Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Blog - Page 531

  • États-Unis : Un bébé de dix-huit mois dénoncé pour racisme

    Indiana-bebe.jpg

    Partager sur Facebook Tweeter 

     

    02/04/2015 – Indianapolis (NOVOpress)
    Aux États-Unis comme chez nous, la traque du « racisme » et sa criminalisation sont toujours plus précoces. Il n’est pas question d’attendre ne serait-ce que la maternelle. À la Chambre des représentants de l’État d’Indiana, la démocrate noire Vanessa Summers (au centre sur l’image en Une de la séance) est montée à la tribune, en tant que « femelle afro-américaine », pour dénoncer  son collègue républicain Jud McMillin et le fils de celui-ci, âgé de … dix-huit mois.

    « J’ai dit à Jud McMillin que j’aimais son fils mais qu’il avait peur de moi à cause de ma couleur, et c’est horrible. C’est vrai. Je lui demande : “Présentez votre enfant à des personnes de couleur, pour qu’il ne soit pas plein de préjugés toute sa vie”. »

    La vidéo de cette déclaration n’est plus en ligne actuellement, mais l’enregistrement est encore disponible via IndyPolitics, repris entre autres par le site d’information The Daily Caller.

    Après la séance, Summers a répété ses accusations dans le quotidien The Indianapolis Star. Selon elle, le bébé « m’a regardée comme si j’étais un monstre et a tourné la tête en criant. Et je lui ai dit [à Jud McMillin], vous devez présenter votre enfant à des gens qui ont la peau sombre, et ainsi il n’aura pas peur ».

    En réponse, McMillin a fait de son mieux pour innocenter son enfant : « Il a réagi de la même façon qu’il réagit avec tous les gens qu’il ne connaît pas, il enfouit sa tête dans l’épaule de son papa. C’est toujours ce qu’il fait. C’est un bébé de dix-huit mois, qui est dans un environnement nouveau pour lui à la Chambre des représentants et ne connaît personne. Honnêtement, je ne me rappelle rien qui sorte de l’ordinaire ».

    Thomas Lifson, éditeur du magazine conservateur en ligne American Thinker, a commenté : « Vanessa Summers incarne tout ce qui ne va pas dans la politique raciale d’aujourd’hui. […] Au lieu de traiter le jeune McMillin comme un enfant normal, Summers l’a accusé du crime capital de notre temps. Seulement à cause de sa race à lui. Si ça n’est pas du racisme [de la part de Vanessa Summers], je voudrais savoir ce qui en est ».

    Crédit image : copie d’écran du 3ème lien de notre article, DR.

  • Albi : 7 ans de prison pour le buraliste qui avait tué son cambrioleur

    4657495_lucfournie_545x460_autocrop.jpg  buraliste.jpg

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/albi-7-ans-de-prison-pour-le-buraliste-qui-avait-tue-son-cambrioleur-01-04-2015-4657495.php

     

    01 Avril 2015, 21h09 | MAJ : 01 Avril 2015, 21h57

    0
     
     
     
     
    réagir                                                    

    Selon l'avocat général, qui avait demandé de retenir la légitime défense, Luc Fournié «était dans une situation de danger imminent» et a «eu la conduite parfaitement adaptée».

     
     

    Sur le même sujet

    VIDEOS. Albi : meurtre d'un cambrioleur, le buraliste plaide la légitime défense

    VIDEO. Albi : meurtre d'un cambrioleur, le buraliste plaide la légitime défense

    Il n'a pas été suivi par les jurés de la cour d'assises. Le buraliste d'Albi (Tarn), jugé pour avoir tué un cambrioleur de 17 ans d'un coup de fusil en 2009, a été condamné ce mercredi à 7 ans de prison.

