s’en tenir…

Bruno Gollnisch

21:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

En prison pour avoir refusé de polluer!

Emmanuel Giboulot, le viticulteur bio, qui passera le 24 février au tribunal correctionnel pour avoir refusé un pesticide, parle !
Un témoignage poignant.
Merci de le soutenir en signant la pétition ICI

ALTERMEDIA

NdB: Que fait Cécile Duflot  qui soutient "deux fois plutôt qu'une" les émeutes de Nantes?

Pétition signée!

20:26 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Débat Arnaud Montebourg / Marine Le Pen


Le Grand Jury du 23 février 2014 - Arnaud... par rtl-fr


Le Grand Jury du 23 février 2014 - Arnaud... par rtl-fr

19:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Marine Le Pen sur France 3 - 23 février 2014


Marine Le pen - 23 février 2014 par hurraken75

19:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Ukraine: Catherine Ashton rend hommage aux victimes

3620851_ashton_640x280.jpg

http://www.leparisien.fr/international/ukraine-un-mandat-...

18:49 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Marine Le Pen à Toulon le 21 février 2014

18:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Ianoukovitch se trouve sur une base d’infanterie de marine russe (médias)

Aujourd'hui, 18:38
 

 Ianoukovitch se trouve sur une base d’infanterie marine russe (médias)

 

Par La Voix de la Russie | L'ancien président Viktor Ianoukovitch se trouverait à Sébastopol, en Russie, sur une base d’infanterie marine russe dans la baie Kozatchia.

 

Selon les sources de la chaîne ATR, l’ancien président serait monté à bord d’un navire de débarquement de la Flotte de la mer Noire de Russie, qui était préparé pour lui à l’avance.

18:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Journée de violences organisée par l’extrême-gauche à Nantes : Le Chaos de l’Etat Socialiste, tribune de Franck Guiot

À la une

Journée de violences organisée par l’extrême-gauche à Nantes : Le Chaos de l’Etat Socialiste, tribune de Franck Guiot

 

Je ne rentrerai pas dans le débat sur la nécessité ou non  de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, toutes les manifestations sont légitimes  et font partie du droit fondamental de chacun à s’exprimer, quel que soit le sujet.

Mais devant de telles violences qualifiées de « Guérilla Urbaine » par Manuel Valls dans la soirée du 22 février 2014, je voudrais simplement dénoncer l’étonnant  « deux poids, deux mesures » d’un pouvoir socialiste en fin de course et d’une police à ses ordres.

Journée de violences organisée par l’extrême-gauche à Nantes : Le Chaos de l’Etat Socialiste, tribune de Franck Guiot

Que dire de l’appel à manifester de la ministre Cécile Duflot, membre du gouvernement Ayrault ? Peut-elle rester au gouvernement après avoir déclaré  « plutôt 2 fois qu’une » pour soutenir cette manifestation ?

Que dire des dégâts occasionnés par ces véritables « milices d’extrême-gauche » dans la belle ville de Nantes ? Les photos parlent d’elles-mêmes.

 

Que dire du silence assourdissant des responsables du Parti Socialiste, alors que ceux –ci ont livré une véritable « fatwa » envers les manifestants de la Manif Pour Tous, par des déclarations très choquantes, et très stigmatisantes pour les familles françaises ? Harlem Désir allant jusqu’à employer le terme « agissements d’extrémistes » pour qualifier la Manif Pour Tous  alors qu’aucune casse n’a eu lieu.

Que dire sur le nombre d’arrestations ? Au nombre de dix alors que des millions de dégâts matériels ont eu lieu et de nombreux policiers pris à partie par des projectiles (6 policiers blessés), comparés au Jour De Colère à Paris le 26 janvier 2014 où 262 interpellations ont eu lieu qui ont donné lieu à 4 condamnations pour lesquelles les journalistes de l’AFP ont révélé les noms et prénoms, âge et profession des condamnés … comme si il s’agissait de dangereux criminels … Pauvre Presse !

