Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2011

Gilad Shalit érigé au rang de symbole en Israël

JERUSALEM (Reuters) - La vie du soldat franco-israélien Gilad Shalit, enlevé à l'âge de 19 ans à la lisière de la bande de Gaza, tient en cinq phrases.

"Gilad Shalit, fils de Noam et Aviva et frère de Yoel et Haddas, est né à Nahariya le 28 août 1986. Alors qu'il a deux ans, sa famille part s'installer à Mitzpe Hila, dans l'ouest de la Galilée. Gilad a été scolarisé à l'école élémentaire de Maona et au collège de Kfar Vradim. Il a étudié au lycée Manor Kavri où il a excellé dans les matières scientifiques. En 2005, Gilad a été enrôlé dans les forces de défense israéliennes et a servi le bataillon 71 du 188e régiment", peut-on lire sur un site internet militant pour sa libération.

Au-delà de ce profil commun à de nombreux jeunes Israéliens, très peu de détails ont filtré sur les cinq années de captivité du jeune soldat détenu dans la bande de Gaza.

Mais malgré cette courte biographie qui aurait pu avoir du mal à embraser l'opinion israélienne, le timide jeune homme à lunettes est devenu un symbole pour ses concitoyens.

Dans un pays où le service militaire est considéré comme un "rite d'initiation", ses parents, Noam et Aviva, n'ont eu aucun mal à gagner la sympathie de nombre de leurs compatriotes qui se sont facilement identifiés en tant que parents d'appelés.

Depuis son enlèvement, ils ont lancé une campagne de mobilisation en faveur de sa libération sans lasser, semble-t-il, l'opinion publique.

BASKET-BALL ET ORDINATEUR

Au lendemain de l'annonce d'un accord entre Israël et le Hamas, fruit d'une médiation menée par l'Egypte et l'Allemagne, le décompte des jours de détention de Shalit continuait mercredi d'égrener les heures et les minutes avant sa libération.

Fréquents, les échanges de prisonniers sont souvent vus à la lumière des textes bibliques en Israël. "Tes enfants doivent revenir chez eux", a ainsi déclaré mercredi le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, citant le Livre de Jérémie.

Décrit l'année dernière par sa mère comme un jeune "calme et introverti", Gilad Shalit passait, dit-elle, "beaucoup de temps sur l'ordinateur, devant la télévision et surtout sur les courts de basket."

Shalit, qui est aujourd'hui âgé de 25 ans, avait été capturé le 25 juin 2006 à la lisière de la bande de Gaza lors d'une opération d'activistes palestiniens qui s'était soldée par la mort de deux autres soldats israéliens.

La dernière preuve de vie du soldat, qui a depuis été promu sergent, remonte à septembre 2009 dans une vidéo diffusée par les activistes.

Pâle et amaigri, Shalit avait plaidé pour sa vie et n'a reçu aucune visite du Comité international de la Croix-Rouge.

"J'espère que le gouvernement actuel dirigé par Benjamin Netanyahu ne gâchera pas cette occasion de conclure un accord et qu'en conséquence je pourrai enfin réaliser mon rêve et être libéré (...) Merci beaucoup et au revoir", disait-il.

Pour sa "Une" mercredi, le quotidien Yedioth Ahronoth a opté pour un titre sobre: "Gilad rentre à la maison".

Marine Pennetier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Yahoo!Actualités - 12/10/11

21:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Arnaud Montebourg, contre la mondialisation, pour "l'internationalisme"

Attaque d’une chaîne privée de télévision en Tunisie par plusieurs centaines d’islamistes protestant contre la diffusion d’un film jugé  non « hallal » , des dizaines de coptes égyptiens tirés comme des lapins au Caire   par les forces de l’ordre lors d’une manifestation contre les persécutions dont ils sont victimes, engagement d’Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy, pour rassurer « les marchés »,  de présenter rapidement un plan devant régler le problème de la dette en Europe…

Autant d’événements largement  éclipsés  ces dernières heures    par les primaires socialistes. Pour autant, Arnaud Montebourg savourera toute  cette semaine son statut de diva courtisée par les sociaux-démocrates européistes du PS. A commencer bien sûr par   François Hollande et Martine Aubry que M. Montebourg qualifiait de « jumeaux du delorisme » ces dernières semaines ce qui dans sa bouche, n’était évidemment pas un compliment…

 Arnaud Montebourg attendra au minimum   la confrontation télévisée entre les deux présidentiables socialistes demain et surtout  le  sondage qui en découlera,  pour officialiser son soutien et se vendre pour un plat de lentilles. Il convient pour lui de maintenir l’illusion qu’il pourra peser sur les orientations politiques du PS. Au risque de rendre visible rapidement les limites de son combat antimondialisation qui ne peut être porté en tout état de cause par le candidat du PS en 2012.  Et encore moins servir de ligne politique en cas de victoire des socialistes à la prochaine présidentielle.

