Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2014

Mosquées en Norvège

 Le Gouvernement Saoudien et de Riches Donateurs privés d'Arabie Saoudite voulaient financer des Mosquées en Norvège à hauteur de dizaines de millions d'euros.
Légalement, ils en ont le droit. Conformément à la Loi Norvégienne il est permis aux Pays étrangers de soutenir financièrement les Communautés Religieuses, mais vu l'importance de ces sommes, le Gouvernement doit approuver le financement.
Or, le Ministère des Affaires Etrangères vient non seulement de refuser d'approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre Islamique Tawfiiq, qu'il serait " paradoxal et contre nature d'accepter le financement venant d'un pays qui n'accepte pas la liberté religieuse .."
Le Ministre Norvégien des Affaires Etrangères Jonas Gahr Støre a déclaré au Journal VG:
" Nous aurions pu simplement dire Non, le Ministère n'approuve pas.  Mais, nous avons profité de l'occasion pour ajouter que l'Approbation serait paradoxale, tant que vouloir établir une Communauté Chrétienne en Arabie Saoudite sera considéré comme un Crime ".
Encore une Nouvelle qui nous parvient par le Net.
Elle est pourtant transmise par toutes les Agences de Presse, mais probablement sur une Fréquence que le Service Audiovisuel National Français ne reçoit Pas......

00:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Joies de la société multiraciale : au Brésil, un tueur en série noir assassine 42 Blanches

14 décembre 2014 par admin4 - Contre-info.com

« À vingt-six ans, il aurait déjà assassiné quarante-deux victimes. Un Brésilien identifié comme étant Sailson José das Graças, arrêté sur les lieux du meurtre d’une femme à Nova Iguaçu, près de Rio de Janeiro, a avoué à la police avoir tué 41 autres personnes. «À 17 ans, j’ai tué la première femme, ça m’a donné cette adrénaline, j’ai continué et j’ai aimé», a déclaré le tueur en série présumé, interrogé par le site G1 de Globo.

Das Graças a raconté avoir tué 37 autres femmes, trois hommes et un enfant de deux ans au cours des neuf dernières années, la plupart dans la même région. L’enfant a été assassiné parce que le criminel qui venait d’étrangler la mère craignait qu’il pleure et attire l’attention des voisins. Dans la presse, il est allé jusqu’à détailler son mode opératoire. «Je les observais, les étudiais. J’attendais un mois, parfois une semaine, selon l’endroit. J’essayais de savoir où elle habitait, comment était sa famille, je guettais sa maison et après un certain temps, j’y allais à l’aube et cherchais une brèche et j’entrais», a relaté le suspect. Il planifiait tout, mettait une cagoule pour ne pas être reconnu et des gants pour ne pas laisser d’empreintes digitales. » Il procédait généralement par étranglement, sinon en poignardant ses victimes…

« « Il avait envie de tuer des femmes et des femmes blanches, pas des noires. Il suivait la victime, l’étudiait de près jusqu’à passer à l’acte», a expliqué ce jeudi le commissaire Pedro Henrique Medina, de Nova Iguaçu.

 

La police, qui qualifie ce suspect de «psychopathe», s’efforce désormais de comparer les confessions de l’homme avec les enquêtes sur chacun des crimes avoués. Mais comme l’indique le site brésilien, les enquêteurs croient en ses aveux, car seule une personne présente sur les lieux des crimes pourrait fournir autant de détails.

«Quand je ne tuais pas, je devenais nerveux, je marchais dans tous les sens dans la maison, alors que quand je le faisais, je retrouvais la tranquillité. Je faisais une victime et je pouvais rester deux mois voire trois à penser à celle que j’avais tuée. Après je sortais en chasse», a affirmé le tueur présumé. «Je n’ai aucun remords» et «si je passe 10, 15, 20 ans en prison, dès que je ressortirai, je referai la même chose», a-t-il prévenu.