Déjà, des incidents graves avaient eu lieu à Rennes lors d’un meeting organisé par le FN , ou ces mêmes milices d’extrême-Gauche avaient mis la ville à feu, sous la bénédiction cuisante de la gauche et de la justice puisque les quelques personnes interpellées ont été relâchées sans suite

Journée de violences organisée par l’extrême-gauche à Nantes : Le Chaos de l’Etat Socialiste, tribune de Franck Guiot

Nantes,22 février 2014

Nantes montre hélas que nous ne sommes plus dans un état de droit, car la police et la justice laissent agir certains individus et en musèle d’autres. Ce qui s’est passé à Nantes est à l’image de ce qui se passe chaque jour en France dans nos quartiers, où les racailles agressent en toute impunité.

- – Impunité pour les racailles qui ont dévalisé les passagers d’un RER à Grigny, impunité pour les milices d’extrême-gauche de Rennes …. Les exemples sont multiples… impunité pour ceux qui squattent des terrains et qui violent la loi (Toulouse)

- – Mais :

- Emprisonnement pour un manifestant pacifique opposé au Mariage Pour Tous (Nicolas). Nombre impressionnants de personnes mises en garde à vue pendant les manifestations contre ce même mariage pour tous. Véritable nasse policière mise en place lors du Jour De Colère pour ficher, mettre en garde à vue, les manifestants du jour de colère opposés au gouvernement Hollande .

- Véritable acharnement judiciaire envers ceux qui réclament la démission de François Hollande, exemple de la banderole « Hollande Démission » au Trocadéro, posée de manière pacifique, qui a donné lieu à 3 mises en GAV et à un procès pas encore terminé.

- Ou encore contre ceux qui ont posé pacifiquement le 26 mai 2014, une banderole « Hollande Démission » sur la terrasse du siège du parti socialiste rue de Solferino. Cela a donné lieu à  19 gardes à vue et à 19 condamnations.

Comment François Hollande pourra-t-il terminer son mandat dans un climat qui se rapproche chaque jour d’un climat de guerre civile tellement  ce pouvoir piétine les principes de la république et de la démocratie ?

Les élections municipales et européennes suffiront-elles à infliger un désaveu suffisamment clair du peuple Français à l’égard du pouvoir Socialiste pour que François Hollande tire les conséquences de son échec ?

Le député de droite Jacques Bompard, Maire d’Orange, a déposé une proposition de loi visant à destituer François Hollande cosignée rapidement par les 2 députés du Front National, Marion-Maréchal Le Pen et Gilbert Collard .

A noter qu’aucun député de la « Droite Traditionnelle » n’a soutenu l’initiative osée mais intéressante du Député Maire d’Orange. Où se situe donc la vraie Opposition au pouvoir Socialiste ?

Franck Guiot pour Novopress

Crédit photos en Une et la première dans le texte : Sébastien Hermann , via Flickr, (cc). Crédit 2ème image dans le texte : copie d’écran d’une vidéo sur internet, DR.

01:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Massy : cinq jeunes interpellés pour acte de cruauté envers une chèvre

3617545_chevre_640x280.jpg

 

 

Florence Méréo | Publié le 23.02.2014, 11h06

 

 

                                

ILLUSTRATION. Cinq jeunes ont été interpellés samedi soir pour actes de cruauté envers une chèvre dans les Grands-Ensembles de Massy (Essonne). | Le Parisien

                

 Tenue en laisse. Face à un chien qui, lui, ne l’était pas. Samedi, vers 20 h 10, cinq jeunes hommes ont été interpellés dans les Grands-Ensembles de Massy (Essonne) pour acte de cruauté envers un animal.

Âgés de 18 à 20 ans, ils avaient récupéré une chèvre naine, l’avaient attachée en laisse avant d’énerver passablement le chien de race staff de l’un d’entre eux et de l’inciter à attaquer l’animal.



Voyant le chien se lancer à l’assaut de la chèvre, des passants ont prévenu la police qui a pu interpeller les cinq individus tous déjà connus des services de police. Ils ont passé la nuit en garde à vue. La chèvre blessée a été conduite chez un vétérinaire où elle a pu être soignée.