 Un  score de M.  Montebourg qui contribue surtout à fragiliser le PS selon les soutiens de Jean-Luc Mélenchon.  Dans L’Humanité, Jean-Emmanuel Ducoin assure ainsi  que « le peuple de  gauche regarde forcément avec sympathie le score d’Arnaud Montebourg, en tant  qu’il ouvre une brèche à l’intérieur du PS »…

 Bruno Gollnisch estime que les nationaux, les souverainistes, peuvent se féliciter de la  publicité donnée au concept de protectionnisme par la campagne de M. Montebourg. Dans un communiqué, les Identitaires ont appelé de leur côté  ce dernier à « aller plus loin à travers une démondialisation intégrale ne se couchant pas devant le politiquement correct et visant à fixer les populations dans leurs aires d’origine, selon les mots de Walden Bello, créateur du concept de démondialisation », au nom d’une doctrine forgée à l’origine pour aider les pays du sud.

 L’universitaire  philippin  Walden Bello, directeur de l’ONG Focus on the Global South, représente en effet un  courant minoritaire au sein de la mouvance altermondialiste,  qui s’oppose  aux principes mêmes de mondialisation et de gouvernance globale. Il milite notamment pour un démantèlement des organisations économiques internationales, prône le localisme politique et la relocalisation économique  qui induit entre autres,   un retour au protectionnisme, un développement autocentré et une politique de substitution aux importations.

 Mais nous le relevions dernièrement, la démondialisation dans sa version de gauche  reste entachée d’un cosmopolitisme qui est la  marque de fabrique des  éléphants socialistes, toutes tendances confondues. C’est pourquoi dans un récent entretien accordé au JDD, M. Montebourg avouait la raison d’être du créneau antimondialisation qu’il défend, à savoir agir comme un « rempart du lepénisme », c’est-à-dire empêcher les électeurs socialistes cocufiés par le PS,  de rallier l’opposition nationale. Bref,  stériliser la colère populaire.  

 Et  comme François Hollande et  Martine Aubry, Arnaud  Montebourg a   précisé, qu’il était porteur d’un «  projet  internationaliste » qui lui interdit  notamment de condamner la politique d’immigration   de peuplement.  Les Français jugeront.

Blog de Bruno Gollnisch - 11/10/11

 

20:08 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Le PS bienvenue au "Club"...

mondialisme-bis.jpg

Sur l’antenne de  BFMTV-RMC,  Martine Aubry  a déclaré hier  qu’elle était en droit de recueillir les suffrages qui se sont portés au premier tour des primaires du PS sur Arnaud Montebourg. En effet a-t-elle affirmé  « Arnaud, finalement, derrière des mots qui ne sont pas ceux que j’aurais utilisés, propose à 90 % ce que j’ai proposé : le juste échange, la régulation des banques et la République nouvelle ». Mme Aubry a pris soin de préciser que si   le « protectionnisme », « ça ne marche pas », la définition de ce concept qui serait celle  du député de Saône-et-Loire recoupe la proposition  qu’elle a fait « voter dans le projet socialiste ».

Une manière de signifier de nouveau que François Hollande serait bien le candidat de la « gauche molle », coupable d’ores et déjà de toutes les compromissions, sur le dos des travailleurs français, avec  l’idéologie ultra-libérale,  les « banques », le  monde de la finance,  du capitalisme spéculatif. Dérives, a souligné  Bruno Gollnisch,  dont la gauche s’est si bien accommodée depuis trois décennies,  notamment à l’époque où Mme Aubry était ministre du gouvernement Jospin

A bien y regarder, et de nombreux blogs «  de  gauche » n’ont pas manqué de le relever, il y a une quasi complète identité de vue entre François Hollande et Martine Aubry,  seulement une différence de discours et de positionnement stratégique pour remporter cette élection.

Comme Pascal Lamy, Alain Minc, Dominique Strauss-Kahn Jean-Claude Trichet , Jacques Attali, Claude Bébéar, Édouard de Rothschild,  François Bayrou, Éric Besson, Jean-Pierre Chevènement (dans le rôle de l’alibi  souverainiste qui appellera comme il se doit  à voter PS en 2012…), Jean-François Copé, Laurent Fabius, François Fillon, Alain Juppé, Bernard Kouchner, Pierre Moscovici, Jean-Pierre Raffarin, Nicolas Sarkozy, Manuel Valls,  ou Laurence Parisot,  François Hollande et  Martine Aubry sont au nombre des 500 membres  du club Le Siècle.