Le Brésil a récemment été confronté à plusieurs révélations sordides de ce genre. […]

La peine de prison maximale est de 30 ans au Brésil, où la peine de mort n’a jamais existé. »

Source Le Figaro

00:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

14/12/2014

Les chiens de Nicolas Sarközy ont dévoré le mobilier national : quel symbole !

13 décembre 2014 par admin4 - Contre-info.com

Le dicton « Tel maître, tel chien » se vérifie-t-il encore ?

À l’Élysée, les chiens de Nicolas Sarközy n’ont pas laissé que de bons souvenirs. C’est ce que révèle Mediapart dans un article qui s’appuie sur les révélations d’employés du Mobilier national, l’institution héritière du Garde-meubles royal.
Les canidés de l’ancien chef de l’État se sont particulièrement attaqués aux meubles du salon d’argent, révèle le site. Cette pièce inestimable est connue pour ses meubles dorés à l’or blanc et couverts d’étoffes. C’est par exemple là que Napoléon a dicté son abdication en 1815.

Les chiens ont ainsi aiguisé leurs crocs sur les accoudoirs des fauteuils, connus pour leurs fameux becs de cygne. Résultat : plusieurs corps de métier sont intervenus pour restaurer le mobilier. « D’après un devis, la réfection des dorures a été sous-traitée à un artisan parisien pour plus de 6 600 euros. L’achat de galons, à lui seul, a coûté plusieurs milliers d’euros. Sans compter les soieries et les heures de travail des ouvriers du Mobilier », poursuit l’article.

Ce n’est pas la première fois que du mobilier d’État est laissé détérioré après le passage de Sarközy.
Lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, un canapé avait été retrouvé dans un piteux état : imbibé de poils et d’urine attribués aux chiens du président…

23:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

7 Français sur 10 sont pour des crèches de Noël dans les espaces publics

Partager sur Facebook Tweeter 

 

14/12/2014 – PARIS (via Métro)
Demandez leur avis aux Français et ils vous répondront qu’il sont attachés à leurs traditions et à leur patrimoine. Et surtout ne veulent pas les cantonner à l’espace privé. C’est ce qu’indique un sondage Ifop pour Ouest-France qui précise que 7 Français sur 10 sont pour des crèches de Noël dans les espaces publics…

C’est ce que rapporte nos confrères de Métro :

Tradition culturelle ou symbole religieux ? À l’approche des fêtes de Noël, la place des crèches est au cœur du débat cette année. Or, il semblerait que pour une majorité des Français, la présence de ces symboles religieux dans les bâtiments publics ne soit pas choquante. Selon un sondage publié ce dimanche par Ouest-France, 71% d’entre eux sont même “plutôt favorables” à leur présence, invoquant une “tradition culturelle” plus qu’un “symbole chrétien”.

(…)

À noter que, logiquement, les catholiques y sont en grande majorité favorables, à 81%, qu’ils soient pratiquants ou non-pratiquants. Les personnes “sans religion” le sont à 60%. “Ces chiffres démontrent que les crèches de Noël sont bien aujourd’hui d’abord et avant tout perçues comme un élément de tradition culturelle”, analyse l’Ifop.

Alors que 64 % des sympathisants socialistes se montrent favorables à l’installation de crèches dans les bâtiments publics, ce sont surtout les sympathisants du FN (84%) et de l’UMP (87%) qui se sont le plus prononcé en faveur de cette “tradition”.

>> Pour lire l’article dans son intégralité

 

20:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

L’arbre de Noël à l’Elysée, 1962 et 2014. Le Grand Remplacement ça n’existe pas ?

Partager sur Facebook Tweeter 

 

14/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le président Charles de Gaulle et sa femme reçoivent 200 écoliers mêlés aux enfants du personnel de l’Elysée pour le traditionnel sapin de Noël de l’Elysée.

C’était le 19 décembre 1962 avant que le regroupement familial fut rendu légal, et institutionnalisé, par le président Valéry Giscard d’Estaing, et son premier ministre Jacques Chirac, un gouvernement de “droite”. Regroupement familial qui a été le premier des grands textes des gouvernements français et de l’Union européenne organisant le “Grand Remplacement”.