    Quatre jours avant le drame, Luc Fournié avait été alerté par sa soeur que les barreaux d'une fenêtre de son établissement avaient été sciés. Selon un des experts psychiatres, il s'était alors «préparé au retour des voleurs : son fusil était chargé et par précaution il dormait dans la réserve», située au rez-de-chaussée. «On était sur le qui-vive depuis plusieurs jours et je croyais que les gendarmes nous protégeaient», s'est défendu le buraliste.

    «Fournié a préparé son piège pendant quatre jours»

    «M. Fournié a préparé son piège pendant quatre jours», a tonné pour sa part l'avocat de la partie civile, Me Simon Cohen. «On ne peut pas être en état de légitime défense quand on prépare sa défense», a ajouté ce dernier. Le deuxième avocat de la partie civile, Me Patrick Maisonneuve, a lui insisté sur «la disproportion» entre les deux coups de feu «et l'acte de Jonathan et Ugo».

    La nuit du 14 décembre 2009, M. Fournié, alerté par du bruit, s'est rendu à l'étage de son établissement s'emparer d'un fusil de chasse, déjà chargé. Suivi par sa soeur, il est descendu et a alors aperçu «une grande silhouette». «Pris par la peur et la panique j'ai tiré sans viser», a-t-il indiqué pendant l'audience. Touché au ventre, Jonathan s'est effondré et Ugo, son acolyte, a pris la fuite. «Vous avez ensuite enjambé le cadavre de Jonathan et tiré dans la direction du fuyard», a souligné Me Maisonneuve.

    Fournié et sa soeur se sont dit «surpris» de découvrir un jeune homme gisant à terre. «On pensait pas à des jeunes, mais à une bande de Roumains», a précisé la soeur de l'accusé, lundi à l'audience.

    Le Parisien

  • Crash de l'A320: que nous apprend l'exploitation de l'une des deux boîtes noires ?


     Le Cockpit voice recorder (CVR) retrouvé mardi était endommagé mais sa carte mémoire lisible. «Au début du vol, on entend l'équipage parler normalement puis on entend le bruit d'un des sièges qui recule, une porte qui s'ouvre et se referme, des bruits indiquant qu'on retape à la porte et il n'y a plus de conversation à ce moment-là jusqu'au crash», a indiqué cette source qui a eu connaissance de la teneur des enregistrements confirmant une information du quotidien américain New York Times, parue dans la nuit de mercredi à jeudi. Cette même source n'était pas en mesure de dire si c'est le commandant de bord ou le copilote qui a quitté la cabine de pilotage. Les deux pilotes s'exprimaient en allemand. Et, à la fin du vol, les alarmes indiquant la proximité du sol retentissent.

    Le BEA n'était pas en mesure de confirmer ou infirmer les dernières informations. Son directeur, Rémi Jouty avait souligné que «l'exploitation du CVR peut rarement se faire toute seule, elle doit se faire en coordination avec les paramètres du vol, que nous n'avons pas encore», dans la mesure où la seconde boîte noire n'a pas encore été retrouvée.

     

    Le Parisien

  • Tarn : le buraliste condamné à 7 ans de prison pour avoir tué son cambrioleur

    labOcu6.jpg famille cambrioleur.jpg

    La famille du cambrioleur(La Depêche) 

    21h13

    Luc Fournié, propriétaire du bar-tabac le Saint-Roch à Lavaur a été condamné mercredi soir par les Assises du Tarn, à Albi, à sept ans de prison.

    Le buraliste était jugé pour avoir tué d’un coup de fusil Jonathan Lavignasse, 17 ans, alors que celui-ci cambriolait l’établissement au milieu de la nuit, le 14 décembre 2009.

    «Nous n’existions plus, à Lavaur nous n’étions que des noirs, des négros»

    En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2015/04/01/2078691-proces-du-cafetier-le-complice-de-la-victime-temoigne.html#zO1wRFcWhxfm0Itg.99

    Source

    Merci à natacha3

    FDS

  • ETRE FRANCAISE

    Par le 01/04/2015

    17h47
    La femme française, européenne, a une histoire et un destin à défendre contre vents et marées ! Être Française, c’est à la fois une chance, un honneur, le sentiment quotidien d’une immense liberté.
     