« En 40 ans, rappelait Emmanuel Ratier,  cela fait environ 2000 personnes qui s’y sont succédés,  ces 2000 personnes, sont celles qui ont dirigé la France et qui dirigent notre pays depuis 40 ans. Il s’agit des principaux hommes politiques, des patrons de journaux et présentateurs de télévision, des grands hommes d’affaires et des financiers. Ils représentent la quintessence du pouvoir oligarchique français, concentrant entre leurs mains l’essentiel du pouvoir et sans doute près de 90% du PIB français. On y compte des personnalités aussi bien de droite que de gauche (chaque gouvernement comprend au moins la moitié de membres du Siècle, en général le Premier ministre et presque tous les présidents de la République)».

Si  « à l’ombre des projecteurs, la complicité des oligarques transcende les clivages politiques »,  les verts, les communistes comme les frontistes sont absents des agapes du Siècle  (une mise à l’écart que l’on retrouve d’ailleurs  au dîner du Crif !) et il est à noter que  ni Arnaud Montebourg ni  Ségolène Royal n’ont souhaité intégrer ce club «transcourant ». Tout juste peut on reprocher à M. Hollande d’avoir été moins discret  que Mme Aubry. Le blog de gauche voie militante rappelle ainsi « l’existence d’un projet de société fondamental (défendu par François Hollande) qui transcende les partis politiques   ». « Lors d’une université d’été du PS » le rival de Martine Aubry    « a proclamé la nécessité d’un nouvel ordre mondial que nous portons depuis des années, les socialistes mais pas simplement les socialistes….. »

Alors adepte d’une « gauche molle » François Hollande ? Qu’importe puisque « le mondialisme dur » reste bien comme à l’UMP la boussole  du  PS et du vaste parti de l’étranger auquel  il se rattache. Et ce ne sont pas les exigences de « l’internationaliste » Montebourg qui changeront quoi que ce soit à cette réalité là.

Malgré l’écran de fumée déployé par les socialistes,  il appartient au FN  d’expliquer aux    Français  que la gauche ne saurait   être une réelle alternative au sarkozysme.  C’est  le règne de l’oligarchie anti-nationale qu’il s’agit de remettre  en cause relevait ce blog en mars dernier.  Soit la domination de l’hyper-classe mondialiste qui a toute sa part de responsabilité   dans le déclenchement de la crise financière et économique actuelle ;   la  volonté  de ses acteurs de  faire passer leurs obsessions idéologiques, leurs  intérêts financiers, politiques   avant ceux de notre   nation.

Blog de Bruno Gollnisch - 12/10/11

 

19:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

ALGERIE POLITIQUE - Histoire de l'OAS

 

pierre-sergent.jpg

Pierre Sergent, patron de l'OAS Métro

Cliquez sur le lien: http://encyclopedie-afn.org/index.php/ALGERIE_POLITIQUE_-...

12/10/11

19:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Une stèle à la mémoire des victimes de l'OAS inaugurée par Delanoë au Père-Lachaise

Par yriou, le 7 octobre 2011, dans la rubrique En bref - Vie locale

 

Ce jeudi 6 octobre 2011, une stèle en hommage aux victimes de l’OAS a été dévoilée au cimetière du Père-Lachaise en présence de Bertrand Delanoë. Le maire de Paris, comme l’explique lefigaro.fr, a exprimé sa « fierté » de faire de Paris la première commune à installer un tel monument.

Sur la stèle est inscrit : « 1961-1962. En hommage à toutes les victimes de l’OAS en Algérie et en France. Civils, militaires, élus, magistrats, fonctionnaires, défenseurs des institutions et des valeurs de la République ».

Source Le 75020.fr

19:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Primaire PS: Royal annonce soutenir Hollande

12/10/11

18:47 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Exclusivité NPI: les preuves de l'arnaque de la Droite populaire ! A lire de toute urgence

 

La rédaction de nationspresse.info s’est procuré en exclusivité un courriel de la Droite populaire, qui démontre sans aucune ambiguïté qu’elle est une arnaque et qu’elle a été créée dans le seul but de tenter de récupérer les électeurs qui s’apprêtent à voter Front National à la présidentielle de 2012. Le rôle de la Droite populaire, comme l’explique ce document, est bien de « renforcer le président [Sarkozy], le recrédibiliser, le relégitimer » sur des sujets sur lesquels les Français estiment à juste titre qu’ils n’a pas tenu ses promesses !


(Cliquer sur le courriel pour l’agrandir deux fois)

12/10/11

18:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Afghanistan - Les Américains refusent de détruire les plantations de pavot

 

Moscou est surprise par le refus des Etats-Unis de détruire les plantations de pavot en Afghanistan, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors du forum international « Objectifs du Millénaire pour le développement en Europe orientale et en Asie centrale ».