Visualiser la vidéo en plein écran pour mieux voir les détails

 

Arbre-1962.jpg

 

20:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Gaëtan Dussausaye invité de Ckaude Askolovitch sur i>TELE

00:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

13/12/2014

La "Cour Européenne des Droits de l'Homme" condamne les Français à indemniser des pirates somaliens !

81.jpg

   

Communiqué de presse de Mylène TROSZCZYNSKI, Député français au Parlement Européen, Conseillère régionale de Picardie

La Cour Européenne des Droits de l’Homme vient de condamner la France à payer des indemnités allant de 2.000 à 5.000 euros à dix pirates somaliens arrêtés par la marine nationale française en océan indien au titre du « dommage moral » subi pour avoir été illégalement retenus en garde à vue 48 heures à la suite de leur débarquement.

A l’heure où les Français rencontrent de grandes difficultés pour boucler les fins de mois et où la défiance de ces derniers envers les institutions européennes est à son paroxysme, la Cour Européenne des Droits de l’Homme prouve une nouvelle fois, par cette condamnation, que la France n’est plus maître de ses propres décisions et envoie un très mauvais signal aux centaines de pirates somaliens qui en plus des crimes et délits qu’ils commettent, savent aujourd’hui qu’ils peuvent gagner de l’argent en se faisant arrêter par la France !

La défense de notre territoire et des intérêts de notre nation et de nos compatriotes doit être une priorité absolue. Les institutions supra nationales européennes démontrent une fois de plus que ses intérêts ne sont pas ceux de la France.

Les Français devront se mobiliser massivement sur les candidats Front National lors des scrutins départementaux et régionaux de 2015 puis sur la candidate Marine Le Pen lors de l’élection présidentielle de 2017 car elle seule peut affranchir la France de ces diktats odieux et restaurer l’indépendance de notre justice et l’autorité inaliénable de notre nation.

AHURISSANT!

21:50 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

VIDEO - Florian Philippot invité de "Ce soir ou jamais ! "

21:33 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

INSECURITE - Un médecin de nuit agressé à Vitry-sur-Seine

4371735_11-1-688054186_545x460_autocrop.jpg

Il était venu secourir une vieille dame. Le médecin de nuit est finalement reparti couvert d’ecchymoses, sans avoir eu le temps de soigner sa patiente. Trois hommes au visage dissimulé ont roué de coups un généraliste en intervention, vers 23h15 vendredi, avenue du Colonel-Fabien à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne).

Sur le même sujet

Les violences contre les médecins en hausse

 

Envoyé par le Samu, il se rendait au chevet d’une personne âgée souffrant d’hypertension.

Le quadragénaire présente notamment des contusions aux côtes et aux épaules, et une déchirure au niveau du nez. «C’est la quatrième agression dont je suis victime en deux ans, assure le médecin de Médigarde 94. Il n’est pas possible d’exercer dans ces conditions !»

Bernard Le Dourain, président du conseil de l’Ordre des médecins du Val-de-Marne, déplore cette agression survenue dans un contexte «particulièrement sensible» : «La démographie médicale est extrêmement inquiétante; les médecins sont exaspérés, notamment par la nouvelle loi de santé; des grèves sont envisagées. On ne peut pas, en plus, décourager les plus volontaires, qui osent encore se rendre dans les quartiers sensibles.» Bernard Le Dourain dit avoir interpellé la préfecture et l’Agence régionale de santé ce samedi.

Le Parisien - 13 12 14

Marisol Touraine, il faut te bouger ou dégager !

21:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

Un char parcourt 1200 km entre Grasse et le Calvados pour retrouver ses maîtres

retour-du-chat-cookie-disparu-depuis-un-et-demi.jpg

Cette petite boule de poils revient de loin, très loin. Un chat, nommé «Cookie», aurait traversé la France, des Alpes-Maritimes au Calvados, afin de retrouver ses maîtres ! Le trajet, d'environ 1 200 km, aurait duré plus d'un an et demi avec une arrivée qui ravit sa maîtresse, rapporte vendredi le site de «Ouest-France».