    Fondation Polémia
     
    FDS

     

  • Dieudonné soutient Jean Roucas !


    Dieudonné : son incroyable proposition à Jean... par nonstoppeople-officiel

     

    (admirez le "quelque peu-Z-extrêmes de la présentatrice)

    • Publié le : mercredi 1er avril 2015
    • Mots-clés : ; ; ;
    • Commentaires : 12
    • Source : lefigaro.fr


    •  
      Trois jours après son dérapage sur Twitter, où il comparait le gouvernement français au régime de l’Allemagne nazie, l’ex-humoriste et sympathisant FN aurait reçu le soutien du comique controversé, qui l’a invité à jouer au théâtre de la Main d’or.

    En ce mercredi 1er avril, cette information repérée sur le site officiel de Dieudonné pourrait ressembler à un énorme poisson d’avril. Trois jours après le dérapage de Jean Roucas sur Twitter, qui comparait le gouvernement de François Hollande au régime de l’Allemagne nazie, l’humoriste qui affiche des sympathies pour le FN aurait reçu le soutien de Dieudonné. Mieux, ce dernier lui aurait fait une proposition « inespérée »...

    « Jean Roucas est le bienvenu au théâtre de la Main d’or ; il pourra y jouer son prochain spectacle « Heil Hollande » qui, j’en suis sûr, aura un succès auprès de tous les « sans-dents » délaissés en France », aurait déclaré Dieudonné, après avoir précisé qu’« il se désolidarisait de l’engagement politique de Jean Roucas, n’adhérant à aucun mouvement politique traditionnel ».

    Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

    E&R

     

  • Brigitte Bardot au chevet de Sainte-Rita, l'église des animaux

    4657407_54e2faa6-d895-11e4-be07-001517810e22-1_545x460_autocrop.jpg

    « C’est un sacrilège d’assassiner une église pour des spéculations immobilières, des logements sociaux ! » a dénoncé ce mercredi Brigitte Bardot, à propos des menaces qui pèsent sur Sainte-Rita (XVe), l’église parisienne qui accepte les animaux lors des offices, aujourd’hui promise aux bulldozers.

     

    « C’est scandaleux et lamentable : cette église qui date de 1900 n’est protégée par aucune législation, n’est pas reconnue par le Vatican et ne fait pas partie des monuments classés », se désole BB, dans un communiqué. L’archevêché catholique gallican de Paris, qui a repris en 1988 l’édifice du XVe arrondissement, a indiqué récemment avoir perdu tous les recours.

    Le Parisien

  • Quand le franco-israélien Gilbert Chikli se vante de ses escroqueries

    Ce lundi 30 mars s’ouvre le procès de Gilbert Chikli, escroc franco-israélien aux faux virements. Réfugié en Israël pour échapper à la justice française, il explique au micro de France 2 le « sens » de ses arnaques.

    E&R - 30 mars 2015 

  • Arnaque "au président": dix ans de prison requis contre Gilbert Chikli, actuellement réfugié en Israël

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/arnaque-au-president-dix-ans-de-prison-requis-contre-gilbert-chikli-01-04-2015-4656977.php

    4646363_11-1-990469168_545x460_autocrop.jpg Chikli.jpg

  • STATS MARS 2015

    Visiteurs uniques:  28 967

    Visites:   62 764

    Pages:    226 679

    Pages par jour  (Moy/Max):  7 312 / 10 586

    Visites par jour (Moy/Max):  2 024 /  2 638

  • La Mosquée de Brest ouvre son école

    FDS

  • Des « artistes et intellectuels français non-blancs » exigent des assises culturelles

    afrique.jpg

    Des « artistes et intellectuels français non-blancs » exigent des assises culturelles

      

    31/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
    Toujours dans une même rhétorique empreinte d’ordres (il faut, l’État doit, nous exigeons, il y a urgence à), les desiderata dits antiracistes chantent leur ritournelle aux accents d’harcèlement d’un ton, de plus en plus, revendicatif.