« Je voudrais attirer l’attention sur une question qui reste irrésolue depuis plusieurs années : la nécessité de lutter contre la drogue afghane à toutes les étapes de sa fabrication, en commençant par la destruction des plantations. Il nous est difficile de comprendre pourquoi nos partenaires américains ne veulent pas que la Force internationale d’assistance à la sécurité en Afghanistan s’en charge », a déclaré le chef de la diplomatie russe.

Selon lui, la Russie ne comprend pas pourquoi les Etats-Unis jugent nécessaire d’inclure la destruction des plantations de coca dans sa stratégie de lutte contre la drogue en Colombie et dans d’autres pays d’Amérique latine, mais mettent en doute l’efficacité de cette mesure en Afghanistan.

L’Afghanistan est le premier producteur de drogues au monde, fournissant plus de 80 % du volume mondial d’opiacés. Selon le Service russe pour le contrôle des stupéfiants, le pays produit près de 150 milliards de doses d’héroïne et 30 milliards de doses de haschisch par an.

Selon le même Service, la drogue tue en Russie quelque 30.000-40.000 personnes. En outre, la Russie arrive en tête des pays où la consommation d’héroïne est la plus élevée, absorbant 21 % de la production mondiale.

Source : RIA Novosti

NPI

18:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

A Nogent, il est interdit de fouiller les poubelles

Plus question pour les plus pauvres de chercher à se nourrir avec les restes jetés par les restaurants ou les commerces de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne). Le maire (UMP) de la ville vient de prendre un arrêté interdisant le glanage* dans les poubelles de toute la commune.

Déjà, en août, le maire (UMP) de La Madeleine, dans le Nord, avait pris ce type d’arrêté.

 

Il l’avait même fait traduire en roumain et en bulgare, provoquant la polémique dans la région. Le maire de Nogent, lui, est déjà coutumier de l’arrêté antimendicité, qu’il reprend chaque année pour « préserver son centre-ville ».

Dans ce nouveau texte, intitulé « mesures relatives à la salubrité publique », l’édile interdit cette fois la fouille dans les poubelles, mais aussi les crachats, le fait d’uriner ou encore de souiller la voie publique de quelque manière que ce soit. « Ça devient dramatique, on trouve de tout sur les trottoirs, s’insurge Jacques J.P. Martin, le maire de Nogent. Ça pose des problèmes sanitaires, d’esthétique urbaine et de sécurité. On ne peut laisser saccager notre commune, ville touristique, en permanence. Depuis six mois, ça a augmenté, donc je réglemente. »

Dès à présent, quiconque sera aperçu par la police municipale en train de fouiller dans les poubelles pourra faire l’objet d’une amende de première catégorie, c’est-à-dire au maximum de 38 €. « Voire d’être conduit au commissariat si ça recommence, insiste Jacques J.P. Martin. Que ceux qui sont obligés d’en arriver là s’adressent plutôt au centre communal d’action sociale ou aux associations. L’accompagnement social existe à Nogent ! »

Une habitante : « C’est déjà terrible de se dire qu’ils n’ont que cette solution pour manger, alors les priver de ça, ça m’écœure »

Dans la commune, les principaux concernés comprennent. « Les poubelles de mon restaurant sont renversées et fouillées chaque semaine, ça donne beaucoup de travail aux balayeurs de la ville », assure Mathieu Randet, restaurateur. « C’est mauvais pour l’image de la ville, pour son standing », confirme Jérôme, agent immobilier. Les habitants du centre-ville, eux, pensent aux plus pauvres. « C’est déjà terrible de se dire qu’ils n’ont que cette solution pour manger, alors les priver de ça, ça m’écœure », souffle Corinne, en promenant son chien.

La décision du maire a en tout cas choqué les conseillers municipaux d’opposition, qui n’ont pas pu débattre de la question. « Nous avons été surpris par une telle décision, mais elle est dans la droite ligne de l’arrêté antimendicité pris tous les ans, juge Michel Gilles, conseiller DVD. C’est vrai qu’il faut maintenir la propreté des trottoirs, mais ils sont bien plus salis par les déjections canines! » « C’est de l’affichage politique, sans aucune marque d’humanisme », estime Marc Arazi, lui aussi conseiller d’opposition. Et William Geib, élu PS, d’ironiser : « Et pourquoi pas plus simplement un arrêté antipauvres à Nogent? »

* Le glanage est une pratique ancestrale. Au Moyen Age, après la récolte, des indigents envahissaient les champs pour grappiller les restes non ramassés de la récolte. Aujourd’hui, il s’agit de personnes qui se servent lors des fins de marchés ou directement dans les poubelles.