  

LeParisien.fr

Les salauds!

01:06 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (16)

L'Ukraine, guerre civile: coup d'Etat ou début du ''grand coup'' ?

 

L'Ukraine, guerre civile  - Coup d'Etat ou début du ''grand coup'' ?


Michel Lhomme
le 21/02/2014 

L'Ukraine paralyse la diplomatie européenne. Ce qui s'est passé sur la scène internationale depuis l'affront russe aux Etats-Unis à propos de la Syrie, démontre qu'il s'agit pour l'Empire US de se venger et de reprendre la main. Les Européens éclairés ont bien compris où l'on veut en venir, où l'on veut mener l'Europe, à son corps défendant. L'Europe est  impuissante, prise au piège de sa dérive occidentaliste. Elle se révèle comme la somnambulique de la place Maidan, kidnappée par les événements et ayant compris que tôt ou tard, elle se retrouvera en Ukraine, dans une Ukraine dépecée ou coupée en deux mais une Ukraine divisée dont elle devra porter le Sud pauvre à bout de bras, servi sur un plateau rouillé par l'idéologie démocratique. 

 
Victime de sa crédulité aux médias et ignorant les soubresauts des diplomates européens et des intellectuels du mondialisme comme BHL ou Daniel Cohn-Bendit, il faudra pour l'Histoire retenir le nom de l'ambassadeur américain à Kiev, Geoffrey Pyatt et diffuser en boucle sa conversation avec Victoria Nuland. Comme dans un roman de Gérard de Villiers, c'est Victoria Nuland qui donne ses instructions à l'Ambassadeur américain sur la façon de se comporter pour qu’ Arseni Iatseniouk devienne rapidement le nouveau chef du gouvernement, pour que Vitaly Klitschko, favorisé pourtant par l'Union Européenne et la chancelière allemande Angela Merkel, soit expulsé, et comment tout cela devrait ensuite "coller" à l'ONU ! « Fuck The UE », a souligné Mme Nuland dans sa détermination à imposer en Ukraine la stratégie américaine du chaos. Que faut-il aux analystes de plus transparent ?

L'administration Obama est donc bien derrière la tentative de coup d'Etat contre le président élu, Victor Ianoukovitch. Selon l'économiste russe Sergueï Glaziev, conseiller du président Poutine sur l'Ukraine, ce sont environ 20 millions de dollars qui ont été dépensés ces dernières semaines pour armer les combattants de rue dans la perspective du coup d'état pro-américain. Obama aurait-il décidé de jouer quitte ou double ? Il attend, semble-t-il, le faux pas de Poutine, l'intervention imminente de la Russie pour fournir le prétexte à une confrontation. Si les choses continuent sur un tel chemin, nous pouvons être en quelques jours, conduits dans un ''grand coup''.

 
Tout repose sur la Russie et sa maîtrise froide de la situation. Il semblerait que sa doctrine soit pour une fois plus chinoise que russe, reposant sur le non-agir, le laisser-faire stratégique de Lao-Tseu, belle tactique déconcertante pour les stratèges du Pentagone. Laisser faire, s'asseoir et regarder les manipulations occidentales jusqu'à ce que la guerre civile ukrainienne se propage ? Dans l'effondrement économique qui est le sien, l'Etat étatsunien y résisterait-il ? Diplomatiquement, les Etats-Unis ont violé le Mémorandum de Budapest de 1994, qu'ils avaient signé avec l'Ukraine et la Russie, où celle-ci acceptait d'abandonner en partie l'arsenal nucléaire soviétique ukrainien tout en s'engageant conjointement à la responsabilité pour la sécurité et la souveraineté de l'Ukraine. L'ingérence des États-Unis, dans le problème ukrainien est de fait une violation manifeste et flagrante de cet accord. C'est déjà en soi une déclaration de guerre.