    C’est, cette fois, des « artistes et intellectuels descendants de colonisés et d’esclaves » qui disent au gouvernement par journal interposé : « Il faut convoquer des assises culturelles pour encourager les diversités en France. »

    Ils se qualifient également comme artistes et intellectuels français non-blancs. La saugrenuité de la situation est que parmi les signataires se trouve Rokhaya Diallo. Cette dernière s’était montrée indignée parce qu’Éric Zemmour lui avait dit : vous appartenez à la race noire, j’appartiens à la race blanche.

    « L’uniformité ethnique du paysage culturel français est au cœur des préoccupations de la ministre de la culture, nous révèlent-ils. Sur 15 centres chorégraphiques nationaux, quatre sont dirigés ou codirigés par des non-blancs. Mais sur les 35 centres dramatiques nationaux, aucun(e) directeur(trice) n’est noir(e), arabe ou asiatique. Les deux scènes nationales de Guadeloupe et de la Martinique, habités majoritairement par des Noirs, sont dirigées par des artistes africains, démontrant comiquement le racisme du pays. A ceci les directeurs de théâtres et centre dramatiques nationaux (blancs) répondent par des préparations aux grandes écoles de théâtre en direction des diversités ».

    Voici donc des statistiques ethniques qui sont pratiquées en toute illégalité et qui provoqueraient un tollé déchirant s’ils étaient pratiqués par des « artistes et intellectuels français non-noirs ».

    C’est aussi l’occasion d’en demander plus, toujours plus au nom de son origine étrangère :

    Qui mieux que nous qui travaillons depuis des années sur notre histoire peut contribuer à aider le pays à renouer avec des histoires dont elle s’est mutilée ? Nous qui connaissons le récit du chasseur et celui du lion ? Nous qui sommes conscients que la richesse de notre pays – et par là nos acquis sociaux – est le bénéfice des douleurs infligées à nos ascendants. C’est nous que les institutions doivent envoyer sur le terrain. Nous devons être nommés à la direction des structures situées sur les territoires où vivent les classes populaires. Nous devons être artistes associés des scènes, théâtres, centres chorégraphiques nationaux. Nous refusons de continuer à être le public impuissant d’événements censés nous célébrer dans lesquels nous ne sommes pas conviés à nous exprimer. Il faut des assises culturelles où nous puissions proposer.

    Crédit photo : Nicolas Vollmer via Flickr (cc) 

  • Bernard Cazeneuve veut étendre les mesures antiterroristes aux identitaires

    cazeneuve.jpg

     

      Partager sur Facebook Tweeter

    Source : LCP.fr : Le ministre de l’Intérieur estime que ces groupuscules proches de l’extrême droite, peuvent se trouver à « l’origine de violences portant atteinte aux principes fondamentaux de la République ».

    « Notre objectif est, par des mesures de police administrative, sous le contrôle du juge des libertés, de prévenir des atteintes graves à la paix sociale. »

    Mardi, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve était auditionné par la commission des lois à propos du projet de loi sur le renseignement.

    Le mouvement identitaire ciblé

    Le ministre a répondu au député socialiste Pascal Popelin, qui annonçait que le groupe SRC envisageait de déposer un amendement précisant le champ d’action des services de renseignement. Dans sa rédaction actuelle, regrette le député, le texte permet des « interprétations extensives” qui pourraient être utilisées « à l’encontre des mouvements sociaux ».