17:43 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Accord avec le Hamas pour la libération de Shalit contre un millier de prisonniers palestiniens - Sarkozy et Hollande se réjouissent

Lire l'article: http://www.20minutes.fr/monde/804068-accord-liberation-gi...

12/10/11

01:53 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Un chasseur meurt empalé par un cerf dans les Ardennes

201010044ca949cbe3e5d-0.jpg cerfs.jpg

Alors que le gibier a l'habitude de fuir en avant, le cerf a fait volte-face et s'est rué sur son poursuivant, ce qui est exceptionnel


SEDAN Un chasseur est mort empalé mardi après avoir été chargé par le cerf qu'il traquait lors d'une partie de chasse dans les Ardennes belges, a-t-on appris de sources concordantes, confirmant une information du journal l'Union/L'Ardennais. Cet accident rarissime a eu lieu dans la commune belge d'Alle-sur-Semois, à quelques kilomètres de la frontière franco-belge.
La victime, un agriculteur à la retraite de 67 ans, est décédée à l'hôpital Manchester de Charleville-Mézières en début d'après-midi, selon des proches et le maire de la commune de Saint-Menges, près de Sedan dans les Ardennes, dont il est originaire.

Le chasseur a reçu dans l'oeil un andouiller, une extrémité du bois du cerf, qui a percé sa boîte crânienne, une blessure qui s'est révélée mortelle.
Au moment de l'accident, la victime empruntait une coulée, chemin formé dans la forêt par le passage des animaux, en faisant du bruit afin de faire sortir le gibier de la forêt pour qu'il puisse être tiré par d'autres chasseurs postés en lisière ou dans une clairière.

Mais, alors que le gibier a l'habitude de fuir en avant, le cerf a fait volte-face et s'est rué sur son poursuivant, ce qui est exceptionnel, selon des chasseurs de la région.

DH Be - 11/10/11

01:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8)

Les chrétiens d'Orient s'érigent en rempart...

  La guerre contre la Syrie, planifiée par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni pour la mi-novembre 2011, a été stoppée in extremis par les veto russe et chinois au Conseil de sécurité.

 Selon Nicolas Sarkozy, qui en avait informé le patriarche maronite lors d’une entrevue houleuse à l’Élysée le 5 septembre, le plan prévoit l’expulsion par les Occidentaux des chrétiens d’Orient. Dans ce contexte, une campagne de presse est conduite en Europe pour accuser les chrétiens d’Orient de collusion avec les dictatures.

Mère Agnès-Mariam de la Croix, higoumène du monastère de Saint Jacques le Mutilé à Qâra (Syrie) répond à cette propagande de guerre.

par Thierry Meyssan

Lire la suite:

http://www.voltairenet.org/Les-chretiens-d-Orient-s-erigent

Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 7 octobre 2011

01:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

A onze ans, il sauve la vie de son père, électrocuté

1644953_d1965040-f1fb-11e0-b6af-00151780182c_640x280.jpg Meythet.jpg

(Cliquez sur la photo)

Si Jérôme Gouninet peut raconter sa mésaventure, survenue sur les bords du Rhône, le 7 septembre dernier, c’est grâce à Jérémy, son fils de 11 ans. Sans lui, la journée de pêche se serait résumée à un tragique fait divers : “Un pêcheur meurt électrocuté en touchant une ligne électrique avec sa canne en carbone”.

L’élève de CM2, discret et réservé, a fait preuve ce jour-là d’un sang-froid incroyable pour son âge, comme le raconte son papa, ému.

“Ce mercredi-là, nous étions allés pêcher avec Jérémy dans les étangs qui bordent le canal du Rhône, près du barrage de Motz, à la limite entre la Savoie, la Haute-Savoie et l’Ain. Je connais bien le coin, ça fait 10 ans que je pêche là-bas, raconte Jérôme Gouninet. Dans le premier étang, on n’attrapait rien. Alors on a décidé de changer d’endroit…”

Pour gagner du temps, Jérôme ne replie pas la grande canne de 7 m qu’utilise son fils. “Elle était trop grande pour lui, alors je l’ai prise et je lui ai demandé de prendre les boîtes. On est descendu vers l’étang, la canne était verticale. Elle a touché un fil électrique et j’ai senti un énorme choc. J’ai dit un juron et ensuite, c’est le trou noir…”

La suite, c’est Jérémy qui la raconte : “J’ai entendu un grand bruit et j’ai vu papa par terre. Il ne bougeait plus. J’ai couru vers lui, je pensais qu’il était tombé ou qu’il avait été mordu par un serpent. Il y en a plein là-bas. Je l’ai retourné, il était tout violet avec la langue qui sortait. Sa tête était pleine de sang. J’ai essayé de le réveiller mais je n’y suis pas arrivé. Alors j’ai hurlé “au secours”…

Aucun pêcheur ou promeneur n’entend ses appels. Jérémy est seul. Mais il garde son calme.