Sur le même sujet

Lyon : Bob le chat parcourt 20 km pour rejoindre ses maîtres

 



Le phénomène qui conduit des chats à parcourir plusieurs kilomètres pour retrouver leurs maîtres n'est pas inédit. En juin 2013, un chat avait parcouru 24 km en un mois près de Lyon afin de retrouver son domicile.

«Cookie» s'était enfui au soleil



«Cookie» a été accueilli dans la famille de Dan Bouchery, à Beaumont-en-Auge (Calvados), à l'âge de six semaines. En janvier 2013, sa maîtresse emmène le chaton à Grasse, dans les Alples-Maritimes, où elle doit séjourner pendant trois mois pour raisons professionnelles. Mais le 7 mars 2013, «Cookie» disparaît subitement. Sa maîtresse placarde alors des affiches et publie même un avis de recherche dans «Nice-Matin», d'après le récit de «Ouest-France». 

Mais personne ne retrouve «Cookie». Jusqu'en août dernier. Dan Bouchery reçoit un coup de téléphone d'un vétérinaire de la ville d'Orbec, non loin de Beaumont-en-Auge. Grâce à sa puce électronique, le chat a été identifié. Il est dans un sale état, amaigri et épuisé. Après plusieurs semaines de soins, «Cookie» a retrouvé son foyer en octobre. «Depuis, il ne me quitte plus», conclut sa maîtresse, toujours à «Ouest-France». 

Impossible de vérifier si ce récit est réel et si le chat a véritablement traversé la France grâce à ses petites pattes. Une chose est certaine, ce n'est pas la première fois qu'un chat se rend capable d'un tel exploit. Alors les chats ont-ils un sixième sens ? Aucun expert n'est capable de l'affirmer.

Le Parisien

 

20:55 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Ça fait deux fois du bien

12 décembre 2014

 

Eva Joly avait traité Christian Vanneste, « coutumier des dérapages homophobes », d’avoir « passé un cran supplémentaire dans l’ignoble en niant la réalité de la déportation des homosexuels pendant la Seconde Guerre mondiale », avec « une référence sans nuance aux propos négationnistes ».

1 – Eva Joly a été condamnée (à 800 € d’amende, 1.500 € de frais de justice, et un euro à Christian Vanneste). C’est un plaisir qu’on ne peut pas bouder.

2 – Le tribunal a non seulement blanchi Christian Vanneste, mais il lui a positivement donné raison, soulignant que des documents remis par les deux parties « il ressort notamment qu'il y aurait eu un nombre extrêmement limité de Français arrêtés sur le territoire français et déportés pour le seul motif de leur homosexualité ». C’est une deuxième satisfaction.

Le blog d'Yves DAOUDAL

20:32 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Ouf : Marine Le Pen renonce à nommer un cofondateur de GayLib délégué à la Culture

Ecrit le 12 déc 2014 à 17:02 par Eric Martin dans Nos brèves

 
 

annonce ValeursActuelles.com :

Au terme d’un bureau politique agité marqué par une fronde de la plupart de ses cadres à l’arrivée du fondateur de GayLib Sébastien Chenu, Marine Le Pen aurait renoncé à nommé cette « prise de guerre » délégué à la Culture du Rassemblement Bleu Marine.

Bravo aux lecteurs pour leur mobilisation !

 

NDF

04:28 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

Réponse à Qu'est-ce que c'est? (5)

Il s'agit d'un sifflet de dressage pour les chiens de berger.

Jaguar a répondu aussitôt! Encore BRAVO!

04:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Angela Merkel condamne les manifestations contre l’islamisation en Allemagne. Le « réveil des instincts de masse » ? (MàJ)

3rubrZd.jpg

23h11

Addendum : Les manifestations contre les étrangers tentent «de faire naître du ressentiment, de désigner un ennemi», analyse Hajo Funke, professeur en sciences politiques à l’Université libre de Berlin.