    Bernard Cazeneuve a souhaité rassurer son interlocuteur en précisant l’objet du projet de loi. Dans son viseur : les mouvements identitaires d’extrême droite. « Que les choses soient claires, a-t-il lancé, ces mouvements, en raison des actions qu’ils déclenchent, peuvent se trouver à l’origine de violences portant atteinte aux principes fondamentaux de la République (…) Lorsque ces mouvances se proposent d’aller à la sortie des lieux de culte pour procéder à des agressions, devons-nous prévenir ces actes ou les laisser se déployer ? »

    « Pas de surveillance généralisée »

    Bernard Cazeneuve assure que « le gouvernement est désireux sur ces sujets d’améliorer le texte. Notre objectif (n’est en) aucun cas de (limiter de) telle ou telle manière l’expression de la liberté syndicale ou la liberté d’expression politique. »

    Un peu plus tôt dans la journée, le ministre avait assuré que « le texte n’autorise que des techniques de surveillance ciblées, strictement proportionnées aux objectifs poursuivis par nos services » avant d’ajouter qu’’il est hors de question d’organiser en France je ne sais quel système de surveillance généralisée. »

    Crédit photo : Perin J-C via Flickr (cc)

    Ce n'est pas une surprise!

  • 72% des enfants d’Anvers sont issus de l’immigration

    Capture.PNG Anvers.PNG

     

    17h22

     

    L’avenir d’une ville au cours des décennies suivantes peut se déduire de la composition de la classe des enfants âgés de 0-6 ans et de son évolution au cours des dernières années. Certains de ces enfants, issus de l’immigration, apprendront aussi, outre le néerlandais, la langue berbère, ou l’arabe marocain, et pour certains, le ‘bon’ arabe, en plus de l’anglais, du français, de l’allemand, et des autres langues enseignées à l’école.
    Le tableau ci-dessous montre la proportion d’enfants d’origine étrangère âgés de 0-6 ans dans les différents districts de la ville d’Anvers. Dans 12 ans, les jeunes qui ont actuellement 6 ans auront 18 ans, et ils débuteront leurs études supérieures. Les districts avec une mixité ethnique moins prononcée sont Borgerhout et Anvers-district.
    Source et méthodologie: Buurtmonitor Antwerpen, qui fournit une image extrêmement détaillée, basée sur les données du registre national sur la démographie de la ville au 01/01 de chaque année depuis 2012, et ce au niveau des districts, quartiers, secteurs statistiques, pour toutes les nationalités et origines, sexes et âges. Les chiffres de Buurtmonitor Antwerpen incluent les demandeurs d’asile (4652 au 01/01/2014).


    L’Express.be

    FDS

    (merci à Dirk)

  • Marine Le Pen soutient Jean Roucas après son parallèle entre François Hollande et Hitler (MàJ)

    18h05

    31/03/15

     

    Marine Le Pen a apporté mardi 31 mars son « soutien total » à Jean Roucas qui s’est attiré les foudres des internautes et du théâtre où il joue actuellement pour avoir fait un parallèle entre François Hollande et Hitler.

    « Quand Bedos père me comparait à Hitler, ça n’a fait bouger personne. Charlie à géométrie variable ! », s’est indignée la présidente du Front national sur Twitter avant de prendre la défense de l’ex-imitateur du « Bébête Show » qui a rallié le FN en 2013.[...]

    Capture.PNG Marine Roucas.PNG

    Huffington Post

    ———————————————————–

    Le Théâtre des 2 Ânes met fin à la participation de Jean Roucas après son tweet polémique

    Jacques Mailhot, directeur du Théâtre des 2 Ânes, a annoncé lundi qu’il se « désolidarisait des déclarations et des prises de positions politiques » de Jean Roucas après un tweet de l’humoriste qui se concluait par «Heil Hollande».

    «Le théâtre a toujours respecté les opinions politiques de chacun de ses pensionnaires mais il ne peut cautionner de tels propos infamants pour la République et ses représentants», indique le directeur du dernier cabaret de chansonniers dévolu à la satire politique à Paris. Il a décidé de «mettre fin à sa participation dans les plus brefs délais», Jean Roucas participant à une pièce jouée aux 2 Ânes intitulée France-Hollande 0 partout.(…)

    20 Minutes

    FDS