Par ailleurs, la République autonome de Crimée, russophone, a pris acte le 19 février d'une sécession possible de l'Ukraine. Un appel de la Crimée à la Douma d'Etat russe a même été enregistré demandant à la Russie d'être le garant de l'inviolabilité du statut de la Crimée. Compte tenu du Mémorandum de Budapest et de l'appel imminent du Parlement de Crimée, une intervention russe en Ukraine aurait alors un fondement juridique. Une intervention russe en Ukraine pour ''sauver'' la Crimée est l'un des scénarios russes posés sur la table. Poutine ayant compris la stratégie du chaos appliquée par les Etats-Unis en Ukraine, cherche l'épreuve de vérité avec les USA, ce moment fatal où les Etats-Unis seront obligés de reconnaître leurs vrais objectifs à savoir l'encerclement systématique de la Russie par l'élargissement à l'Est de l'OTAN et l'entrée de l'Ukraine dans une Union Européenne devenue un pur satellite appauvri du mondialisme transatlantique en construction. 

 
Cette politique du changement de régime par l'idéologie démocratique est pourtant l'exacte continuité de la politique américaine depuis la dissolution de l'Union soviétique.  L'Histoire du monde devra être jugée demain sur l'histoire de cet empire anglo-américain, basé sur une relation spéciale avec Israël, pour une vision et une suprématie hégémonique sur le continent européen. Angela Merkel et la Pologne ont compris tardivement qu'ils avaient tout à y perdre. Peu ont relevé le fait significatif que  Victoria Nuland, la porte-parole du Département d'Etat, est mariée à Robert Kagan, le co-fondateur du Projet pour le Nouveau Siècle Américain c'est-à-dire qu'elle est l'épouse de l'auteur de la Bible de l'idéologie impérialiste des néo-conservateurs. Robert  Kagan, c'était le propagandiste zélé de la guerre en Irak où à l'époque, Victoria Nuland était conseillère en politique étrangère, adjointe au vice-président Dick Cheney, l'ambassadeur américain à l'OTAN de 2005 à 2008. 

On sourit à voir la presse française faire maintenant l'éloge de Maidan, la Place de l'Indépendance à Kiev, occupée par les manifestants. Ils évoquent comme hier Tahrir ou les places arabes et turques, un ''agora'', un "espace physique" anti-autoritaire, un espace où l'on pourrait respirer «l'esprit de la Maidan " malgré le froid et le gel, les plaques de verglas et les matraques. On sourit parce qu'on sait regarder les images, on reconnaît la symbolique de certains ''boucliers'', on a lu les papiers de Svoboda et de toutes les organisations néo-nazies qui gravitent autour des barricades érigées. Toute avant-guerre est d'ailleurs trouble (qui manipule qui ?) mais surtout, elle reste noircie de contre-vérités officielles La tentative de prise de contrôle de l'Ukraine doit donc être considérée dans le contexte du système de défense antimissile américain en cours de déploiement en Europe centrale et orientale et dans celui de la doctrine de la "Prompt Global Strike". 

Sommes-nous à deux doigts de tester grandeur nature cette théorie ? La doctrine militaire américaine repose sur la croyance théorique que les capacités nucléaires de l'adversaire pourraient être neutralisées par une première frappe nucléaire. En ce qui concerne cette doctrine jointe souvent chez les Américains à la doctrine de la "Air-Sea Battle," la Russie et la Chine ont parfaitement fait entendre ces derniers temps que, si nécessaire, ils déploieront leurs arsenaux nucléaires. Si donc l'Allemagne et d'autres pays européens ne veulent pas se laisser entraîner dans un conflit armé, ils doivent s'identifier dès à présent. Ils doivent faire entendre fortement la voix d'une renaissance de la puissance européenne. Ils doivent désigner par son nom le caractère impérialiste de l'Etat américain. Ils doivent souligner la nature de la tentative de coup d'Etat en Ukraine. C'est maintenant que l'Europe de la puissance doit se lever. Nous en sommes malheureusement loin.

 
 
METAMAG

00:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)