“Après l’avoir nettoyé, parce qu’il y avait du sang et des cailloux, j’ai essayé de lui faire du bouche-à-bouche en lui pinçant le nez. J’avais vu ça dans un film. Et j’ai essayé de lui mettre des claques pour le réveiller. Comme ça marchait pas, j’ai fouillé pour prendre son téléphone et j’ai appelé tata Fabienne.”

Et les miracles continuent. Le téléphone qui ne passe jamais ici fonctionne, et “tata”, injoignable d’habitude, répond.

Heureusement, parce que “tata Fabienne”, est infirmière sapeur-pompier et formatrice premiers secours. Au bout du fil, elle rassure Jérémy, lui pose des questions sur l’état de son père. C’est elle qui va prévenir les secours.

Huit minutes après être tombé foudroyé, Jérôme refait surface, difficilement. “J’avais l’impression qu’un rouleau compresseur m’était passé dessus. Jérémy m’a passé le téléphone, c’était ma sœur, je ne comprenais pas pourquoi.”

Son esprit embrumé s’éclaircit. Il comprend ce qui lui est arrivé : “J’ai dit “j’ai touché une ligne électrique”.”

Jérémy aide son père à se relever et ils rejoignent ensuite leur voiture ; “J’avais 300 m à faire pour arriver au barrage. C’était très long !”

Une fois près du barrage, tout le monde se précipite autour du père et son garçon : “Ils ont été supers, efficaces et gentils. Ils ont tous donné un bout de leur casse-croûte à Jérémy en attendant les pompiers et le Smur.”

L’accident a encore resserré les liens entre le fils et le père. Jérôme Gouninet est la preuve bien vivante que des gestes de premiers secours peuvent sauver des vies. Même lorsqu’ils sont pratiqués par un enfant de 11 ans.

Le Dauphiné libéré - 07/10/11

00:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Les larmes du dépit

00:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

11/10/2011

Isle-sur-Marne - 60 ans de mariage: noces de diamant pour Gaston et Gisèle

M. et Mme Mann, domiciliés à Isle-sur-Marne, ont fêté samedi dernier leurs noces de diamant. Ils étaient entourés de leurs enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants et amis.
Gaston a épousé Gisèle le 18 septembre 1951 à Arzillières-Neuville. Ils ont eu quatre enfants.

 Agriculteurs à Isle-sur-Marne, ils ont pris leur retraite après 45 années de labeur. Dès lors, le couple se consacre à l'embellissement de leur propriété avec des fleurs. Il a d'ailleurs décroché le prix d'honneur du département de la Marne dans sa catégorie. Gaston Mann a également été maire d'Isle-sur-Marne de 1995 à 2002.

L'Union/L'Ardennais - 07/10/11

 

201110074e8ead719cf65-0-483402.jpg Mann.jpg

23:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Montebourg fait monter la pression dans une "lettre ouverte"

PARIS (Reuters) - Arnaud Montebourg, arbitre du duel entre François Hollande et Martine Aubry pour l'investiture socialiste à la présidentielle de 2012, a accentué mardi dans une "lettre ouverte" sa pression sur les finalistes, dont la rivalité tourne à l'aigre.

Selon un sondage Opinionway pour Le Figaro, diffusé mardi, François Hollande gagnerait la primaire socialiste avec 54% (-4 points) des intentions de vote chez les sympathisants de gauche pour le second tour, contre 46% pour Martine Aubry (+4 points).

Arnaud Montebourg, arrivé en troisième position du premier tour de la primaire dimanche avec 17,2% des voix, continue d'entretenir le suspense sur le soutien éventuel qu'il pourrait apporter à l'un ou l'autre des "impétrants" pour le deuxième tour du scrutin, le 16 octobre prochain.

Le chantre de la "démondialisation" conditionne une consigne de vote à la prise en compte par François Hollande (39,2% au premier tour) et Martine Aubry (30,7%) de ses thèmes.

Dans une lettre ouverte, il demande aux deux finalistes de se prononcer point par point sur son programme.

Il cite notamment "des mesures pour la mise sous tutelle publique des banques, sans frais pour les contribuables", la possibilité d'utiliser les bénéfices des banques profitables pour renflouer les banques en difficulté et "une procédure pénale pour réprimer l'évasion fiscale".

Il leur demande de dire comment ils se rallieront à ses thèses sur la "démondialisation" sous la forme d'un "protectionnisme européen".