 

«Cela devient dangereux quand cela se transforme en attaque méprisante» et favorise le «réveil des instincts de masse», prévient-il.
L’appel à lutter «contre l’islamisation du pays» fait écho aux croisades chrétiennes et à la propagande nazie, analyse-t-il.

 

 

Officiellement, Pegida mobilise contre les jihadistes ou les étrangers qui refusent de s’intégrer. Mais pendant les manifestations, «élites politiques», «bureaucrates européens» et «grands médias», promoteurs d’un multiculturalisme qui «dilue» la culture allemande, sont aussi attaqués.

Une rhétorique qui épouse celle de l’AfD, formation créée en 2013 et qui vient d’entrer dans trois Parlements régionaux dans l’ex-RDA. Son président, Bernd Lucke, a reconnu dans une interview au quotidien des affaires «Handelsblatt »que son parti «partageait de nombreuses revendications» avec Pegida, notamment la volonté de sévir contre les islamistes.

De nombreux manifestants «ont échoué dans leurs vie et leur travail et projettent sur les autres leurs échecs. Ils cherchent des bouc-émissaires», a estimé Rainer Wendt, président du Syndicat des policiers allemands, dans une interview à la chaîne de télévision n-tv

Des manifestations sont été organisées ou soutenues par divers mouvements d’extrême droite ou néonazis, ainsi que par le jeune parti anti-euro, Alternative für Deutschland (AfD) qui a pris un virage xénophobe. Il croît surtout au détriment de la CDU, le parti d’Angela Merkel qui vient d’être réélue triomphalement à sa tête.

Le Parisien

La chancelière allemande a condamné, vendredi 12 décembre, « avec la plus grande fermeté » les manifestations « anti-islamisation » qui se déroulent en Allemagne depuis plusieurs semaines, principalement à Dresde, dans l’est du pays.

«Il n’y a pas de place en Allemagne pour la haine religieuse, quelle que soit la religion d’appartenance», a déclaré la porte-parole d’Angela Merkel, Christiane Wirtz. «Il n’y a pas de place en Allemagne pour l’islamophobie, l’antisémitisme, la xénophobie ou le racisme», a-t-elle insisté.

 

Relire Angela Meckel : «l’Islam fait partie de l’Allemagne »

Un groupe baptisé « Européens patriotes contre l’islamisation du pays » (Pegida) organise depuis quelques semaines des « manifestations du lundi », calquées sur celles qui ont conduit à la chute du régime communiste de l’ex-RDA. Pegida, emblématique de cette mouvance populiste, a récupéré le slogan de l’époque, « Nous sommes le peuple ». Lundi dernier, il a crée la surprise en réunissant 10 000 personnes à Dresde (et 9 000 contre-manifestants), en surfant notamment sur les fantasmes quant à l’influence de l’islam dans les société européennes.

Les manifestations hostiles aux étrangers et aux musulmans se sont multipliées au cours des dernières semaines, alors que l’Allemagne est la principale destination d’immigration en Europe. Des rassemblements organisés ou soutenus par des mouvements d’extrême-droite ou néonazie, qui ont regroupés jusqu’à plusieurs centaines de personnes, ont été organisés à Düsseldorf, Würzburg, Rostock, Bochum ou Munich.

saphirnews

via FDS

03:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Noël, ou le sursaut identitaire des Français

Ivan_Rioufol.jpg

Partager sur Facebook Tweeter 

 

12/12/2014 – FRANCE (NOVOpress)
A l’approche de Noël, Ivan Rioufol se réjouit du combat mené par certains de nos compatriotes pour protéger leurs crèches. Il y voit un symbole du réveil français.