Le débat télévisé qui opposera mercredi soir le député de Corrèze et la maire de Lille détermina également sa décision.

"Je ferai certainement un choix", a dit Arnaud Montebourg mardi sur Europe 1, prolongeant le suspense au lendemain d'une intervention sur France 2 dans laquelle il précisait réserver sa décision - dont il n'est pas exclu qu'elle soit un "non-choix".

L'équation est délicate pour l'imprévisible élu, qui juge que François Hollande et Martine Aubry sont "les deux faces d'une même pièce".

"MÉPRIS ET CONDESCENDANCE"

Ses inimitiés personnelles et politiques avec les deux candidats sont autant d'entraves à une possible entente.

En 2007, lors de la campagne présidentielle, Ségolène Royal avait suspendu temporairement Arnaud Montebourg de ses fonctions de porte-parole après qu'il eut déclaré : "Le principal défaut de Ségolène Royal, c'est son compagnon".

En l'occurrence François Hollande, qui avait rejeté son concept de "VIe république" lors du congrès du PS de 2005.

A Martine Aubry, avec laquelle les points de convergence sont plus manifestes - il l'avait soutenue au congrès de Reims de 2008 -, il reproche les dérives de l'affaire Guérini.

Auteur d'un rapport sur la question, il a critiqué les atermoiements de la direction du PS face à la gestion "mafieuse" de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône par Jean-Noël Guérini, mis en examen début septembre.

Dans une interview publiée mardi dans Libération, Arnaud Montebourg est sans indulgence avec les duellistes qui, dit-il, ont eu à son égard "des marques de mépris et de condescendance".

François Lamy, soutien de Martine Aubry, a souhaité qu'Arnaud Montebourg "fasse attention sur le ton".

"Il faut qu'il reste respectueux et qu'il n'oublie pas que les deux premiers ont 70% des voix", a dit à des journalistes le bras droit de la maire de Lille.

Les deux finalistes lui ont répondu mardi par médias interposés en affirmant leur indépendance et leur "cohérence", tout en consentant des ouvertures vers son électorat.

"POTS DE CONFITURE"

"Je ne défends que ce à quoi je crois, et donc je ne changerai pas", a prévenu la maire de Lille sur France 2 tout en relevant des points communs avec Arnaud Montebourg sur les banques, la "République nouvelle" et l'industrie européenne.

François Hollande s'est pour sa part refusé à tout "zigzag" idéologique tout en rappelant sa volonté de rassemblement.

"Je ne courrai pas pour faire toutes les chansons à tous ceux qui demandent un peu plus", a-t-il souligné.

Un ton plus incisif qu'à l'habitude pour le député de Corrèze. "Je ne me ferai donner aucune leçon, de qui que ce soit", a-t-il dit.

En visite sur un marché parisien, a dénoncé implicitement "les manoeuvres obliques" de Martine Aubry et affirmé qu'il était "pour une gauche solide et sincère".

Prié de dire s'il n'était pas lassé des attaques du camp de Martine Aubry, qui l'accuse d'incarner une "gauche molle", il a répondu : "Je ne sais pas, parce que ce n'est jamais frontal, ce n'est jamais direct. C'est toujours insidieux. Moi, je n'aime pas les manoeuvres obliques."

Le camp d'en face n'est pas en reste, ce qui augure d'un débat plus acide mercredi soir sur France 3 après les trois confrontations policées d'avant-premier tour.

François Hollande peut se prévaloir pour l'heure des soutiens de Manuel Valls, qui a obtenu plus de 5% des suffrages au premier tour, et de Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche (0,60%).

Ségolène Royal, grande perdante du premier tour avec quelque 7% des voix, fera connaître son choix d'ici mercredi soir.

Avec Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Yahoo!Actualités - 11/10/11

19:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Aide à la Grèce: l'euro suspendu au vote slovaque

La coalition au pouvoir n'est pas sûre d'obtenir le feu vert de son parlement, cet après midi, pour aider la Grèce.

Après le vote du Parlement Maltais - qui a adopté à l'unanimité dans la nuit de lundi à mardi l'accord du 21 juillet dernier sur l'aide à la Grèce -, l'Europe a désormais les yeux rivés sur la Slovaquie. Le Parlement slovaque a entamé ce matin ses débats qui devraient aboutir à un vote en début d'après midi. L'incertitude est très forte sur l'issue du scrutin : le parti Liberté et Solidarité (SaS) membre de la coalition au pouvoir menace en effet de voter contre, ce qui ferait basculer la victoire du côté du «non» à l'aide à la Grèce.

En début de matinée, le premier ministre Iveta Radicova a reconnu qu'il n'existait toujours pas d'accord en faveur d'un vote positif. Le gouvernement pourrait être contraint, pour obtenir un vote favorable, de proposer en échange l'organisation d'élections anticipées. C'est à dire se saborder.

La Slovaquie est le dernier état devant ratifier l'accord du 21 juillet, lequel doit être adopté à l'unanimité des dix-sept pays membres de la zone euro pour entrer en vigueur. En cas de vote défavorable, dans quelques heures, le choc pourrait donc être rude sur les marchés financiers . Seul motif d'espoir, le système parlementaire slovaque permet en cas de vote négatif du parlement d'en solliciter un second, qui pourrait intervenir en fin de semaine et offrir une ultime chance aux négociations.

11/10/11

19:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Libye: la résistance des partisans de Kadhafi jugée "surprenante" à l'OTAN

BRUXELLES (AP) — La résistance affichée par les partisans de Moammar Kadhafi face aux forces révolutionnaires est "surprenante" dans la mesure où les combattants ne peuvent espérer renverser la situation sur le terrain, a estimé mardi le colonel Roland Lavoie, porte-parole de l'OTAN.

Ces commentaires semblaient destinés à faire pression sur les hommes acquis à la cause de l'ancien dirigeant afin qu'ils déposent les armes et entament des discussions avec les ex-rebelles désormais à la tête du pays, en grande partie grâce à la puissance de feu de l'Alliance atlantique.

Dans certaines villes comme Syrte, les loyalistes sont toujours engagés dans des affrontements avec les troupes du Conseil national de transition (CNT, mis en place par les opposants à Kadhafi) même s'ils se retrouvent désormais dans l'impossibilité d'être réapprovisionnés après la chute de secteurs clés du centre-ville aux mains d'unités des nouvelles autorités, a observé le colonel Lavoie. La résistance qu'affichent les combattants fidèles à Kadhafi est ainsi "surprenante", tant sur le plan "militaire" que d'un point de vue "politique", a-t-il jugé.

L'OTAN a précisé qu'elle mettra un terme à sa campagne de frappes aériennes en cours depuis sept mois, après avoir acquis la certitude que les partisans de Kadhafi ne représentent plus une menace significative pour la population civile. Mais pour l'heure, les raids aériens se poursuivent, visant principalement des cibles à Syrte, la ville natale de Kadhafi, et à Bani Walid, où les combattants loyalistes conservent le contrôle.

11/10/11

 

19:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

Marine Le Pen écrit à Laurence Parisot

 

Lettre ouverte de Marine Le Pen à Laurence Parisot, Présidente du MEDEF

Madame la Présidente,

J’ai lu avec intérêt le livre que vous m’avez fait l’honneur de me consacrer, et dont vous faites activement la promotion dans les médias depuis quelques semaines.

Ainsi que j’ai déjà eu l’occasion de le dire, je considère que votre livre contient un nombre impressionnant d’erreurs, de mensonges et même plusieurs énormités. D’une manière générale, il est représentatif d’un mode de pensée qui me paraît totalement erroné.

J’aimerais aussi faire comprendre pourquoi la patronne des patrons ressent le besoin de consacrer tant de temps et d’énergie à combattre ma candidature, alors que notre pays et nos entreprises sont frappés par une crise économique sans précédent, qui nécessiterait un investissement permanent de votre part.

Enfin, je pense que vous incarnez un modèle économique en parfaite opposition avec le mien.
Pour ces différentes raisons, et parce que je n’ai jamais eu l’occasion de discuter directement avec vous sur les plateaux de radio et de télévision, je vous propose un débat public.

Je ne doute pas que vous accueillerez favorablement cet appel, qui répond à l’exigence démocratique à laquelle nous sommes toutes les deux attachées.

Je vous prie d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de ma considération distinguée.

Marine Le Pen

NPI

19:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

LECONTE DE LISLE (1818-1894)

Silence ! Je revois l'innocence du monde.
J'entends chanter encor aux vents harmonieux
Les bois épanouis sous la gloire des cieux;
La force et la beauté de la terre féconde
En un rêve sublime habitent dans mes yeux.

Le soir tranquille unit aux soupirs des colombes,
Dans le brouillard doré qui baigne les halliers,
Le doux rugissement des lions familiers;
Le terrestre jardin sourit, vierge de tombes,
Aux anges endormis à l'ombre des palmiers.

L'inépuisable joie émane de la vie;
L'embrassement profond de la terre et du ciel
Emplit d'un même amour le coeur universel;
Et la femme, à jamais vénérée et ravie,
Multiplie en un long baiser l'homme immortel.

.................................

   Eden ! ô le plus cher et le plus doux des songes,
Toi vers qui j'ai poussé d'inutiles sanglots !

 

 

Extrait de QUAÏN - Poèmes Barbares (1862)

 

02:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)