“Touche pas à ma crèche !” pourrait être le mot d’ordre d’une opinion attachée aux racines chrétiennes de la nation, en dépit de la propagande sur le “vivre ensemble” qui invite le pays hôte à faire table rase de son passé. Les bras de fer engagés par la municipalité de Béziers et le département de la Vendée dépassent l’anecdote. Ils sont symboliques d’un sursaut identitaire né de trop d’abandons. Alors que le “Joyeux Noël” a été remplacé par d’anodines “Joyeuses Fêtes”, alors que des sapins dans des écoles sont régulièrement contestés par les intégrismes laïque et islamique, alors que la République rougit d’affirmer l’hégémonie de sa culture de peur d’importuner les minorités, alors que la pensée progressiste interdit de s’attacher au passé, ces reculades trouvent enfin leur limite. Non, les Français ne veulent pas disparaître. Mais qui en doutait ?

 

02:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Laure Manaudou interpellée pour vol à l'étalage

laure-manaudou-pl.jpg

 

Vendredi 12/12/2014 à 08H15 Marseille

 

 
 
 

Selon le site d'Europe 1, Laure Manaudou a été surprise jeudi après-midi à la sortie d’une boutique Disneyland avec 200 euros de souvenirs sur elle. L’ancienne nageuse du CNM a reconnu avoir volé ces articles. Elle a écopé d’un simple rappel à la loi.

La sportive, qui habite Marseille, était au parc d’attractions avec sa fille Manon (4 ans) et une amie. Cette dernière a été interpellée après avoir été aperçue par les caméras de surveillance en train de quitter une boutique sans avoir payé les souvenirs emportés.

Elle avait dérobé près de 300 euros d’articles. Laure Manaudou a également dû montrer son sac aux autorités : ce dernier contenait près de 200 euros de souvenirs volés.

 

LaProvence

02:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Débat Zemmour/ Mélenchon sur l'immigration


Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon : le débat... par rtl-fr

02:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

Réchauffement climatique: 40° en 2050

4366031_oranson-5331248413907930854.jpg

Ranson 

01:04 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)

Journal de Bord de Jean-Marie Le Pen n° 384

00:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Pologne : l’abattage rituel de nouveau autorisé malgré son caractère « impopulaire pour la plus grande partie de la société »

4Ef5kE8.jpg

J-1

La Pologne a autorisé à nouveau mercredi l’abattage rituel, banni depuis près de deux ans, la Cour constitutionnelle jugeant que son interdiction n’était pas conforme à la loi fondamentale qui affirme la liberté de religion. La Cour avait été saisie fin août par la communauté juive de Pologne.

« La garantie constitutionnelle de la liberté de religion s’étend à toutes les activités, pratiques, rites et rituels qui revêtent un caractère religieux. La protection constitutionnelle s’étend aussi à des activités religieuses éloignées des comportements dominants dans un Etat donné, voire impopulaires pour la plus grande partie de la société« , a déclaré la juge Maria Gintowt-Jankowicz en présentant la décision.

 

La Cour a tenu compte du fait que l’abattage rituel est admis dans une nette majorité des pays membres de l’Union Européenne, a-t-elle ajouté.

Sur les quatorze juges de la Cour, cinq se sont dissociés de sa décision. La plupart d’entre eux ont souligné en substance qu’elle ouvrait la porte à l’abattage rituel à des fins commerciales, autrement dit pour l’exportation, alors qu’il devrait être limité pour répondre uniquement aux besoins des communautés religieuses présentes en Pologne.
L’interdiction, entrée en vigueur le 1er janvier 2013, était fondée sur une loi nationale sur la protection des animaux, qui interdit l’abattage des animaux sans les étourdir, alors qu’une directive européenne autorise l’abattage rituel, à condition qu’il intervienne dans un abattoir.

Avant l’interdiction, environ 90.000 tonnes de boeuf halal étaient exportées annuellement par la Pologne vers les pays musulmans, surtout la Turquie, et 4000 tonnes de viande kascher vers Israël, pour une valeur totale estimée à entre 250 et 350 millions d’euros par an.

Le Figaro (Merci à Nationaliste)

FDS

00:29 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (3)